Le mal des transports (voiture/mer)

1.1 Le mal de mer :

Les principaux symptômes du mal de mer :

  • des nausées et des vertiges après avoir passé du temps sur une bateau
  • sensations de froid ou de chaud
  • pâleur, transpiration
  • somnolence, apathie
  • vomissements
  • évanouissement

Il est provoqué par le balancement de l'embarcation et le décalage entre les informations de mouvement fournies par l'oreille interne et les informations visuelles.
Le mal de mer dure en moyenne deux ou  trois jours, le temps de s'habituer, il touche en moyenne une personne sur deux.
Les facteurs aggravant le mal de mer sont : le froid, la faim, la peur, la fatigue.

Après avoir passer plusieurs jours en mer vous pouvez ressentir un autre mal une fois revenu à terre 'le mal de terre', qui lui se traduit par des vertiges et des maux de tête, il  faut compter environ une journée pour que le mal passe. Si vous souffrez un jour du mal de terre vous vous rendrez compte que les vertiges sont plus ou moins forts selon l’exiguïté de l'endroit ou vous vous trouvez, évitez de rester en intérieur.

1.2 Lutter contre le mal de mer

Pour éviter le mal de mer il est tout d'abord recommandé de bien se couvrir, de bien manger et de bien dormir. Pas toujours évident lorsqu'on est sur un bateau, en particulier un voilier de plaisance.
En cas de mal de mer on a tendance à ne plus rien manger, essayez tout de même de vous forcer un peu pour avoir quelques forces et vous permettre de lutter contre le mal de mer.
Si ça na va vraiment pas il est conseillé de s’allonger au centre du bateau (endroit le plus stable) dans le sens de la navigation, si possible sur le pont plutôt qu'en cabine où l'on perd ses repères visuels.

Une bonne technique que j'ai expérimenté et qui marche consiste à s'allonger sur le dos bien droit sur une banquette  au centre du bateau, à placer un oreiller sous votre nuque afin de maintenir la tête légèrement en arrière et de fermer les yeux. Normalement le malaise disparaît au bout de 15, 20 minutes.
Cela résout le conflit interne entre le système visuel et le système vestibulaire, de plus en dormant un peu vous ne pensez pas que vous êtes malade, donc vous n’aggravez pas votre mal.

Les autres techniques pour lutter contre le mal de mer :

  • rester actif, barrer et participer aux manœuvres.
  • fixer l'horizon.
  • prendre des médicaments type : diménhydrinate, métopimazine, antiémétique ou scopolamine
  • mâcher des chewing-gum.
  • utiliser des lunettes Boarding ring8, des lunettes qui donnent à voir ce que ressent l’oreille interne. Des canaux transparents à moitié rempli d'un liquide colorée sont disposés autour de l’œil dans les lunettes et sur les côtés, les mouvements des niveaux informent l’œil de toutes les accélérations et permettent un équilibre avec l’oreille interne.

2.1 Le mal au cœur en voiture

Les principaux symptômes du mal au cœur en voiture :

  • des nausées et des vertiges 
  • pâleur, transpiration,
  • somnolence, apathie
  • vomissements

Le mal au cœur est provoqué par le décalage entre les informations de mouvement fournies par l'oreille interne et les informations visuelles.
Il touche surtout les enfants, car ils fixent en général leur attention sur des objets fixes, des livres, des jouets, des films...tout sauf l'horizon et le paysage extérieur, l'équilibrage entre l'oreille interne et les informations visuelles ne se fait donc pas, entraînant ainsi le mal au cœur.

2.2 Lutter contre le mal de cœur en voiture

-Il est conseillé de regarder par la fenêtre du véhicule en mouvement, à l'horizon et dans la direction du voyage. Cela permet d’équilibrer les informations de mouvement fournies par l'oreille interne et les informations visuelles.
-Evitez de lire et de fixer votre attention sur un objet fixe, regardez à l'horizon.
-Si ça na va vraiment pas il est conseillé de s’allonger et de fermer les yeux. Normalement le malaise disparaît au bout de 15, 20 minutes.  Fermer les yeux résout le conflit interne entre le système visuel et le système vestibulaire, de plus en dormant un peu vous ne pensez pas que vous êtes malade, donc vous n’aggravez pas votre mal.
-Prenez des Médicaments type : diménhydrinate, métopimazine, antiémétique ou scopolamine
-Mâcher des chewing-gum.