Zagreb dévoile le premier guide européen pour les malentendants

L’office du tourisme de la ville de Zagreb va bientôt être le seul office de tourisme en Europe à employer un guide licencié pour les malentendants. Vanda Šagovac, la seule personne malentendante de Zagreb à avoir terminée des études de tourisme au sein de l’école de management de Zagreb, et à avoir passée le concours de guide a ainsi réalisé son rêve et est devenue guide pour les malentendants. C’est en effet le but qu’elle s’était fixé pendant ses études, celui de travailler dans le tourisme pour la population des sourds et des malentendants, qui sont 12 000 en Croatie. C’est elle qui fonda en 2006, l’association culturelle des malentendants. Le Monde du Silence, dont le but est de faciliter les rapports entre tourisme, culture et malentendants, et de promouvoir les services touristiques aux personnes invalides. La mission de l’association n’est pas seulement de promouvoir la culture pour les sourds, mais aussi de promouvoir le tourisme croate au travers d’activités à des concours internationaux d’artistes sourds. Le Ministère du Tourisme, la plus haute institution touristique, a démontré son intérêt pour les services de guide aux personnes invalides en finançant complètement les frais de formation des guides touristiques. “Le tourisme est un droit pour tous, quelles que soient les différences, et le Ministère du Tourisme apportera son concours au “tourisme pour tous”, au travers de sa Stratégie de tourisme social, projet pionnier en Europe”, a déclaré le ministre du tourisme Damir Bajs, qui ajoute que le Ministère accorde déjà, dans le cadre du projet “Le tourisme sans restrictions”, des subventions pour les investissements dans les infrastructures touristiques aux personnes invalides. Soulignons aussi que l’Office du tourisme de la ville de Zagreb couvre les frais de guide pour les 50 premiers groupes de personnes invalides. Le premier guide touristique pour personnes invalides, Vanda Šagovac, a aussi reçu le soutien du représentant de l’Association des Agences de Voyage, qui affirme que les agences locales pourront maintenant offrir ce que personne d’autre ne possède, et qu’elles sont prêtes à créer des arrangements intéressants pour les groupes de touristes invalides.