Les incontournables dans la Charente? Les lieux touristiques dans la Charente

Aubeterre sur Dronne

Aubeterre, entre immense vallée verte de la Dronne et rivière glissant dans la verdure, est un village qui a gardé de nombreuses traces de son passé religieux. Des pierres qu'ont foulé les pèlerins de Saint Jacques de Compostelle aux églises anciennes en passant par le château, la collégiale Saint-Jacques, les chapelles et couvents, le village n'a pas pris une seule ride. Mainte fois attaqué, par les Anglais et par les Huguenots durant les guerres de Religion, le village, du haut de sa colline, étonne à chaque coin de rue. A commencer par son véritable petit joyaux : l'église monolithe Saint-Jean, [...]

Le Musée d'Angoulême

Tout proche de la cathédrale Saint-Pierre dans le vieux centre historique, le Musée d'Angoulême a récemment rouvert ses portes, en 2008, après avoir été entièrement repensé et réaménagé au cours de 5 années de travaux. Trois sections principales dans ce musée qui regroupe différents fonds, historiques et artistiques : Une première section se consacre à l'archéologie de la Charente, qui évoque chronologiquement l'histoire de la région, de sa formation géologique à la vie au Moyen-Age entre les Xe et XIIIe siècles, en passant par l'homme de Néandertal, de Cro-magnon, l'âge de Bronze... un voyage [...]

Un premier château fut apparemment bâti à Cognac dès le Xe siècle, dont aucune trace n'a subsisté. Un nouveau château est en effet construit au début du XIIIe siècle, pour connaître une histoire mouvementée, changeant maintes fois de mains jusqu'à la prise de possession de Jean de Valois, qui entreprend une nouvelle reconstruction en 1450. L'un des grands personnages de Cognac, François Ier, naquit d'après la légende dans le parc (qui aujourd'hui porte son nom) adjacent au château, en 1494. Après une nouvelle période d'abandon, destiné à être détruit, le château est finalement racheté à l'Etat [...]

Le cognac de Napoléon ?

A Jarnac, sur les quais bordés de la Charente, la maison Cognac Courvoisier propose un espace découverte consacré sans surprise au cognac mais également à la mémoire de Napoléon : Courvoisier aurait été son cognac favori dont il emporta avec lui quelques bouteilles dans son exil vers Sainte-Hélène. Si le rapport avec Napoléon Ier reste quelque peu légendaire, une lettre, exposée dans le musée, atteste bien du titre de « Fournisseur officiel de la Cour Impériale » qui fut accordé à Courvoisier par Napoléon III. De nos jours, ce sont notamment les stars du hip-hop américains qui sont particulièrement [...]

La Rochefoucauld est une petite ville de 3000 habitants au nord-ouest d'Angoulême, en direction de Limoges. Traverser La Rochefoucauld ne donne pas forcément envie de s'arrêter, mais ce serait passer à côté de l'un des plus beaux châteaux de la région. Le château de La Rochefaucauld a cette particularité d'appartenir et d'être habité par cette même famille depuis presque mille ans. Le donjon du XIe siècle est l'élément le plus ancien de l'actuel château. Le châtelet médiéval et ses deux tours qui marquent l'entrée fût édifié au XIVe siècle, les autres hautes tours d'angle un siècle plus tard. [...]

La prospérité de Cognac doit beaucoup à la Charente, qui lui servait de voie d'exportation des productions de l'arrière-pays vers l'océan Atlantique, commerce qui connut un fort développement au Moyen-Age : c'est ainsi qu'au XVIIe siècle que le cognac se fait connaître au-delà des frontières, notamment par le transport de barriques sur les gabares, gros bateaux à fond plat faisant le lien avec la côte. Un exemplaire de gabare, la Dame Jeanne, est une réplique à l'identique, en bois de chêne, 22 mètres de long sur 4.5 de large pour 25 tonnes, qui propose des balades sur la Charente ( 1h45) à partir [...]

Les grottes du Quéroy se situent à Chazelles, une petite commune d'environ 1600 habitants au sud-est d'Angoulême. La particularité de cette région encore très rurale est sa situation sur un plateau aux altitudes comprises entre 100 et 140 mètres, au relief marqué par de nombreux gouffres et grottes creusés dans ce massif calcaire. Ainsi les Grottes du Quéroy, dont une partie seulement est aménagée pour l'accueil du public, ont été creusées par le travail d'érosion des eaux souterraines. Ces grottes ont été découvertes par hasard en 1892 puis explorées à partir de 1930 : on y découvre des traces [...]

Restaurant à Roullet-Saint-Estèphe

Le Berguille Chez Françoise est un restaurant 1 étoiles de la Charente (Roullet-Saint-Estèphe). Au Menu de Le Berguille Chez Françoise: Foie gras maison - médaillon de lotte aux petits légumes - nougat glacé. Rés...

Festival international de la bande dessinée d’Angoulême

Chaque année depuis 1974, le festival d’Angoulême réunit dessinateurs, scénaristes et éditeurs de bande dessinée pendant 4 jours. C’est l’occasion pour les fans de partir à la chasse aux dédicaces, les queues peuvent être longues armez vous de patience. Des expositions, conférences, concerts, performances de dessins … sont organisés durant tout le festival. Le festival s’organise en différents espaces thématiques dans la ville : espace éditeurs, manga building, espace BD alternative, espace para BD et bouquinistes … . Plus grand festival européen, il réunit la fine fleur de la bande dessinée française [...]

Cathédrale Saint-Pierre-Angoulême

Le centre historique d'Angoulême, surnommé le Plateau, compte le monument le plus remarquable de la ville, la cathédrale Saint-Pierre. Dès le VIe siècle une église fut érigée à l'emplacement de l'actuelle cathédrale, dont les cryptes furent retrouvées plusieurs plus tard, fin XIX. La construction de Saint-Pierre débute en 1108, sous l'impulsion de l'évêque Girard de Blaye. Les travaux monumentaux se poursuivent par étapes, mais l'édifice subit d'importants dommages notamment au cours des guerres de religions. Une restauration complète de la cathédrale est ainsi confiée à Paul Abadie, l'architecte [...]

Le CIBDI d'Angoulême

Angoulême est particulièrement réputée pour son festival de BD qui s'y déroule depuis 1974. la ville s'est résolument tournée vers l'image depuis maintenant plusieurs années, et plus seulement pendant la durée du festival : en témoigne la quinzaine de murs peints présents dans le centre ville à l'effigie de quelques bandes dessinées emblématiques. La ville développe également un pôle d'activité tourné vers les nouvelles technologies de l'image, nommé Magelis : un nouveau Musée de la bande dessinée doit ainsi ouvrir ses portes en juin 2009. Enfin, inauguré dès 1990, le CIBDI, Centre International [...]

Musée du Papier

La tradition papetière en Charente remonte au XVIe siècle, époque où de nombreux moulins à papier sont implantés au bord du fleuve de la Charente et de ses affluents. La pâte à papier était issue de chiffons transformés à l'aide de la force de l'eau : la qualité du papier produit dans l'Angoumois, Angoulême et sa région, lui a valu d'être exporté au-delà des frontières du pays, jusqu'en Hollande ou en Grande-Bretagne. Les moulins sont remplacés par des usines au XIXe siècle : Angoulême devient un centre industriel important, accueillant dans les faubourgs de l'ancienne abbaye de Saint-Cybard papeteries [...]

Promenade des Remparts

Si les remparts actuels d'Angoulême suivent toujours le tracé de l'enceinte romaine édifiée au IVe siècle, il ne reste pratiquement rien de cette enceinte originelle, qui fut reconstruite au XIIIe siècle et largement réaménagée aux XVIe et XVIIe siècles. Après qu'ils aient été arasés au XIXe siècle, ces remparts, qui séparent la vieille ville, située sur un promontoire, des faubourgs installés sur les pentes, ont été aménagés en une promenade des Remparts offrant notamment un beau panorama sur la Charente.

Hôtel de Ville d'Angoulême

Installé sur l'emplacement de l'ancien château d'Angoulême, l'Hôtel de Ville mélange éléments médiévaux et du XIXe siècle. Élément le plus ancien, le donjon circulaire fut construit à la fin du XIIIe siècle par Guy Ier de Lusignan, comte d'Angoulême. À la fin du XVe siècle, les comtes de l'époque, des Capétiens de la branche des Valois, y adjoignirent notamment un pavillon carré, flanqué d'une tour polygonale, qui elle aussi subsiste. Acheté par la mairie en 1840, son réaménagement fut confié à Paul Abadie, qui détruisit le logis du XVe siècle pour y implanter le bâtiment néo-renaissance actue [...]

Fondée en 1844 par Eusèbe Castaigne, la Société archéologique et historique de Charente établit rapidement dans son siège un musée consacré à l'histoire et à l'art charentais de la préhistoire au Moyen Âge. Il conserve notamment plusieurs mosaïques gallo-romaines et surtout une très riche collection d'objets médiévaux, tout particulièrement des éléments lapidaires déposés d'édifices romans ruinés au moment de leur destruction. Enfin, une dernière section est consacrée à l'histoire de l'émaillerie peinte limousine depuis la fin du XVe siècle.

Le couvent des Cordeliers d'Angoulême fut fondé vers 1230 et les travaux de construction de sa chapelle commencèrent une trentaine d'années plus tard. Dans la tradition des ordres mendiants, c'est un bâtiment simple, à vaisseau unique, voûté d'ogives. Le chœur en fut repris en 1328, grâce à des dons de Béatrix de Bourgogne. Plus large que la nef, également voûté d'ogive, il se termine par un chevet plat ouvert par une large baie. C'est au moment de la restauration de la chapelle, destinée à être intégrée dans le nouvel hôpital, que Paul Abadie y fit réaliser, en 1853, le beau tombeau de Guez de [...]

Hôtel de Bardines

C'est en 1782 que Louis Thomas, seigneur de Bardines, confia à Vallin de la Mothe la construction d'un hôtel particulier sis au 79 rue de Beaulieu. Né à Angoulême, Vallin de la Mothe avait longtemps travaillé à Saint-Pétersbourg, où il construisit notamment la Galerie des Marchands, le petit Ermitage et l'Académie des Beaux-Arts. On retrouve, dans l'hôtel de Bardines certains éléments caractéristiques de l'architecture pétersbourgeoise du XVIIIe siècle, notamment la large colonnade qui rythme la façade et une conception de la monumentalité qui écrase presque le reste de la rue.

Construit vers 1530 pour la famille du Souchet, l'hôtel Saint-Simon, du nom de ses propriétaires au XVIIIe siècle, sis 15 rue de la Cloche verte, est le seul hôtel Renaissance conservé à Angoulême. Placé au fond d'une cour, entre des bâtiments postérieurs, il se compose d'un escalier en demi hors-œuvre et d'une façade en retrait, avec fenêtres à meneaux et tourelle en encorbellement. Il est rythmé de pilastres aux chapiteaux indifféremment doriques, ioniques et corinthiens. Le décor de candélabres et de coquilles des lucarnes rappelle ceux que l'on peut trouver au château de La Rochefoucauld.

Fondée en 1118, l'abbaye Notre-Dame de la Couronne est rapidement construite et consacrée en 1122. Ce n'était cependant probablement qu'une église provisoire, et elle est reconstruite pour l'essentiel entre 1171 et 1194 et consacrée en 1201, époque à laquelle sont aussi repris l'ensemble des bâtiments conventuels, notamment le cloître et le réfectoire. Abandonnée pendant la guerre de Cent Ans, l'église tombe peu à peu en ruines, et le clocher s'écroule en 1450. À la fin du siècle, les deux premières travées de la nef sont reconstruites, mais le déclin de l'abbaye reprend avec les guerres de religion, [...]

Maisons de négoce de Cognac

Visite et dégustation de cognac

La ville de Cognac est connue dans le monde entier pour sa très fameuse eau de vie éponyme, le cognac, qui s'exporte véritablement aux quatre coins du globe. Visiter Cognac est bien sûr l'occasion de découvrir cet alcool particulier, ses méthodes de fabrication et toute la tradition qui l'entoure. Plusieurs maisons de négoces cognaçaises sont ainsi ouvertes aux visiteurs, et proposent différentes formules, visites des chais, dégustations... Six grandes maisons ouvrent leurs portes dans Cognac, le choix pourra alors se porter sur sa marque favorite : -Rue de Cagouillet, la maison Camus accueille [...]

Centre historique de la ville

Sur la rive gauche de la Charente s'étend le vieux Cognac : peu étendue, la visite de cette partie de la ville se prête parfaitement à la déambulation à pied, à la rencontre de son patrimoine. L'office du tourisme se trouve au sud, rue du 14 Juillet. A partir de là, on peut débuter son parcours place François 1er, ancienne porte de la cité médiévale où trône une statue équestre du souverain, natif de Cognac. En remontant la rue d'Angoulême, on passe devant la maison Jean Monnet, l'autre grande figure historique de la ville, l'un des fondateurs de l'Europe politique. Toujours un peu plus haut, après [...]

Situé place de la Salle Verte, le Musée des Arts du Cognac jongle entre passé et présent ne serait-ce que par son implantation dans l'Hôtel Perrin de Boussac, à la façade classée monument historique, et une architecture contemporaine appuyée au rempart XVIIe de la vieille ville. Il sert aussi le trait d'union entre le passé et l'avenir d'une eau de vie dont la vente concerne désormais davantage l'étranger que la France, en raison d'un grand succès en Chine ou aux Etats-Unis entre autres. On s'en doutait, le musée se consacre entièrement au cognac, à son histoire, son élaboration, les métiers [...]

Situé dans le jardin public, le musée d'Art et d'Histoire a été amménagé dans les murs d'un hôtel particulier XIXe, l'Hôtel Dupuis d'Angeac, depuis 1925. Trois sections principales dans ce musée : -Les collections archéologiques regroupent des pièces issues des fouilles effectuées dans la régio, des fossiles aux vestiges préhistoriques, ossements animaux et témoignages de l'activité humaine paléolithique et néolithique, poteries, silex ou encore une pirogue monoxyle taillée dans un seul tronc d'arbre. -La section beaux-arts est une succession d'objets d'art nouveau, de meubles et de peintures [...]

Cognac est une ville active en terme d'organisation de festivals. Plusieurs évènements se déroulent à différentes périodes de l'année, et peuvent ajouter un intérêt particulier à la visite de la ville. Des ambiances et des thèmes variés animent ainsi la vie de Cognac : -Organisée durant la première quinzaine de juillet, l'existence de la Fête du Cognac n'est ici pas surprenante. Cette fête populaire, qui attire toujours son lot de visiteurs, fut créée il y a 12 ans par des viticulteurs dans le but d'aider à faire connaître les spécialités charentaises que sont le pineau, le cognac et les vins [...]

Au bord de la Charente, du part et d'autre du fleuve, le quai Hennessy a été rebaptisé du nom de cette célèbre maison de négoce de Cognac. La maison fut fondée à la fin du XVIIIe siècle par un Irlandais, Richard Henessy, qui s'installe à Cognac après avoir servit dans l'armée de Louis XV. La société Hennessy ne cesse dès lors de se développer, rencontrant un grand succès notamment au-delà des frontières de France, jusqu'à devenir de nos jours le leader mondial du cognac. Attirant chaque année un très grand nombre de visiteurs, un musée à la gloire de la marque et du cognac a été inauguré sur [...]

A quelques minutes en voiture au sud de Cognac, à Merpins, le domaine Rémy Martin est ouvert à la visite. Jouissant du grand succès que rencontre le cognac à l'étranger, cette maison de négoce de cognac est fondée en 1724 par Rémy Martin, un fils de vignerons charentais, et conservera ce nom au fil des siècles. Implanté au coeur des paysages de la Grande Champagne charentaise, la visite du domaine démarre à Merpins où l'on embarque à bord d'un petit train sillonnant les vignobles jusqu'aux installations [...]

Atelier Cuisine près de Cognac

Convivialité en Grande Champagne, vignoble de Cognac

Atelier Cuisine près de Cognac

Petite église aujourd'hui isolée au milieu des champs, l'ancienne collégiale régulière de Notre-Dame de Châtres est un bel exemple, car l'un des moins restaurés, d'église saintongeaise à file de coupoles. Sa façade est modeste et étroite, mais donne une impression d'élancement grâce à l'effet d'étagement d'arcatures de plus en plus étroites disposées sur trois niveaux. On y voit également d'intéressants chapiteaux à décor de végétaux stylisées et entrelacés.

Ce n'est qu'en 1958 que débutent les fouilles sur le site archéologique de Chassenon : l'importance du site fait que ces fouilles se poursuivent encore aujourd'hui. Sur la D29 qui relie Chassenon à Rochechouart, on longe ainsi une série de bâtiments, les thermes, que l'on aperçoit de la route. Ce lieu se situait à un carrefour important à l'époque gallo-romaine, il y a 2000 ans, d'où le développement ici d'une agglomération relativement importante, Cassinomagus, dont l'activité tournait vraisemblablement autours de ses thermes mais aussi de la culture, comme en attestent les découvertes d'un temple [...]

Confolens est une petite ville de moins de 3000 habitants à mi-parcours entre Angoulême, Limoge et Poitiers, aux frontières du Limousin et de la Vienne. La ville, au coeur d'un pays très rural,s'est développée au confluent de la Vienne et du Goire, position géographique d'où elle tire son nom. Ancienne cité médiévale, elle a conservé un patrimoine historique intéressant, à commencer par son Pont Vieux (XIVe), en granit, qui enjambe le fleuve vers la vieille ville, rive droite. On ne manquera pas la rue du Soleil et ses maisons à colombages, dont la plus réputée, la Demeure du Duc D'Epernon (XVIe), [...]

Village de Jarnac

Village de Jarnac

Ville natale de F. Mitterand

Jarnac se situe dans la Petite Champagne charentaise, à l'ouest de Cognac. Jarnac attire un certain nombre de visiteurs du fait notamment qu'elle soit le lieu de naissance de François Mitterand, le 26 octobre 1916 . Tout un circuit de mémoire en l'honneur de l'ancien président a été organisé par la ville. Sur le quai de l'Orangerie, en bordure de Charente, le musée François Mitterand se compose de deux expositions : la salle des donations regroupe une centaine de cadeaux (sculptures, objets, dessins) de personnalités reçus par Mitterand au cour de sa présidence. La seconde partie est consacrée [...]

Théâtre gallo-romain des Bouchauds

A l'entrée du pays de Cognac, on accède au Théâtre gallo-romain des Bouchauds par la D118 à quelques kilomètres à l'est de Rouillac. Sur une colline boisée, ce site archéologique correspondrait à l'emplacement de la cité Germanicomagnus sur l'antique voie Agrippa qui reliait Lyon à Saintes. Plusieurs fouilles, début XXe et entre 1974 et 1995 ont permis d'exhumer un impressionnant théâtre classé monument historique. L'ancienneté du théâtre remonterait au Ier siècle : ses dimensions en font l'un des plus grands de France, on estime qu'il pouvait accueillir plus de 5000 spectateurs. Un sanctuaire [...]

Le port des gabares

Saint-Simon est un tout petit village situé entre Angoulême et Jarnac, en Champagne charentaise, dans la vallée de la Charente, ce qui a son importance : Saint-Simon est un ancien port sur la Charente, qui accueillait une population majoritairement composée de marins. La Charente servait de voie de transport aux multitudes de marchandises produites dans la région et en amont du fleuve, eaux de vie, bois, en direction de la mer. Dans le sens inverse, le fleuve servait à se procurer les produits venus des côtes, comme le sel. Du Moyen-Age au développement du chemin de fer, qui remplaça le transport [...]

La Fontaine des Arts

Chambres d'Hôtes 3 épis

Que votre séjour en Charente soit pour la détente, d'ordre culturel, gastronomique, sportif ou professionnel, les équipements vous feront redécouvrir des moments de bien être. Jacuzzi dans les chambres, piscine paysagée de 8X12, espaces verts pour une remise en forme, VTT à votre disposition, barque pour de petites promenades, pêche sur la Charente, repos sur les rives de la propriété, de quoi remplir vos journées de projets et de joie.

L'ancienne forteresse médiévale qui se trouve aux fondations du château de Rochebrune a été profondément transformée au temps des guerres de Religion, vers 1570, par Blaise de Montluc. C'est une solide construction rectangulaire, flanquée de quatre puissantes tours. Outre un plafond peint en 1581 aux armes des Montluc et des Rochechouart, l'intérieur du château se distingue surtout par son riche décor Empire, témoignage du temps où il appartenait au général Dupont, compagnon d'armes de Napoléon.

Long de 126m60, lancé sur neuf arches de maçonneries, le pont de Confolens, construit dans le deuxième quart du XIIe siècle, est l'un des plus anciens ponts médiévaux de France. Il était à l'origine défendu par trois tours carrées placées sur les premières, quatrièmes et neuvièmes piles, auxquelles fut ajouté, au XVe siècle, un pont-levis. Toutes ces structures défensives furent supprimées entre le XVIIe et le XVIIIe siècle. À l'amont, face au courant, il est pourvu d'éperons triangulaires, tandis qu'à l'aval il est renforcé par des contreforts plats.

L'abbaye de Bassac fut fondée en 1002 par Wadrade Lorichès, comte de la Marche et seigneur de Jarnac, et son épouse Rixendis. S'il ne reste rien de l'édifice primitif, en revanche, la nouvelle église, construite au XIIIe siècle, en reprend le plan. A savoir un vaisseau unique de quatre travées terminé par un chevet plat, flanqué de deux chapelles, l'une construite au XIIIe siècle, l'autre au XVe siècle, et remarquable par ses réseaux de nervures en gothique flamboyant. La façade, elle, s'inscrit dans la tradition Saintongeaise, un portail placé entre deux réseaux d'arcatures au premier niveau, [...]