Grands chefs français aux U.S.

On peut s’amuser à lister les chefs français connus aux Etats-Unis dans plusieurs catégories. Trois étoiles au Michelin : Jean-Georges Vongerichten, Daniel Boulud, Eric Ripert à New York (Jean-Georges, Daniel, Le Bernardin), Joël Robuchon à Las Vegas (Joël Robuchon), Hubert Keller à San Francisco (Fleur de Lys). Deux étoiles : Guy Savoy, l’unique, à Las Vegas (Guy Savoy), Les étoiles : André Rochat à Las Vegas (Andre’s, Alizé), Daniel Boulud à New York et Las Vegas (Café Boulud, Daniel Boulud Brasserie) comme Alain Ducasse (Adour, Mix) et Joël Robuchon (Atelier de Joël Robuchon), Gabriel Kreuther à New York (The Modern) et Claude Rouas à Rutherford (Auberge du Soleil). Les autres patrons d’une table gastronomique : Jean Joho à Chicago (Everest), Laurent Gras à Chicago (L2O), Michel Richard à Washington (Citronelle), Gérald Hirigoyen à San Francisco (Piperade), Sébastien Archambault à Los Angeles (RH). A la tête d’un trust : Joël Robuchon, Alain Ducasse et Jean-Georges Vongerichten à Las Vegas et New York, Daniel Boulud à Las Vegas, New York et Palm Beach, Hubert Keller à Las Vegas, San Francisco et Saint-Louis, Eric Ripert à New York, Philadelphie et Washington, Jean Joho à Las Vegas et Chicago, Laurent Tourondel, roi des enseignes BLT, à New York, Las Vegas, Los Angeles, Washington, Miami, Charlotte, Atlanta, Honolulu, Scottsdale et White Plains. Les naturalisés américains : tous excepté Gagnaire, Robuchon, Savoy et Ducasse. Par région d’origine : l’Alsace pour Vongerichten, Keller, Joho et Kreuther, la Côte-d’Azur pour Ripert et Gras, l’Aquitaine pour Ducasse et Hirigoyen, le Rhône pour Boulud, la Loire pour Gagnaire, les Alpes pour Rochat, le Poitou pour Robuchon, la Bourgogne pour Savoy, la Provence pour Rouas, la Bretagne pour Richard, l’Auvergne pour Tourondel et… le Texas pour Archambault.