Les Grandes tables de New York

Photo

A Manhattan et à Brooklyn, les tables gastronomiques, ce n’est pas ça qui manque. Le Michelin en dénombre 45, dont 5 triples étoilés et 6 avec deux macarons. La plupart se situent aux abords de Central Park, circoncis d’immeubles où vivent les grosses fortunes. C’est le cas de trois restaurants de luxe tenus par des Français, où la haute cuisine s’accorde avec la beauté du décor : le Bernardin par Eric Ripert, Jean-Georges par Jean-Georges Vongerichten et Daniel par Daniel Boulud. Dans le même secteur, au plaisir des gourmets, d’autres étapes se disputent les lauriers. Le Japon est représenté par Masa, l’Italie par Alto, la Provence par Picholine et le parti-pris de l’originalité par Per Se, Gordon Ramsay et Gilt. Chez les tables étoilées d’un macaron, plusieurs tirent leur épingle du jeu. Les Français, en cas de mal du pays, retrouveront leurs aises à l’Atelier de Joël Robuchon, à l’Adour de Ducasse et au Café Boulud, les amateurs de crus chez Auréole de l’Américain Charlie Palmer, les fanas de viande dans le steakhouse Peter Lüger et les curieux chez Anthos, Seäsonal, Casa Mono et Shalizar – dans l’ordre, une table grecque, autrichienne, espagnole et perse. Sans oublier l’étincelant River Café, offrant de Brooklyn une vue époustouflante sur Manhattan. Enfin, pour une dégustation de mets américains notables, un repas chez Spotted Pig, Blue Hill, Minetta Tavern, Bouley, Dressler et Marc Forgione est on ne peut plus recommandé. >> Tourisme à New-York >> Hotels à New-York