Quartier de l'albaicin -

Photo Quartier de l'albaicin
© Wikimedia Bert K. El Albayzín panorama (2010)
Pour suivre cette visite, nous vous donnons rendez-vous dans la partie haute de l’Albaicin et très précisément sur la terrasse circulaire du mirador San Cristobal, lieu bien indiqué sur tous les documents de la ville.



Top 20 à Grenade: sites touristiques & incontournables


  • Alhambra, Generalife et Albaicin

    Dominant la ville moderne construite dans la plaine, l'Alhambra, situé sur la colline de la Sabika, domine Grenade de toute sa splendeur et en constitue avec le quartier de l'Albayzin, la partie médiévale. Ensemble architectural majeur de l'architecture islamique, l'Alhambra est, avec la grande mosquée de Cordoue, le témoin grandiose de la présence musulmane en Espagne entre les VIIIe et XVe siècles. A l'intérieur des fortifications s'élève le superbe palais mauresque qui fait la gloire du site mais aussi le palais renaissant de Charles Quint et une église édifiée à la place d'une mosquée. L'origine des lieux remonte à 1238 et à l'arrivée du premier souverain nasride, Mohammed ben Nazar, dans Grenade. Son fils Mohammed II ...

  • Chapelle royale à Grenade

    Cette chapelle adossée à la cathédrale a été commandée par Charles Quint qui voulait y faire reposer ses ancêtres (le roi Fernando et la reine Ysabel).La Capilla Real, littéralement « Chapelle Royale », est le lieu de sépulture des rois catholiques Fernando de Aragon et Isabel de Castilla. Ces derniers ordonnent la construction du mausolée en 1504, afin qu’on les y enterre après leur mort. Les travaux inachevés au moment de leur décès, ils sont enterrés dans un couvent franciscain près de l’Alhambra, avant d’être déplacés jusqu’à la Capilla Real en 1521. À l’intérieur, vous découvrirez les tombes en marbre des souverains, de leur fille Juana la loca, et de son époux. À voir également, le musée de la ...

  • L'Albayzín à Grenade

    Le quartier de l'Albaycin à Grenade est inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1984....

  • Les jardins Generalife de l'Alhambra

    Les jardins Generalife de l'Alhambra sont inscrits au patrimoine de l'Unesco depuis 1984....

  • Maison del Chapiz

    La Casa del Chapiz, ou « Maison du Chapiz » est construite au 16ème siècle sur les ruines d’un palais nasride, dans le quartier actuel d’Albaicín. Elle représente le plus grand et le plus célèbre bâtiment mauresque de Grenade. La somptueuse architecture qui la caractérise, est fortement influencée par ses hôtes de l’époque, une famille de mauresque aisée. Malgré la reconquête espagnole, ils conservent leurs propres traditions, et développent une architecture unique, le mudéjar : arcs mauresques, et minarets pour clochers. Le bâtiment, rénové dans les années 30, est aujourd’hui composé de deux maisons : la « maison de Lorenzo Chapiz », bâtiment principal, et la « maison d’Hernando Feri ». Toutes ...

  • Musée archéologique de Grenade

    C’est au sein de la Casa de Castril, magnifique palais de l’époque de la Renaissance, qu’est établi le Musée Archéologique de Grenade. Sa façade plateresque, caractéristique de la Renaissance espagnole, mêle les arts gothique et mudéjar au style « Première Renaissance » italien. Les collections couvrent une large période de l’Histoire. De la Préhistoire à l’histoire des peuples arabes, en passant par les Carthaginois, les Romains et les Phéniciens. Des objets du quotidien sont exposés aux côtés des œuvres d’art de chaque époque, afin de rendre compte des différents modes de vie. Parmi eux, un superbe astrolabe, instrument de mesure utilisé en astronomie, et un alabastre orné de hiéroglyphes, permettant...

  • Monastère de La Cartuja

    Le Monastère de la Cartuja, ou Monastère de Santa Maria de las Cuevas, est un ancien monastère chartreux. Sa construction débute en 1506 et s’achève au début du 17ème siècle. Ce site de style baroque, classé centre d’intérêt culturel, est formé d’une nef, d’une sacristie au décor somptueux, et d’un cloitre historique, caractéristique du courant artistique espagnol, le rococo. À l’intérieur, plateaux, fresques et réalisations de stuc, ornent murs et plafonds. Le monastère jouit également d’une collection de peintures de grande valeur, signées par des artistes tels que Sánchez Cotán, Bocanegra, ou encore Carducho....

  • Hôpital Royal et rectorat de l'université

    L’Hôpital Royal, où siège actuellement le rectorat de l’université de Grenade, est construit au début du 16ème siècle, sur demande des rois catholiques. C’est à Enrique Egas, l’un des maîtres du style plateresque, que l’on doit sa façade à quatre fenêtres, mêlant les styles Renaissance espagnole et italienne. Sa construction s’étale sur plus de trois siècles, expliquant ainsi ce mélange de styles : gothique, Renaissance et baroque. Votre regard ne pourra échapper ni à sa belle charpente, ni à sa coupole centrale, toutes deux entièrement couvertes de bois....

  • Palais de Dar al-Horra

    Le Palais de Dar al-Horra, est un magnifique palais nasride du 15ème siècle. L’ancienne demeure d’Aicha, mère du dernier sultan à quitter Grenade après la Reconquista. Après les avoir chassés hors de leur domaine, la reine Isabel la Católica s’y installe, et fait réaménager les jardins en couvent. Le domaine est caractérisé par une colonnade, une tour, un jardin, et comme la plupart des palais nasrides, il est construit autour d’un magnifique patio. Il est réparti sur deux étages, et des chambres sont aménagées dans les ailes est et ouest. Chaque pièce, dispose de plafonds à caissons raffinés, ornés d’inscriptions religieuses en langue arabe. Les nombreux détails sculptés en bois, font du palais de Dar-al-Hor...

  • Eglise de San Juan de Dios

    L’Eglise de San Juan de Dios, construite au 18ème siècle, est un monument typique de l’architecture baroque de Grenade. Son nom lui vient de Juan Duarte, fondateur de l’Ordre Hospitalier de San Juan de Dios, littéralement « Saint Jean de Dieu ». Sa façade impressionnante est considérée comme l’une des principales attractions de la ville. À l’intérieur, un retable en bois doré, tout aussi impressionnant, est placé juste au dessus de l’autel principal, tandis que l’urne contenant les reliques du saint, se trouve dans l’alcôve. Des sculptures et une collection de tableaux du 17ème siècle, font également partie du décor. ...

  • Monastère de San Jerónimo

    C’est en 1492, après la Reconquista, que le Monastère de San Jeronimo est construit. Il faudra 50 ans pour qu’il soit totalement édifié. D’abord de style gothique, il prend des airs de Renaissance lorsque la Duchesse de Sessa et son époux, « el Gran Capitan », décident de le rénover. Il comprend une église, dont les plus grands artistes issus de l’école d’Art de Grenade, ont participé à la décoration. Parmi eux, Juan de Aragon, Juan de Medina et Vasquez el Mozo. Le Monastère est également formé de deux cloitres, et des bâtiments où résident les bonnes soeurs. Son joli jardin d’oranger est un véritable appel à la promenade. Le retable de la chapelle majeure, mérite, du fait de son style maniériste très ...

  • Madraza

    Le Palacio de la Madraza abrite les vestiges de l’Université Islamique de Grenade, fondée en 1349 par le sultan Yusuf 1er. Il est rénové quelques siècles après sa construction, dans un style baroque, influencé par le mouvement artistique espagnol « rococo ». Il devient un lieu de rencontre pour les philosophes et les savants du monde entier. L’endroit où ces derniers échangent leurs savoirs et se transmettent leurs connaissances. De 1492, fin de la Reconquista, à 1851, le palais fait office d’hôtel de ville pour les chrétiens. C’est aujourd’hui à la fois une annexe de l’université et un lieu d’exposition. À l’intérieur, on découvre un oratoire, qui, malgré de nombreuses rénovations au cours du 19ème s...

  • Cour au Charbon

    Le Corral del Carbón est un ancien caravansérail nasride construit au 14 ème siècle. Il est d’abord utilisé comme dépôt, puis devient le refuge des marchands en transit. Il est transformé après la Reconquista, en un théâtre où se produit le dramaturge espagnol Lope de Vega. À partir du XVI siècle, des marchands de charbon s’y installent, d’où son nom actuel « Corral del Carbon », littéralement « Cour au charbon ». C’est aujourd’hui le seul caravansérail de son genre dans toute l’Espagne. Il est constitué d’un office de tourisme, d’un théâtre, ainsi que d’autres associations de type culturel....

  • Eglise de Santo Domingo

    L’Eglise de Santo Domingo est construite par les rois catholiques au XVIème siècle. Elle fait alors partie du Monastère de Santa Cruz la Real, et c’est dans ses murs que se tiennent les audiences du tribunal de l’Inquisition. L’église sert de sépulture aux familles nobles de Grenade pendant des siècles, avant d’être transformée en université. Comme beaucoup d’anciennes bâtisses de la ville, son style s’inspire de la Renaissance, tout en laissant apparaître quelques notes gothiques. C’est l’une des dernières églises à posséder un clocher-mur. À l’intérieur, on découvre l’imposant retable de style baroque et son Saint Rosaire, sur lequel Blas Moreno, son créateur, a travaillé durant 30 jours....

  • Alcázar del Genil

    L’ Alcázar del Genil est un petit palais musulman construit au 13ème siècle, sous le règne de la dynastie des Almohades. Il est rénové par les rois nasrides dans un style totalement différent, rappelant celui des maisons de campagne. Le décor y est aussi fascinant qu’à l’Alhambra, monument phare de l’architecture islamique ! Des moulures au plafond, des patios et tout un tas de créations architecturales. Le palais est aujourd’hui le siège de la « Francisco Ayala Foundation », Fondation de Francisco Ayala, célèbre et défunt romancier espagnol....

  • Ermitage de San Sebastián

    C’est en 1218 qu’est construit l’Ermitage de San Sebastián. Il s’agit alors d’une « rabita », sorte de monastère servant de lieu de prière et de méditation aux religieux de confession musulmane. C’est également le lieu historique où le sultan Boabdil, dernier sultan à quitter Grenade, remît les clés de la ville aux rois catholiques, en 1492. Vu de l’extérieur, l’ermitage est plutôt simple. À l’intérieur, l’authenticité du décor a disparu, du fait de nombreuses rénovations. Selon la légende, il fut reconstruit en 1487, en hommage au palefrenier royal Sebastian Fernandez, qui sauva la vie de Fernando el Catolico, lors de la prise de Grenade....

  • Alcaiceria

    L’Alcaiceria était autrefois un grand bazar, où les marchands vendaient essentiellement de la soie. Pour remercier l’Empereur Justinien de leur avoir octroyé ce droit exclusif, les Maures décident de baptiser le bazar « al-kaysar-ia », littéralement « la maison de César », d’où son nom actuel « Alcaiceria ». Le bazar survit jusqu’au début du 19ème siècle, puis est détruit lors d’un incendie. Il est remplacé par une réplique beaucoup plus petite, tout autant influencée par l’architecture mauresque. Aujourd’hui c’est un site touristique où l’on trouve, entre autres, des magasins de textile. L’ambiance y est typiquement orientale ! Des objets traditionnels en céramique, se perdent parmi les bijo...

  • Realejo

    Le Realejo est un quartier branché et convivial, situé à deux pas de l’Alhambra, célèbre monument de l’architecture islamique. La place du Campo del Príncipe, au centre du quartier, compte de nombreux bars et restaurants. L’ambiance y est encore plus chaleureuse en été, lorsqu’habitants et touristes s’installent sur les terrasses, pour boire un verre ou manger un morceau. La place est bordée d’églises et de couvents que l’on peut visiter à l’occasion. Les Jardins de Carmen de los Mártires, subtil mariage des styles anglais et français, et de l’esthétique des jardins andalous, est l’une des attractions les plus cotées et romantiques de la ville. Des lacs, des ruisseaux et des fontaines rafraîchissent ce ja...

  • Centre culturel Manuel de Falla

    Le Centre Culturel Manuel de Falla est un centre où sont exposés les œuvres et les objets personnels de Manuel de Falla, compositeur espagnol qui vécût à Grenade de 1921 à 1939, consacrant sa vie à la musique. Le centre est inauguré en 1978, et offre dès lors un certain nombre d’activités culturelles au public: expositions et concerts classique, entre autres. Le centre propose également de découvrir l’histoire du compositeur, son travail, ainsi que quelques artistes avec lesquels il a collaboré. ...

  • Carmen de los Martirés

    Les Jardins de Carmen de los Mártires constituent l’une des attractions les plus visitées de Grenade, du fait de leur charme et de leur romantisme. Quand les styles anglais et français se mêlent à l’esthétique des jardins andalous ! Des points d’eau, des lacs, des ruisseaux et des fontaines, sont répartis à travers les jardins, au milieu des plantes et des fruits exotiques. Un endroit parfait pour profiter d’un moment de détente, dans le calme et la quiétude !...

Voir les 225 sites touristiques à Grenade

Les bons plans à Grenade

Reserver un hotel à Grenade

Comparer les hôtels à Grenade jusqu'à -30%

Réservez en 1 minute, payez plus tard jusqu'à -30%. Meilleur tarif!

Booking.com Réservez maintenant

Payez plus tard !

Ventes privées hôtels    Hôtels pour groupes (>8 pers)

Reserver une activite, une visite guidee, un transfert à Grenade