Votre santé en Angleterre

Photo

Avec les transports et l'éducation, la santé publique représente une des grosses préocupations actuelles du gouvernement britannique. En termes de qualité, les soins proposés par les institutions hospitalières sont loin de rivaliser avec ceux que l'on peut connaître sur le continent. Sans penser aux délais extensibles à l'infini avant de pouvoir obtenir une place pour une consultation !

Néanmoins, Europe oblige, consultation gratuite si vous êtes de l'Union européenne, à condition que vous consultiez votre GP (general practitioner : médecin), celui du quartier où vous logez ou étudiez.

On peut également se rendre dans les services d'urgence des hôpitaux tôt le matin (il y a moins de monde) et surtout la nuit. Ce service reste gratuit et vous repartirez avec les médicaments nécessaires pour tenir jusqu'au lendemain, ainsi qu'une ordonnance pour le reste.

Les médicaments restent payants. Il vaut mieux prendre rendez-vous à la surgery (consultation) : argumentez sur l'urgence pour que l'on ne prenne pas en charge la semaine prochaine votre grippe d'aujourd'hui.

Si vous vous faites croquer par un chien, vous ne rencontrez aucun risque de rage, les îles Britanniques étant un des rares pays officiellement indemnes de cette maladie. En revanche, la méningite à méningocoque C représente un grave problème de santé publique : de vastes campagnes de vaccination se tiennent dans toute la Grande-Bretagne. Si vous devez rester longtemps dans ce pays, nous vous conseillons de faire de même.

Notez aussi que l'Angleterre demeure championne d'Europe de la rougeole et qu'elle rencontre depuis quelques années une forte réapparition des oreillons. Il reste fortement recommandé d'être à jour vis-à-vis du vaccin ROR.

Attention enfin à la pollution, le fameux smog, certes en diminution, mais parfois très mal supporté par les malades respiratoires, asthmatiques en particulier.