Les incontournables à Marrakech? Les lieux touristiques à Marrakech

La place Djema El Fna

Place & Rues - Marrakech

Située au cœur de la Médina, la place Djema-el-Fna est à la fois le centre géographique de Marrakech et le lieu de rencontre socio-culturel incontournable de la ville. Elle est dominée par le minaret de la mosquée Quessabine, entre le souk et le minaret de Kotoubia. La place Djema-el-Fna n’a pas toujours été la place animée et chaleureuse qu’elle est aujourd’hui. En effet, son nom en arabe signifie "assemblée des morts", c’était la place de grève où les criminels étaient [...]

Les souks de Marrakech

En immersion totale au sein de la vie marocaine, le passage par les souks de Marrakech est un incontournable durant votre séjour. Situé dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz, la Médina de Marrakech est le quartier historique de la ville. Aux souks - de sa traduction « marché » - de la Médina, étalage nomade et boutiques permanentes s’entremêlent aux délices d’orient. Il y a en pour absolument tout les goûts : de la maroquinerie, des fruits, des légumes, des bouchers, des vendeurs de vaisselles, [...]

Médina de Marrakech

La médina de Marrakech est l’un des lieux emblématiques de la ville qu’il ne faut surtout pas louper. Cette médina plonge ses visiteurs dans l’ambiance authentique de Marrakech. Avec une superficie de 600 hectares elle est considérée comme l’une des plus grandes médinas au Maroc. Pour la sillonner de long en large il vous faudra de bonnes heures, vous pouvez même envisager de passer toute une journée à l’intérieur de la médina, ainsi vous aurez largement le temps pour la découvrir [...]

La Koutoubia - Marrakech

Sans aucun doute, l'édifice religieux le plus incontournable de Marrakech. Pourquoi? Tout d'abord localement parce que les marocains, très pratiquants, se tournent vers elle plusieurs fois par jour lors de l'appel à la prière. De plus, pour les touristes, la Koutoubia est souvent préconisée pour se réperer et s'orienter dans la ville ! Construite au 12ème siècle sous les ordres du sultan Abdelmoumen (dynastie des Almoravides), la Koutoubia -signifiant "La Mosquée des libraires"- porte son nom du fait de son ancienne localisation [...]

Les tombeaux Saadiens - Marrakech

Pénétrez dans les tombeaux saadiens et découvrez une histoire riche et des ornementations époustoufflantes! Les fondations de ces tombeaux remontent au 16ème siècle, et le développement de ce site s'accuentua selon la volonté du sultan Ahmed al-Mansur Saadi. Le site devînt une nécropole royale en 1557 suite à l'inumation du premier prince saadien. Néanmoins, ces monuments n'ont été découverts qu'à l'époque contemporaine, vers 1917. Ils furent alors attribués aux services [...]

Le musée Dar Si Said - Marrakech

Voici un musée original : le musée Dar Si Said de Marrakech! Ce lieu touristique parcourt l'artisanat marocain du bois au travers des boiseries, céramiques, bijoux et autres objets provenant du travail manuel. Une véritable exposition des arts décoratifs marocains qui souligne la créativité et le savoir faire des populations marocaines. Le musée, inauguré en 1930, a pris place dans l'ancienne demeure de Si Said, un ministre marocain du 19ème siècle. La batisse, richement ornementée, témoigne de l'art architectural domestique qui existait avant l'instauration du protectorat français. A l'entrée [...]

La Mamounia - Marrakech

L'hôtel de la Mamounia est célèbre de part son histoire et de part sa légende. Cet hôtel est le plus ancien de la ville. En effet, ce dernier fut érigé en 1923 et fut immédiatemment considéré comme un des hôtels les plus luxueux du monde! Doté d'un parc de plus de 13 hectares, le site est propice à la relaxation et au bien-être marocain. La légende veut que la Mamounia soit l'expression du spectacle des mille et une nuits. Sa décoration, mélée d'éléments luxueux et de l'Art Déco a séduit de nombreuses célébrités (De Gaulle, Edith Piaf etc.). Petite anecdote: Churchill fut un fervent adepte de [...]

Les remparts - Marrakech

Les remparts de la ville, quoi de plus important pour témoigner de l'évolution historique de Marrakech? Aujourd'hui, la longueur des remparts est de 19 kilomètres, entrecoupés par 22 portes (bab en arabe) ! Bien évidemment, parcourir la totalité des portes ne semble pas nécessaire. Néanmoins, les visiteurs pourront se pencher sur les portes Bab er Robb et Bad Agnaou qui sont les deux plus anciennes portes de la ville remontant à l'époque des Almoravides, une dynastie berbère qui fut au pouvoir du 11ème au 12ème siècle. Les portes servaient à l'origine pour protéger la médina, par la suite, celles [...]

La Médersa Ben Youssef - Marrakech

La Medersa Ben Youssef, plus connue sous le nom d'Ecole coranique, fut bâtie en 1565, sous les ordres du sultan Abdellah Al Ghalib, appartenant à la dysnatie saadienne. Le monument a hébergé durant toute cette période des étudiants marocains provenant de diverses formations notamment théologiques. La Médersa accueillait plus de 900 étudiants dont plus de 100 étrangers. Composée d'un bassin et d'une salle de prière, l'école fut richement décorée: motifs floraux, travail du marbre, décors en cèdre, etc. qu'il est toujours possible d'admirer aujourd'hui. Le site fut restauré durant les années 1950 [...]

Le Palais de la Bahia - Marrakech

Le Palais de la Bahia n'est pas un haut lieu historique comme les autres monuments qui peuplent Marrakech. En revanche, le site est reconnu pour la richesse de son architecture. Sa construction est récente, 19ème siècle, et fut inspirée des styles arabe et andalou. Les fondations du palais apparurent en 1880 sous la volonté du vizir Sidi Moussa, à la tête du royaume marocain. Ce dernier souhaitait la construction d'une résidence luxueuse pour le plaisir d'une de ses compagnes. Il offrit alors un palais composé d'environ 160 chambres! Ceci fournirait donc une explication au nom du monument signifiant [...]

Les jardins de Majorelle - Marrakech

Sûrement le plus beau jardin de la ville! Il séduira les amoureux de la nature et des oiseaux en tout genre! L'origine de ce jardin botanique revient à Jacques Majorelle, un célèbre peintre français du début du 20ème siècle. En découvrant Marrakech, ce dernier tomba sous le charme du Maroc, de ses couleurs vives, de l'architecture berbère, de la civilisation ainsi que de son mode de vie. Il élît alors résidence dans la "ville rouge" et aménagea son jardin botanique où il hébergea plantes exotiques, bassins et décorations de céramiques. Le jardin adopta la couleur "bleu majorelle", que l'artiste [...]

Le Mellah - Marrakech

Le Mellah est le nom donné aux différents quartiers juifs marocains. Les visiteurs remarqueront aisément celui de Marrakech grâce aux hauts murs qui l'entoure afin de séparer les populations juives et musulmanes. Ce dernier fut construit en 1558, sous le règne du souverain saadien Moulay Abdallah. Pour pénétrer dans cet endroit cosmopolite, il vous faudra traverser l'une des deux portes d'entrée... Et voilà ... vous y êtes: autour de vous vous découvrirez le souk aux épices avec ses couleurs et ses senteurs variées, le souk aux bijoux avec une criée à 16h30, le souk aux tissus avec toutes sortes [...]

Le Palais El Badi - Marrakech

Fièrement appelé le "palais de l'incomparable", le palais El Badi remémore la victoire des troupes saadiennes sur l'armée portugaise à la fin du 16ème siècle. Sa construction fut ordonnée par le monarque Ahmed al-Mansur Saadi qui obtînt le pouvoir suite à la mort de son frère et sultan lors de la "bataille des Trois Rois" qui s'acheva en 1578. La richesse du nouveau sultan était tellement importante que ce dernier érigea une résidence gigantesque et d'une valeur inestimable (décorations en marbre, onyx, mosaïques et revêtements en feuilles d'or). Le temps de sa construction en dit également long [...]

La Ménara - Marrakech

Situé à quelques kilomètres de Marrakech, la ménara est l'oliveraie la plus importante de la ville, s'étendant sur plus de cents hectares. Au centre de ce jardin a été aménagé un bassin qui récolte l'eau en provenance des montagnes afin d'irriguer les cultures. Au côté de ce point d'eau construit au 12ème siècle se dresse un palais saadien de forme carrée avec une toiture triangulaire, ancienne résidence romantique des sultans au cours du 19ème siècle. L'endroit est idéal pour les promenades. Coupés de la ville et de ses agitements, les visiteurs apprécieront venir se ressourcer dans ce grand [...]

Les jardins D'Agdal - Marrakech

Les jardins d'Agdal méritent le déplacement car ce sont les plus vieux jardins de la ville! Le mot berbère "Agdal" signifie tout simplement "jardin" en français. Les premiers arbres qui le composent ont fait leur apparition au 12ème siècle sous la dynastie des Almohades. Par la suite, des enceintes ont été construites encerclant les nombreux orangers, oliviers, abricotiers et autres espèces dans le but de les protéger. Les différentes espèces qui composent ce paradis vert sont irriguées par les eaux du Haut-Atlas alimentant les deux bassins. De multiples pavillons bordent les points d'eau du jardin [...]

Les cigognes de Marrakech

Folklore- Marrakech

En levant un peu la tête, on peut apercevoir à quelques mètres de là des nids de branchages de plus d'un mètre de haut. C'est ici que vivent les cigognes de Marrakech. Il est possible de les voir d'encore plus près depuis les restaurants-terrasse de la place. Si vous avez la chance d'être là lorsque les petits sont encore au nid, vous pourrez vous poser pour observer les allers et venues des parents pour nourrir les "oisillons".

Un cadre somptueux, une cuisine marocaine et française qui mérite le même qualificatif! De grands vins à la carte. Un moment unique où romantisme et dépaysement sont les maitres-mots.

Le souk des tanneurs

Souk - Monument & Patrimoine Marrakech

Assurement un endroit à visiter si l'on a le coeur bien accroché. Le souk des tanneurs se situe à quelques centaines de mètres de l'agitation du souk. Vous le saurez très vite quand vous vous en approcherez. A l'entrée, on vous remettra des branches entières de menthe fraiche, à insérer dans votre nez pour vous prémunir contre l'odeur indescriptible de ce souk. Pretez vous tout de même au jeu! Le souk permet de comprendre une partie du cycle du traitement du cuir. Loin de la carte postale haute en couleur que vous trouverez partout dans Marrakech, l' "attraction" principale réside dans le spectacle [...]

La palmeraie - Marrakech

Réputée comme étant un site touristique à ne pas manquer lorsque l’on se rend au Maroc, la Palmeraie de Marrakech est un havre de paix au bord de l’Oued Tensift, ce fleuve long de 250 kilomètres qui se jette ensuite dans l’Océan Atlantique. Riche de 100 000 palmiers, la Palmeraie a été créée au XIe siècle par le Sultan ben Tachfine qui avait érigé la Médina de Marrakech en tant que capitale du Maroc. La Palmeraie permet la cultivation de fruits tels que la date, d’huile ou de [...]

Envie de rencontrer d'autres touristes ? Les bus rouges sont à votre service! Inspirés des bus impériaux londoniens, ceux de Marrakech parcourent l'extérieur de la médina: la palmeraie, la place de la Liberté, la place Jemma El Fna, la Ménara, la Koutoubia, le théâtre ou encore le Palais des Congrès. Rien, vous ne manquerez rien à voir grâce à ces bus rouges, si ce n'est l'intérieur de la médina, ses souks et autres trésors marocains...finalement les attractions les plus agréables de Marrakech! Les touristes pourront opter pour deux trajets: le Marrakech monumental ou le Marrakech romantique [...]

Le guéliz - Marrakech

Le quartier du Guéliz fait partie des districts qui, même à l'extérieur des remparts de la ville, attirent populations et touristes grâce à son dynamisme. Situé dans la ville moderne, le quartier du guéliz doit son nom à un massif, le Jbel Gueliz, appartenant au nord-ouest marocain. Traversé par l'avenue Mohammed V, le guéliz était, à ses origines, un espace réservé aux défunts. L'architecte a qui revient l'organisation de l'espace n'est autre que le français Henry Prost. Que faire et que voir dans ce quartier ? Le district est principalement réputé pour ses cafés et restaurants qui jonchent [...]

Une table très exclusive dans un riad typique, alliant architecture arabo-andalouse et cuisine marocaine authentique et généreuse. Le décor est romantique et cosy, le bar près de la cheminée follement tendance! La réservation est conseillée et le détour par ce petit palais vivement recommandé!

Au coeur de l'ancienne médina, ce lieu est considéré par les plus fin gourmets comme incontournable. Haute gastronomie marocaine au rendez-vous dans un ancien riad aux airs de palais.

Palace & Villas Es Saadi Gardens And Resort est un hôtel de luxe au charme traditionnel offrant des suites et pavillons de grand luxe, une architecture orientale unique, un pavillon avec jardins et piscines privées, un service personnalisé adapté aux préférences de chaque client ainsi qu’une cuisine réputée et raffinée. Pour un séjour au confort total. L’ambiance intimiste de cet établissement de rêve illustre toute la magie du Maroc, dans un véritable havre de paix et de quiétude offrant des vues superbes sur la splendide chaine de l’Atlas. En plein centre ville, ce palace est entouré d’un [...]

Dans un cadre intime et reposant, aux portes de la Médina, le centre « Les Bains de Marrakech » vous propose différentes techniques de soins par eau, Spa, Sana Per Aqua, dans les deux cabines dont dispose le Hammam, au choix, privée ou mixte. Entre les mains de vrais professionnels alliant des techniques à la fois ancestrales et modernes, vous goûterez au bonheur de la relaxation par des thérapies manuelles et des rituels orientaux grâce aux bienfaits du gommage au savon noir. Chaque soin étant adapté aux besoins de chacun. Entre massage relaxant, shiatsu, massage zen au chocolat, massage à 4 mains [...]

Nul ne l’ignore, la ville ocre de Marrakech était une véritable forteresse avant de devenir la ville touristique que nous connaissons tous aujourd’hui. Elle a longtemps servi de refuge aux caravanes sahariennes et abrité de nombreuses dynasties marocaines. Le développement urbain de la ville a conduit au fil des siècles à une extension des murailles de défense et à la construction de nombreuses portes d'accès à l’architecture impressionnante. Le tour des remparts de la Médina de Mararkech nous donne un superbe aperçu de ses portes (Bab), parfait exemple de la richesse historique de la ville. [...]

Médina Spa est un véritable centre de Spa au cœur de la Médina de Marrakech. Tout y est pensé pour le confort et le bien être des clients. L’établissement propose de nombreux gommages et enveloppements du corps, des bains hydro-massants aux huiles précuises, différents types de massages (relaxant, marocain, oriental, siatsu japonais, abahyanga indien, la réflexologie plantaire, ainsi que bien d’autres. Le spa abrite deux hammams de vapeur privés, 8 cabines de massage, un jacuzzi, un espace pour la beauté des mains et des pieds et un espace détente. Plusieurs formules sont proposées : des [...]

Tatouages au Henné à Marrakech

Véritable mode de transmission des cultures en Afrique du Nord, le Henné est un art très présent au Maroc, en particulier. La plante dont est extrait le henné (nom scientifique : Lawsonia Intermis)se caractérise par des feuilles d’un vert intense, des graines noires comme les grains du sureau et la fleur blanche ressemble à de la mousse. Utilisé au pour symboliser différents rites et festivités populaires ou sociales, il se développe de femme en femme et son graphisme s’enrichit au fil de sa progression. La tradition dit que le henné est signe de bonne chance. Le Maroc est le pays où le henné [...]

Unique de l’art almoravide dans sa propre capitale, à savoir : Marrakech, la La Koubba Almoravide est une tour située dans le centre de la Médina, très proche du Musée de Marrakech et en face de la mosquée Ben Youssef. La Kobba Almoravide est un bâtiment enfoncé dans le sol. Elle vient tout juste d’être restaurée. Espace recouvert d’une coupole. La partie supérieure, dont l’enduit est strié de façon étrange. En s’approchant plus, on se rend compte que les bases de la construction se trouvent à quelques mètres au dessous du niveau de la ville actuelle. Ceci est dû à l’ancienneté de son architecture [...]

Situé dans la Médina de Marrakech, ce restaurant vous offre une cuisine marocaine et internationale très raffinées. Restaurant de décoration et nourriture typique de Marrakech qui offre sur 3 étages, 3 univers et 3 ambiances différentes. Très bonne cuisine, à des prix très corrects et un service impeccable et efficace. Vous pouvez y être servi au rez-de-chaussée, à l’étage ou en terrasse. Des espaces permettant une totale intimité. La terrasse offre une vue magnifique. Pour venir en taxi demander la place Mokef, à pieds passer les souks et demander le musée de Marrakech. C’est l’une des adresses [...]

Situé dans un ancien palais de Marrakech du XVe siècle, le restaurant Stylia est réputé pour sa haute cuisine gastronomique marocaine et son ambiance très traditionnelle. Un restaurant classé 3 fourchettes qui demeure la référence incontestée en matière de haute gastronomie marocaine : vaisselle raffinée, senteurs de roses et d’encens, ambiance aux sons de luth et de tambourin et un service élégant et raffiné comme il se doit. L’architecture du restaurant, faite de volumes spacieux et d’alcôves feutrés, permet d’accueillir une clientèle individuelle, dans un cadre intimiste, mais également d’organiser [...]

Lieux particulièrement réputés au Maroc, les souks de Marrakech se croisent, se rencontrent et s’entremêlent dans la Médina. Parmi les principaux souks, on peut en citer celui de la laine, plus connu sous le nom de : Souk Laghzal. Le Souk Laghzal est le marché de la laine dans la Médina de Marrakech. Il est consacré à la laine qu’elle soit brute ou déjà teinte. En marchant 15m environ une nouvelle ruelle très courte donne accès au Souk Laghzal. On y entre par une porte où est inscrit sur un écriteau « souk laghzal ». Les délaineurs y sont appelés « les labatas ». ce marché national est tenu [...]

La Maison tiskiwin

Pour vous rendre à la Maison Tsikiwin à partir de la Médina. Allez au Palais de la Bahia. De la porte d’entrée, sur la rue riad zitoun. Tournez à droite, marchez environ 150m sur le trottoir du riad zitoun, puis vous tournez dans la première ruelle à droite. L’entrée de cette ruelle se présente comme un passage couvert de quelques mètres. Une vingtaine de mètres plus loin, sur votre droite, se trouve l’entrée de la maison tiskiwin. Dans le premier étage, première salle, l’itinéraire est fléché, aucun risque de vous perdre. - La première salle évoque les régions du haut et moyen atlas. Sont exposés [...]

Le Souk du Cuivre

Dans un dédale de ruelles ombragées, on entre dans le souk du cuivre où les dinandiers martèlent le métal de façon ancestrale. Portant l’inscription « souk Attarine » ou le « souk du cuivre », le souk du cuivre est un des hauts lieux de la médina. En venant ici le matin, vous verrez les artisans travailler. Ce souk est l’un des plus hiérarchisés de la médina. Le métier du cuivre se transmet de père en fils et chaque famille, chaque tribu, possède son propre tour de main et ses objets de prédilection. Le travail du cuivre est une activité ardue qui demande patience, précision et force physique, [...]

Le restaurant du Riad Sultana offre une gastronomie raffinée dans un décor historique: petits salons privés, patios extérieurs, jardins, bords piscine : un choix délibéré pour apprécier un lieu unique. Le restaurant de l’hôtel est ouvert à une clientèle extérieure sur réservation. Un chef marocain vous présentera un menu qui comblera les épicuriens de mets goûteux et de pauses gourmandes dans un décor de rêve. la cuisine y est à la fois marocaine et internationale, il y’en a pour tous les goûts. Une ambiance intime autours d’un décor marocain mixant tradition et lifestyle ainsi qu’une musique [...]

Porte ancienne considérée comme une des plus importantes de la Médina de Marrakec, Bab Agnaou (Bab = porte en arabe), pourrait signifier « porte du bélier ». Cette porte est constituée de 4 arcs fromés de demi cercles parfaits et emboités les uns dans les autres. autours des 4 arcs, vous verrez une belle frise décorative. Il s’agit d’un verset du Coran en écriture koufique (du nom de la ville de Koufa en Irak où elle a été crée). La particularité de cette écriture est qu’elle est très géométrique et se prête parfaitement à la décoration architecturale. Ecriture très contrastée avec les formes très [...]

Au milieu de la place, s’ouvre bien visible, l’entrée du souk des tapis ou « souk Zarbia » : c’est le grand marché des tapis. On y accueille chaque jour vers 16 heures 30 la « criée berbère » ou « la dalla » . La négociation est menée par un dllal qui propose un tapis à vendre : il le déroule, fixe un prix et les enchères peuvent monter. C’est un moment riche en élocutions, où chacun semble jouer un rôle pour rendre le négoce pittoresque. Vous verrez qu’il y’a deux sortes bien de tapis : les tapis ruraux et les tapis urbains. Les tapis urbains ou citadins, fabriqués à l’imitation du tapis [...]

Situé au cœur d’un parc de 9 hectares, en plein centre ville, le Casino de Marrakech est le premier casino du Maroc. Il vous accueille autours de ces tables de jeux et de ses machines à sous. Toutes les dernières technologies sont au programme : 92 machines à sous dotées de Vidéo poker, vidéo rouleaux, vidéo roulettes, rouleaux mécaniques, multi progressifs, accepteur de billets... Notez bien que l’accès au casino est, bien évidemment, réservé à une clientèle majeure et correctement vêtue ((shorts, casquettes, chaussures de sport et gadgets électroniques sont interdits). La direction se [...]

Excellente occasion de goûter à la « vraie » cuisine marocaine dans une ambiance des plus typiques, les gargotes de la place Jemaa El Fna vous offrent toutes sortes de spécialités locales dans un cadre très convivial. Sous les lucioles des gargotes, la fumée s’échappe des marmites et des grills et tout le monde mange à la même table. Les tablées sont internationales (français, espagnols, italiens, anglais…), et les serveurs sont multilingues. Toutefois, comme il s’agit de petits restaurants mobiles improvisés sur la place (ils se montent en fin d’après-midi et referment vers 2h du matin), les [...]

En plein cœur de Marrakech, le Comptoir « Darna », restaurant offrant à la fois une cuisine marocaine traditionnelle ainsi qu’une cuisine internationale originale, apparaît comme une invitation à l’évasion. Lieu où communie avec beaucoup d’élégance et de convivialité, des gourmands venus des quatre coins de la planète, dans leur deuxième chez-soi (Darna = Notre Maison en arabe). Ici, le charme et les mystères du Maroc se mêlent à une cuisine succulente et à une musique enivrante à la lueur des chandelles et au parfum des pétales de roses. Au bar du premier étage, vous pourrez profiter des [...]

Construit en 1950, le Jacaranda a été récemment rénové pour plus de goût et de décor imaginatif au grand plaisirs des nombreux clients et nouveaux visiteurs. Le chef, Philippe COUSTAL, qui n’est autre que le propriétaire du restaurant, vous étonnera par ses spécialités françaises mais également sa cuisine marocaine et internationale. Dans ce restaurant, à l’ambiance conviviale et feutrée, vous pourrez également d’assister à des expositions permanentes de tableaux modernes. Stratégiquement situé, il vous offre une vue sur le centre du Guéliz. Capacité d’accueil = 100 personnes

Pour une expérience unique de Marrakech, visitez la « By Air » ! Grâce à « Makkarech By Air » vous pourrez désormais visiter la ville ocre autrement. Au programme : au lever du soleil, vous assisterez au spectacle impressionnant du gonflage du ballon et prendez place au bord de la nacelle pour 1h de survol de la ville sans itinéraire précis mais guidé par le vent. Après le vol, votre « petit déjeuner berbère » vous attend sous une tente en plein désert. En souvenir de cette escapade mémorable, un certificat de vol sera délivré à chaque passager. Pour finir, balade à dos de chameaux dans la [...]

Un des rares témoignages de la splendeur de la dynastie Saâdienne encore en état à Marrakech, la fontaine Ochrob ou Chouf est certainement la plus belle de la ville. Située prés de la mosquée Ben Youssef au cœur de la Médina, elle a été élevée sous Ahmed Al Mansour (1578-1603). Celui-ci avait établi sa cour impériale à Marrakech et ornait la ville de nombreuses constructions grâce au commerce saharien dont il avait la maîtrise. Et se conformant aux préceptes du Coran qui recommande de procurer de l’eau aux assoiffés, les notables étaient nombreux à en faire bâtir. Sa façade est protégée d’un [...]

Comme son nom l’indique « Dar Attakafa » ou « maison de la culture » est un espace ouvert de rencontre, de promotion et de rayonnement culturels dans la ville de Marrakech. Elle accueille expositions, spectacles, rencontres artistiques en tout genre venant de tous horizons. La maison de la culture de Marrakech accueille de plus en plus de beaux événements. Elle abrite également une bibliothèque très riche et variée avec des ouvrages de toutes langues… - Langues parlées : arabe et français - Accès : à quelques mètres de la station de taxis

Le Palais Dar Mnebhi abrite le musée de Marrakech. Il a été construit entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème siécle par Mehdi Mnebhi, ministre de la guerre du Sultan Moulay Abdelaziz (1894-1908). Pratiquement dans la même période que le Palais de la Bahia (construit par Ba Hmad, Grand Vizir du même Sultan) et Dar Si Saïd (construite par son frère). Véritable reflet de l’art architectural palatial de toute une époque, influencée par l’art occidental. Sur le modèle de la maison à péristyle, les pièces du palais s’agencent autours d’un patio à ciel ouvert. Tourné vers un intérieur richement [...]

Toute la Médina de Marrakech s’est formée autour de la mosquée Ben Youssef. Construite au XIIe siècle en l’honneur de Sidi Youssef Ben Ali, un des sept saints patrons de la ville, connu pour sa foi inébranlable, malgré son mal (il était atteint de lèpre). Du haut de ses 40m, le minaret de la mosquée Ben Youssef domine la ville. Elle a une superficie de de 120 m de longueur et 80 m de largeur. Elle est construite par les pierres de Gueliz, la chaux et le bois du cèdre. Les restaurations effectuées aux XVIe et XIXe siècles n’ont pratiquement rien laissé subsister de l’architecture primitive. [...]

Anciennement connue sous le nom de Mosquée d’Al Mansour, la mosquée aux pommes d’or a été construite au XIIe siècle (époque almohade) sous le règne du Sultan Yacoub El Mansour. Edifiée par Yaacob Al Mansour en de sa gloire dans la bataille Al Arak, elle est aujourd’hui située prés de la porte de la Médina, Bab Agnaou. Reconstruite en 1569, suite à une explosion, elle fut renommée "mosquée aux pommes d’or", nom qu’elle doit à une légende selon laquelle les boules qui coiffent le lanterneau de son minaret auraient été réalisées, comme celles de la Koutoubia, avec l’or des bijoux de l’épouse de [...]

En ressortant du souk des tapis, dos à la porte, vous prenez à gauche vers l’angle de la place. A l’extrémité de la place, vous suivez le fléchage vers le musée de Marrakech. Vous entrerez alors dans une rue trépassante qui vous mènera, à une centaine de mètres environ, à la petite mosquée Sidi Ishaac. Tournant le dos à la porte de la mosquée, vous aurez face à vous une ruelle couverte à une centaine de mètres. Vous trouverez en face, une belle et grande porte, reconnaissable grâce à son arc outrepassé (l’arc se rétrécit vers le bas) et elle est surmontée d’un linteau de briques vertes vernissées. [...]

La mosquée Mouassine ou mosquée Al Achraf a été construite par le sultan saâdien Al Ghalib Bi-Allah au XII siècle à Marrakech et est représentative de l’art des Almohades. La mosquée fait partie du complexe « Mouassine » qui comprend une bibliothèque, un hammam, une medressa (école) et une fontaine. Cette fontaine publique est la plus grande des fontaines de Marrakech. Elle est située au nord de la salle d'ablutions de la mosquée. La mosquée se trouve au quartier Mouassines à sa gauche on trouve des souks et des bazars.

La mosquée Bab Dokhala a été construite à l’époque des Saadiens en 1557 par Lalla Massouda, la mère du célèbre empereur Ahmed El Mansour Eddahbi (bâtisseur, entre autres ouvrages, des tombeaux saadiens). On raconte que cette femme pieuse voulait construire cette mosquée à Riad Laârouss, qui est également un ancien quartier de la ville, mais les habitants de Bab Doukkala ont détourné le matériel de construction ainsi que les maçons vers leur quartier. Lalla Messaouda, connue pour avoir été une protectrice des arts et des lettres ainsi qu’une passionnée d’architecture, avait entreprit dans le nord [...]

La fontaine Mouassine est une fontaine publique construite à l’époque saadienne sous les ordres du Sultan Abdellah Al Ghalib qui l’a fait bâtir L’ensemble est bâti d’un seul jet entre le 31 août 1562 et le 21 août 1563. Elle a été édifiée selon les plans de la fontaine Almoravide Ali Ben Youssef du XII ème siècle et, est la plus grande fontaine de la ville de Marrakech. La fontaine, située au nord de la salle d’ablutions de la mosquée, est de forme rectangulaire et lesure 18m de longueur et presque 5m de largeur. Elle regroupe 3 grands abreuvoirs couverts de voûtes et ouverts sur la rue par [...]

Oasiria est un parc de dix hectares aux jardins luxuriants : parterres de fleurs, oliviers centenaires, pontons de bois, cours d’eau et bassins !! Il abrite nombreuses distractions : toboggans, bouées, rouleaux agitent la piscine à vagues et d’autres encore… Le parc abrite également un très verdoyant jardin d’hiver agrémenté d’une piscine chauffée de 28 degrés, aménagé en retrait des attractions. Bref, il y’en a pour tous les goûts, un large panel d’activités s’offrent aux petits comme aux grands en été : aquagym, Beach soccer, Beach volley, spectacles et danses du monde, artistes ambulants, [...]

Plus important cinéma à Marrakech, Le Colisée tient une place particulière dans le cœur des marrakchis. Il est l’un des premiers cinémas de la ville à diffuser les derniers films américains et français. Aujourd’hui, les cinémas de Marrakech présentent des films internationaux : les blockbusters américains côtoient une sélection de films français et arabes ainsi que les grands succès de Bollywood. Un véritable exploit pour une ville qui, d’ici quelques années, ne comptait qu’une dizaine de salles. L’emplacement du Colisée en plein centre ville lui donne un avantage de proximité, il est situé dans [...]

Le panorama du cinéma marrakchi a été bouleversé par l’ouverture d’un Mégarama fin novembre 2006. Avec ce nouveau complexe cinématographique, Marrakech dispose enfin d’un ensemble de salles dignes de ce nom et équipées des dernières technologies de projection. Jusqu’à récemment, seul le Colisée pouvait en effet se projeter des films dans de bonnes conditions. Le Mégarama dispose de 9 salles climatisées y compris une salle de gala, d’une capacité de 1 350 spectateurs. Il diffuse chaque mercredi de nouveaux films américains, européens, indiens ou marocains. Situé derrière le complexe de loisirs [...]

Le Barrage de Lalla Takerkoust

A seulement 20 min de Marrakech (40km), le barrage impressionnant de Lalla Takerkoust (350 m de long x 60 m de haut) vous ouvre son généreux lac artificiel long de 7 kilomètres dans un cadre bien particulier et accessible à tous. C'est le lieu privilégié des marocains pour se baigner dans les eaux claires de cet immense lac et pour faire de la barque ou du pédalo en profitant de la vue magnifique. On peut également découvrir les environs en louant un quad ou une moto (c'est également le point de départ de nombreuses pistes que vous pourrez découvrir si vous avez loué un 4X4) et se restaurer dans [...]

Quartier résidentiel, l’Hivernage fait partie de la nouvelle ville de Marrakech. Il abrite de très nombreux hôtels et riads de luxe : Le Hivernage Hotel and Spa, Le Sofitel, Le Sheraton, Le Kenzi, Golden Tulip Farah pour ne citer que les plus prestigieux ; ainsi que de nombreuses somptueuses demeures privées. Situé au sud ouest du Guéliz, le cœur du quartier est l’avenue Mohammed VI, ancienne avenue de France et récemment prolongée jusqu'à rejoindre au sud-est la route de l'Ourika le long des remparts de l'Agdal. Cette large et verte avenue, imitation des Champs Elysées parisiens, abrite l'imposant [...]

Rattaché au quartier Guéliz, l’Adgal s'ordonne autour du bd Mohammed VI. Cette dernière a été prolongée de 5km, le long des remparts de l’Agdal pour atteindre la route de L’Ourika. Ce qui a donné naissance à de nombreux complexes résidentiels et hôteliers de haut standing formant ainsi la nouvelle zone touristique de l’Adgal. On y voit par exemple : Le Pacha Marrakech, plus grande discothèque d’Afrique, qui à permis à Marrakech d’asseoir définitivement sa réputation de ville trendy, lieu de rencontre de la jeunesse branchée et des « clubbeurs ».

La vieille ville, le sud de la Médina : introduction

Mais revenons à la promenade proprement dite : depuis la porte Agnaou, elle nous conduira à travers les ruelles de la médina jusqu’à la grande place de Jamaa el Fna. Chemin faisant, nous découvrirons une grande partie du patrimoine architectural de Marrakech. Des mosquées comme celle de la Kasbah, les tombeaux saadiens, d'anciens palais comme celui du badi, des ruelles ombragées et des places nous attendent et nous permettrons d’évoquer l’histoire si riche de la ville et de son architecture. Rendez-vous devant la porte bab Agnaou où nous allons commencer notre promenade.

La Medina

Nous arrivons devant une porte ancienne dénommée: "Bab Agnaou". Parmi les étymologies possibles, cela pourrait signifier: "porte du bélier". Toujours est-il que cette porte, "bab" en arabe, donne accès à la médina. La medina est entourée de remparts longs de 19 kms, toujours existants, et hauts de 8 à 10 m. Elle s’ouvre sur l’extérieur par 202 tours ou portes dont celle devant laquelle nous nous trouvons. Elle occupe 20% du territoire urbain de Marrakech mais regroupe 43% des bâtiments construits. C’est dire combien elle est dense. Bien sûr, elle est le lieu de commerce et d’artisanat, et c’est [...]

La ville de Kasbah

La porte ancienne de "Bab Agnaou" s'appuie sur un long mur qui délimite une citadelle qu'on appelle la Kasbah. C'est une ville dans la ville qui contient la partie militaire et administrative de la capitale du Maroc. La Kasbah, entièrement entourée de murailles à l'origine, comprend le palais du sultan, la nécropole royale ainsi qu'une importante mosquée. Quand on est face à la Porte Bab Agnaou qu'on vient d'admirer, on trouve immédiatement à notre droite une brèche dans la muraille par laquelle passe désormais la circulation des hommes et des voitures. Prenons ce passage. Nous entrons dans la [...]

Histoire des Saadiens

Longeons maintenant cette façade puis tournons dans la 1re ruelle sur notre gauche. Et à gauche encore, à une dizaine de mètres se trouve l’entrée des tombeaux saadiens. Après avoir pris le ticket, retrouvons-nous dans le jardin. Nous nous trouvons à présent dans le jardin des tombeaux royaux, profitons de ces lieux pour nous asseoir quelques instants afin de comprendre quelle était cette dynastie saadienne. Parlons de ces saadiens. Les Saadiens sont à l’origine une petite puissance originaire de la région du Dra qui se trouve près de Ouarzazate. Au 16e siècle, le Maroc est en déclin. L’éclatement [...]

Les tombeaux Saadiens

Toujours est-il que cette dynastie nous a laissé de superbes témoignages de sa splendeur, notamment ces tombeaux devant lesquels nous nous trouvons. Le lieu était déjà utilisé comme cimetière, mais ce sont les saadiens qui en ont fait une nécropole royale. Ahmed le doré est le souverain qui a le plus contribué à l’embellissement de ce lieu. Par contre, il a souffert d’abandon. En effet, au début du 18e siècle, l’un des souverains alaouites, Moulay Ismaïl, a fait fermer l’accès aux tombeaux afin que l’on ne puisse plus vénérer le souvenir de la dynastie saadienne. Et c’est seulement en 1917 que [...]

La salle des colonnes

Ressortons de la salle de prière. Tout de suite en sortant, tournons à gauche pour trouver à quelques mètres de là, sur notre gauche, une autre porte. Cette porte étroite et basse était autrefois une fenêtre aménagée pour pouvoir entrevoir l'intérieur du tombeau d'Ahmed le Doré. Cette salle est appelée salle des colonnes, car, comme nous le voyons, la coupole centrale repose sur 12 colonnes de marbre de carrare. Nous allons décrire cette salle prestigieuse. Elle est aux colonnes de marbre. Ce marbre blanc est particulièrement abondant dans les constructions saadiennes. Les Marocains l’achetaient [...]

La tombe de Lalla Messaouda.

Avant de quitter ce mausolée, jetons un coup d’œil dans la troisième salle, dite salle des niches. Elle est joliment décorée elle aussi, puis retrouvons-nous dans le jardin. Du jardin, nous pourrons maintenant pénétrer dans l’autre mausolée qui est sur la gauche en sortant du mausolée que nous venons de voir. Plus petit que le précédent, il a été embelli par Ahmed le victorieux pour abriter la tombe de sa mère Lalla Messaouda. Une fois entré, vous remarquerez la forme architecturale particulière : la salle est entourée de deux galeries en retour. Mais le type de décor utilisé est le même que dans [...]

La place des ferblantiers

Après avoir vu ce mausolée, retrouvons-nous dans le jardin. Nous allons maintenant sortir des tombeaux et nous diriger vers la place des ferblantiers. Pour cela, revenons sur nos pas jusqu’à la porte bab agnaou. Voilà. Nous sommes de retour à la porte Bab agnaou. Lorsque nous lui tournons le dos, effectuons un quart de tour vers la droite et longeons le mur de la Kasbah sur environ 150 mètres, jusqu’à ce que le mur s’arrête pour tourner à droite. Au bout du mur, tournez à angle droit vers la droite pour prendre la rue Arset el Maach qui nous emmène à la "Place des Ferblantiers". À mi-chemin, à [...]

Le palais du Badi

Vous passez la porte "Bab Berrima" et immédiatement après l'avoir franchie, vous tournez à droite et vous apercevez devant vous un long couloir qui mène à l'entrée du palais Badi. Nous voici devant l’entrée du Palais du badi. Le premier bâtiment à ciel ouvert par lequel nous sommes passés pour entrer servait autrefois de mosquée. Nous sommes maintenant dans une vaste cour de forme rectangulaire où sont creusés quatre bassins. Sur notre gauche, à l'angle Est de la cour, un escalier permet d’accéder à une terrasse. Et de là nous pourrons voir l’ensemble des constructions. En chemin, commençons déjà [...]

Les Alaouites

Depuis la porte bab Berrima, nous allons maintenant nous rendre au "palais de la Bahia". Pour cela, soyons sur la place des ferblantiers et tournons le dos à la porte "Bab Merrima". Vous y êtes ? Bien, alors, quand vous tournez le dos à la porte bab Berrima, allez sur votre droite et longez la place des ferblantiers. A quelque mètres devant nous se trouvent les maisons du mellah, l'ancien quartier juif. Une grosse maison en particulier est repérable, car elle est devenue un restaurant touristique qui porte le nom de "Douirya". La porte de ce restaurant se trouve sous un portique. Quand vous êtes [...]

L’histoire du palais Bahia

Alors justement, parlons-en de ce palais. Il a été édifié sous les règnes complexes de Moulay abd er rahman et de ses successeurs à la fin du 19e siècle. Cette période marque le début de l’ère coloniale et est extrêmement tendue, et en particulier les rapports entre Moulay Abd er rahman et la France. Alors certes, il reçoit le peintre Delacroix mais il se laisse entraîner dans la guerre contre la France avec Abd el Kader. Incapable de maintenir ses positions, il sera contraint de livrer Abd el Kader et devra accepter la main mise de plus en plus nette non seulement de la France, mais aussi de l'Espagne [...]

La salle du conseil

Le palais s’articule en fait en 5 parties visitables, le reste étant réservé à la famille royale qui l'utilise toujours. L’endroit où nous nous trouvons s’appelle le petit riad. Le terme « riad » désigne au départ un jardin, mais il s’emploie plus largement pour des ensembles comprenant jardins, pavillons et cours. Ce lieu servait de lieu d’audience pour Ba Ahmed. C’est là qu’il recevait les ministres de son gouvernement. Observons l’organisation de l’espace, un rectangle sur lequel s’ouvrent des salles et des niches. Très rythmé, cet espace est d’une grande sobriété de forme, mais les matériaux [...]

Les appartements privés de Ba Ahmed

Sortons maintenant de la salle pour suivre le cours de la visite. On accède maintenant à une petite cour entièrement carrelée de marbre et de zelliges. Elle est entourée de 4 chambres qui constituaient les appartements privés de Ba Ahmed, et qui furent transformées en chambres pour officiers par Lyautey. Allez maintenant voir ces chambres et admirer, là encore, leur décor. Rappelons que nous sommes ici dans les appartements privés du souverain. Comme nous l'avons évoqué tout à l'heure au palais du Badi, la séparation des espaces est très importante. Ne pénétrait ici que la famille du souverain. [...]

La cour d’honneur

Après ces 4 chambres, nous allons gagner la cour de marbre suivante dite « cour d’honneur», toujours en suivant le fléchage. Alors regardons cette cour très imposante : elle mesure 50 m de long sur 30m de large. Elle est entourée d’une galerie de colonnes en bois, avec une vasque au milieu. L'ensemble est très rythmé et bien équilibré: les colonnes, le toit de tuiles et la vasque apportent le rythme vertical, et le pavement apporte lui le rythme horizontal. L'impression dégagée par l'ensemble est particulière car tout joue ici sur les contrastes: chaleur de la cour et quasi-aveuglement aux heures [...]

Le grand riad

Continuons notre visite en suivant les flèches jusqu’au prochain espace. Nous sommes maintenant dans le grand riad en ayant suivi le parcours fléché. C’est en fait la partie la plus ancienne du palais. On voit bien que toutes ces parties sont reliées par des couloirs, des dédales un peu artificiels dus aux conditions de la construction comme nous l’avons mentionné. Le grand riad a été le premier terrain acheté par la famille Si Moussa . Il est composé d’un jardin, de deux salles et de deux niches au décor très raffiné. Il est intéressant de suivre ici l’évolution de la construction. Achevée en [...]

Sortant du palais de la Bahia, nous allons maintenant nous rendre à la "maison tiskiwin". Pour cela, revenez à la porte d'entrée du "palais Bahia" sur la rue "riad zitoun". Quand vous êtes dos à la porte du palais Bahia, tournez à droite et marchez environ 150 mètres sur le trottoir de la rue Riad Zitoun. Puis vous tournez dans la première ruelle à droite. L'entrée de cette ruelle se présente comme un passage couvert de quelques mètres. Une vingtaine de mètres plus loin, sur votre droite, vous trouvez l'entrée de la maison Tiskiwin. Nous voici devant la maison Tiskiwin, maison du 19e qui fut transformée [...]

La salle n°1 du musée des arts et traditions populaires

A présent, pénétrons dans la maison par le vestibule qu’on appelle «setwan» et gagnons le patio. Nous pouvons maintenant commencer la visite. Il nous faut commencer par le 1er étage et nous rendre dans la 1re salle. Comme vous le verrez, l’itinéraire est fléché. La première salle évoque les régions du haut et moyen Atlas. Des objets quotidiens sont exposés ici dont une collection de karrak : ce sont des marteaux à sucre. Ceux-ci sont représentatifs de la richesse de leur propriétaire. Remarquons aussi les accessoires décoratifs des hommes pour la fantasia, cette fameuse fête où les cavaliers galopent [...]

La salle nº 2 et la salle nº 3 du musée

Nous nous trouvons maintenant dans la 2e salle, qui retrace l’itinéraire de Marrakech à Touat, oasis berbère de la région du Tafilalet à l’Est de Marrakech. On y voit surtout une tente de fête berbère. Remarquez également des outils agricoles, mais aussi des objets de parures en bois, particularité de la région du tafilalet. Les éléments de costumes en soie que nous pouvons admirer proviennent des échoppes des artisans juifs de Marrakech. Quand vous aurez fini de découvrir cette salle, nous pourrons passer dans la 3e salle. Cette 3e salle évoque le pays touareg, et les pistes du hoggar. Nous y [...]

La salle n°4

Dans cette quatrième salle, nous continuons notre découverte du pays touareg et de la région des haoussa, une tribu berbère. De nombreux objets exposés ici portent des éléments faisant référence à la grenouille. La grenouille symbolise aux yeux des touaregs, la terre fécondée par la pluie. Quant à son chant, il célèbre les récoltes à venir, la renaissance de la terre. Arborer un bijou ou un objet représentant une grenouille est donc un signe de fertilité, et porte-bonheur. Vous remarquerez aussi une autre particularité : les cuillères. En effet, les touaregs sont le seul peuple du Sahel à avoir [...]

L salle n°5

Dans la 5ème salle, nous nous trouvons dans la région de Djenné et au pays Peul au Mali. On s’arrêtera surtout devant 2 objets, une superbe couverture de mariage touareg et un amecherab. C’est la petite selle de chameau qui se trouve à l’extrémité de la salle. Vous la voyez ? Bien ! Elle est réservée aux femmes ou aux enfants. Remarquez les excroissances importantes à l’avant et à l’arrière de la selle. C’est que cet objet peut aussi s’utiliser renversé, les excroissances formant des pieds. Ainsi, à l’envers, il a la forme d’un petit berceau et s’utilise comme porte-bagage. Avant de quitter la [...]

La salle n°6 et n°7

Descendons maintenant au rez-de-chaussée et passons dans la salle 6. Au passage, ne manquons pas d’admirer la cour. Dans la salle 6, les objets évoquent la piste caravanière occidentale. Un thème est particulièrement bien représenté : c’est celui de la guédra. La guédra est une danse dont le nom évoque la jarre recouverte de peau dont on se sert comme tambour. Pratiquée par les femmes, c’est une danse très particulière, de la région de Goulimine. La danseuse, à demi-allongée et recouverte de voiles noirs, commence par bouger les mains, puis les bras et le reste du corps sur un rythme lancinant [...]

La place Jamaa El Fna

Sortons donc du palais. Tournons vers la gauche dans la rue, retrouvons le passage couvert et la rue Riad Zitoun. Dès que vous arrivez dans cette rue très passante, tournez à droite et en marchant ainsi tout droit pendant environ dix minutes (800 mètres) vous arrivez sur la place Jemaa el fna. Nous voici à présent sur cette place. Pour bien comprendre, repérons le minaret de la Koutoubya. Une fois cela fait, vous avez au premier plan, partiellement caché par un rideau de verdure, le Club Méditerranée. De là, en tournant dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, nous avons : la poste, puis [...]

Promenade à Marrakech, De la Koutoubya à la Medina en passant par la medersa ben youssef : introduction

Que verrons-nous au cours de notre promenade ? Et bien, nous verrons 2 des joyaux de Marrakech : la mosquée de la Koutoubia tout d’abord, chef-d’oeuvre de l’art hispano-mauresque et la medersa ben Youssef, la plus grande université médiévale du Maroc. Nous ferons aussi une incursion dans la partie artisanale de la médina et découvrirons une partie des souks. Il est préférable d’effectuer cette visite le matin pour bénéficier d’une meilleure lumière et pour éviter la foule de l’après-midi. Et maintenant, retrouvons-nous au pied de la Koutoubia –à 150 m de la place Jamma el fna donc- pour commencer [...]

Les Almohades

Nous voici au pied de la Koutoubia dans le quartier des libraires, qui se dit d’ailleurs « Koutoubia » en arabe. Le grand voyageur et historien Léon l’Africain décrit dans ses ouvrages l’activité intense des libraires installés ici. Quant à la mosquée, c’est le sultan almohade Abd el moumen qui l’a fait édifier en 1158. Avant de commenter ce chef-d’oeuvre penchons-nous un peu sur l’histoire de ces almohades, l’une des grandes dynasties du Maroc. Le nom « Almohades » vient de l'arabe: « al'muwahidûn », qui peut se traduire par les "Unitaires". Ce qui exprime bien leur volonté de rassembler. Ils [...]

La mosquée de la Koutoubia

Voyons maintenant ce chef-d’œuvre de l’art dit hispano-mauresque. Cette forme d'art s’est développée à Séville et à Cordoue puis dans les grandes villes du Maghreb comme Marrakech. Nous allons maintenant décrire et parler de cette mosquée. C’est à Abd el moumen que nous devons la mosquée de la Koutoubia dont l’entrée est interdite aux non-musulmans. Rappelons que cette interdiction est à l'origine un conseil de Lyautey aux municipalités, mais que ce conseil a trouvé un écho favorable auprès des susceptibilités de toutes sortes. Tout d’abord quelques chiffres pour mieux en réaliser l’importance: [...]

Le tour de la koutoubia

Nous vous suggérons de prendre le temps de faire le tour de la Koutoubia dans le sens des aiguilles d'une montre puis de nous retrouver au pied du minaret. Faisons le tour et pour commencer, tournons le dos au minaret. C’est fait ? Bien. On a donc la place devant nous avec son flot de voitures et on voit la ville au fond. Allons sur notre droite et longeons le mur de la mosquée jusqu’à ce que nous tombions sur un arc qui sépare le mur de la mosquée d’un autre bâtiment. Ce bâtiment est le consulat de France. Voilà. Nous sommes devant l’arc en question. Passons-le et nous entrons dans un beau jardin [...]

La place jama el fna

Nous sommes désormais revenus au point de départ du tour de la mosquée. Maintenant nous allons nous rendre dans la médina, à travers les souks, pour aller visiter, entre autres, la medersa Ben Youcef. Pour cela, tournons le dos à la Koutoubia et traversons l'esplanade de la mosquée en direction de l'Est c'est à dire en direction de la ville, de la circulation routière, et de la place Jemaa el Fna dont on voit déjà l'activité intense depuis le pied du minaret. On longe le mur du consulat de France jusqu’à son croisement avec le boulevard Ibn Khaldun, le premier que vous trouvez au bout d'une centaine [...]

Le souk semmarine

Avancez sur la place et observez les activités. Prenez le temps de vous laisser bercer par la musique, les bruits, les odeurs de nourriture, les parfums. En avançant à travers la place, et les tables des restaurateurs, vous arriverez devant le célèbre café-glacier « le café de France » que nous avons repéré tout à l’heure. Sa cascade de terrasses donnant sur la place constitue un bon observatoire pour observer les activités de la place tout en regardant le coucher du soleil. Tournons le dos à ce café : on a alors en face de nous une rue qui entre dans les souks avec tout du long des boutiques venant [...]

Le souk Laghzal

Rentrons dans le souk Semmarine et avançons sur 200 mètres environ jusqu’à une nouvelle porte qui marque l'extrémité du souk. Nous voici devant cette porte. Mais on ne la franchit pas et on prend la ruelle qui est immédiatement à droite. Aucune confusion, il n'y a qu'elle. En marchant 15 mètres, environ une nouvelle ruelle très courte donne accès au souk Laghzal. On y entre par une porte où est inscrit le nom du lieu: "Souk Laghzal". Ce souk est le marché consacré à la laine qu’elle soit brute ou déjà teinte. Les délaineurs sont appelés les labbata. Le marché national est tenu par trois grossistes [...]

La place Rhaba Kadima

On ressort du souk laghzal par la porte par où nous sommes entrés. Encore quelques mètres et nous croisons la petite ruelle de tout à l’heure. Sur la gauche, c’est d’où nous sommes venus. Nous allons la prendre à droite. Elle nous conduit sur la place Rahba Kedima. Pas de confusion possible, il suffit de suivre maintenant le fléchage indiquant la direction du "musée de Marrakech" placée sur les murs. Nous voici sur la petite place Rhaba kadima qui, globalement, a une forme triangulaire. C’est l’ancien marché aux grains et aux esclaves. Tout autour de la place se trouvent des échoppes d’apothicaires [...]

Le souk tapis

Au milieu de la place, s'ouvre, bien visible, l'entrée du "souk au tapis". D’ailleurs, c’est facile, vous verrez que de nombreux tapis sont exposés autour de la porte. C’est le grand marché des tapis. Un mot sur son fonctionnement et sur ses produits : le matin tôt, vers 7heures, a lieu la criée réservée aux marchands, mais ce mode de vente attire aussi beaucoup de particuliers. Et il y a 2 sortes de tapis : les tapis urbains et les tapis ruraux. Alors bien sûr, cette séparation a l’air simple et superficiel comme cela, mais elle est réelle comme vous le verrez en vous promenant autour des échoppes. [...]

Le marché Kissaria

En ressortant du souk au tapis et alors que vous êtes dos à la porte, prenez à gauche vers l'angle de la place. A l'extrémité de la place, nous retrouverons le fléchage vers le musée de Marrakech. Nous retrouvons le fléchage vers le musée de Marrakech et nous le suivons. Nous entrerons alors dans une rue très passante qui nous mènera en une centaine de mètres à une petite mosquée qu'on identifie à sa porte décorée et blanchie. Elle porte le nom de Sidi Ishaq). Nous sommes devant la petite mosquée. Tournant le dos à cette porte, nous avons face à nous une ruelle couverte. Vous la voyez ? A l’entrée, [...]

Le souk el Hanna

Quand vous êtes dos à la porte de la kissaria aux vêtements, vous tournez à gauche. Quelques mètres plus loin, on passe sous un arc qui donne accès à une toute petite place couverte nommée "souk el Hanna" : c'est le souk du henné. Après avoir passé la porte qui donne accès au souk au Henné, sur votre gauche, à quelques mètres de vous, l'œil est attiré par la belle porte décorée de zellige et de stucs colorés de la mosquée de "souk el Hanna. En tournant le dos à cette porte, prenons la ruelle à notre gauche en passant sous un arc qui porte inscrite la mention "souk Kchachbia". Puis, 10 mètre après [...]

Après la visite su souk des teinturiers, on revient sous l'arc nommé "souk Labbaddine" par lequel on est entré dans le souk des teinturiers. En étant sous l'arc, tournons à gauche et parcourons quelques mètres jusqu’à un arcqui sur notre droite, porte l'inscription "souk attarine", le "souk du cuivre". Entrons dans ce souk. Le souk du cuivre est un des hauts lieux de la médina. En venant ici le matin, nous voyons les artisans travailler. Ce souk est l’un des plus hiérarchisés de la médina : le métier se transmet de père en fils et chaque famille, chaque tribu possède son propre tour de main et [...]

Le bâtiment la

Nous allons ensuite gagner la Medersa Ben Youssef. Depuis le souk du cuivre où nous sommes, retournons dans la grande artère du souk el kebir. En arrivant dans cette artère, vous tournerez à gauche et continuez sur 200 mètres jusqu’à la medersa Ben Youssef Nous découvrons la masse imposante de la mosquée Ben Youssef. Elle remonte au 16e siècle et a été restaurée au 19e. Mais regardons un instant en face de la mosquée. Nous voyons un bâtiment enfoncé dans le sol, c'est la "koubba almoravide" qui vient d'être restaurée. Cette koubba, qui veut dire cube en arabe, est un espace recouvert d'une coupole. [...]

Le Musée de Marrakech

En ressortant, quand vous passez la grille qui protège la Koubba almoravide, vous avez devant vous le mur de la mosquée Ben Youcef. Allez à gauche maintenant. Vous êtes sur une petite place avec sur votre gauche des herboristes et devant vous s'ouvre le portail de l'ancien palais M'nebhi qui est désormais le musée de Marrakech. De l'extérieur rien ne se voit de la beauté de l'architecture intérieure. Vous pourrez donc aller visiter le palais qui date de la fin du 19e siècle. À l'intérieur de belles collections d'art décoratif marocain en font une visite intéressante.

La Medersa

En sortant du musée, prenez la rue à votre droite. On quitte l'espace ouvert de la place en longeant le mur imposant de la medersa Ben Youssef surmonté de toits de tuiles vertes vernissées. A quelques mètres devant vous, une coupole surplombe la rue et protège l'entrée d'un splendide bâtiment. Sa porte recouverte de bronze doré ouvre sur un couloir rehaussé de zellige, de stuc et de bois sculpté. Avant de pénétrer plus avant dans ce bâtiment, parlons un peu de la medersa, cette institution tout à fait particulière du monde musulman. Jusqu’au 11e siècle, l’enseignement en terre d’islam était surtout [...]

La Medersa Ben Youssef

Voilà ce que nous pouvions dire des medersas en général. Voyons maintenant plus spécifiquement celle-ci. La medersa devant laquelle nous nous trouvons maintenant a été fondée au 14e siècle par Habou el hassan mais elle a été reconstruite par Moulay Abdallah en 1565 qui en a fait la medersa la plus importante du Maroc. Passez la porte et entrez. Le guichet des billets se trouve à quelques mètres après être entré. Mais avant d'acquitter les droits d'entrée, prenez 2 secondes pour observer la lumière qui baigne ce large couloir. Levez les yeux vers le haut des murs : la lumière provient en fait de [...]

La cour centrale

Prenons maintenant sur notre droite la porte qui nous permet d’aboutir à la cour centrale. Quand nous y serons, restons sous le porche pour nous abriter de la lumière et observer cette cour. Regardons bien, car ce type de structure est commun à toutes les médersas. Tout d’abord, voyons les proportions majestueuses de la cour : elle est de forme rectangulaire, tout comme le bassin central qui nous fait face. Maintenant, regardons en face de nous : un grand porche donne accès à la salle de prière et sur les côtés il y a 2 galeries à piliers. Le tout est surmonté par des toits verts de tuiles vernissées. [...]

La porte de la salle de prière

Dirigeons-nous en face de nous en contournant le bassin pour admirer la porte de la salle de prière. Nous voyons une série d’arcades sur toute la façade. L’entrée principale est surmontée par un grand arc. Sinon, regardez à gauche et à droite : deux petites entrées annexes sur les extrémités du mur permettent aussi de laisser pénétrer la lumière à l’intérieur. En regardant de plus près le linteau de la porte principale, c'est-à-dire la pierre horizontale qui porte le poids, on voit une inscription gravée. Celle-ci fait référence à Moulay Abdallah, le fondateur du lieu, et elle chante sa gloire [...]

La salle de prière

Voyons maintenant la salle dans laquelle nous nous trouvons. Deux éléments doivent retenir notre attention ici. Tout d’abord, la coupole centrale. Regardez-la : elle est en cèdre ouvragé et peint et elle est constituée de pans coupés. Huit pans coupés en constituent la base et chaque panneau est orné d’un motif floral. Mais regardez bien ces panneaux : et bien, comme nous l’avons vu précédemment, ce motif est construit à partir de polygones. Regardons vers le centre de la coupole maintenant : on trouve de nouveau 8 pans plus petits puis un octogone (8 côtés donc) formant le centre de la coupole, [...]

La salle des ablutions

Après avoir admiré cette salle de prière, retournons dans la cour et repassons la porte par laquelle nous sommes entrés dans la cour de la mersersa. Quand on a le dos à la porte, nous voyons à droite un couloir qui conduit aux latrines et aux chambres des étudiants situées au rez-de-chaussée. La première salle à droite dans ce couloir est une salle à colonnes de marbre un pourvue d’un bassin central: c'est la salle des ablutions. Parlons un instant des ablutions. Les ablutions rituelles ont lieu soit avec l’eau du bassin de la grande cour centrale, soit ici. L’ablution est un acte essentiel de [...]