Top lieux dans l'Aube? Les lieux touristiques dans l'Aube

Eglise Sainte-Madeleine

Les éléments les plus anciens de l'église Sainte-Madeleine de Troyes remontent au XIIe siècle. Ce sont le transept et la première travée du chœur, ainsi que la nef très restaurée au XIXe siècle. Mais ce sont surtout les travaux du XVIe siècle qui retiendront votre attention, l'abside et le chœur, construits de 1498 à 1501 et le jubé, érigé entre 1508 et 1515, date à laquelle sont également refaits les vitraux de l'église. Du jubé, œuvre de Jean Gailde, véritable dentelle de pierre, vous remarquerez [...]

Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul

La première cathédrale de Troyes, construite au IXe siècle, fut reconstruite une première fois vers 940, mais, après l'incendie de 1188, Garnier de Traînel lança un chantier de reconstruction complète. L'église alors conçue présente une nef à cinq vaisseaux, un modèle rare, mais que l'on retrouve à Paris et à Bourges et, avant, à Saint-Pierre de Rome. La partie la plus ancienne de l'édifice est le chœur datant du XIIIe siècle. La façade très ouvragée, avec ses trois portails, est due à l'architecte [...]

C'est Claude de Marisy, magistrat, par deux fois maire de Troyes, qui fit construire, de 1528 à 1531, l'hôtel de Marisy, l'un des premiers hôtels particuliers troyens construit en pierre et non en pans de bois comme les édifices plus anciens. Très classique, voire sobre, sur le plan architectural, il vous frappera cependant par le détail très ornemental, presque incongru, de son échauguette d'angle qui domine la rue.

Maison de l'Outil et de la Pensée ouvrière/Hôtel de Mauroy

Situé rue de la Trinité, le bâtiment de la Maison de l'Outil et de la Pensée ouvrière fut construit en 1556 par Jean Mauroy, riche marchand troyen. En 1966, la ville l'acquit et le confia aux Compagnons du Devoir qui entreprirent sa restauration avant d'y installer la collection d'outils de Paul Feller. Homme d'Eglise, il avait amorcé sa collection d'outils dans l'objectif de placer les apprentis face à leur propre histoire et afin d'éveiller en eux le désir d'acquérir une culture ouvrière inhérente [...]

Centre culturel de la ville de Troyes, la Maison du Boulanger est installée dans un cadre exceptionnel, celui d'une maison d'artisan du XVe siècle dans laquelle vous pourrez toujours voir la mezzanine avec sa trappe et sa poulie pour entrer la farine. Le centre se donne un double objectif, se tournant à la fois vers les arts plastiques, en accueillant en résidence des artistes et en proposant des expositions, et le théâtre, notamment le théâtre d'auteur.

Le vieux Troyes

Le vieux Troyes, enserré dans la Seine, se compose de deux quartiers : la Cité, ville administrative, aristocratique et ecclésiastique et le Bourg, ville commerçante et bourgeoise. Plus ancien secteur sauvegardé de France, il regorge de maisons caractéristiques, avec leurs colombages aux étages en encorbellement que surmontent des pignons pointus. Dans les demeures plus riches, apparaît l'appareil champenois, damier de briques et de moellons de craie, les hôtels particuliers sont, eux, à partir du [...]

Musée Saint Loup/Musée des Beaux-Arts et d'Archéologie

Installé dans une ancienne abbaye dont seuls demeurent les bâtiments conventuels édifiés aux 17e et 18e siècles, le musée Saint-Loup est le musée des Beaux-Arts et d'Archéologie de Troyes. Au premier étage, les galeries de peintures consacrent une large place à la peinture française du 14e au 19e siècle. On y trouve notamment des toiles de Champaigne ou de Natoire, mais aussi une riche collection de sculptures, notamment de Girardon. Dans les caves, les collections d'archéologie régionale sont présentées [...]

Place du Maréchal Foch

Située au cœur du Vieux Troyes, la Place du maréchal Foch vous séduira par ses maisons à colombage au cœur d'un quartier piéton où vous aurez plaisir à vous attarder pour prendre un verre en laissant votre regard flâner.

Rue Champeaux

Dans la rue Champeaux, particulièrement large pour le XVIe s., vous retrouverez plusieurs bâtiments majeurs du vieux Troyes, notamment la maison du Boulanger, la Tourelle de l'Orfèvre, et l'hôtel Juvénal des Ursins, construit en 1526, résidence troyenne d'une vieille famille champenoise qui, au XVe siècle, s'était élevée aux plus hautes fonctions de l'État.

La maison de l’Orfèvre, typique de l’architecture troyenne, fut édifiée entre 1578 et 1618 pour François Roize, orfèvre, et son épouse de Nicole Boulanger. Sa tourelle, supportée par trois cariatides à figure de faunes, abrite l’escalier.

Avec ses maisons aux pignons rapprochés, la ruelle des Chats reflète par son étroitesse la densité du parcellaire médiéval. Vous remarquerez les bornes qui, à l'entrée, empêchaient les roues des véhicules de heurter les murs. Comme la plupart des autres rues, elle était fermée, la nuit, par une herse. Un passage sur la gauche donne accès à la cour du Mortier d'Or.

Cour du Mortier d'Or

La cour du Mortier d'or est entourée d’un côté d’une façade avec des fenêtres à meneaux et lucarnes et, sur les trois autres côtés d’une coursive sur deux niveaux. Notez l’ouverture côté ruelle des Chats, constituée par un ensemble sculpté du XVIe siècle, restauré en 1981 par les compagnons du devoir. Le linteau en forme d’anse de panier, surmonté d’un motif de pot de fleurs, est appuyé sur deux piliers sculptés avec des armures, épées, couronnes. Au dessus admirez le chapiteau ouvragé soutenant [...]

Edifié en 1536 par les Largentier, teinturiers en draps, l'Hôtel de Chapelaines s’appelait à l'origine Grand Hôtel de Clairvaux. C'est un des fils, devenu baron de Chapelaines, qui lui donna son nouveau nom. Après Louis XIII en 1629, il accueillit notamment en 1814 le roi de Prusse Frédéric Guillaume II, le Tsar Alexandre Ier et François Ier d’Autriche. C'est avec un diamant offert par ce dernier à son hôtesse qu'aurait été gravée, sur l'une des fenêtres, le mot "Henrig" dont le sens échappe encore [...]

Maison des Allemands

Construite au XVIe siècle, la Maison des Allemands tient son nom de ce qu'elle abritait le comptoir des marchands allemands à Troyes, ville de foire importante dont l'essentiel de la richesse dérive du commerce. Sa façade fut largement reprise au XVIIIe siècle et elle abrite aujourd'hui la bibliothèque des Compagnons du Devoir.

Anciennement rue du Temple, la rue du général Saussier est l'une des belles rues du vieux Troyes, remarquable par son bel alignement de maisons anciennes. Vous remarquerez tout particulièrement celle du n° 3, une belle maison de briques au toit vernissé qui fut le siège de la commanderie de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem, qui avait repris, en France, les biens de l'ordre du Temple et qui survit aujourd'hui encore en tant qu'ordre de Malte.

Place du Marché au Pain

Ancienne place des Changeurs, la place du marché-aux-pains n'est pas seulement une place agréable du vieux Troyes. Au temps de la splendeur de la ville et des grandes foires, elle en était le poumon économique. Comme l'indiquait son nom, c'était en effet là que venaient s'installer les changeurs qui permettaient aux marchands de tous les pays de commercer ensemble.

Basilique Saint-Urbain

Après son élection au trône pontifical, Jacques Pantaléon, devenu Urbain IV, fit construire, sur l'emplacement de l'échoppe de son père, une église, Saint-Urbain. Les travaux se poursuivirent de 1262 à 1286, donnant naissance à l'une des églises les plus représentatives du gothique rayonnant champenois. Vous remarquerez tout particulièrement, à l'intérieur, son chœur aux proportions impressionnantes, mais aussi ses grandes verrières du XIIIe siècle ou la très belle Vierge au raisin qui témoigne de [...]

Eglise Saint-Pantaléon

En pénétrant dans Saint-Pantaléon, édifice caractéristique de la Renaissance en Champagne au cours du XVIe siècle, vous serez probablement d'abord impressionnés par sa grande voûte en bois, lancée au XVIIe siècle. Pourtant, plus encore, c'est la richesse de son ensemble de sculptures qui vous frappera. Si toutes les tendances de la sculpture troyenne du XVIe siècle y sont représentées, c'est néanmoins Dominique Florentin, le plus italien des sculpteurs troyens, qui domine. Vous admirerez tout particulièrement [...]

Eglise Saint-Jean de Troyes

C'est dans l'église Saint-Jean de Troyes qu'Isabeau de Bavière, après le traité de Troyes, maria Catherine de France à Henri V d'Angleterre. De l'église qui abrita ce mariage subsiste la nef gothique, peu élevée. Le chœur, reconstruit au début du XVIe siècle, l'écrase totalement de ses hautes proportions. Dans l'église, vous remarquerez tout particulièrement le tabernacle, dont le modèle fut fourni par Girardon, mais aussi plusieurs tableaux de Mignard.

Telle que vous la visiterez, l'église Saint-Nicolas fut reconstruite au XVIe siècle. Elle s'appuyait sur les remparts, ce qui explique que l'on n'y pénétrait pas par l'ouest (les portes actuelles ont été percées au XIXe siècle, après la destruction des fortifications) mais par le sud. De part et d'autre de ce dernier portail, deux statues représentant David et Isaïe sont les seules sculptures attribuées avec certitude au grand sculpteur troyen du XVIe siècle, François Gentil. À l'intérieur, vous [...]

Eglise Saint-Rémy

C'est au XIVe siècle que commencèrent les travaux de construction de Saint-Rémy de Troyes, implanté sur un ancien espace funéraire gallo-romain devenu, au Moyen Âge un lieu de commerce. Vous la remarquerez de loin avec son étonnante flèche de 60 mètre de haut, construite au XVIe siècle, vrillée, d'autant plus étonnante que l'église n'a pour ainsi dire pas de fondations. À l'intérieur, vous ne manquerez pas le Christ en bronze de Girardon, qui était paroissien de Saint-Rémy.

Musée d'Art moderne de Troyes

Le musée d’Art moderne a été créé par une donation, en 1976, d'un couple d'industriels du textile et grands collectionneurs, Pierre et Denise Lévy. Réunie dans l’ancien palais épiscopal depuis 1982, la collection rassemble quelques-uns des grands moments de l’art en France du milieu du 19e siècle jusqu’aux années 1960. Vous y trouverez des toiles signées Honoré Daumier, Gustave Courbet, des Nabis, et surtout l'une des plus belles collections de Fauves au monde. Le XXe siècle est également bien représenté, [...]

Hôtel de Vauluisant

Construit au XVIe siècle pour un marchand troyen, agrandi aux XVIIe et XVIIIe siècle, l'Hôtel de Vauluisant est un des plus beaux hôtels particuliers de Troyes. En le visitant, vous admirerez tout particulièrement sa salle d'apparat avec son plafond à la française. Il abrite deux musées, l'un consacré à la bonneterie, où vous pourrez notamment admirer l'un des plus vieux métiers connus, en bois, du XVIIIe siècle, et le musée historique. Celui-ci est avant tout consacré au 16e siècle troyen. Cette [...]

Hôtel-Dieu de Troyes

Sur le site de l’Hôtel-Dieu, fondé au XIIe siècle par le comte de Champagne Henri Ier le Libéral, et reconstruit au XVIIIe siècle, vous pourrez visiter un lieu exceptionnel, l'apothicairerie, l'ancienne pharmacie préservée en l’état depuis son aménagement au début du 18e siècle. Sur les nombreuses étagères de la grande salle sont disposées 319 boîtes médicinales en bois peint, dites "silènes", qui constituent un ensemble unique. Sur les rayonnages, différentes faïences, en particulier des majoliques [...]

1 |