Les bonnes tables asiatiques de Paris

Photo

Paris détient d’excellentes tables asiatiques mais fait pâle figure face à Londres, en comportant plus et des phénoménales (Nobu, Hakkasan et Nahm). Du côté de l’Arc de Triomphe, une seule est pourvue d’une étoile au Michelin et elle est japonaise. Il s’agit d’Aida. La salle est belle, les produits frais, les talents en force mais les deux menus, et imposés avec ça, coûtent 140 et 160 € ! Dispendieux et valables, Kinugawa et Benkay tirent eux aussi leur épingle du jeu. D’atours moins éclatants, le Bizan de M. Kuroda, propriétaire d’une remarquable cantine fusion, Issé, dans le quartier du Louvre, Jipangue, Yanasé, Isami, Hanafousa et Ozu valent le détour. Parmi les princes de la cuisine chinoise : M. Chen, multi-médaillé d’or dans des concours culinaires de son pays natal. Il pilote l’étonnant Zen Garden et le romantique Lys d’Or. Par ordre de prix décroissant, Chen Soleil d’Est, Tsé Yang, Chez Ly et Impérial Choisy sont pareillement des valeurs sûres. S’agissant des tables émérites, toutes à prix doux, la Thaïlande est représentée par le typique Sukhotaï, Suan Thaï, Baan Boran et Erawan, la Corée du Sud par Gwon’s Dining et Shin Jung, le Vietnam par Bambou et, dans ses bons jours, le Lao Lane Xang 2 et le Tibet par Lhassa. >> Tourisme à Paris >> Hotels à Paris