Promenade dans le quartier de la cathédrale -

Photo Promenade dans le quartier de la cathédrale
© Wikimedia Dr. Bernd Gross 2014 View of Vienna from Bahnorama 49
Le lieu de rendez-vous est la place Saint-Étienne, la StephansPlatz en allemand. C’est au cœur de la ville et le Métro est la station : « Stephansplatz » sur les Lignes U1 ou U3. Par ailleurs, cette visite peut être effectuée tous les jours. Parmi les sites visités, notez que la poste est fermée le week end mais que ne pas la voir n’enlève rien au plaisir de cette promenade.



Top 20 à Vienne: sites touristiques & incontournables


  • Palais et jardins de Schönbrunn

    Situé à Hietzing, à l'Ouest du centre-ville de Vienne, le palais de Schönbrunn fut la résidence impériale des Habsbourg du XVIIIe siècle jusqu'en 1918. A l'origine, c'est Maximilien II du Saint-Empire qui, en 1569, acheta la propriété du maire de Vienne, vaste terrain sur lequel se trouvait déjà un zoo et auquel l'empereur apporta en plus des plantations d'espèces végétales rares. Schöbrunn, de l'allemand schöner brunnen, qui signifie "belle fontaine" en raison d'une magnifique source découverte par l'empereur Matthias lors d'une partie de chasse, est en quelques sortes le Versailles autrichien. La construction du palais d&eac...

  • Vienne - Lieux gays

    Rares sont les métropoles européennes dont le passé gay et lesbien est aussi riche que celui de la capitale autrichienne. Des empereurs homos aux seigneurs de la guerre et compositeurs d'autrefois, en passant par les Viennois et les Viennoises gays et lesbiennes d'aujourd'hui, tous et toutes font de cette ville une destination particulièrement attrayante. Café branché ou bar à cocktails, restaurant lesbien ou club gay cuir, boîte de nuit ou sauna, cette ville a plus d'un tour dans son sac. Sans parler des événements de l'agenda gay et lesbien tels que le Life Ball, la Parade Arc-en-ciel, Vienne en noir, le Bal Arc-en-ciel et bien d'autres....

  • Stephansdom

    La Cathédrale de Vienne est l’un des monuments centraux de la capitale autrichienne, son architecture gothique au cœur même du premier arrondissement aux fortes colorations baroques, attire tous les regards. Les touristes se plairont à photographier ses reflets dans les vitres courbées de l’immeuble moderne qui lui fait face. Son toit en tuiles polychromes vernissées est une merveille, l’ouvrage côté nord représente les armoiries d’Autriche-Hongrie, l’aigle noir à deux têtes. Gravir les 343 marches qui mènent à la salle des gardes au sommet de la flèche est un peu fatigant, mais le panorama sur Vienne vaut bien cet eff...

  • Le Hofburg

    Centre névralgique de la dynastie des Habsbourgs jusqu’en 1918 et le démantèlement de l’empire austro-hongrois, le Hofburg s’impose, majestueux, au cœur de Vienne. Résidence d’hiver de la famille impériale, le palais abrite aujourd’hui plusieurs collections d’art et d’histoire. Parmi les espaces d’exposition les plus courus, les appartements de Sissi font vivre le mythe. Le style rococo tout en dorures, en motifs de stuc éclairés par les lustres en cristal de Bohème. Dans la partie « historique » de l’édifice, l’on peut également admirer la chapelle du palais impérial où les Petits...

    Palais impérial

  • Eglise des Augustins

    C’était autrefois l’église paroissiale de la Cour impériale… fleurs bleues et autres romantiques auront tout de suite fait le lien : c’est ici, en 1854 que fut célébré le mariage de l’empereur François-Joseph et d’un certaine Elisabeth, aussi connue sous le surnom de Sissi. Située dans l’aile ouest du palais impérial, l’église des Augustins a accueilli de nombreuses autres noces impériales, elle a aussi manqué de voir Napoléon épouser Marie-Louise en 1810. Construite entre 1330 et 1339, l’église s’est vitre retrouvé au cœur de tous les rites de la famille impériale, autant des cérémonies funèbres que des diverses processions commémoratives. A voir : la chapelle Saint-Georges, dans un style gothiqu...

  • Bibliothèque nationale d'Autriche

    Archétype architectural du baroque réalisé par Johann Bernhard Fischer von Erlach (et son fils Johann Emmanuel), cette aile du Palais Impérial a été édifiée au cours de la première moitié du XVIIIème siècle. Longue de 80 mètres et dresse ses 20 mètres de haut pour supporter une large coupole. Sous cette coupole, c’est la salle d’apparat de la Bibliothèque au-dessus de laquelle on peut admirer les œuvres de Daniel Gran. La taille des collections est impressionnante : plus de 200 000 ouvrages sont ici regroupés. Parmi eux, 15 000 volumes de la bibliothèque du prince Eugène de Savoie et de nombreux écrits du réformateur Martin Luther. Elle a longtemps été la plus grande bibliothèque d’Europe. En guise de décor...

  • La maison Hundertwasser

    Prenez les maisons des Schtroumpfs, les habitations des Hobbits de Tolkien, l'univers d'Alice au pays des merveilles et celui de Dali, vous serez encore loin d'imaginer la Hundertwasserhaus. Oeuvre de l'artiste viennois Friedensreich Hundertwasser (1928-2000), la maison Hundertwasser est un immeuble de logements qui défie totalement la ligne droite et la monochromie. Une partie des appartements peut être visitée, à condition d'accepter que le sol ondule sous vos pieds! Les colonnes sont entrecoupées de perles géantes et la maison comprend également un café dans une magnifique cour intérieure. Entrée gratuite, tous les jours de 9h à 18h. www.hundertwasser-village.com...

  • L'Opéra National de Vienne

    L'Opéra de Vienne est l'un des plus célèbres au monde, tant par sa qualité de programmation que par son architecture. L'institution actuelle date de 1810 et propose chaque année, de septembre à juin, une soixantaine d'opéras et ballets qui changent chaque soir. Depuis sa reconstruction après la deuxième guerre mondiale, le bâtiment dispose d'une capacité de 2200 places. Pour ceux « qui n'y connaissent rien mais qui ont envie de voir », des places debout sont en vente sur place, 1h30 avant le début de chaque représentation, à un prix très avantageux (moins de 10 euros). http://www.wiener-staatsoper.at/...

  • Vienne, la Hofburg et ses dépendances : introduction

    Elle est consacrée à la découverte du quartier de la Hofburg et de ses dépendances. Dire que la Hofburg fut la résidence principale des Habsbourg jusqu’en 1918, c’est à la fois souligner le caractère « impérial » de ce quartier, mais aussi sa longue histoire. Si l’on se dit que ce quartier fut la vitrine du pouvoir autrichien, alors on imagine assez bien que rien de ce qui a été construit ici au cours des siècles ne le fut gratuitement. Conformisme et anticonformisme sont ici les deux faces d’une même réalité. Notre promenade débutera sur le Graben à côté de la colonne de la Peste, puis nous descendrons Kohlmarkt pour rejoindre la Place Saint-Michel dominée par l’entrée monumentale de la Hofburg et la Maison ...

  • Le Graben

    Vous êtes donc sur le Graben, juste à côté de la Colonne de la peste. Rappelons que ces lieux furent occupés jusqu’au douzième siècle par l’ancien fossé, Graben en allemand, qui entourait la ville romaine de Vindobona. Le fossé fut comblé au treizième siècle et le Graben devint alors l’une des nombreuses places marchandes de la ville. Plus près de nous, au 18ème siècle, dans ses « Mémoires », Casanova évoque la présence dans le quartier de «commissaires de chasteté» comme il les nomme, chargés de veiller aux bonnes mœurs des Viennois. Car à l’époque, le Graben était voué au service des prostituées de tous genres. Puis tout rentra à peu près dans l’ordre et dès le 19e siècle, le Graben devint l’u...

  • La banque Sparkasse

    Avant de quitter le Graben, allons faire un petit tour vers la façade de l’une des premières banques à avoir été fondée à Vienne : il s’agit de la Sparkasse, la Caisse d’Epargne! Située au N° 21 sur le Graben. Pour vous y rendre, laisser la Colonne de la peste sur votre droite et la Stephenplatz dans votre dos puis avancez jusqu’au fond de la place située à moins de cent mètres. Vous êtes maintenant tout au bout du Graben. Faites un demi-tour, et admirez le point de vue. Sur votre droite, lorsque vous regardez vers le centre du Graben, c’est la rue Kohlmarkt, l’ancien marché au charbon de bois. Elle descend vers la Hofburg et nous l’emprunterons dans quelques minutes. Sur votre gauche maintenant, c’est la rue T...

  • La Kohlmarkt N°7

    Quittez maintenant la place du Graben et engagez vous dans la Kohlmarkt. La Hofburg est tout au bout de la rue, à une centaine de mètres, vous voyez déjà la grosse coupole qui la couronne. Avant de rejoindre la place Saint-Michel et donc la Hofburg, prenez le temps de regarder l’architecture de la rue. Ce n’est plus le marché au charbon, et la Kohlmarkt est aujourd’hui une des rues les plus élégantes de la ville. Pour vous en convaincre, prenez le trottoir de droite et en passant regardez la curieuse façade du magasin Schullin situé au N°7. Curieuse cette façade. Elle est Plutôt élégante. L’architecte, Hans Hollein, a pris soin de ne pas blesser le bâtiment ancien en respectant une symétrie rigoureuse. Regardez bien ...

  • La Kohlmarkt N°16

    Cela dit, sur le chemin, nous découvrirons au N°16 une autre de ces œuvres, occupée par la façade de l’ancienne librairie Manz. Et au passage nous jetterons un œil au N°14. C’est la pâtisserie Demel, une maison fondée en 1785. Une institution donc car n’oubliez jamais qu’à Vienne les gâteaux sont l’affaire de tous ! Ici et depuis déjà longtemps, on apprécie les produits riches, beurre fondu, crème fouettée, purée de châtaignes sans oublier le chocolat. Il est possible d’entrer et d’essayer l’Apfelstrudel, la pâtisserie autrichienne par excellence. Elle se compose d’une pâte feuilletée, de pommes cuites, de raisins, et de cannelle, le tout saupoudré de sucre glace. Servie tiède, c’est un délice ! P...

  • Place Saint-Michel

    Continuez ensuite jusqu’à l’entrée de la Place Saint-Michel où nous nous retrouverons. Vous êtes arrivés maintenant au bout de Kohlmarkt juste à l’entrée de la Michaelerplatz, la Place-Saint-Michel donc. En vous avançant un peu plus vous remarquez que cette place est circulaire. Elle est composée d’une succession de façades renvoyant à des édifices d’époques différentes. Par exemple, regardez au fond de la place : juste devant vous se trouve une partie de la Hofburg que l’on appelle l’aile Saint-Michel, et qui ne fut achevée qu’à la fin du 19ème siècle. D’ailleurs, au centre de la façade, un arc gigantesque souligne l’entrée principale de la résidence impériale. Nous y reviendrons. Par contre, regar...

  • Façade de la Hofburg

    Regardons maintenant à la façade de la Hofburg : à elle seule, elle ferme toute une partie de la place Saint-Michel. Regardez, d’abord sa forme : elle est concave. Elle suit très exactement la forme de la place. Du coup, ce dispositif permet d’insister sur la partie médiane de la façade. Et c’est d’ailleurs l’entrée principale de la Hofburg. Vous remarquez que cette entrée n’est pas anodine. Car c’est une entrée à trois portes, bâtie sur le modèle de l’arc de triomphe romain avec ses trois portes. Les deux latérales étaient réservées aux piétons et la centrale aux cavaliers et aux carrosses. C’est une forme qui a essaimé dans toutes les monarchies européennes. Voyez ces quatre paires de colonnes jumelée...

  • Les sculptures de la façade

    A part l’entrée à la romaine, l’autre aspect intéressant de cet ensemble, c’est la place donnée à la sculpture. On peut parler ici d’un véritable programme, dans le sens où le choix des sujets est raisonné et leur place bien déterminée. Regardez les différents groupes sculptés dispersés le long de la façade. Commençons par l’extrémité gauche de la façade. Regardez la tourelle couronnée par une petite coupole. Regardez à ses pieds maintenant : il y a une fontaine qui est encore une allégorie de l’Autriche. C’est « l’Autriche, dominant les terres ». Regardez sous la coupole de gauche maintenant. A ses pieds, là encore, il y a une fontaine. Et là encore une allégorie. C’est « l’Autriche dominant l...

  • L’église Saint-Michel

    Prenez le temps d’admirer encore cet ensemble puis retrouvons-nous devant l’église Saint-Michel. C’est la seule église de la Michaelerplatz, et elle possède une haute tour. Vous êtes juste devant la façade de l’église de Saint-Michel. C’est une église intéressante car elle porte en elle tous les bouleversements du quartier. Elle est Fondée au début du 13ème siècle, cette église fut donc d’abord de style roman et il n’en reste rien. Puis, suivant la mode, elle devint gothique comme le montre son clocher octogonal, puis baroque. Et enfin, elle adopta le néo-classicisme à la fin du 19ème. On le voit bien : elle est très sobre, presque monotone même. Sa façade est nue.Les seules animations, ce sont une toute pet...

  • La Place st Michel

    Et maintenant, gagnons la Looshaus, l’un des édifices les plus controversés de Vienne au moment de sa construction. Lorsque nous tournons le dos à l’église, la LoosHaus est en face de vous. Elle est aujourd’hui occupée par la Raiffeisen Bank et vous la reconnaitrez à ses grandes colonnes du rez-de-chaussée. Cette maison a été construite en 1909. Et c’est vrai que la réalisation de cet immeuble a fait couler beaucoup d’encre. Pourquoi cet immeuble fut considéré comme une véritable rupture. Alors, pour commencer, regardons bien la place Saint-Michel. Son architecture est claire et homogène n’est-ce-pas ? On peut très facilement hiérarchiser les édifices les uns par rapport aux autres. Regardons à nouveau le palai...

  • Adolf Loos

    Vous êtes maintenant à l’extrémité de la place juste sous les fenêtres de la Looshaus. Aujourd’hui encore, elle est considérée comme la construction la plus provocante qu’ait réalisée l’architecte Adolf Loos à Vienne. Mais d’abord qui était Adolf Loos? Adolf Loos est né en 1870 à la périphérie de l’Empire, dans la ville tchèque de Brno. Son père était tailleur et sculpteur de marbre. Après ses études, il passe quelques années aux Etats-Unis. Dès son retour en Autriche, Adolf Loos ouvre un débat : c’est celui du dépouillement contre l’ornementation. Pour Loos, l’architecture de son temps s’égare dans une pseudo-sophistication esthétique et dans l’utilisation démesurée de l’ornement et donc ...

  • La Maison de Loos, la Looshaus

    Comme vous le voyez, la Looshaus, c'est-à-dire la « Maison de Loos » se détache clairement de l’environnement architectural. Aujourd’hui, elle compte parmi les édifices les plus renommés de Vienne, et comme vous allez le comprendre, il n’en fut pas toujours ainsi. Tout commence en 1909, lorsque la maison de couture Goldman et Salatsch décide d’organiser un concours pour la construction d’un immeuble commercial et d’habitation sur la Michaelerplatz. Et comme aucun des projets du concours n’est satisfaisant, on fait appel à Adolf Loos. Ce dernier livre alors un projet étonnant qui est immédiatement accepté par le maître d’ouvrage. De quoi s’agit-il ? De l’immeuble que nous avons sous les yeux! Et rapidement, al...

Les bons plans à Vienne

Reserver un hotel à Vienne

Comparer les hôtels à Vienne jusqu'à -30%

Réservez en 1 minute, payez plus tard jusqu'à -30%. Meilleur tarif!

Booking.com Réservez maintenant

Payez plus tard !

Ventes privées hôtels    Hôtels pour groupes (>8 pers)

Reserver une activite, une visite guidee, un transfert à Vienne