Que voir, que faire au Japon? Les lieux touristiques au Japon

# 1/264 : Le mont Fuji

Le mont Fuji

La plus haute montagne du Japon se dresse bien plus haut que toutes les chaînes de montagnes avoisinantes, si haut qu'on peut même le distinguer depuis Tokyo. C'est un volcan actif, mais qu'il est possible de gravir en été. Comparé à d'autres montagnes, le Mont Fuji n'est pas si haut, ce qui fait que de nombreux Japonais entreprennent d'y monter - certains Japonais l'escaladent même au jour de l'an, [...]

# 2/264 : Le Pavillon d'Or

Le Pavillon d'Or

Le Pavillon d'Or, ou Kinkaku-ji Rokuon-ji comme on le connaît au Japon, est l'un des temples les plus connus du pays. Il est constamment sous l'assaut de centaines de touristes étrangers, et c'est aussi un point d'arrêt pour les Japonais qui visitent Kyoto. L'aspect de Kinkakuji est connu mondialement : il s'agit d'un pavillon en trois étages, dont deux sont recouverts de feuille d'or, et surmonté [...]

# 3/264 : Le Palais Impérial

Le Palais Impérial

Un peu plus de la moitié du Palais Impérial de Tokyo (le Kôkyo) n'est pas librement accessible au public, et ne s'ouvre aux visiteurs que le jour de l'anniversaire de l'Empereur (le 23 décembre) et le Jour de l'An (le 2 janvier). Il demeure possible de les visiter les zones restreintes du palais en compagnie d'un guide japonais en s'adressant au palais ; ces visites réservées ont lieu deux fois par [...]

# 4/264 : Le Musée Edo-Tokyo

Le Musée Edo-Tokyo

Le Musée est destiné à éduquer les visiteurs au sujet de l'histoire et la culture de Tokyo. L'exposition permanente laisse voir des objets ou des reproduction d'objets historiques, ainsi que des maquettes - notamment celle du pont Nihonbashi par lequel on rentre dans le musée. Des expositions spéciales ont régulièrement lieu. Au total, plus 400 ans d'histoire sont condensés dans le musée, qui se divise [...]

# 5/264 : Ville ancienne de Kyoto

Ville ancienne de Kyoto

Kyoto est considérée par beaucoup comme la plus belle ville du Japon. Ses dizaines de temples et de jardins lui donnent un air beaucoup plus calme et ancien que Tokyo, bien qu'il soit tout à fait possible d'y trouver de quoi satisfaire une envie soudaine de shopping ou de sortie le soir.

# 6/264 : Shinjuku Ni-chome - Lieux gays

Shinjuku Ni-chome - Lieux gays

Shinjuku Ni-chome est un quartier de l'arrondissement de Shinjuku à Tokyo. Il est connu comme le principal quartier gay de tout le Japon. En effet, avec ses deux à trois cents bars gays, son Cocoro Cafe, resto très vogue parmi la communauté LGBT, G-Menet Badiqui sont deux mensuels que les homos pourront trouver aisément dans les boutiques, avec ses hôtels, boîtes, saunas et salon de massage à gogo, [...]

# 7/264 : Tokyo, la capitale du Japon

Tokyo, la capitale du Japon

Tokyo, la capitale du Japon, est un vivier d'attractions touristiques toutes plus amusantes, intéressantes, et étranges les unes que les autres. Fan de culture japonaise, ou assoiffé de shopping, la ville saura satisfaire tous vos besoins et même plus. Et même si la ville vous stresse, si vous avez besoin de calme, les nombreux parcs de Tokyo qui sont un délice pour les yeux et le corps vous conviendront [...]

# 8/264 : Les Daibutsu de Kamakura

Les Daibutsu de Kamakura

Kamakura est une ville assez vaste qui fit office, pendant un siècle et demi, de capitale pour le Japon. Aujourd'hui, on peut y trouver de nombreux lieux saints. Parmi ceux-ci, l'un des plus importants est le temple Kôtoku-in, avec son très célèbre Daibutsu. Un Daibutsu est une statue d'un Bouddha géant, celui de Kôtoku-in est un Bouddha Amida en bronze haut de plus de 13 mètres - ce qui en fait la [...]

# 9/264 : Omotesando

Omotesando

On surnomme Omotesando "Les Champs-Elysées de Tokyo". Il s'agit en effet d'une longue avenue qui s'étend de l'entrée du Parc de Yoyogi à Aoyama, c'est-à-dire sur amplement plus d'un kilomètre. Omotesando est bordée de magasins en tous genres, dont de nombreux magasins de luxe. Comme à Ginza, on trouve un Louis Vuitton, un Dior, un Prada, entre autres grandes marques, tous passés entre les mains de [...]

# 10/264 : Roppongi by night

Roppongi by night

Le quartier Roppongi est connu pour les tours de Roppongi Hills, mais surtout pour ses clubs, ses bars et sa vie nocturne. Le quartier est spécialement apprécié des étrangers, notamment des militaires Américains, dont la présence a toujours été importante depuis la fin de la guerre. Cela donne à Roppongi un aspect et une ambiance différente de l'autre quartier nocturne, Kabukichô, plus fréquenté par [...]

# 11/264 : Tokyo Midtown

Tokyo Midtown

Tokyo Midtown est un ensemble de bâtiments de construction très récente, concurrent à Roppongi Hills, situé dans la même zone. La plus haute tour de Tokyo s'y trouve, c'est la Midtown Tower qui contient, entre autres, un hôtel Ritz-Carlton aux derniers étages. Tokyo Midtown est évidemment agrémentée de magasins et de restaurants dans les premiers étages du complexe. Le décor y est toutefois différent [...]

# 12/264 : Le Parc d'Ueno

Le Parc d'Ueno

Le parc d'Ueno est un espace vert apprécié aussi bien des touristes occidentaux que Japonais. On y trouve plusieurs musées et sanctuaires, ainsi qu'un jardin zoologique de grande taille. L'accès au parc peut se faire par les stations Ueno et Uguisudani. Le parc connaît régulièrement des périodes d'affluence, notamment le week-end et surtout au printemps, au moment de l'éclosion des fleurs de cerisier. [...]

# 13/264 : Château de Himeji-jô

Château de Himeji-jô

Composé de 82 bâtiments en bois, Himeji-jô est l'un des trois châteaux en bois du Japon et le plus visité du pays. Il est surnommé Shirasagijô, le "château du héron" pour sa couleur blanche. Il a été fondé pendant l'ère Nanbaku-chô de la période Muromachi vers le XIVe. Au cours des siècles, de nombreux différents clans ont occupé le château, participant chacun à son amélioration et au rajout de nouveaux [...]

# 14/264 : Shibuya

Shibuya

Shibuya est à la fois un quartier commercial le jour, et un quartier nocturne. Une série de grands magasins de chaines connues, Marui ( O|O| ), Ichi-maru-kyû (109 building), ou Parco, peut satisfaire à peu près tous les besoins en shopping. Pour les mélomanes, Tower Records est un bâtiment consacré à la vente de disques sur plusieurs étages. Book 1st est, après le magasin Junkudo d'Ikebukuro, l'une [...]

# 15/264 : Château de Matsumoto-jô

Château de Matsumoto-jô

Pas très loin de Tokyo se trouve le "château du corbeau", Matsumoto-jô. Il est appelé ainsi à cause de sa couleur noire. C'est l'un des trois derniers châteaux en bois du Japon. Il aurait été bâti pendant la période Sengoku et aurait beaucoup servi durant les guerres entre le XVe et le XVIIe. Chose rare au Japon, le château est situé sur les eaux d'un lac, et non pas en hauteur, donc un lieu peu stratégique. [...]

# 16/264 : Château de Kumamoto-jô

Château de Kumamoto-jô

Kumamoto-jô est l'un des derniers châteaux de bois encore debout au Japon. Il était réputé pour être très bien fortifié, grâce à son socle en pierres incurvé de plusieurs dizaines de mètres de haut. Une première version du XVIe de ce château avait été mis à sac et incendié en 1877 lors de la Rébellion de Satsuma, après 53 jours de siège. Le donjon a été restauré en 1960 mais la plupart des poutres [...]

# 17/264 : Le Sanctuaire Meiji Jingu

Le Sanctuaire Meiji Jingu

Le Sanctuaire Meiji ou Meiji Jingu se trouve dans l'un des plus grands espaces verts de Tokyo, le parc Yoyogi. On peut y accéder en suivant l'allée principale du parc, accessible facilement depuis la station Harajuku de la ligne Yamanote. Le sanctuaire se divise en plusieurs parties : le sanctuaire lui-même, et les jardins de l'impératrice Shoken, à l'extérieur du sanctuaire. L'accès principal au [...]

# 18/264 : Tokyo Disneyland

Tokyo Disneyland

Tokyo Disneyland présente un modèle semblable à celui des autres parcs Disney du monde, découpé en zones à thème avec les boutiques à l'entrée. Le parc est articulé autour du château de Cendrillon, et on y retrouve les classiques de Disneyland : le Train de la Mine, Space Mountain, Star Tours, les Pirates des Caraïbes, et bien entendu It's a Small World. Il est possible de rencontrer les personnages [...]

# 19/264 : Ginza

Ginza

Ginza est, assurément, l'un des endroits les plus chers du monde pour faire du shopping. S'y alternent bâtiments entiers dédiés à une seule marque (Gucci, Dior, Hermès) et complexes d'une quinzaine d'étages de boutiques (Mitsukoshi, Matsuya). Sony y a un building, ainsi qu'Apple, et Nissan. Tout y est. Le shopping est le principal attrait de Ginza. Bien que la plupart des magasins de vêtements soient [...]

# 20/264 : Le Parc Shinjuku Gyoen

Le Parc Shinjuku Gyoen

Shinjuku Gyoen est l'un des plus grands parcs de Tokyo, et l'un des plus beaux. Il est particulièrement célèbre pour ses très nombreux cerisiers, d'une douzaine d'espèces différentes. A la fin du mois de mars, ainsi qu'en avril, le parc devient un grand point de rendez-vous pour toute une partie de la population de Tokyo, qui pratiquent alors ce qu'on appelle le Hanami - des pique-nique sous les cerisiers [...]

# 21/264 : Le Parc de la Paix

Situé à Gotenba, à quelques kilomètres seulement du Mont Fuji, le parc de la paix est un magnifique espace vert bâti autour d'un stupa bouddhiste - Il s'agit d'un temple, mais bâti selon une architecture indienne très rare au Japon. Le stupa de Heiwa-Kôen semble immaculé quand on le voit de loin, sa couleur blanche lui donne un air de pureté exceptionnel. De superbes statues de bouddha dorées sont [...]

Premium Outlets est une chaîne de galeries commerçantes, et celle de Gotenba est l'une des plus grandes du Japon. Elle bénéficie particulièrement de sa situation : non loin de Tokyo, de Shizuoka, Atami, Yokohama, ou Hakone, et à deux pas du Mont Fuji, elle attire de nombreux Japonais. La galerie, à ciel ouvert, s'articule autour de plusieurs grandes allées, bordées de magasins de vêtements - 170 boutiques [...]

Les onsens sont des bains publics qui font partie intégrante de la culture japonaise. Souvent réchauffés par géothermie (ce qui explique qu'on en trouve notamment près des volcans, comme à Atami, ville réputée pour ses onsens), on leur prête des vertus relaxantes et curatives. Les onsens consistent en des bassins, en intérieur ou à l'extérieur, en général publics, mais parfois privés, dans certains [...]

# 24/264 : Dazaifu Tenmangu

Dazaifu Tenmangu est un très grand sanctuaire, l'un des plus grands de Kyushu - Dazaifu était la capitale administrative de Kyushu (les ruines du palais de l'administrateur peuvent être visitées mais ne présentent guère de réel intérêt). Lieu important de la religion shinto, le sanctuaire reçoit énormément de visiteurs pendant les cérémonies du nouvel an. Ces visiteurs manquent une attraction importante [...]

A quelques centaines de mètres du château de Kumamoto se trouve un autre espace vert particulièrement remarquable. Le jardin japonais Suizenji Jôjuen s'étend autour d'un petit lac et d'un sanctuaire shintô. Le parc reproduit des éléments connus du paysage japonais. Ainsi, au milieu du parc, une haute colline représente le Mont Fuji, le Lac Biwa est aussi représenté - en fait, on doit pouvoir retrouver [...]

# 26/264 : Le Lac Biwa

Le Lac Biwa est la plus grande étendue d'eau douce du Japon. Il est si vaste qu'il fait penser à une mer très calme. Plusieurs villes l'entourent, notamment Otsu, la capitale du département de Shiga où se trouve le lac ; Otsu est très proche de Kyoto, et c'est pourquoi un voyageur passant du temps à Kyoto peut se permettre de consacrer une journée sur le lac Biwa. La ligne de train Kosei longe les [...]

Le château de Nijô

Le Nijô-jô n'est pas impressionnant comme le château de Himeji, mais il est néanmoins un détour recommandé pour le visiteur qui commence à se lasser des temples et des sanctuaires, qui sont ce que Kyoto présente comme attraction touristique principale. Le château se compose de deux séries de fortifications (chacune avec un mur et une douve), avec deux palais, le Ninomaru et le Honmaru. Le plus impressionnant, [...]

# 28/264 : La Tour de Kyoto

La Tour de Kyoto

Située en plein centre de Kyoto, face à la gare, la Tour de Kyoto est idéalement placée pour observer l'ensemble de la ville. Depuis les deux observatoires, situés au sommet de la tour, à une centaine de mètres d'altitude, on peut même distinguer à l'aide des télescopes le lointain Pavillon d'Or. Les temples plus proches sont clairement visibles : Kiyomizu-dera à l'est, Tô-ji au sud, les deux Hongan-ji [...]

# 29/264 : Kiyomizu-dera

Kiyomizu-dera

Vaste complexe particulièrement apprécié des touristes asiatiques, Kiyomizu-dera est un temple magnifique qui surplombe la ville. Deux rues mènent à l'entrée du temple, qui sont pleines de boutiques de souvenirs principalement dédiées aux touristes. Le temple se divise en de nombreux bâtiments. La véranda principale, soutenue par des dizaines de piliers en bois, offre une vue spectaculaire sur la [...]

# 30/264 : Tô-ji

Tô-ji

Tô-ji, le temple de l'est, se trouve au sud-ouest de la gare de Kyoto. Le temple est doté d'un grand jardin, avec un étang et des tortues, au fond duquel se trouve une célèbre pagode à cinq étages, la plus haute du Japon. Elle est l'attraction principale du temple, reconnue à travers tout le Japon, mais Tô-ji renferme d'autres curiosités intéressantes. Le temple fait presque office de musée (et, comme [...]

# 31/264 : La gare de Kyoto

La gare de Kyoto

Récente et futuriste, la gare JR de Kyoto est l'un des centres urbains de Kyoto. C'est un quartier plus jeune que la moyenne, grâce à ses nombreuses galeries marchandes en tous genres. Le sous-sol de la gare est occupé par deux galeries différentes, et les bâtiments mitoyens qui s'étendent sur une dizaine d'étages contiennent eux aussi plusieurs grands magasins. Du côté de la sortie Hachijô, au rez-de-chaussée [...]

# 32/264 : Otagi Nenbutsu-ji

Inconnu de la plupart des guides touristiques, ce temple à moitié sauvage est pourtant un véritable trésor caché. Il faut une petite randonnée pour l'atteindre, mais dès que l'on passe les deux statues à l'aspect féroce qui gardent l'entrée, le temple est très agréable. On y est accueilli par plus de 1200 courtes statues, chacune dotée d'un caractère différent. Toutes ont été sculptées il y a quelques [...]

Le sanctuaire Heian Jingû

L'entrée du sanctuaire Heian Jingû ne peut pas se rater. Le torii qui sert de portail est l'un des plus grands du Japon, et sa couleur rouge le rend repérable de très loin. Le sanctuaire lui-même, une centaine de mètres derrière le torii, est également peint en rouge, avec des toitures vertes, qui lui donnent une apparence assez unique. La cour est très vaste, et l'accès y est gratuit. C'est l'accès [...]

# 34/264 : Nanzen-ji

Nanzen-ji

Nanzen-ji est un complexe de plusieurs temples de petite taille, ce qui en fait le temple Zen le plus important du Japon. Son entrée, la porte San-mon, est l'une des trois plus larges du Japon, et est surmontée d'un étage auquel on peut accéder moyennant 500 yens, et qui contient à part des images de bouddha, d'hommes saints et bodhisattvas un superbe plafond peint. Un autre bâtiment, le Hojo ("les [...]

# 35/264 : Eikan-do Zenrin-ji

Le Temple aux Feuilles d'Erable est l'un des plus grands temples de la secte bouddhiste Jodo. Des canards peu farouches se promènent dans les allées du parc, centré autour d'un petit lac, at autour duquel est construit le temple. Le temple est composé de plusieurs bâtiments principaux. Amida-do, le plus lointain de l'entrée, est celui qui contient la célèbre statue Mikaeri Amida, un Bouddha qui regarde [...]

# 36/264 : Nison-in

Nison-in

Bâti sur les flancs d'Arashi-Yama, la montagne des tempêtes, Nison-in est un temple relativement peu fréquenté. On y vient notamment pour admirer les icônes jumelles de deux saints du panthéon bouddhique : Amida Nyoai et Shaka Nyorai. Les Japonais s'y déplacent surtout en automne pour contempler les arbres, dont les couleurs sont particulièrement réputées. Il est également permis de sonner la grande [...]

La forêt de bambous à Arashiyama

Non loin de la gare d'Arashiyama se trouve une forêt de hauts bambous, traversée par une large allée. Bien qu'elle ne soit pas très étendue, elle reste assez impressionnante, la hauteur de certains bambous dépassant facilement la vingtaine de mètres. Il n'est pas possible d'entrer dans la forêt elle-même, qui est protégée par des barrières elles aussi en bambou. La forêt est fréquemment traversée [...]

# 38/264 : Tenryû-ji

Tenryû-ji

Une allée pavée mène à l'entrée principale du temple zen Tenryû-ji. Elle est longée de petits temples qui servent d'habitation à des moines, et qu'il est impossible de visiter. Le parc qui entoure le temple est réputé, il aurait été l'oeuvre de Muso Soseki, au quatorzième siècle. Le reste du temple est assez classique, mais les figures de démon en métal qui reposent sur le sol de la cour du temple [...]

Shijô-Kawaramachi est l'intersaction entre deux avenues principales de Kyoto : Shijô-dôri ("la quatrième avenue") et Kawaramachi-dôri, une rue qui longe la rivière Kamo-gawa. C'est entre ce croisement et le croisement entre Kawaramachi-dôri et Sanjô-dôri que se concentre toute une partie de la vie de la ville. C'est là que l'on trouve les grands magasins, galeries commerciales, ainsi que des distraction [...]

# 40/264 : Pontochô

Pontochô est un quartier nocturne, coincé entre la rivière Kamo-gawa et Kawaramachi-dôri, et s'étendant de Shijô à Sanjô. L'entrelacs de ruelles serrées n'est pas forcément rassurant, mais le quartier est extrêmement sûr et calme. De petites portes s'ouvrent sur des restaurants, qui peuvent aller du yakitori bon marché au restaurant de haute qualité et hyper-select - c'est pourquoi il vaut mieux regarder [...]

Le sanctuaire Yasaka

Yasaka est l'un des très rares sanctuaires shintoïstes de Kyoto, pourtant réputée pour ses temples bouddhistes. C'est pourtant l'un des plus importants bâtiments religieux de la ville : de là part, chaque année, la Gion Matsuri, une fête vieille de plus de mille ans. Dans l'allée à l'entrée du sanctuaire se trouvent de nombreux étals qui vendent des souvenirs "typiquement japonais", mais souvent pour [...]

# 42/264 : Ninna-ji

Le temple Ninna-ji n'est pas souvent visité par les touristes, bien qu'il soit intéressant. L'accès aux cours du parc est gratuit (bien que l'accès au temple lui-même ne le soit pas), et permettent de profiter de plusieurs attractions assez uniques. Ainsi, une pagode à cinq étages trône au milieu d'un bosquet de cerisiers nains. Le temple est décoré de panneaux coulissants dorés et peints. Derrière [...]

# 43/264 : Daitoku-ji

Daitokuji est un large complexe de 25 petits temples, qui réunis forment une sorte de village bouddhique. Il n'est pas possible et pas forcément intéressant de tous les visiter, à moins d'être passionné d'architecture zen, mais certains temples présentent des particularités. Ainsi, Koto-in est particulièrement beau en novembre, quand les feuilles de ses érables changent de couleur et se mettent à [...]

# 44/264 : Jingo-ji

C'est en partie parce qu'il est en retrait, perché sur le mont Takao, que le temple Jingo-ji n'est pas souvent visité par les touristes. Ce qui est dommage : Jingo-ji présente un paysage à couper le souffle, un décor incroyable, au dessus de la rivière Kiyotaki-gawa et de la vallée dans laquelle se trouve le petit village de Kiyotaki. C'est surtout en été, quand il est agréable de se promener dans [...]

# 45/264 : Rakushisha

Rakushisha

Non loin des calmes contreforts de la montagne Arashiyama, Rakushisha est un petit îlot de tranquillité dans Kyoto. C'est l'ancienne demeure d'un célèbre poète de Haiku, Mukai Kyorai, qui l'a bâtie avec de l'argile il y a près de quatre siècles. Rakushisha est un haut lieu de la poésie japonaise, et on peut y voir des Japonais qui s'essaient à l'art du Haiku installés sur les bancs ou les pierres [...]

Le parc d'Inokashira

Très peu connu des touristes, le parc d'Inokashira est un havre de paix dans la banlieue de Tokyo. Accessible par la station Inokashira-Kôen de la ligne Keio Inokashira, il se trouve à une trentaine de minutes en train de la station Shibuya. La ville de Kichijôji, dans laquelle se trouve le parc, regorge de petits temples et sanctuaires. Le parc lui-même est construit autour d'un grand lac et un petit [...]

# 47/264 : Tokyo Disney Sea

Tokyo Disney Sea

Le deuxième parc d'attractions du complexe Disneyland Tokyo est aussi grand que son homologue, et il présente des nouveautés intéressantes. Il est construit de la même façon que Disneyland : divisé en zones à thèmes avec, à l'entrée, les boutiques de souvenirs. Un système de FastPass permet de faire moins de queue sur certaines attractions. Les attractions sont réparties de manière régulière dans [...]

# 48/264 : Higashi-Ikebukuro

Higashi-Ikebukuro

Bien que tout le quartier d'Ikebukuro soit un vivier d'animation, la moitié est est celle qui est la plus intéressante. Elle s'articule autour de la gare, et d'une avenue principale, Meiji-Dôri. Cette zone est parfaite pour le shopping : la gare est surmontée par deux des plus grands magasins de Tokyo, Tôbu et Seibu, qui vendent des vêtements et de la nourriture. L'électronique comme l'électroménager [...]

# 49/264 : Kabukiza

Kabukiza

Le Kabuki est toujours un spectacle intéressant, même pour un étranger. La plupart des Japonais eux-mêmes ont du mal à comprendre les dialogues si ils ne les connaissent pas déjà, ou si ils n'ont pas de sous-titres. Rien que les costumes et les maquillages sont souvent des oeuvres d'art, et il n'est pas toujours nécessaire de comprendre les dialogues pour avoir une idée de l'histoire. Kabukiza est [...]

# 50/264 : Odaiba

Odaiba est un secteur qui recouvre les districts de Daiba, Ariake et Aomi, sur un groupe d'îles artificielles de la baie de Tokyo. C'est un lieu à l'aspect futuriste, rebâti et repeuplé dans la dernière décennie, qui concentre des secteurs résidentiels et commerciaux très denses ; on y trouve même des plages (où la baignade est déconseillée). Plusieurs centres commerciaux y sont disponibles, y compris [...]

Il suffit de passer le grand portail qui signale l'entrée de "Chukagai", comme on l'appelle en japonais, pour se retrouver transporté en Chine. Il s'agit du Chinatown le plus grand d'Asie. Le jour comme la nuit, la devanture des restaurants est occupée par des Chinois qui vendent des baozi (fourrés à la viande), ou des marrons chauds. D'autres distribuent des prospectus pour attirer les clients dans [...]

# 52/264 : Nikko

Nikko est une petite ville à l'entrée du Parc National Nikko. Elle est mondialement connue, malgré sa petite taille, parce qu'elle contient le fameux sanctuaire Toshogu, le mausolée du shogun Tokugawa Ieyasu, richement décorée et l'une des plus belles oeuvres d'architecture du Japon. A l'origine un mausolée assez simple, la tombe d'Ieyasu a été agrandie et embellie par son petit-fils, Iemitsu, dont [...]

Inauguré en 2007, le Centre National d'Art est, avec ses 14 000 mètres carrés d'exposition, le plus grand musée du Japon. Trônant au milieu de Roppongi, il est difficile de rater le bâtiment qui est à lui tout seul une oeuvre d'art. Le musée s'étend sur trois étages et un sous-sol. Les cinq galeries d'exposition s'étendent toutes sur plusieurs étages, avec une partie en extérieur au rez-de-chaussée. [...]

# 54/264 : Le Pavillon d'Argent

Le Pavillon d'Argent

Moins connu et moins visité que son homologue doré, le Pavillon d'Argent (Ginkaku-ji Jishô-ji comme on l'appelle en Japonais) est d'un genre tout à fait différent. Le temple n'est pas décoré d'argent, son surnom lui vient de la couleur du sable utilisé dans le jardin quand la lune vient se refléter dessus. Ginkakuji est un temple zen, décoré avec un jardin de sable et de pierres. Un cône de sable [...]

# 55/264 : Kabukichô

Kabukichô

Le quartier autour de la gare de Shinjuku se divise en deux parties : à l'ouest de la gare, les hauts buildings de Nishi-Shinjuku. A l'est, Kabukichô, est le quartier animé. Il contient plus de trois mille bars, cabarets, et night-clubs, entre autres attractions. Il n'est pas forcément facile de trouver un bon endroit où passer la soirée. Le quartier n'est pas dangereux, mais certains bars, en particulier [...]

Le Chemin de la Philosophie

Le chemin de la Philosophie est un parcours célèbre, qui longe plusieurs temples du nord-est de Kyoto. Ainsi appelé car un philosophe Japonais renommé, Kintaro Nishida, aimait à marcher sous ses cerisiers, il relie le Pavillon d'Argent, Ginkakuji, au nord, au sanctuaire Nyakuoji Jinja au sud. Toutefois, on peut poursuivre la route vers le sud, passant par Eikand, Nanzen-ji, et même éventuellement finir [...]

# 57/264 : La Ville Electrique

La Ville Electrique

Le quartier d'Akihabara a gagné ce surnom grâce aux nombreux magasins qu'on y trouve qui vendent de l'électronique et des gadgets de haute technologie. Rapidement, ce quartier est devenu le repaire des geeks de Tokyo, et l'offre s'y est diversifiée : on y trouve à présent des jeux vidéos, des mangas, des figurines - tout ce qui peut attirer les jeunes (ou vieux) technophiles japonais. Juste à côté [...]

# 58/264 : Le Temple Sensô-ji

Le Temple Sensô-ji

Le temple Kinryû-zan Sensô-ji est le plus ancien temple bouddhique de Tokyo, et l'un des plus importants. Pour y entrer, il faut traverser la Kaminari-mon, la Porte du Tonnerre, gardée par deux statues de divinités du vent et de la foudre. Une fois la porte passée, on se retrouve dans une allée marchande, où des dizaines de petites boutiques proposent des articles traditionnels japonais, plus ou moins [...]

# 59/264 : Roppongi by day

Roppongi Hills est un grand complexe commercial, qui anime de jour le quartier de Roppongi avec son homologue Tokyo Midtown. Les attractions de Roppongi Hills sont surtout centrées autour de la Mori Tower, une tour de 53 étages. Naturellement, il y a un observatoire au sommet le Tokyo City View, mais également le Musée d'Art Mori, sa Galerie d'Art, et l'Institut Urbain pour l'Avenir Mori. Au pied de [...]

Yanagawa a beau ne pas être une grande ville, elle est célèbre pour ses centaines de kilomètres de canaux sur lesquels il est possible de faire de petites croisières, ainsi que pour ses spécialités culinaires à l'anguille. Les croisières sont organisées régulièrement, toutes les demi-heures environ. Un petit nombre de personnes prend place sur une barque, en retirant leurs chaussures. L'hiver, on [...]

Derrière ce nom mystérieux se cache l'arène de sumo de Tokyo. On peut régulièrement y assister à des tournois, qui ont lieu environ tous les deux mois. Dès les premiers jours de mise en vente des tickets, toutefois, les meilleures places sont prises d'assaut par les Japonais fans de sumo, et il est recommandé de se dépêcher. Les tournois de sumo s'étendent sur deux semaines environ. Le sumo est un [...]

S'il est un jour de la semaine où il est recommandé de visiter Harajuku, c'est bien le dimanche. Non seulement Omotesando et Takeshita-Dori s'animent plus follement que d'habitude, mais toute une nouvelle population de "gothic lolitas" et de cosplayers apparait sur le pont devant l'entrée du sanctuaire Meiji Jingu. S'il est possible de rencontrer, par hasard, une ou deux gothic lolitas ailleurs, les [...]

# 63/264 : Hakone

Hakone est une ville du département de Kanagawa très populaire parmi les Japonais et les touristes étrangers, qui aiment à s'y relaxer. C'est un endroit réputé notamment pour ses onsen, ses bains publics, proche du Mont Fuji, et donc bénéficiant d'un paysage exceptionnel. Hakone fait partie du vaste parc naturel Fuji-Hakone-Izu, qui s'étend sur plusieurs départements, et qui est centré sur le Lac [...]

# 64/264 : Le Zoo d'Ueno

Le Zoo d'Ueno

Le jardin zoologique d'Ueno est le plus ancien du Japon, et c'est aujourd'hui l'un des plus grands. L'attraction la plus mise en avant par le zoo est son couple de pandas géants, que l'on peut observer depuis une baie vitrée proche de l'entrée. Le jardin zoologique contient au total 464 espèces d'animaux différentes, y compris plusieurs espèces propres au Japon - ours de Hokkaidô, macaques japonais, [...]

# 65/264 : La Tour de Tokyo

La Tour de Tokyo

On peut voir la Tour de Tokyo de loin, et pour cause : elle est encore plus haute que la Tour Eiffel. Construite sur le même modèle que cette dernière, elle dispose de deux plate-formes d'observation. Depuis le sommet, il est possible de voir toute la ville, une partie de la baie (Odaiba est encore clairement visible) et, les jours de beau temps, on peut apercevoir le Mont Fuji. Des lunettes grossissantes [...]

Le Sanctuaire Yasukuni

Quand le Premier Ministre Koizumi réalisait son pèlerinage annuel au sanctuaire Yasukuni, les pays voisins, notamment la Chine, émettaient de vives protestations. En effet, c'est au sanctuaire Yasukuni que sont honorés tous les individus (Japonais ou non) morts pour le Japon et l'Empereur, notamment pendant la Seconde Guerre mondiale - et y compris plusieurs criminels de guerre. Le sanctuaire est devenu [...]

# 67/264 : Le New York Bar

Même quelqu'un qui ne sort pas la nuit voudra visiter le New York Bar, au sommet de la plus haute tour de l'hôtel Park Hyatt Tokyo. La vue sur le reste de la ville, la nuit, est prenante ; les baies vitrées laissent parfaitement voir, depuis le 52e étage, l'immensité de Tokyo. L'hôtel se trouve en bordure du quartier des gratte-ciels de Shinjuku, mais ceux-ci ne gênent absolument pas la vue. A partir [...]

# 68/264 : Koishikawa Korakuen

Koshikawa Kôrakuen est l'un des plus anciens et l'un des plus beaux jardins de Tokyo, datant du début de la période Edo. Le parc est particulièrement beau à la fin du mois de novembre, au moment où les feuilles changent de couleur, ou au mois de mars, quand le cerisier de l'entrée fait des fleurs. Le jardin recrée en miniature des paysages célèbres japonais et chinois. Ainsi, le lac central, où se [...]

# 69/264 : Ryôan-ji

Ryôan-ji

Si le nom de Ryôan-ji n'est pas forcément célèbre, le jardin de pierres et de gravier du temple est quant à lui l'un des symboles de la philosophie zen, et même du Japon en général. Très visité par les bouddhistes Japonais, la petite cour aux quinze pierres est l'attraction principale du temple. Les pierres sont disposées en sorte qu'il soit impossible de voir les quinze à la fois. La simplicité, ainsi [...]

# 70/264 : Gion

Gion

Gion est réputé pour être un quartier ancien de Kyoto. On y trouve effectivement des bâtiments à l'architecture traditionnelle, des boutiques de spécialités. C'est aussi là qu'on a le plus de chances (même si elles demeurent minces) de voir des geisha : une école de geisha (où il est impossible d'entrer) se trouve dans Gion, et il arrive d'en voir, seules ou en groupe, se dirigeant chez des clients [...]

Il faut se lever tôt pour assister aux ventes aux enchères du marché aux poissons de Tsukiji. Tsukiji voit circuler des marchandises de tous les types et en provenance de tout le Japon, mais c'est à six heures du matin que se réalise la vente aux enchères spectaculaire des thons pêchés la veille. Accéder au marché aux poissons est une tâche assez déroutante. Il faut entrer dans le marché par le même [...]

# 72/264 : Takeshita-dôri

Très proche d'Omotesando, et parallèle à celle-ci, Takeshita-dôri n'en demeure pas moins très différente. C'est une étroite ruelle, mais elle se remplit les week-ends et jours de fête par une foule bigarrée et très différente de l'idée que l'on peut se faire d'une foule japonaise. Ici, les punks côtoient les lycéens en uniforme, et il n'y a pas le trace d'un costume d'employé japonais. Takeshita-dôri [...]

# 73/264 : Dôgashima

Petit village de l'ouest de la péninsule d'Izu, Dôgashima est surtout notable pour sa courte croisière en mer, autour des îles et dans les grottes de la côte. Complètement éloigné des circuits touristiques, le village dispose quand même d'une petite plage, protégée des vagues par une falaise et une série de trois petites îles. Izu étant réputée pour ses onsen, ses bains chauds, il y a également quelques [...]

# 74/264 : Osaka

Découvrir Osaka Troisième ville du Japon, Osaka, voisine de Kobe, est l'une des métropoles du pays les plus dynamiques économiquement, dotée notamment d'un important port. Entièrement rasée au cours de la seconde guerre mondiale, il ne faut pas s'attendre ici à retrouver des traces du Japon historique, bien que Osaka fut capitale de l'Empire durant [...]

# 75/264 : Hiroshima

Découvrir Hiroshima: sites de tourisme, à voir et à faire... Hiroshima est une ville moderne cultivant son image de paix. Pour les visiteurs en quête de lieux traditionnels et historiques, Hiroshima est sans doute la destination la plus recommandée. Elle est une ville très connue pour son histoire relative à la bombe et la guerre mondiale. Par ailleurs, elle abrite plusieurs monuments et sites historiques [...]

Le Musée et jardin Hashimoto Kansetsu est logé dans la villa qu'occupait le peintre Kansetsu Hashimoto. Il est décédé en 1945 et est l'une des grandes figures du courant artistique"Nihonga". Ce mouvement de la 1ère moitié du 20ème se posait en défenseur de la peinture japonaise alors que le Japon se passionnait pour la culture et l'art occidental. Kansetsu Hashimoto acquit le site de cette villa située [...]

# 77/264 : Temple Honen-in

Le temple Honen-in est dédié à Honen, moine bouddhiste japonais, fondateur de la secte du Jodo. H?nen est un des personnages les plus célèbres du bouddhisme japonais. On observe dans le jardin de ce temple des monticules de sable ratissé dont la forme, travaillée par des moines, varie en fonction des saisons. Mais ce temple présente également une grotte aménagée où se tient une statue à l'image d’un [...]

Le sanctuaire Shintô Otoyo-jinja est l’un des rares petits sanctuaires shintô parmi les temples bouddhiques des monts Higashiyama. Facilement reconnaissable, son entrée est marquée par un portail spécifique appellé « torii ». D’origine indienne, ce portique est pratiquement indissociable du paysage japonais et sa fonction est avant tout de désigner l’entrée d’un lieu sacré «shintô».

Le temple Myoshinji appartient à l’école Rinzai qui possède plus de 3000 temples et 19 monastères à travers tout le pays. C’est l’une des principales branches du Bouddhisme Zen au Japon. Elle fut fondée par Eisai qui introduisit la branche du bouddhisme chinois Linzi, au Japon en 1191 et en 1202. La secte Rinzai devint populaire parmi les samouraïs et les nobles, et prospéra grâce au soutien du shogunat [...]

Le temple Eikan-dô est aussi connu sous le nom de Zenrin-ji. Il fut fondé en 856, mais son nom reste associé à celui du moine Eikan qui y vécut au 11ème siècle. Les différents bâtiments de ce temple construit à flanc de montagne sont visitables. Son principal trésor est une étrange statue du Bouddha Amida, représenté dans une posture très rare.

1 | 2 | 3 | 4 | 5 |