Les lieux touristiques à Buenos Aires



# 1/126 : Théâtre Colón

Le théâtre est un des principaux théâtres lyriques du monde. Pendant le XXème siècle, les directeurs, les chanteurs et les danseurs les plus renommés de l'époque. En 1857 on inaugura le premier théâtre Colón, face à la Place de Mayo. En 1888 il ferma pour devenir le siège de la banque Banco de la Nación, mais les autorités firent opposition afin de construire un nouveau théâtre. L'architecte [...]

Ce pont pour les piétons est la première œuvre de l'architecte et l'ingénieur valencien Santiago Calatrava en Amérique Latine. Il fait 160 mètres de long et six mètres de large. Son mât métallique s'élève à 39 mètres. Le pont ( d'un poids maximal de 800 tonnes) a été fait pour bouger chaque fois q'une embarcation doit passer. Son mécanisme est un des plus grands du monde, avec 20 moteurs électriques [...]

# 3/126 : L'Argentine

L'Argentine

Pays qui apporte énormément au voyageur sur tous points de vue. L'Argentine vous parle, parce que vous pensez très souvent à sa fantastique nature et à son « exotisme ». De ce côté là vous n'avez évidemment pas tord, mais il n'y a pas QUE cela ! Il faut vraiment y aller, comme à chaque endroit que vous visiter, sans aucune expectative: de peur d'avoir des préjugés. Un conseil, surtout pour l'Argentine: [...]

# 4/126 : Cariló

La belle ville de Cariló est l'une des stations balnéaires les plus exclusives de la côte atlantique argentine. Un mot d'origine un Araucane, "cariló" signifie la "dune verte" et représente fidèlement l'esprit de ce lieu, des maisons dans les forêts et des plantes. Les éléments nobles comme le bois et la pierre sont les outils pour l'architecture magique du lieu. Plus attractif en été, qu'en hiver, [...]

# 5/126 : Tigre

Tigre

Accès par le train "mitre" depuis Retiro ( gare centrale de Buenos Aires).

# 6/126 : Pinamar

La ville de Pinamar, peut-être la plus sophistiquée de la côte argentine, se situe dans la province de Buenos Aires à seulement 340 kilomètres de la capitale. Entourée des pinèdes, c'est de la que vient son nom "pino" et "mar", elle conjugue les bontés que la nature lui a données, en plus de l'effort que ses pionniers l'ont offert. Les maisons ont toues des architectures différentes, mais le style [...]

Buenos Aires Capital Autònoma

Office du tourisme de Buenos Aires Capital

Connaître la Ville Autonome du Buenos Aires impressionne les visiteurs du monde, parce que, en plus d'être la ville la plus cosmopolite de l'Amérique du Sud, elle est sans doute le plus beau et plus coquet des grands centres urbains. Capitale fédérale de la République d'Argentine, Buenos Aires est baignée entre le fameux Río de la Plata, limité au sud par le Riachuelo, tandis que la métropole est [...]

Le Musée National de Beaux Arts (MNBA) de l'Argentine est situé sur l'avenue de Libertador 1473 de la Ville du Buenos Aires. Elle occupe actuellement l'ancienne maison des Pompiers: l'édifice appartient aux établissements Recoleta d'Oeuvres Sanitaires de la Nation (1870). Le premier siège du MNBA s'est établi aux galeries du Bon Marché, de la rue Florida, un édifice construit pour héberger le magasin [...]

Ce fut le premier cimetière publique de Buenos Aires; aujourd'hui c'est le plus élégant et aristocratique. Y sont enterrés de grands personnages qui ont marqué l'histoire argentine, dans l'enceinte faisant presque six hectares: personnages illustres de l'Indépendance, des présidents, des politiciens, des militaires, des scientifiques, des artistes et des célébrités. Au début du XVIIIàme, les moines [...]

# 10/126 : Musée MALBA

Musée d'art contemporain

C'est le musée le plus moderne de Buenos Aires puisqu'il concerne des grandes collections d'art contemporain. En 1995, on lança un concours au MNBA pour que la collection de Constantini soit réunie en un seul lieu en permanence. Plus de 200 pièces sont maintenant réunies: des peintures, des sculptures, des gravures, des photographies et des objets). Il y a aussi des artistes latino-américains du XXème [...]

Le bloc appelé « manzana jesuítica » est une des constructions les plus anciennes qu'il a encore à Buenos Aires, comme Saint Ignace, l'église la plus vieille de la ville. Son tracé fut pensé dès les premiers plans de la capitale, en 1580. En 1661, il fut cédé aux jésuites, qui érigèrent une église, un collège, une école primaire, une pharmacie, une imprimerie et le bureau général des missionnaires. [...]

# 12/126 : L'Obélisque

L'obélisque rappelle sur chacun de ses côtés un fait historique porteño: la première fondation, en 1536; la seconde et définitive, en 1580. La première fois que se fit le drapeau national dans la ville, en 1812, dans l'église de Saint Nicolas, qui était exactement à l'endroit de l'actuelle obélisque; et la construction de Buenoas Aires en tant que capitale de l'Argentine, en 1880. L'œuvre fut confiée [...]

 La mairie située entre Rivadavia et l’avenue de Mayo abrite le siège du gouvernement de la ville. Son architecture est très inspirée du style français à la mode au 19ème siècle.Le musée lui fait face. A l’origine ce bâtiment était construit en adobe et en paille. Au 19ème siècle, on remodela la façade dans un style italien et malgré une destruction partielle du bâtiment en 1889, celui-ci a toujours [...]

# 14/126 : Casa Rosada

La maison Rosada est le siège du pouvoir exécutif actuel. Sa couleur remonte à l’époque du président Sarmiento qui la fit peindre ainsi en 1873. La relève de la garde s’effectue tous les jours à 11h00 du matin et 19h00 le soir. Vous verrez que les soldats portent l’uniforme des troupes de San Martin.L’édifice se dresse sur les restes de l’ancien fort de la ville et marque ainsi symboliquement les premiers [...]

Tout près de l’Eglise San Ignacio se trouve le Collège national de Buenos Aires. Il s’agit d’une construction de 1908 qui dépend de l’Université de Buenos Aires. Il reste un des plus prestigieux du pays. Beaucoup d’écrivains argentins sont issus de ses salles de classe.

 Situé dans le quartier de la Manzana de las Luces, la salle des représentants est un lieu historique réalisé par Prospère Catelain (architecte français). Vous découvrirez cette surprenante salle dans le Patio de la Procuraduria qui servait de réserve alimentaire par les jésuites.

 Le musée de la ville situé sur la rue Alsina, compile tous les documents ayant trait au développement urbain de la ville. Vous pourrez y trouver des cartes et des documents illustrant aussi bien les plans d’urbanisation que les traditions populaires de la ville.

La City est à Buenos Aires ce que la City de Londres est dans la capitale anglaise. C’est le centre financier de Buenos Aires où cohabitent tour de verre et vieux édifices de la Belle Epoque. Le quartier est délimité par le paseo Colón, Maipu, la plaza de Mayo et Corrientes. Il faut savoir que durant le krach boursier qui a touché l’Argentine les mères de famille sont descendues dans les rues pour [...]

Situé sur Cerrito, une parallèle à l’avenue principale 9 de Julio, le Théâtre national Cervantes affiche une façade qui est une réplique de celle de l’université espagnole d’Alcala de Henares. Vous apprendrez qu’il fut inauguré en 1921 et qu’il est le siège de la Comédie nationale.

Les Galeries Pacifico sont à Buenos Aires ce que les Galeries Lafayettes sont à Paris …Elles furent crées à la fin du 19ème siècle sous le nom de Bon Marché Argentino. Situées sur l’avenue Florida, elles offrent tout un étalage de magasins et de Galerie d’Art qui ravissent aussi bien les Portenos que les touristes. Elles furent restaurées en 1945 et affiche de superbes coupoles peintes par différents [...]

# 21/126 : Museo Mitre

 Le musée Mitre fut inauguré en 1907 et occupe l’emplacement de la maison d’origine de Bartolome Mitre (1821-1906). Ce dernier était un homme politique de premier plan ainsi qu’un grand écrivain. Il fut à l’origine du journal La nacion, l’un des quotidiens les plus importants du pays. Le musée présente des objets personnels ainsi que des meubles d’époque et une grande bibliothèque.

Le musée historique dr Arturo Jauretche rend hommage à ce grand homme politique argentin qui laissa à travers de nombreux écrits, les traces d’une pensée économique et politique qui font encore débat à l’heure actuelle.

 Le musée Ethnographique juan B Ambrosetti date de 1880 et rassemble une collection très large de pièces ayant trait aux anciennes cultures Condorhuasi, Ona, Guarani. Une excellente façon d’aborder le passé préhispanique argentin encore largement méconnu.

 Le petit musée de Quinquela Martin est une galerie en plein air qui rend hommage aux œuvres du peintre du même nom. Ancien docker, ce dernier est devenu une figure emblématique du quartier car il est à l’origine des jolies peintures qui recouvrent les façades des maisons.

# 25/126 : La rue Olavarria

Dans la rue Olavarria, vous pourrez visiter des maisons typiques de La Boca, en bois et en tôle ondulée, peintes de toutes les couleurs. Vous serez séduit par cette architecture atypique et colorée.

# 26/126 : Fondation Proa

La Fondation Proa, située dans le quartier de La Boca se consacre à la promotion d’artistes argentins et étrangers qui exposent des oeuvres ayant trait aussi bien à la photographie qu’à la vidéo ou le design. Ces dernières années cette fondation est devenue un lieu de référence en matière d’art contemporain.

 Le musée de la Pasion Boquense est directement associé au stade de football. On y trouve tous les gadgets et les T-shirts aux couleurs de l’équipe. Ici tout se décline sur la base du jaune et du bleu, les couleurs emblématiques du club de Boca junior.

Situé sur la rue Caminito, le Musée Historique de Cera nous parle de la vie dans la Pampa depuis l’arrivée des premiers  espagnols à l’époque actuelle.

# 29/126 : Stade de Boca

Le stade Alberto J. Armando de la Boca est plus communément appelé la Bombonera. C’est le domicile de l’équipe argentine du CA Boca Junior où le célèbre Diego Maradona a d’ailleurs fait ses débuts.

Face au parc Lezama sur l’avenue Brazil se trouve l’Eglise Orthodoxe Russe de Buenos Aires. Elle fut construite en 1900 à l’emplacement exact ou Pedro de Mendoza fonda officiellement la ville en 1536. Cette église renferme de magnifiques icônes.

 Le musée historique National se situe dans une jolie maison du 18ème siècle et retrace l’histoire du pays à travers une collection d’objets et de peintures. On y trouve une reproduction de l’intérieur de la maison de San Martin à Boulogne sur Mer ainsi que ses affaires personnels, son uniforme et plusieurs tableaux retraçant les étapes de la libération du continent par le Général. Un musée passionnant [...]

 Le marché de San Telmo avec sa belle charpente métallique regorge de maraîchers avec leur produit, tel les halles parisiennes d’antan. On se voit alors transporter dans une autre époque.

Le musée d’Art moderne fut aménagé en 1918 dans un ancien entrepôt à tabac. On y trouve beaucoup d’expositions temporaires d’artistes sud américains.

Le musée du Cinéma Pablo Ducros Hicken fut fondé en 1971. Le musée, consacré au cinéma argentin, est né de l’incroyable collection de machines cinématographiques possédée par Mr Hicken. Une bonne occasion pour vous de découvrir les classiques du cinéma argentin.

Près de la place Dorrego, le musée Pénitentiaire doit son nom à Antonio Ballve gouverneur du service des pénitenciers au début du 20ème siècle, qui fut à l’origine de l’amélioration des traitements dans les prisons. Le musée se trouve sur des anciens bâtiments jésuites mais fut utilisé pendant près d’un siècle comme prison pour les femmes. En 1992, tout le quartier est déclaré monument historique et [...]

# 36/126 : Musée du Costume

Le musée du Costume est un musée original, situé dans la rue Chile. Il présente une intéressante collection sur l’histoire de la mode, des vêtements de théâtre et de cinéma ainsi que des ateliers consacrés au design créatif d’accessoires de mode.

 Le centre Culturel Recoleta appartenait à l’origine à un ensemble de bâtiments régit par l’ordre de Moines Recollets (dont le lieu tire son nom). C’est maintenant un musée dans lequel on peut toujours voir les différents patios et cellules occupés par les moines.

# 38/126 : Museo Xul Solar

Le musée Xul Solar est une institution qui rend hommage à l’œuvre du peintre argentin du même nom. Il fut aménagé dans l’ancienne demeure de l’artiste et présente des œuvres sélectionnées ainsi que des sculptures et des documents personnels. Alejandro Xul Solar est un des représentants du mouvement avant-gardiste sud américain du début du 20ième siècle.

Le Pont de la femme est un pont piétonnier situé sur le Dock 3. Son originalité réside dans sa forme qui représente de façon abstraite un couple qui danse le Tango. Il est l’œuvre de l’architecte espagnol Santiago Calatrava Valle.

Face aux bâtiments de Puerto madero, de l’autre côté du bassin se trouve la réserve écologique Costanera Sur. On peut s’y promener, faire du vélo et profitez des jolis points de vue sur l’ensemble des constructions de la ville. On peut y trouver des loutres, des perdrix et des iguanes entre autres... Un air de campagne en plein cœur de la ville.

# 41/126 : Le Musée Evita

Le Musée Evita est un lieu particulier destiné à aider les visiteurs à comprendre et connaître celle que des millions d’argentins continuent de vénérer. L’espace moderne utilise la technologie et une muséographie de pointe pour permettre aux visiteurs d’approcher au plus près la personnalité de cette femme exceptionnelle.

# 42/126 : Le Patio Andalou

Le patio Andalou est un cadeau de la ville de Séville à la ville de Buenos Aires. Il possède une jolie fontaine décorée d’azulejos et des panneaux qui illustrent les aventures du célèbre Don Quichotte. Un lieu à visiter conjointement avec le jardin japonais.

 Le Musée d’Art latino-américain est situé dans le quartier de Palermo. Le musée compile des œuvres latino-américaines allant du début du XXème siècle à nos jours. Outre la collection permanente on trouve des expositions temporaires et une grande cinémathèque. Une visite passionnante qui permet de découvrir l’ensemble des œuvres contemporaines du continent.

 Le jardin botanique Carlos Thays porte le nom du paysagiste français qui fut à l’origine de la création du parc de Palermo  Sur presque 8 hectares de terrain on découvre une multitude d’espèces de plantes provenant des quatre coins du monde. Un régale pour les yeux.

Inauguré en septembre 2000, la mosquée du centre islamique Rey Fahd a une capacité de 1500 personnes. L’entrée du lieu est marquée par deux grandes fontaines et à l’intérieur il y a une bibliothèque ainsi qu’une salle de conférence.

Crée en 1937, le Musée National d’Arts décoratif héberge une vaste collection de peintures et de sculptures dans un magnifique bâtiment à l’architecture française. Un lieu à visiter aussi bien pour ses collections éclectiques que pour le charme du lieu. 

Le musée de Motivos Argentinos José Hernandez exhibe des pièces appartenant à différents groupes d’artisans provenant de toutes les provinces du pays. Ce lieu met ainsi à l’honneur le savoir-faire ancestral et les qualités artistiques traditionnelles et contemporaines de ces artisans. On peut y trouver des sculptures en bois, des tapisseries des céramiques ou encore des instruments de musique.

 Le musée de la Cas de Yuurtia correspond à la résidence d’origine du peintre Rogelio Yrurtia qui en fit don à l’état ainsi que les collections qui s’y trouvaient. Le lieu fut ouvert au public en 1949. La maison avait été aménagée par l’artiste dans un style néo-colonial de toute beauté. L’intérieur propose une vaste collection de peintures, dessins et sculptures de l’artiste.

 Barrancas de Belgrano n’est autre que l’imposant jardin public qui longe l’avenue Cabildo.

# 50/126 : Palacio de Justicia

Le palais de justice est un édifice réalisé par un architecte français : Norbert Maillard. Inauguré en 1918, ce bâtiment abrite le département de la justice de la Cour Suprême. Situé dans la Plata (capitale de la province de Buenos Aires), vous serez ravi de découvrir ce bâtiment qui ne pourra que vous rappelez l’architecture française.

 Au nord du parc qui entoure le palais de justice, se trouve un joli bâtiment de style byzantin qui est le temple de la Congregacion Israelita. Egalement connu sous le nom de Temple Liberté, elle représente la première synagogue construite dans cette ville. Déclaré monument historique national en 2000, vous découvrirez une magnifique façade composée d’arcs décorés de moulures sculptées ainsi que l’étoile [...]

# 52/126 : Palacio San Mart?n

 Le palais San Martin, situé dans Retiro, face à la place San Martin est un des plus beaux bâtiments du début du 20ème siècle de Buenos Aires. A l’intérieur on trouve des œuvres d’artistes argentins du 20ème siècle ainsi qu’une collection d’art précolombien dont la plupart des pièces proviennent du nord-ouest du pays. Une visite à ne pas manquer afin d’admirer l’une des plus belles réalisations artistiques [...]

# 53/126 : Palacio Haedo

 Le plais Hadeo abrite aujourd’hui le centre de contrôle et d’administration des Parcs nationaux du pays. Il s’agit d’un bel édifice d’architecture européenne situé dans Retiro face à la Place San Martin.

# 54/126 : Musée de Armas

 Le musée privé des Armes rassemble et expose une série d’armes de matériel militaire utilisé tout au long de l’histoire argentine de la colonisation à la guerre des malouines en passant par les guerres d’indépendance.

 Le musée d’Art Hispano-américain Isaac Fernandez Blanco a été crée à l’initiative de Mr Blanco qui rassembla plusieurs œuvres de l’école de Cuzco au Pérou ainsi que plusieurs autres pièces d’art colonial sud américain. Une collection qui s’adresse aux amateurs d’art colonial.

# 56/126 : ONCE

Once correspond à une zone de Buenos Aires qu’on pourrait qualifier de quartier mais qui n’en est pas un, …du moins, d’un point de vue administratif. Il est situé dans le quartier de Balvanera et abrite de nombreux commerces à bas prix. C’est aussi le quartier hébreu qui possède plusieurs synagogues, des collèges et des clubs juifs.

L’immeuble qui reçoit le musée Casa Carlos Gardel est à l’origine une modeste demeure qui hébergea pour un temps la mère de Carlos Gardel et quelques uns de ses proches. Ce n’est qu’en 2000 que la municipalité de Buenos Aires décida de transformer le lieu en un sanctuaire illustrant la vie de Gardel intimement liée à l’histoire du Tango Argentin. Un lieu émouvant pour les admirateurs du chanteur.

# 58/126 : CABALLITO

 Caballito correspond à un quartier de Buenos Aires. Son nom provient de la forme d’un petit cheval prise par une girouette plantée sur le toit d’un bar local. C’est dans ce quartier que se trouve le district Anglais avec de beaux bâtiments de style Fin du siècle ainsi que le Mercado del progreso, un marché local particulièrement animé.

 Le musée Argentin de sciences Naturelles retrace l’histoire de l’Argentine, de la découverte du pays aux guerres d’indépendance et l’époque moderne. Plusieurs salles mettent à l’honneur des objets d‘art et des pièces d’armureries.

# 60/126 : EL CENTRO

El centro, encore appelé Microcentro rassemble la majorité des édifices publics de la ville. C’est un lieu très animé où se côtoient hommes d’affaires pressés et touristes de passage. Le cœur des activités commerciales se situe sur l’avenue Florida et Lavallé. Toutes deux sont piétonnières et permettent de flâner en toute tranquillité.

# 61/126 : La Plaza de Mayo

Située devant le palais présidentiel, la place de mai, dont le nom évoque les premiers mouvements d’indépendance, est devenue le lieu de rassemblement de tous les mouvements et manifestations à caractère social et politique. C’est ici que continuent de défiler, tous les jours à 15h30, les mères de Mai qui demandent justice pour les atrocités perpétrées pendant l’époque de la dictature. Un lieu émouvant [...]

# 62/126 : Pirámide de Mayo

La pyramide de Mayo est en réalité plus un obélisque de style romain qu’une pyramide. Il fut inauguré le 25 mai 1811 et à ses pieds se trouve un cercle formé par des foulards. Ceux-ci représentent le mouvement des Mères de Mai qui tournent autour de la pyramide lors de leur rassemblement.

Situé le long de l’avenue Rivadavia, le long de la Place de Mai, la Banque de la Nation est un édifice de style néoclassique. Il fut inauguré en 1924 et sa façade s’intègre parfaitement à l’ensemble architectural de la place.

La Cathédrale Métropolitaine est un édifice de style néoclassique dont la façade a été réalisée par l’architecte français Prosper Catelin qui s’est inspiré de celle du Palais Bourbon. A l’intérieur, le maître autel en bois sculpté et doré du 18ème siècle est de toute beauté. Le principal intérêt de la cathédrale réside dans la visite du tombeau de San Martin, dont les restes furent rapatriés de Boulogne [...]

# 65/126 : Plaza Colón

 La place Colon fut construite sur les terrains de l’ancienne douane qui bordait le Rio de la Plata. Le parc ombragé y est très agréable et permet de faire une pause après la visite des bâtiments historiques de la Place de Mai. Vous découvrirez une remarquable statue au centre qui représente Christophe Colomb.

Ce magnifique palais de style français abrite la mairie de la ville. Celui est situé juste à côté du musée du Cabildo à l’angle de Bolívar, de l’avenida Roque Sanz Peña.

Le très intéressant musée de la Casa Rosada se trouve dans le même bâtiment que le palais présidentiel et retrace l’histoire de la ville depuis sa fondation jusqu’à l’époque moderne. On peut y voir les restes des anciennes fondations du fort. Plusieurs objets ayant appartenus aux différents présidents de la république argentine sont également mis en exposition.

# 68/126 : Eglise San Ignacio

 Edifice incontournable du quartier des Lumières, l’Eglise San Ignacio construite à la fin du 17ème siècle est la première du continent à porter le nom du fondateur de l’ordre des jésuites. Elle est également la plus ancienne de la ville. A l’intérieur, vous découvrirez des retables de style baroque et des toiles qui datent tous du 18ème siècle.

La pharmacie la Estrella appartient au bâtiment du musée de la ville. Entièrement meublée, vous découvrirez que toute la décoration intérieure n’a pas changée depuis le début du siècle…et c’est là que réside tout son charme.

La librairie de Avila fut la première boutique de la ville consacrée à la vente de livres en 1785. A partir de 1830, elle devient un centre intellectuel de premier plan. Elle se présente comme la seule librairie encore en activité depuis l’époque coloniale.

# 71/126 : La Avenida de Mayo

L’Avenue de Mayo est un axe incontournable dans le centre ville de Buenos Aires. Elle borde la place du même nom et rend hommage à la création du premier Cabildo qui déposera le vice roi Baltasar Hidalgo de Cisneros sans pour autant renier le roi d’Espagne Ferdinand VII. C’est le début d’une période de troubles ou l’Argentine cherche sa voie vers l’indépendance.  

 Le Théâtre Municipal San Martin appartient à un ensemble architectural remontant aux années 60 qui d’ailleurs inclut le centre culturel du même nom. Il est situé sur l’avenue Corrientes, l’avenue la plus longue de la capitale, à l’angle de la rue Parana.

# 73/126 : La Calle Florida

La rue Florida est l’une des avenues commerçantes incontournables de la ville. Son attrait principal réside dans le fait qu’elle soit entièrement piétonnière. Elle s’étend sur dix pâtés de maisons et est bordée d’une multitude de magasins à la mode de restaurants et de petites échoppes qui ne pourront que satisfaire vos envies.

# 74/126 : La Plaza San Martin

 La Place San Martin est sans aucun doute l’une des place les plus agréables de la capitale. Elle est très fleurie et se présente comme un havre de paix dans le brouillement de la ville. C’est ici que fut formé le régiment des grenadiers à cheval du Libertador San Martin. Aujourd’hui cette place tient son charme d’un remaniement donné par Charles Thays, le concepteur du bois de Boulogne de Paris.

# 75/126 : Correo Central

Conçue en 1888 par l’architecte français Norbert Maillard, cet édifice est un bel exemple d’architecture française. L’édifice cessa de fonctionner en tant que Poste Centrale en 2003 mais a été classé en tant que monument Historique national en 1997. De ce fait, le gouvernement étudie la possibilité de le transformer en centre culturel d’ici à 2010 pour le Bicentenaire de la Révolution de Mai. La visite [...]

La Basilique de Santo Domingo est une église catholique du 18ème siècle qui a entièrement conservée sa façade d’origine. Elle abritait le musée d’histoire naturelle et l’observatoire astronomique sous le mandat du président Rivadavia. Pour la petite histoire, Manuel Belgrano le créateur du drapeau argentin y est d’ailleurs né et serait mort dans ce même lieu.

# 77/126 : LA BOCA

Le quartier de la Boca est bien différent des autres et se situe à l'emplacement même de la première ville de Buenos Aires. Mitoyen de la zone portuaire, il fut marqué par les inondations successives, et reflète la précarité des classes populaires d'Argentine. Son histoire est étroitement liée aux différentes vagues d'immigrations italiennes. Berceau du prolétariat de Buenos Aires, le quartier est [...]

# 78/126 : Caminito

 Un des airs les plus célèbres de Tango argentin rend hommage à ce petit chemin pavé bordé de jolies maisons aux couleurs vives. A l’origine la rue du Caminito suivait le tracé d’une voie de chemin de fer qui partait du port pour rejoindre les voies ferrées du Sud. Elle fut aménagée dans les années cinquante et est devenue depuis une véritable galerie d’art à ciel ouvert ou différents artistes locaux [...]

 Les ponts de Nicolas Avellaneda assuraient la liaison entre le quartier de la Boca et les campagnes du sud. L’un deux ne fonctionne plus, mais a ses pieds il existe toujours un système de passeur en bateau bien plus rapide que le passage par l’autre pont.

# 80/126 : La Bombonera

On ne peut se rendre au quartier de la Boca sans jeter au moins un coup d’œil à ce stade de football mythique de 65 000 places qui fait battre le cœur de toute la ville. Son nom de Bombonera ou bonbonnière lui a été donné à cause de sa forme. L’équipe de Boca junior abrita pendant longtemps son champion, Diego Maradona et affronte régulièrement son ennemi ancestral River plate. La rencontre des deux [...]

1 | 2 |