Arles -

Photo Arles
© Wikimedia Wolfgang Staudt Arles Place de la République
La visite peut s’effectuer tous les jours de la semaine, le matin ou l’après-midi, mais si vous voulez entrer dans l’église Saint-Trophime , mieux vaut éviter le dimanche. Et si vous souhaitez visiter le théâtre antique et les arènes, notez qu’ils ferment en hiver a 16h3o et le reste du temps, selon la saison, a 17h3o ou 18h, mais nous vous recommandons le matin vers 1oh, ce qui vous laissera ensuite le temps de déjeuner, et de visiter dans l’après-midi, si vous le souhaitez, un ou deux des musées d’Arles, ou bien un ou deux des grands sites excentres, qui sont l’église Saint-Honorat des Alyscamps, et l’abbaye de Montmajour.



Top 20 à Arles: sites touristiques & incontournables


  • Arènes d'Arles

    Construit sur le modèle du Colisée vers 80 après JC cet amphithéâtre romain pouvait accueillir jusqu’à 25 000 personnes. L’édifice s’élève à 21m sur deux niveaux composés de 60 arcades. Il s'étale sur une longueur de 136m. Les arènes ont accueilli des combats de gladiateurs, des chasses, des combats, des jeux, des exécutions… jusqu’à la fin de l’empire romain. Mais il sera encore utilisé sous domination franque avant d’être transformé en forteresse à la fin du VIéme siècle. Les arènes accueilleront par la suite des habitations de particulier avant d...

  • Parc naturel régional de Camargue

    Comportant une grande partie de la Grande Camargue, Le parc qui a été aménagé dans le sud de la France, à l'ouest de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur porte le nom de Parc naturel régional de Camargue. C’est un parc naturel qui a été créé le 25 septembre 1970 afin de préserver une grande partie de cette biodiversité. Le parc National a été aménagé pour répondre à des priorités écologiques françaises et européennes. Le parc national de la Camargue joue un grand rôle dans la préservation des oiseaux locaux, mais également pour les oiseaux migra...

  • Plage de Beauduc

    La plage de Beauduc, une belle étendue de sable s'étalant sur la pointe sud de la Camargue, se mérite. Perdue dans un environnement encore relativement sauvage, on atteint la plage de Beauduc en empruntant une piste cahoteuse plutôt mauvaise, qui plus est parfois particulièrement encombrée par un trop plein de plagistes. Mais ce trajet d'un peu moins d'une heure (la plage se situe à 17 kilomètres à l'ouest de Salin-de-Giraud) vaut la peine, puisqu'une fois arrivé, c'est une bonne dizaine de kilomètres de sables bordé de la Méditerranée qui vous attende. Ici, pas de parking avant la plage, la circulation est tolérée à même le sable ! Le décor de la plage est surprenant, tandis que les amateurs de planche à voile y trouven...

  • Maison du Parc de Camargue

    Une partie de la Camargue bénéficie de la protection d'un parc naturel régional, qui s'étend sur les communes d'Arles et des Saintes-Maries de la Mer, plus au sud. La zone humide formée par le delta du Rhône, qui forme le territoire de la Camargue, est un espace particulièrement riche dans sa diversité naturelle, où prairies, étangs à l'eau saumâtre, aux degrés de salinités complexes selon les cheminement des eaux du fleuve et de la mer, se rencontrent en un même lieu. Les hommes ont appris à exploiter depuis fort longtemps ce milieu si particulier, et la culture camarguaise possède quelques grands traits identifiables, tel l'élevage du taureau, la tradition des gardians qui les surveillent, la culture du riz, autant de...

    Tout comprendre sur le parc naturel de Camargue

  • Plage de Piémanson

    Sur le littoral du sud de Salin-de-Giraud s'étend une longue bande de sable de plus de 25 kilomètres de longueur. Tout au sud de la Camargue, c'est ici la plage de Piémanson, bordée de petites dunes herbeuses et de l'eau bleue méditerranéenne à perte de vue. Un cadre idyllique, ce qu'ont bien compris les très nombreux estivants, qui affluent en masse sur la plage. Un site qui sera du coup pas du goût de tous : bien que cette pratique soit interdite, de nombreux habitués des lieux viennent s'installer directement sur le sable, plantant là caravanes et camping cars, pour des concentrations qui peuvent être impressionnante. L'ambiance de la plage est populaire et décontractée, très décontractée même puisque le naturisme est l...

  • Eglise saint Césaire

    Construite en 1450 dans le style gothique méridional, l’église saint Césaire appartenait au couvent des Grands Augustins. Elle est agrandie en 1492 et 1511, un incendie au XVIIéme siècle entraîne la suppression des deux premières travées. Son nom lui est donnée en 1839 lors de son rétablissement au culte après la révolution. Les reliques de Saint Césaire, évêque d’Arles au VIéme siècle, n’y seront transférées qu’en 1980. L’église se compose d’une nef à 4 travées voûtées d’ogives et de chapelles latérales. Le chœur soutient une coupole octogonale à lanternon. Admirez les dalles du sol d’origine avec blasons et épitaphes funéraires. Le mobilier et les œuvres qu’elle contient proviennent de deux ...

  • Eglise sainte Anne

    L’ancienne église qui sert aujourd’hui de salle d’exposition oppose sa façade sobre à la façade de Saint Trophime de l’autre coté de la place de la république. Construite au XVIIéme siècle, sur les ruines d’une ancienne église, elle témoigne du style gothique tardif austère propre au XVIIéme siècle. La façade est sobre arborant un fronton au style légèrement maniériste. L’intérieur du même style gothique tardif est rendu encore plus austère par la disparition du mobilier d’origine. L’église a accueilli de 1825 à 1995 le musée d’archéologie de la ville comme en témoigne le buste de Minerve au-dessus de la porte. Vous ne pourrez voir l’intérieur de l’église que lors d’expositions temporaires,...

  • Théâtre antique

    Construit entre 40 avant JC et 12 avant JC, le théâtre antique d’Arles est un des premier théâtre romain en pierre. Les vestiges se visitent rapidement mais ils permettent d’imaginer l’importance d’un tel lieu à l’époque romaine. Il était composé de trois parties. La cavea qui accueillait les spectateurs, jusqu’à 10 000 personnes, se compose de 33 rangés de gradins circulaires. La scène ou se trouvait une plate forme de bois qui cachait les machineries du théâtre. Le mur du fond décoré de colonnes corinthiennes, il n’en reste que 2 sur la centaine qui existait. Lors des fêtes en l’honneur des Dieux, des comédies, des tragédies, des mimes ou des pantomimes étaient joué gratuitement. Le site servit de carri...

  • Les cryptoportiques

    La partie souterraine de l’ancien forum romain témoigne de la qualité de bâtisseurs des romains. Les cryptoportiques sont un ensemble de galeries en forme de U formées de piliers soutenant des voûtes qui formaient une gigantesque terrasse. Ils ont permis au Romains de construire le forum d’Arles sur un terrain plat, car la colline d’Arles est en pente. Vous pouvez aujourd’hui visiter quatre galeries : trois galeries forment un U ouvert vers l’est, une quatrième en briques est le témoin d’une restructuration du forum vers la fin de l’antiquité. La galerie Nord s’ouvrait sur une place, actuelle place du forum, la galerie sud est creusée directement dans les rochers de la colline. Votre visite vous permettra d’observ...

  • Musée départemental de l'Arles antique

    Visite inévitable pour les passionnés d’archéologie les riches collections du musée propose un panorama de l’histoire du pays d’Arles de la préhistoire jusqu’au Christianisme. La collection, une des plus riche collection archéologique de France, est mise en valeur dans une architecture contemporaine fonctionnelle. Il est difficile de tous voir mais les pièces maîtresses sont mises en valeurs, vous pouvez sinon opter pour une visite guidée thématique ou non qui vous donneront réellement un bon aperçu des collections. Le musée organise également des expositions temporaires et des stages parents-enfants permettant de découvrir l’archéologie en famille.Le Musée de l'Arles et de la Provence antiques fut construit par l...

  • Muséon Arlaten

    Le musée Arlaten est consacré à la vie quotidienne dans la Provence ancienne. Les collections ethnographiques du musée vous permettront de découvrir des objets historiques provençaux : costume, mobilier, musique, agriculture, artisanat…mais également des collections relevant des beaux-arts : peinture, sculpture, art graphique, photographie et des sciences : archéologie, histoire naturelle, numismatique... . Le musée possède plus de 30 000 objets collectés de puis le XIXéme siècle dont 1/3 sont exposés. La visite vous offrira un panorama de la Provence rhodanienne du XVIIIéme siècle à nos jours. Ce lieu de mémoire populaire plaira à tous ceux qui s’intéressent à la petite histoire.L’hôtel de Laval-Castellane est l...

  • Les Alyscamps

    Les Alyscamps, traduction provençal de champs élysées, sont une nécropole de l’époque romaine. Dès le début de l’empire romain des tombes, sarcophages et mausolées sont installés sur le site en dehors de l’enceinte de la ville le long de la Via Aurelia. La nécropole païenne deviendra chrétienne. Saint Genest martyr décapité en 303 y est inhumé, dès lors la nécropole devient célèbre, de nombreuses personnalités et de nombreux particuliers s’y font enterrer. Une collégiale et plusieurs églises s’y installeront durant le Moyen-âge et la nécropole devient une étape importante du pèlerinage de Compostelle. Le site actuel se présente sous la forme d’un alignement de tombeau et de fouilles du site paléochr...

  • Espace Van Gogh, hôtel Dieu

    Vincent Van Gogh a été fortement inspiré par Arles ou il réalise plus de 300 dessins et peintures entre février 1881 et mai 1889. L’espace Van Gogh est installé dans l’hôtel Dieu construit au XVIéme siècle et XVIIéme siècle. Le quadrilatère ouvert sur un jardin intérieur a fonctionné comme hôpital, Van Gogh y séjourne et le représente dans plusieurs de ses toiles, jusque dans les années 1980. L’espace Van Gogh est un centre culturel qui propose des expositions temporaires et des animations autour de Van Gogh et du monde de l’art. Le bâtiment accueille également la médiathèque de la ville. Venez découvrir l’ancien hôtel Dieu et les jardins en accès libre et visiter une exposition au centre culturel.Instal...

  • Reconstitution de la chambre de Vincent Van Gogh

    Vincent Van Gogh a été fortement inspiré par Arles ou il réalise plus de 300 dessins et peintures entre février 1881 et mai 1889. La fameuse toile la chambre de Vincent a été peinte à Arles. Dans une maison proche des arènes, à quelques dizaines de mètres de la maison jaune qu’il habitait, la chambre a été reconstituée telle que sur la peinture. Pour les amateurs de reconstitutions n’hésitez pas à vous y rendre, pour les autres attendez vous à une visite au charme kitsch. Dans la ville, un parcours amène le promeneur à glisser ses pas dans ceux du peintre. Ainsi la place du Forum, le quai du Rhône, la place Lamartine, la rue Mireille, le jardin du boulevard des Lices, l'espace Van Gogh, l'ancien Hôtel-Dieu son...

  • Thermes de Constantin

    Lieu public gratuit, les thermes était un centre important de la vie de la cité romaine. Tous les après-midi les femmes puis les hommes venaient aux thermes pour discuter, régler des affaires mais également pour un rituel précis : la sudation à sec, le bain chaud ou la peau est raclée au strigile, la salle tiède, la piscine froide et un massage vigoureux. Les thermes de Constantin datent du IVéme siècle après JC, ils sont parmis les mieux conservés de France. Ils constituent une partie d’un vaste ensemble architecturale construit en bordure du Rhône. A l’époque la ville servait de résidence impériale pour l’empereur Constantin. Après la chute de l’empire romain, les thermes gardent leurs fonctions un temps avant d...

  • Musée Réattu

    Le musée des beaux-arts de la ville d’Arles est installé dans l’ancien Grand Prieuré de Malte, bâtiment ayant appartenu aux templiers. Le site est acheté et aménagé par le peintre arlésien Réattu qui voulait y installer son atelier et une résidence d’artiste. Le musée expose aujourd’hui une grande partie de l’œuvre de Jacques Réattu, grand prix de Rome en 1791, une collection de dessins de Picasso, une collection photographique, le musée a été précurseur dans ce média. Le musée propose également une approche architecturale durant la visite. Le musée a ouvert en 2007 le premier fonds d'art sonore dans un musée des beaux-arts et s’ouvre dorénavant à l’art contemporain, notamment grâce à des commandes po...

  • Rencontres internationales de la photographie d’Arles

    Fondé en 1970 par le photographe Lucien Clergue et l’écrivain Michel Tournier les rencontres d’Arles sont devenus un festival de photographie de référence. Le festival accueille jusqu’à 50 000 spectateurs dans plus de 50 expositions installées dans les lieux patrimoniaux de la ville. Pendant une semaine des débats et conférences sont organisées avec des photographes et des critiques de références. Les prix décernés lors du festival sont devenus des prix de références dans le monde de la photographie. Mais cette semaine est également une semaine de fêtes dans la ville grâce à des spectacles, des projections, des promenades photographiques… ....

  • Eglise Saint Trophime

    La cathédrale Saint-Trophime est construite sur une basilique du Véme siècle nommée Saint-Étienne. La translation des reliques de Saint-Trophime des Alyscamps à la cathédrale date de 1152. Ces reliques feront de l’église un passage obligé sur la route de compostelle. Le chœur gothique est ajouté XVéme siècle. Transformé en Temple de l’être suprême durant la révolution, elle sera ensuite déclassée en église paroissiale puis érigée en basilique par le pape Léon XIII en 1882. Le plan est classique des églises de Provence : la haute nef est flanquée d’étroits collatéraux, le transept est très court et surmonté d’une coupole qui supporte le clocher. Le chevet gothique de l’église comprend un déambulatoire...

  • Cloître Saint-Trophime

    Monument majeur de l’art roman provençal le cloître Saint-Trophime est au centre des bâtiments de la cité épiscopale. La construction du cloître a débuté au XIIéme siècle mais ne prendra fin qu’à la fin du XIVéme siècle en raison du déclin de l’influence d’Arles au profit d’Aix et d’Avignon. Les chanoines l’occupent peu de temps et les salles du cloître sont transformés en grenier et réserves avant d’être en partie occupée par des habitations après la révolution. Les galeries nord et est sont de style roman, elles sont décorées par des statues de grande qualité. La galerie nord s’attache à la représentation des saints patrons de l’église d’Arles et du mystère pascal. La galerie est, plus lar...

  • Cirque romain

    Le cirque romain d’Arles a été construit au IIéme siècle, à partir de 149 après JC. Il est édifié au bord du Rhône, au sud-ouest de la cité en dehors des fortifications. Le cirque était le plus grand ensemble urbain de la cité, 450m de long et 101m de large. Il accueillait les courses de chevaux ou de chars et des combats de cavalerie. Sa construction a été difficile en raison du sol marécageux, il a fallu stabiliser le sol en enfonçant plus de 30 000 pieux. Les gradins, pouvant accueillir jusqu’à 20 000 personnes, étaient séparés d’une vaste piste damée par le podium, un mur élevé. Le cirque a été profondément remanié IVéme siècle puis détruit au VIéme siècle afin de récupérer les pierres pour consol...

Voir les 39 sites touristiques à Arles

Les bons plans à Arles

Reserver un hotel à Arles

Comparer les hôtels à Arles jusqu'à -30%

Réservez en 1 minute, payez plus tard jusqu'à -30%. Meilleur tarif!

Booking.com Réservez maintenant

Payez plus tard !

Ventes privées hôtels    Hôtels pour groupes (>8 pers)

Reserver une activite, une visite guidee, un transfert à Arles