Téléchargement guide pdf gratuit

Les lieux du guide 60 lieux à découvrir à Dubrovnik. Les principaux musées, monuments et quartiers.

# 1/162 : Porte Ploce

Porte Ploce

La Porte Ploce est la 2ème grande porte de la ville avec la porte Pile. Mais c'est par celle-ci qu'entraient les caravanes qui venaient d'Orient. On y trouve un système de sas avec 2 portes intérieures d'époque romane, qui furent encore renforcées par une porte extérieure lors de la période autrichienne.

Eglise de Saint Sebastien

La Chapelle Saint-Sébastien a été édifiée au XVe siècle à l'entrée de la ville pour la protéger. Elle est constituée d'un des plus beaux cloîtres de la Dalmatie de la pré-renaissance. Les galeries d'arcades dans le style gothique ont été taillées à la main par des artisans locaux sur des plans de Fiorentine Maso Di Bartolomeo. C'est une prouesse architecturale qui vaut le détour !

# 3/162 : Eglise Sigurate

Eglise Sigurate

L'église Sigurate est un tout petit édifice mentionné pour la première fois en 1281. Elle a été fondée au IXe siècle sur d'anciennes églises byzantines datant du VIe siècle. Elle fut reconstruite au XVIIe siècle, après le séisme de 1667, qui avait détruit une partie de l'édifice. La façade baroque fut ajoutée à cette époque. On peut admirer l'unique nef voûtée en berceaux, caractéristique d'une construction [...]

# 4/162 : Eglise Saint Roch

La petite église de Saint Roch a été construite au milieu du XVIe siècle dans un style de la Renaissance. Elle fut touchée par le séisme de 1667, ce qui valut la restauration d'une grande partie de l'édifice. Les fenêtres carrées ont été les premières du genre à Dubrovnik. Elle est située dans une rue animée, près d’agréables petits restaurants.

# 5/162 : Eglise Domino

L'église Domino, ou l'église « de tous les saints », est un édifice qui date du 15e siècle. Comme de nombreuses autres églises, elle fut détruite pas le tremblement de terre de 1667 et fut reconstruite dans un style baroque. Le retable d'Andrea Vaccaro ""la gloire de tous les Saints"" date du 17e siècle. Cet édifice était le siège des tailleurs de pierre de l'époque.

# 6/162 : Elise Saint Joseph

Après le tremblement de terre de 1667, l'église de Saint Joseph fut reconstruite sur le site de l'église Saint Jacques. Avec son unique nef et son style baroque, cet édifice fut érigé par la communauté des menuisiers de la ville sous la direction de Saint Joseph lui-même. Située dans un quartier animé, vous pouvez la visiter au détour de votre passage par l'avenue Od Puca.

Sur la rue de Peline, vous rencontrerez de nombreux édifices, dont l'église de Sainte Margaret. Datant du 16e siècle, elle fut édifiée par la reine Margaret sur le site d'une ancienne église. Ici, il n'y a plus de messe, vous pouvez venir voir l'unique nef de cet édifice de la Renaissance lors de votre promenade dans le quartier.

Cette église a été construite par un inconnu, au-dessus des restes de l'église saint Jacques, vers 1630. Le nom de Mont Carmel a été donné pour rappeler le Mont israélien. Le quartier dans lequel elle se situe a pris son nom quelques temps après la construction. Dans un style baroque, vous pourrez aussi admirer les peintures du 18e, de Riccio et Vaccaro, ainsi que celles de l'artiste Canini du 17e [...]

Près de l'abbaye Bénédictine se trouve l'église saint Jacques. Ces deux bâtiments, qui datent du début 13e siècle, furent érigés en même temps dans un style roman, et furent transformés au 16e siècle, pendant la transition entre style gotique et renaissance. L'entrée de l'église et les fenêtres ont été ajoutées sur la façade ouest pendant la période baroque. Bien que l'abbaye ait été détruite, l'église [...]

# 10/162 : Forteresse de Bokar

Forteresse de Bokar

A l’extrémité ouest de la ville sur le rempart se trouve la forteresse Bokar, qui protégeait à l’époque l’accès au Pile et le pont. Surplombant la mer, elle fut érigée par l’artiste italien Michelozzi au 15e siècle. La visite vaut le détour pour sa vue magnifique, et ses canons d’époques, exposés sur la forteresse.

Forteresse de Lovrijernac

Avec ses 35 mètres de haut cette forteresse surplombe la mer, et avait pour but de protéger la ville des éventuelles attaques maritimes vénitiennes du côté ouest. Sa construction commença au 11e siècle, et se termina au 16e siècle. A l’intérieur se trouve une chapelle avec sa cour intérieure et au-dessus de l’entrée, on peut voir une inscription en latin ""NON BENE PRO TOTO LIBERTAS VENDITUR AURO"" [...]

La forteresse Minceta se situe au nord-ouest de la ville. Elle fut construite pour protéger le centre-ville entre la porte Pile et la Placa. C'est au XIVème siècle que l’artiste Nikifor Ranjina entreprit les travaux et elle fut terminée quelques décennies plus tard sous la direction de l’architecte italien Michelozzo Michelozzi, qui lui donna sa forme finale, celle que nous connaissons aujourd’hui. [...]

Le musée de la guerre d’indépendance de Croatie vous fait découvrir l’histoire de ce pays dans les moindres détails, en passant par la défaite de la République de Dubrovnik, l’histoire des remparts et la victoire des croates face au serbes en 1991. Vous trouverez de nombreux documents, des photographies et des témoignages retraçant les principaux événements historiques. Aussi, vous pourrez voir les [...]

Le mémorial des Défenseurs de Dubrovnik répertorie et honore les combattants morts pendant la guerre d'indépendance. Ici, vous trouverez des photos de soldats, et des pierres tombales, dans un silence déconcertant. Un endroit de recueillement où règne une atmosphère particulièrement pesante. Un bâtiment important pour les habitants du pays, mais qui ne vous apprendra rien sur la ville ni sur l'histoire [...]

Le musée des sciences naturelles de Dubrovnik a été fondé en 1872, à l'initiative de l'apothicaire Antun Drobac, qui l'inaugura avec sa collection personnelle. Aujourd’hui, on retrouve ces premières collections mais aussi les nouvelles, rajoutées au fur et à mesure des années. Ici, vous découvrirez des collections paléontologiques, préhistoriques et, anthropologiques ainsi que des pièces rares dans [...]

Dans un bâtiment de 400 ans, qui appartenait à la famille Bonda, se trouve le musée des icônes de la communauté des églises orthodoxes serbes. Les expositions présentent les différentes icônes réalisées entre le 15e et le 19e siècle. De nombreux tableaux du célèbre peintre Bukovac sont exposés, ainsi que de nombreux meubles et des reliques rares. Un musée intéressant dans sa catégorie.

Ronald Brown était un homme politique américain. Il était secrétaire au commerce des Etats-Unis de 1993 à 1996, année où il décéda dans un crash d'avion. Le pilote rata son approche sur l'aéroport de Dubrovnik et ne put empêcher l'accident. Le mémorial de Roland Brown a ouvert lors de la date anniversaire de cet homme politique, pour lui rendre hommage. Aujourd'hui c'est un hall d'exposition, où vous [...]

# 18/162 : Palais Sponza

Palais Sponza

Le palais Sponza abritait la douane et les ateliers monétaires de la ville. C'est un bâtiment tout à fait exceptionnel qui, ayant survécu au tremblement de terre de 1667, témoigne de l’architecture dalmate du début du 16ème siècle qui mélangeait élégamment le gothique flamboyant et le style Renaissance. Aujourd’hui le bâtiment abrite les archives municipales et on peut pénétrer dans la cour de celui-ci. [...]

# 19/162 : La Loggia

La Loggia

La loggia est au-dessus d'un passage qui mène vers le port et date de 1463. Elle abrite l’ancienne salle du conseil de la ville et des cloches servant à le convoquer ou à sonner l’alerte en cas de danger. Ce type de structure, une galerie à arcades et une salle juxtaposée, est très fréquent en Italie. Il est généralement destiné aux militaires car autrefois il servait de poste de garde.

# 20/162 : Tour de l'horloge

La tour de l’horloge date de 1444 mais elle a été reconstruite à l’identique en 1928. Elle mesure actuellement 31 mètres de haut. Au départ, il s’agissait d’un beffroi au sens premier du terme : c’est-à-dire que le bâtiment symbolisait la liberté communale. La cloche de l’horloge est frappée à chaque heure par deux jaquemarts de bronze vert.

# 21/162 : Logis de l'amiral

Le logis de l’amiral était la demeure de l'amiral de la marine Ragusaine. Sa façade est de style classique et est une sorte de réponse académique aux excès baroques précédents. Vous remarquerez sa décoration : une tête bien joufflue et casquée avec un canon au-dessus et des boulets à côté. Une visite presque comique.

Voir tous les lieux du guide



Téléchargement guide pdf gratuit Parking gratuit aeroport
Toutes les offres de voyage à Dubrovnik : hotels, activités, locations, transports