Que voir, que faire à Arles? Les lieux touristiques à Arles

Top # 1/70 : Arènes d'Arles

Arènes d'Arles

Construit sur le modèle du Colisée vers 80 après JC cet amphithéâtre romain pouvait accueillir jusqu’à 25 000 personnes. L’édifice s’élève à 21m sur deux niveaux composés de 60 arcades. Il s'étale sur une longueur de 136m. Les arènes ont accueilli des combats de gladiateurs, des chasses, des [...]

Parc naturel régional de Camargue

Comportant une grande partie de la Grande Camargue, Le parc qui a été aménagé dans le sud de la France, à l'ouest de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur porte le nom de Parc naturel régional de Camargue. C’est un parc naturel qui a été créé le 25 septembre 1970 afin de préserver une grande partie de cette [...]

# 3/70 : Plage de Beauduc

La plage de Beauduc, une belle étendue de sable s'étalant sur la pointe sud de la Camargue, se mérite. Perdue dans un environnement encore relativement sauvage, on atteint la plage de Beauduc en empruntant une piste cahoteuse plutôt mauvaise, qui plus est parfois particulièrement encombrée par un trop plein de plagistes. Mais ce trajet d'un peu moins d'une heure (la plage se situe à 17 kilomètres à [...]

Tout comprendre sur le parc naturel de Camargue

Une partie de la Camargue bénéficie de la protection d'un parc naturel régional, qui s'étend sur les communes d'Arles et des Saintes-Maries de la Mer, plus au sud. La zone humide formée par le delta du Rhône, qui forme le territoire de la Camargue, est un espace particulièrement riche dans sa diversité naturelle, où prairies, étangs à l'eau saumâtre, aux degrés de salinités complexes selon les cheminement [...]

Sur le littoral du sud de Salin-de-Giraud s'étend une longue bande de sable de plus de 25 kilomètres de longueur. Tout au sud de la Camargue, c'est ici la plage de Piémanson, bordée de petites dunes herbeuses et de l'eau bleue méditerranéenne à perte de vue. Un cadre idyllique, ce qu'ont bien compris les très nombreux estivants, qui affluent en masse sur la plage. Un site qui sera du coup pas du goût [...]

Construite en 1450 dans le style gothique méridional, l’église saint Césaire appartenait au couvent des Grands Augustins. Elle est agrandie en 1492 et 1511, un incendie au XVIIéme siècle entraîne la suppression des deux premières travées. Son nom lui est donnée en 1839 lors de son rétablissement au culte après la révolution. Les reliques de Saint Césaire, évêque d’Arles au VIéme siècle, n’y seront [...]

L’ancienne église qui sert aujourd’hui de salle d’exposition oppose sa façade sobre à la façade de Saint Trophime de l’autre coté de la place de la république. Construite au XVIIéme siècle, sur les ruines d’une ancienne église, elle témoigne du style gothique tardif austère propre au XVIIéme siècle. La façade est sobre arborant un fronton au style légèrement maniériste. L’intérieur du même style gothique [...]

# 8/70 : Théâtre antique

Théâtre antique

Construit entre 40 avant JC et 12 avant JC, le théâtre antique d’Arles est un des premier théâtre romain en pierre. Les vestiges se visitent rapidement mais ils permettent d’imaginer l’importance d’un tel lieu à l’époque romaine. Il était composé de trois parties. La cavea qui accueillait les spectateurs, jusqu’à 10 000 personnes, se compose de 33 rangés de gradins circulaires. La scène ou se trouvait [...]

Les cryptoportiques

La partie souterraine de l’ancien forum romain témoigne de la qualité de bâtisseurs des romains. Les cryptoportiques sont un ensemble de galeries en forme de U formées de piliers soutenant des voûtes qui formaient une gigantesque terrasse. Ils ont permis au Romains de construire le forum d’Arles sur un terrain plat, car la colline d’Arles est en pente. Vous pouvez aujourd’hui visiter quatre galeries [...]

Visite inévitable pour les passionnés d’archéologie les riches collections du musée propose un panorama de l’histoire du pays d’Arles de la préhistoire jusqu’au Christianisme. La collection, une des plus riche collection archéologique de France, est mise en valeur dans une architecture contemporaine fonctionnelle. Il est difficile de tous voir mais les pièces maîtresses sont mises en valeurs, vous [...]

# 11/70 : Muséon Arlaten

Muséon Arlaten

Le musée Arlaten est consacré à la vie quotidienne dans la Provence ancienne. Les collections ethnographiques du musée vous permettront de découvrir des objets historiques provençaux : costume, mobilier, musique, agriculture, artisanat…mais également des collections relevant des beaux-arts : peinture, sculpture, art graphique, photographie et des sciences : archéologie, histoire naturelle, numismatique... [...]

# 12/70 : Les Alyscamps

Les Alyscamps, traduction provençal de champs élysées, sont une nécropole de l’époque romaine. Dès le début de l’empire romain des tombes, sarcophages et mausolées sont installés sur le site en dehors de l’enceinte de la ville le long de la Via Aurelia. La nécropole païenne deviendra chrétienne. Saint Genest martyr décapité en 303 y est inhumé, dès lors la nécropole devient célèbre, de nombreuses personnalités [...]

Espace Van Gogh, hôtel Dieu

Vincent Van Gogh a été fortement inspiré par Arles ou il réalise plus de 300 dessins et peintures entre février 1881 et mai 1889. L’espace Van Gogh est installé dans l’hôtel Dieu construit au XVIéme siècle et XVIIéme siècle. Le quadrilatère ouvert sur un jardin intérieur a fonctionné comme hôpital, Van Gogh y séjourne et le représente dans plusieurs de ses toiles, jusque dans les années 1980. L’espace [...]

Vincent Van Gogh a été fortement inspiré par Arles ou il réalise plus de 300 dessins et peintures entre février 1881 et mai 1889. La fameuse toile la chambre de Vincent a été peinte à Arles. Dans une maison proche des arènes, à quelques dizaines de mètres de la maison jaune qu’il habitait, la chambre a été reconstituée telle que sur la peinture. Pour les amateurs de reconstitutions n’hésitez pas à [...]

Lieu public gratuit, les thermes était un centre important de la vie de la cité romaine. Tous les après-midi les femmes puis les hommes venaient aux thermes pour discuter, régler des affaires mais également pour un rituel précis : la sudation à sec, le bain chaud ou la peau est raclée au strigile, la salle tiède, la piscine froide et un massage vigoureux. Les thermes de Constantin datent du IVéme siècle [...]

# 16/70 : Musée Réattu

Le musée des beaux-arts de la ville d’Arles est installé dans l’ancien Grand Prieuré de Malte, bâtiment ayant appartenu aux templiers. Le site est acheté et aménagé par le peintre arlésien Réattu qui voulait y installer son atelier et une résidence d’artiste. Le musée expose aujourd’hui une grande partie de l’œuvre de Jacques Réattu, grand prix de Rome en 1791, une collection de dessins de Picasso, [...]

Fondé en 1970 par le photographe Lucien Clergue et l’écrivain Michel Tournier les rencontres d’Arles sont devenus un festival de photographie de référence. Le festival accueille jusqu’à 50 000 spectateurs dans plus de 50 expositions installées dans les lieux patrimoniaux de la ville. Pendant une semaine des débats et conférences sont organisées avec des photographes et des critiques de références. [...]

La cathédrale Saint-Trophime est construite sur une basilique du Véme siècle nommée Saint-Étienne. La translation des reliques de Saint-Trophime des Alyscamps à la cathédrale date de 1152. Ces reliques feront de l’église un passage obligé sur la route de compostelle. Le chœur gothique est ajouté XVéme siècle. Transformé en Temple de l’être suprême durant la révolution, elle sera ensuite déclassée en [...]

# 19/70 : Cloître Saint-Trophime

Cloître Saint-Trophime

Monument majeur de l’art roman provençal le cloître Saint-Trophime est au centre des bâtiments de la cité épiscopale. La construction du cloître a débuté au XIIéme siècle mais ne prendra fin qu’à la fin du XIVéme siècle en raison du déclin de l’influence d’Arles au profit d’Aix et d’Avignon. Les chanoines l’occupent peu de temps et les salles du cloître sont transformés en grenier et réserves avant [...]

# 20/70 : Cirque romain

Le cirque romain d’Arles a été construit au IIéme siècle, à partir de 149 après JC. Il est édifié au bord du Rhône, au sud-ouest de la cité en dehors des fortifications. Le cirque était le plus grand ensemble urbain de la cité, 450m de long et 101m de large. Il accueillait les courses de chevaux ou de chars et des combats de cavalerie. Sa construction a été difficile en raison du sol marécageux, il [...]

Cette tour est un des derniers vestiges de l’enceinte médiévale de la ville. L’enceinte médiévale est construite entre le XIIéme et le XIVéme siècle, elle clôturait totalement l’actuel centre ville. La tour permit de défendre le sud-ouest de la ville et surtout les attaques par le Rhône jusqu’à la perte de sa fonction militaire au XVIIIéme siècle. Elle servit alors aux abattoirs de la ville ce qui [...]

L’ordre des dominicains était installé à Arles hors les murs depuis le début du XIIéme siècle, après la destruction de leur couvent en 1361 ils trouvent refuge dans le quartier juif. Entre 1448 et 1484 ils édifient une grande église gothique sous le nom de Notre Dame de Confort. Cette belle église sera abandonnée et transformée en entrepôt après la révolution. Classée monument historique en 1921, elle [...]

# 23/70 : Porte d'Auguste

Entrée principale de la cité romaine la porte d’Auguste est la partie la mieux conservée de la ceinture augustéenne de Arles. Construite à la fin du Ier siècle avant JC, la large porte était encadrée de deux tours rectangulaires massives. L’aqueduc qui amenait l’eau des Alpilles arrivait dans la ville le long de la tour nord, vous pouvez encore observer des dépôts de calcaire sur les remparts. La porte [...]

# 24/70 : Abbaye de Montmajour

Abbaye de Montmajour

Entre le village de Fontvieille et Arles, l'abbaye de Montmajour fait des lieux à ne pas manquer dans les environs, tant pour son patrimoine architectural que pour le cadre naturel dans lequel elle prend place. Fondée au Xe siècle par des moines bénédictins, elle ne tarde pas à gagner en richesses et à rayonner sur la Provence jusqu'au XIIIe siècle. Plusieurs conflits entrainent par la suite le long [...]

Le musée de la Camargue est aménagé dans les murs d'une ancienne bergerie : il se situe à une dizaine de kilomètres au sud d'Arles, à environ une trentaine au nord des Saintes-Maries. Les collections de ce musée ont pour objectif de retracer les activités humaines qui ont eu cour en Camargue à travers les XIXe et Xxe siècles. Une [...]

# 26/70 : Salin-de-Giraud

A une quinzaine de kilomètres à l'est des Saintes-Maries de la Mer, Salin-de-Giraud est une petite ville qui, comme son nom le laisse entendre, s'est spécialisée dans la production de sel : elle possède dans ses environs immédiats les plus vastes salins d'Europe, et plusieurs centaines de millier de tonnes de sel sont récoltées chaque année. Le spectacle de ses ''montagnes'' de sel blanches ne peut [...]

# 27/70 : Hôtel Musée

Si pour vous, des vacances idéales sont surtout faites de culture et d’histoire. Si votre bonheur c’est faire la tournée des musées et galeries d’art, si vous rêvez de passer vos journées et vos nuits, pourquoi pas, dans les musées, à Arles, vous pourrez vivre votre rêve et passer la nuit dans un Musée. Si vous êtes de passage à Arles et que vous êtes un mordu d’histoire, vous ne passerez sûrement [...]

# 28/70 : My tailor is rich

L’Art a pris une place très importante dans nos vies. Désormais, les expositions attirent les foules et les noms des peintres à la mode ou designers sont sur toutes les lèvres. L’Art est devenu une porte de sortie du quotidien, une fenêtre ouverte sur la créativité et l’imaginaire. Cela fait du bien à nos sens, nous détend. Que diriez-vous alors d’avoir la possibilité de vous immerger dans cet imaginaire, [...]

Cette charmante place de la République présente, à travers ses monuments, un raccourci assez vertigineux de l’histoire d’Arles. L’Antiquité est au milieu, avec l’obélisque, et également en sous-sol avec les galeries souterraines du forum. On y voit aussi un chef d’œuvre de l’art roman, à savoir la cathédrale Saint-Trophime, et son cloître. Et enfin, l’hôtel de ville du 17ème siècle dont les plans furent [...]

La cour de l'ancien archevêché abrite un bel escalier précédé d'une sculpture XIXe du plus pur style «pompier»: l’Aveugle et le Paralytique. Le style Academique, aussi appelé Pompier, est le courant dominant sous le second empire. Il y a un goût très fort pour de grandes compositions historiques avec de beaux casques un peu partout. Peut être est ce pour cela qu’on l’a appelé Pompier, à cause des casques [...]

L'ancienne chapelle du collège des Jésuites date du XVIIème et sert d'entrée aux cryptoportiques du forum romain. Ces cryptoportiques du Ier siècle avant J.C. forment le soubassement, la partie invisible du forum, place publique centrale de la ville romaine. Elles se présentent sous la forme de trois galeries formant un U ouvert vers l’est. Mais pour l'instant, malheureusement, ils sont fermés pour [...]

A l'origine, les Alyscamps sont une vaste nécropole romaine. Ils prirent beaucoup d'importance à l’époque paléochrétienne lorsque le martyre saint Genest y fut inhumé et par la suite les évêques d'Arles. Vers 1040 y fut installé le prieuré de Saint-Honorat et vous pourrez toujours en voir l'église. Mais ce sont surtout bien sûr les sarcophages qui méritent votre visite. Car tous sculptés de petites [...]

Ce grand obélisque de pierre, sans hiéroglyphes, et beaucoup plus aigu, plus effilé, que celui de la place de la Concorde de Paris, a été installé devant l’hôtel de ville d’Arles en 1676. L’idée était alors d’en faire un monument à la gloire de Louis XIV. Il s’agit en fait de l’aiguille de pierre qui se trouvait à l’origine sur le mur central du cirque romain.

# 34/70 : Hotel de ville

La ville d’Arles peut s’enorgueillir d’avoir un superbe hôtel de ville Louis XIV. C’est l’architecte Peytret qui l’a terminé en 1675. Mais Peytret s’est contenté de réaliser les dessins et les plans donnés par un architecte prestigieux : à savoir Jules Hardouin Mansart, un des architectes de Versailles, architecte des Invalides et de la place Vendôme. On remarque tout de suite l'avant-corps rendu plus [...]

Portail de l'église Sainte Trophime

Le portail de l'Eglise Sainte-Trophime est unanimement considéré comme un chef d’œuvre de l’art roman. La frise principale -magnifiquement sculptée- raconte le Jugement Dernier. Et pourra lire aussi la scène de la Nativité. Ce portail était une grande bande dessinée sculptée, conçue pour transmettre un message moral aux fidèles, au besoin en les effrayant un peu avec les flammes de l’enfer.

Le beffroi municipal est placé sur un côté de la mairie en complète violation des règles sacro-saintes de la symétrie. Il date de la Renaissance, et c’est le seul vestige de l’Hôtel de Ville précédent. Ses 2 derniers étages sont d’ailleurs intéressants, avec leurs colonnettes, et leur passage du plan carré au plan circulaire. Les architectes se sont inspirés du Mausolée Romain du site antique de Glanum, [...]

# 37/70 : Municipe

L’ancien Municipe, donc l’ancien hôtel de ville est un petit bâtiment charmant, doté au 1er étage de fenêtres à meneau, et sa dernière rénovation majeure date de 1500 environ.

# 38/70 : Hôtel du Viguier

Sur la place de la République, l’hôtel du Viguier –l’équivalent médiéval de la Préfecture- est un joli bâtiment roman de la fin du 12ème.

# 39/70 : Place du forum

La place du Forum est charmante avec ses cafés multiples, et donne à voir une statue de Frédéric Mistral ainsi que 2 belles colonnes corinthiennes encastrées dans l'hôtel Nord-Pinus.

Découverte d’Arles : introduction

Et maintenant, qu’allons-nous découvrir ? Peu de villes françaises peuvent se vanter d’avoir été, comme Arles, le lieu de séjour de quelques empereurs romains, et plus tard, à la fin de l’époque Carolingienne, la capitale d’un royaume. L’importance qu’a pu avoir Arles, à plusieurs moments de son histoire explique le nombre, et la qualité de ses monuments, qui en font sans aucun doute une des plus belles [...]

# 41/70 : Histoire d’Arles

Histoire d’Arles

Nous sommes sur la place, et face à l’Hôtel de Ville. Tournons-nous sur la droite. Nous voyons le reste de la place avec, au milieu sur notre droite, une fontaine, surmontée d’un obélisque, et en face de nous, de l’autre côté de la place, la façade et le portail roman de l’église Saint-Trophime. Cette place à échelle humaine et tranquille à la fois nous présente, à travers ses monuments, un raccourci [...]

Le grand obélisque de pierre

Voyons maintenant sur cette place les marques de cette histoire. Et tournons-nous tout d’abord vers l’obélisque. Ce grand obélisque de pierre, sans hiéroglyphes, et beaucoup plus aiguë, plus effilé, que celui de la place de la Concorde a été installé devant l’hôtel de ville d’Arles en 1676. L’idée était alors d’en faire un monument à la gloire de Louis 14. Il s’agit en fait de l’aiguille de pierre [...]

L’église Saint Trophime

Approchons-nous maintenant de l’église Saint Trophime, et regardons sa façade et son portail sculpté. L’église Saint-Trophime, est en fait l’ancienne cathédrale d’Arles. Et même l’ancienne Primatiale des Gaules, car ce rang honorifique de capitale religieuse des Gaules, avait échappé à Lyon au profit d’Arles en 417, mais pour un court temps seulement. L’église a été reconstruite entre 1078 et 1152 [...]

# 44/70 : La frise sculptée

La frise sculptée

Maintenant, venons-en au fait : c’est le Jugement Dernier, qui est représenté sur ce portail, et plus précisément la séparation des élus et des damnés, à la fin des temps, après qu’ils aient ressuscités afin de comparaître devant leur Juge. Curieusement, il manque 1 chose que l’on s’attendrait à voir représentée, et qui l’a souvent été, sur des portails romans, et surtout gothiques : la résurrection [...]

Les bas reliefs de la frise

Voyons maintenant les bas reliefs situés juste au dessous de la frise des élus et des damnés. Ces bas-reliefs sont plus petits, et sont moins visibles du côté de la place, car ils sont en partie cachés par les chapiteaux des colonnettes. Ils déroulent une histoire que tous les fidèles reconnaissaient sans peine. Pourtant, l’ordre du récit n’est pas évident. Regardez maintenant le montant gauche de [...]

Les grands personnages

Sinon, prenons maintenant un peu de recul pour regarder les grands personnages tournés vers la place ou situés dans l’ébrasement du portail. Et commençons par le côté gauche. Voyez ces personnages en pied : ils sont représentés de face et tiennent pour la plupart un livre. Tous ont la tête entourée d’une auréole : ce sont donc des saints, leur nom figure sur le livre ou le parchemin qu’ils tiennent. [...]

Résumé du portail d’Arles

Donc, nous le voyons, le portail d’Arles était, bien sûr, une grande bande dessinée sculptée, conçue pour transmettre un message moral aux fidèles, au besoin en les effrayant un peu avec les flammes de l’enfer. Mais pourtant, l’écriture venait compléter l’image, alors même que la majorité des fidèles ne savait pas lire. Et on trouve plusieurs niveaux de signification, depuis le simple récit, à prendre [...]

Le style du portail

Bien ! Et le style maintenant? Il est à la fois naïf et populaire, par exemple dans les brebis, ou dans le sommeil des mages, et même dans le cortège des damnés, avec ses petites flammes. Et en même temps, il peut-être sévère et d’une grandeur figée, dans l’air farouche des saints et dans le Christ-Juge. Le mot hiératique, souvent utilisé pour l’art égyptien, conviendrait assez bien. Ces 2 caractéristiques [...]

L’intérieur de l’église Saint-Trophime

Bon, nous avons consacré du temps à ce portail, qui est un chef-d’œuvre. Maintenant, si l’église est ouverte, entrons. Toute cette partie de l’église a été reconstruite dans la 1ere moitié du 12e siècle, et terminée vers 1152. On est donc encore bien sûr dans l’art roman, même si un style nouveau, le style gothique, a commencé depuis peu à apparaître à Sens et à Saint-Denis. Pourtant, regardons la [...]

L’ancien archevêché

Nous voici dehors sur la place, à la sortie de l’église. Maintenant, tournons nous vers la façade de Saint-Trophime, et regardons le bâtiment qui la prolonge sur la droite : c’est l’ancien archevêché : son portail est sans doute ouvert, franchissons-le. Voilà, nous sommes maintenant dans la cour : le bâtiment d’entrée date du 18e siècle. Vous avez d’ailleurs sans doute remarqué un bel escalier dans [...]

Le cloître de Saint-Trophime

Bon ce bâtiment est assez remanié et d’aspect un peu ingrat : nous allons le laisser sans regret, et aller voir le cloître de Saint-Trophime, l’entrée est au fond de la cour, il suffira de prendre un billet à la caisse. Le cloître de Saint-Trophime appartient à 2 époques : 2 galeries sont romanes et datent du 12e siècle, les 2 autres sont gothiques et datent du 14e. En entrant dans le cloître, nous [...]

Le pilier d’angle entièrement sculpté

Mais laissons de côté cette question, détournons-nous de ce sympathique animal et regardons ce qui attire tout de suite le regard à cet angle de la galerie gothique par laquelle nous venons d’entrer et de la 1ere galerie romane (autrement dit des galeries ouest et nord) : le pilier d’angle entièrement sculpté. Il est sur votre droite quand vous avez la galerie gothique (c'est-à-dire ouest) dans le [...]

La salle capitulaire

Parmi ces arcades, l’une correspond à une porte qui ouvre sur la salle capitulaire : dirigeons-nous vers cette porte, et entrons dans la salle. Voilà, nous sommes maintenant dans une grande salle. Levez les yeux : vous êtes maintenant un spécialiste des voûtes et voyez que celle-ci est en berceau brisé. Cette salle était la salle du chapitre des chanoines de Saint-Trophime. C’est là qu’ils se réunissaient. [...]

Le réfectoire des chanoines

Allons maintenant au bout de cette galerie romane et à l’angle de la galerie suivante, qui sera romane elle aussi. Et arrêtons-nous devant le pilier d’angle sculpté. Nous y sommes. Eh bien nous avons devant nous la 2e galerie romane et un pilier sculpté du même type que le 1er. De droite à gauche, ses 3 grands personnages sont : à droite Saint Paul, au milieu sur l’angle : Saint Etienne, et enfin à [...]

L’église Sainte Anne

Eh bien, nous voici sortis du cloître et nous sommes sur la place de la République. Après ces 2 visites incontournables, il nous reste à nous intéresser, plus rapidement à 2 autres côtés de la place de la République. Tournons tout d’abord le dos à Saint Trophime. En face de Saint Trophime, de l’autre côté de la place, nous voyons la façade de l’ancienne église Sainte-Anne, devant laquelle nous nous [...]

L’Hôtel de Ville

Si l’église Sainte-Anne présente un intérêt assez limité, l’hôtel de ville par contre est un bâtiment superbe. Approchons-nous de lui pour regarder sa façade. Nous avons trouvé le bon point de vue. La ville d’Arles peut s’enorgueillir d’avoir un superbe hôtel de ville Louis 14. C’est l’architecte Peytret qui l’a terminé en 1675. Mais Peytret s’est contenté de réaliser les dessins et les plans donnés [...]

Beffroi de l’Hôtel de Ville

Et enfin, bien sûr, il y a dans cet hôtel de ville quelque chose de surprenant : la tour, le beffroi municipal, placé sur un côté, vers l’arrière, en complète violation des règles sacro-saintes de la symétrie. Ce beffroi est plus ancien que le reste du monument, il date de la Renaissance et c’est le seul vestige de l’Hôtel de Ville précédent. Ses 2 derniers étages sont d’ailleurs intéressants, avec [...]

La place du Plan de la Cour

Maintenant, nous allons nous rendre à l’arrière de l’Hôtel de ville, en le contournant par la droite. Au passage, ne manquez pas de regarder ce côté droit, cette façade latérale est elle-même superbe. Voici donc la façade arrière de l’hôtel de ville, sur une petite place appelée le Plan de la Cour. Regardons l’hôtel de ville, et d’abord sa partie gauche. Regardons la vers le haut. Voici maintenant [...]

L’ancien Municipe

Maintenant approchons-nous du bâtiment situé à droite de l’Hôtel de Ville. Ce petit bâtiment, doté au 1er étage de fenêtres à meneau, date de 1500 environ. Ou du moins sa façade a été remaniée à cette époque. Les fenêtres à meneau sont d’ailleurs tout à fait dans le style de la fin du 15e siècle. Rappelons que les fenêtres à meneau ont pour caractéristique cette croix de pierre qui les divise en 4 [...]

# 60/70 : La place du Forum

La place du Forum

Maintenant nous allons quitter cette place du Plan de la Cour. Quand nous sommes dos à l’Hôtel de Ville, traversons la place et prenons la petite rue du Palais qui se trouve au fond à droite de la place. Nous irons par cette rue du Palais jusqu’à la place du Forum. Nous sommes place du Forum ? Eh bien retournons-nous en direction de l’hôtel Nord-Pinus, cette institution arlésienne. Bien sûr, ce n’est [...]

Les galeries souterraines de l’ancien forum

Bien, nous allons maintenant retourner au Plan de la Cour. Retrouvons-nous à l’angle de la rue du Palais et du Plan de la Cour. Nous voici à nouveau devant les bâtiments que nous regardions tout à l’heure. Prenons à droite, et avançons un peu dans la rue Balze, qui est dans le prolongement du Plan de la Cour. Et allons jusqu’à l’enseigne du restaurant La Bohème. Nous sommes devant une ancienne église [...]

Le Musée Arlésien

Bon, maintenant regardons devant nous dans la rue Balze : juste après la chapelle des Jésuites, dans le tournant, nous voyons, un grand bâtiment d’allure médiévale qui date de la fin du 15e siècle, ou du début du 16e. Il est doté de superbes fenêtres à meneaux et sa façade est couronnée par un mâchicoulis. Ce sont ces petits escaliers à l’envers qui supportaient le surplomb du chemin de ronde. Il faut [...]

Le curieux portail baroque

Sortons maintenant de la cour du Museon Arlaten, et arrêtons un instant devant l’entrée. En tournant le dos maintenant au Museon Arlaten, regardons sur notre gauche au-delà de la rue du Président Wilson, sur l’autre côté de la rue de la République, le n° 42. Nous voyons un curieux portail, très noir et attaqué par les intempéries, avec des colonnes torses qui portent un fronton compliqué. Regardons [...]

L’Espace Van Gogh

Maintenant, à droite de cette maison aux colonnes torses et juste en face du Museon Arlaten, s’ouvre une rue, la rue du Président Wilson. Nous allons la descendre jusqu’au moment où nous verrons à droite, dans un décrochement, l’entrée de l’Espace Van Gogh et de la médiathèque Van Gogh. L’entrée est surmontée de l’inscription « Hôtel Dieu », l’ancien nom pour désigner un hôpital. Retrouvons-nous devant [...]

Les thermes de Constantin

Bien, quittons maintenant l’Espace Van Gogh, et revenons sur nos pas. Tournons à gauche en sortant et allons jusqu’à l’angle de l’avenue du président Wilson et de la République. Nous voilà donc à nouveau devant le Museon Arlaten, prenons la rue de la République à droite, nous passerons donc devant le portail aux colonnes torses et allons jusqu’à l’angle de la rue de la République et de la place de [...]

La rue du Grand-Prieure

Bien, quittons maintenant les thermes de Constantin, et retournons au début de la rue du Grand Prieuré, où nous étions tout à l’heure. Ah, au passage, vous pouvez, si vous le voulez, faire un crochet et monter sur la levée, le chemin surélevé qui longe le Rhône, afin de regarder le fleuve : car nous sommes ici juste au bord. Après ce coup d’œil, nous pourrons redescendre et aller voir les 1ers bâtiments [...]

# 67/70 : Le musée Réattu

Le musée Réattu

Et aujourd’hui ? Aujourd’hui, ce bâtiment est le siège du musée Réattu, qui abrite une belle collection d’art appartenant à 2 époques. D’une part, l’époque de la Révolution Française et de l’Empire, avec des tableaux du peintre arlésien Jacques Réattu, un contemporain de David. Et d’autre part l’art moderne et contemporain, autour d’une importante donation faite par Picasso : 57 dessins réalisés en [...]

Le théâtre antique

Nous allons maintenant quitter les fiefs de l’ordre de Malte, et prendre la 1ere rue à droite dans la rue du Grand-Prieuré, ce sera la rue Réattu : nous la suivrons jusqu’à la rue des Suisses. Bien, nous sommes au croisement de la rue Réattu et de la rue des Suisses : le prolongement de la rue Réattu, de l’autre côté de la rue des Suisses est la rue Vernon : prenons la jusqu’à la rue des Arènes. Nous [...]

L’amphithéâtre d’Arles

Eh bien, nous allons maintenant sortir du théâtre, par où nous sommes entrés. Prenons maintenant à droite, en sortant, jusqu’à la place Bornier, où nous commencerons à voir les arènes. La place Bornier ouvre elle-même sur le rond-point des Arènes, qui permet de faire le tour complet des Arènes. D’ici on voit surtout la partie de la façade extérieure qui est déjà ravalée: la pierre blonde a retrouvé [...]

L’intérieur de l’amphithéâtre

Mais laissons là ces subtilités, et avançons encore le long de la façade sur un quart de la circonférence des arènes : c’est là que nous trouverons l’entrée, sur l’un des petits côtés de l’ellipse (car le plan est elliptique ou ovale). Nous sommes devant l’entrée, allons tout droit au bout du couloir voûté de l’entrée, au bord de la cavea. Même si les sièges de bois et les rambardes de la feria brouillent [...]

1 |