Rome : transports en commun

Photo

Deux lignes de métro (A et B) font une sorte de grand X sur la ville de Rome. Insuffisantes, elles se voient complétées par de nombreuses lignes de bus, de trams, mais aussi de trains au parcours plus ou moins urbains. Il ne demeure pas toujours facile de s'y retrouver.

Une bonne paire de chaussure est donc indispensable pour visiter les quartiers de Rome, notamment dans le centre historique, seulement desservi par quelques minibus électriques.

Pour de courts séjours, vous saurez probablement vous satisfaire de la documentation distribuée dans les points touristiques. Par contre, on n'y voit plus de plan bien détaillé d'ATAC (Agence du transport de la Commune de Rome), il n'y a plus que sur leur site. Il est possible d'acheter vos billets dans les bureaux de tabac (tabbachiere), les kiosques à journaux et aux guichets et billetteries automatiques des stations de métro. Attention, il demeure souvent impossible de prendre un billet à l'intérieur des bus et tram, à l'exception des minibus électriques qui sillonnent le centre historique. Voici les billets que vous pouvez prendre : le billet normal (biglietto a tempo ; BIT, 1 €), valable 75 mn pour le bus mais limité à un seul trajet pour le métro et le train urbain, reste finalement le plus employé, puisqu'à Rome on bouge beaucoup à pied.

Le billet journalier (biglietto giornaliero ; BIG, 4 €) se montrera utile selon votre programme.

Pour un séjour de moins de 4 jours, utiliser le billet valable 3 jours (biglietto turistico integrato ; BTI, 11 €).

Quant au billet hebdomadaire (carta integrata settimanale ; CIS, 16 €), il regarde ceux qui séjournent au moins 4 jours.

Les Roma Pass et Roma & Più Pass incluent chacun un BTI, valable 3 jours.