Top lieux à Prague? Les lieux touristiques à Prague

La ruelle d'or

La ruelle d'Or est une petite rue pittoresque dans l'enceinte du château de Prague, juste derrière la cathédrale Saint-Guy. Elle date du quinzième siècle. Elle reliait deux tours. Dans cet espace au sein de la fortification, des abris ont été aménagés pour accueillir les domestiques. Suite à leur destruction par un incendie au seizième siècle, ils ont été remplacés par les petites maisons aux [...]

La vieille ville de Prague

Le coeur de la ville romantique la vieille ville, classée sur la liste du patrimoine mondial, est comme son nom l'indique la partie la plus ancienne de la ville et rassemble quelques-uns des plus beaux monuments de la ville. C'est un labyrinthe de petites rues pavées, dans le quartier Juif notamment. C'est aussi pour sa superbe place centrale qu'est devenue célèbre ce quartier. Coeur historique de la cité, avec ses palais, ses églises et ses maisons de notables, [...]

Le château (PRAZSKÝ HRAD)

Le château de Prague, avant d'être le joyau du pays et la fierté des Praguois, est un ensemble de monuments comprenant entre autres : un palais, des bâtiments administratifs, la cathédrale Saint Guy et la célèbre ruelle d'or. C'est l'un des plus grand châteaux forts du monde, en effet il mesure 530 m de long et 130 m de large Situé sur la colline de Hrad'any, le complexe monumental domine la ville depuis plus de 1000 ans. Du haut des tours [...]

Centre historique de Prague

Capitale et plus grande ville de République Tchèque, Prague est celle que l'on surnomme "la ville aux cent clochers" même s'ils sont en réalité 550 à s'élever à travers la ville. L'architecture ici est on ne peut plus intéressante à admirer car les styles sont variés : roman, gothique, baroque ou rococo, Art nouveau et cubisme, il y en a pour tous les goûts. Construits entre le XIe et le XVIIIe siècle, les quartiers [...]

Mala strana

Mala Strana, ce quartier au nom étrange possède un aspect particulier et une ambiance romantique. D'une grande richesse historique, il a conservé ses vieilles rues sombres, ses bâtiments somptueux comme au XVIIe siècle. Cette partie de la ville de l'autre côté du pont Charles est comme figée dans le temps. Seules les boutiques de touristes de chaque côté de la rue qui monte jusqu'à l'église Saint-Nicolas puis jusqu'à [...]

L'horloge astronomique

L'horloge astronomique est l'attraction préférée des touristes. Des centaines de personnes se pressent devant la tour de l'hôtel de ville, côté sud, où a été fixée l'horloge pour suivre le manège de l'horlogerie à chaque changement d'heure. Elle est décorée par quatre personnages allégoriques : la vanité, avec son miroir l'avarice, avec sa bourse la mort, un squelette qui appelle avec une [...]

Le pont Charles (Karluv most)

Le pont Charles est le symbole de la ville. Il est un passage incontournable pour les touristes. Le Pont Charles, construit au XIVe siècle, est le plus vieux pont de la ville. Il fut d'ailleurs jusqu'en 1741, le seul pont qui relia le vieux Prague au quartier de Malà Strana. Il doit son nom au roi Charles IV, qui décida sa construction suite à sa volonté d'embellir la ville et d'en faire une grande capitale. Oeuvre de l'architecte Peter Parler, le pont, long de [...]

La cathédrale Saint Guy

C'est l'architecte Français Mathieu d'Arras que l'on désigne en 1344 pour entreprendre la construction de la cathédrale. Il ne savait pas encore qu'il ne la verrait pas terminer, et son successeur non plus d'ailleurs, car elle ne sera définitivement finie qu'en 1929. A l'origine de style Gothique, le style de l'architecture a évolué évidemment avec son époque, ainsi elle a des influences notamment Renaissance et Baroque. Elle abrite les joyaux de la couronne et la crypte des rois de Bohème, dont [...]

Le musée du communisme

A deux pas de la place Venceslav et du centre, vous trouverez le musée du communisme qui a pour ambition de présenter l'atmosphère de l'ère communiste et de retracer la vie à cette époque en Tchécoslovaquie. Le musée à travers sa disposition offre une véritable plongée dans le Prague de 1921 à 1989. Les salles offrent, à travers des reconstitutions et des films vidéos, une vision de la vie quotidienne des praguois sous le joug du communisme : école, sport, alimentation, propagande, travail, armée, [...]

La place de la Vieille Ville (Staromestske namesti)

La place de la vieille ville rassemble en un lieu unique près de 5 grands monuments historiques de la ville : l'Hotel de la Ville avec son horloge astronomique, Notre-Dame de Tyn, l'église Saint-Nicolas et la statue de Jan Hus, défenseur de la réforme, véritable symbole de la ville, qui préféra mourir au lieu de renier ses idées. Cet ensemble unique est sans doute le lieu le plus touristique de la ville, avec en marge également de nombreux spectacles de rue ou de concerts. La nuit lorsque la place [...]

Le quartier juif de Prague

Le quartier juif est petit par sa taille mais grand par son histoire. Il s'étend de la place de la vieille ville à la rue Parizska et de l'autre côté jusqu' à la rivière. L'histoire du quartier débute au Moyen-Âge lorsque coexistaient à Prague deux communautés juives : les juifs d'occident et les juifs de l'empire Bizantin. Les juifs furent victimes très tôt de nombreuses discriminations. Au XVIe siècle, est née l'étoile jaune devenue tristement célèbre sous l'époque nazie pour les différencier des [...]

Le musée des arts décoratifs

Arts Décoratifs - Musée - Culture - Bordeaux

Créé en 1883, le musée s'est établi dans un bâtiment Néo-rennaissance , de Josef Schulz datant des années 1897-1899, tout proche du cimetière juif. Dès votre entrée, vous ne pourrez que remarquer l'énorme escalier aux rampes sculptées qui permet l'accès au musée. La collection de près de 190 000 pièces offre un panorama des arts décoratifs sur toutes les époques. Comme vous pouvez l'imaginer avec un tel nombre d'oeuvres, il y a du bon et du moins, mais les objets de qualité valent vraiment le déplacement. [...]

L'église Saint-Nicolas

L'église Saint- Nicolas, au coeur de Mala Strana, sur la place Malostranske namesti, est l'exubérance baroque dans toute sa splendeur. Voir le plafond de l'église suffira à vous convaincre. La fresque de la coupole est l'oeuvre de Franz Palko et a pour thème l'exaltation de la sainte trinité. L'église est considérée comme un joyau de l'art baroque et tout simplement le plus beau bâtiment baroque de Bohème. Tout comme le reste du quartier, elle a été construite durant la seconde moitié du XVIIe siècle, [...]

Dînette italienne à Prague

Bistro jeune et sympathique pour pause gourmande à 2 pas de la Vltava.

Un diner romantique dans une des plus belles capitales du monde.

Un musée à ne pas manquer

La fondation Mucha abrite une collection impressionnante d'oeuvres du peintre-illustrateur.

Vie nocturne pragoise

Un club loin des boîtes traditionnelles qui mélange les genres et les gens.

Cave gourmande pragoise

Restaurant (a)typique qui ravira gourmands, gourmets et petits budgets.

Métro et trams dans la capitale tchèque

Que vous restiez un jour ou un an dans la capitale tchèque vous aurez besoin d'emprunter les transports en commun, alors autant vous familiariser avec ces derniers!

Ville de Prague

Prague est l’une des plus belles villes d’Europe pour son emplacement sur les deux rives de la Vltava, son paysage urbain de maisons de ville et de palais, ponctué de tours, et pour ses édifices individuels. Le centre historique représente une manifestation suprême de l’urbanisme médiéval (la nouvelle ville de l’empereur Charles IV construite comme la Nouvelle Jérusalem). Les travaux architecturaux de Prague de la période [...]

Aux numéros 24-28 de la dynamique rue piétonne Na Prikope, l'imposante façade de la banque de Moravie (1936-38) est signée Frantisek Roith, qui réalisa aussi la Bibliothèque municipale. Formé à Vienne, à la Wagnershüle d'Otto Wagner, Roith s'installa à Prague. Son style, à la fois monumental et sobre, est directement inspiré des principes de l'architecture autrichien.

Cet immeuble curieux abrite la Banque des Légions et est dû à Josef Gocar qui l'acheva en 1925. Sa façade est un très étonnant croisement de l'esprit cubiste et de la tradition locale: le portail colossal à pilastres rappelle nombre d'entrées d'édifices Renaissance et baroques. La frise historiée et les atlantes évoquent le monde du travail et de l'industrie, que la banque contribuait à développer.

Banque d'Investissement (Bâtiment Néo-Renaissance)

Au n° 20 de la rue piétonne et commerçante de Na Prikope, la Zivnostenska ou banque d'investissement, créée en 1868, fut le principal instrument financier de la bourgeoisie tchèque. Plusieurs de ses administrateurs jouèrent, du reste, un rôle politique important. Le palais actuel fut construit, en 1894-1896, pour la banque nationale dans un style néo-Renaissance. L'escalier monumental et surtout l'immense hall du premier étage méritent vraiment d'être vus. Le spectacle est unique : vous verrez une [...]

Basilique Saint George

A l'intérieur du Château de Prague, la basilique Saint-Georges -qui date du 10ème siècle- surprend par l'écart de style qui existe entre la façade de la basilique et les deux clochers qui surgissent au second plan. Ceux-ci témoignent du passé roman du lieu alors que la façade sera baroquisée au 17ème siècle. On y reconnait des statues de la Bienheureuse Mlada, la première abbesse du couvent et du roi Vratislav 1er, le fondateur de la basilique. D'ailleurs, il tient la maquette de l'édifice entre [...]

Chapelle de Bethléem

Edifiée vers 1394, la chapelle de Bethléem résonne encore des nombreux sermons prononcés au début du XVe siècle par Jan Hus, recteur de l'université de Prague. Annexée par les Jésuites au XVIIe siècle, transformée en immeuble d'habitations au XIXe siècle la spacieuse chapelle, qui pouvait accueillir 3 000 personnes, sera fidèlement reconstruite dans les années 1950 d'après les dessins originels sauvegardés. Son architecture bien conservée témoigne de l'austérité des réformes voulues par Jan Hus et [...]

Dans la troisième cour du Clementinum se trouve la chapelle de l'Annonciation, dite chapelle des Miroirs, en raison de son exceptionnel décor de stucs dans lesquels sont insérés des miroirs. Œuvre de Frantisck Kanka, elle sert aujourd'hui de salle de concerts.

Chapelle Italienne

Appelée aussi chapelle italienne de l'Assomption de la Sainte-Vierge, cet édifice est atypique. Construit entre 1590 et 1597 pour les premiers italiens installés à Prague, il se signale par un plan ovale inhabituel en Bohême pour l'époque. Ottavio Mascherino, architecte au service du pape, pourrait être son concepteur. C'est l'une des trois églises du Clementinum mais n'est que très rarement ouverte au public.

Cimetière de Vyšehrad

Le cimetière national de Vysehrad fut fondé en 1660 et agrandit dans les années 1870 sur une éminence rocheuse dominant la Vltava. Son emplacement garde une grande signification historique et mythologique pour le peuple tchèque. Les autorités municipales décidèrent d'y regrouper les sépultures de personnalités (politiques, militaires, artistiques) du pays. On en compte environ 600 dont celles de Dvorak, Smetana, Mucha...Les petites bougies allumées à la nuit tombée sur les tombes parent le vieux [...]

Cimetière d'Olšany

Construit en 1679 pour accueillir les victimes de la peste, le cimetière d'Olsany fut agrandi au XIXe siècle et se vit entouré d'autres lieux de sépultures. Ceux-ci comprennent un cimetière russe et un cimetière juif où repose Franz Kafka dans la rangée 21. Plus grand cimetière de la ville, on reste surpris et charmé par la nature envahissante qui recouvre la plupart des tombes.

Le Clementinum et sa bibliothèque Baroque

Le Clementinum est le plus vaste ensemble architectural de la ville après la Château de Prague. Il s'agissait du quartier général des Jésuites pour l'Europe centrale, en charge de la contre réforme. Vous pourrez y découvrir l'église St Sauveur, de très belles salles et galeries couvertes de fresques baroques et surtout sa fameuse bibliothèque baroque, l'une des plus belles du monde. Devenue aujourd'hui la Bibliothèque Nationale Tchèque, elle comprend une collection de grande valeur avec notamment [...]

Colline de Žižkov

C'est sur la colline de Vitkov que les hussites triomphèrent sur des milliers de croisés bien armés, remportant ainsi une victoire historique. En 1877, ce lieu fut renommé en Zizkov -et non plus Vitkov- en l'honneur de Zizka, le commandant vainqueur. Sa statue, haute de 9 mètres et datant de 1950 est la plus grande statue équestre du monde. A proximité, se trouve le Monument national ainsi que la très controversée tour de télévision. Zizkov est actuellement le quartier à la mode et regorge de restaurants [...]

Cour de Týn

Située presque en face de l'église Saint-Jacques, la cour du Tyn servait, à partir du XIe siècle, d'abri aux marchands étrangers, qui déchargeaient les ballots des voitures, et y payaient les taxes. L'endroit servit ensuite d'entrepôt, de marché et d'octroi jusqu'au XVIIIe siècle. Le plan original a été conservé. La plupart des bâtiments ont été restaurés, à l'image de la magnifique maison Granovsky, bâtie en 1560 sur le modèle d'un palais vénitien.

Couvent de B?evnov

Fondée en 993 par le prince Boleslav II et saint Adalbert, le couvent bénédictin de Brevnov fut le premier couvent masculin de Bohême. L'essentiel des édifices actuels furent dessinés par les grands architectes baroques Krystof Dientzenhofer et son fils Kilian Ignac. Avec la crypte de l'église Sainte-Marguerite, la salle des Prélats, au plafond orné d'une magnifique fresque de 1727, est l'élément le plus remarquable des bâtiments conventuels. A visiter donc.

Galerie Nationale -collections d'art médiéval (Couvent Ste-Agnès-de-Bohême)

Très pieuse, la sœur de Venceslas Ier fonda en 1234 un couvent de Clarisses, ordre féminin inspiré de celui des Franciscains et éleva l'un des premiers bâtiments gothiques de Bohême. Tombé à l'abandon à la fin du XVIIIè siècle, le couvent Sainte-Agnès-de-Bohême dut être entièrement restauré dans les années 1960. Il abrite aujourd'hui la remarquable collection d'art médiéval de Bohême de la Galerie nationale. La chapelle, traitée acoustiquement, a été convertie en salle de concerts. C'est un lieu [...]

Eglise du Très-Sacré-Coeur-de-Notre-Seigneur

L'église du Très-Sacré-Cœur-de-Notre-Seigneur est une construction étonnante qui diffère des autres églises de Prague. Cet édifice monumental à nef unique en briques, granit et céramiques trône au milieu de la magnifique place Georges de Podebrady. Débutée en 1928, elle fut offerte en 1933 sous la direction de l'architecte slovène Joze Plecnik, qui fut aussi chargé de la rénovation du château de Prague après la guerre. D'apparence moderne, elle s'inspire des basiliques du début de la chrétienté.

L'église Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours se dresse à côté du palais Thun-Hohenstein -actuelle ambassade d'Italie- sur la pittoresque rue Nerudova montant au château de Prague. Elle appartenait à l'origine aux Théatins, un ordre fondé pendant la Contre-Réforme. L'église, consacrée en 1717, abrite une magnifique peinture de Jacques Callot, une Vierge avec saint-Gaetan. L'ancien couvent des Théatins, sécularisé au XVIIIe siècle fut acheté par le comte Morzin, qui y ouvrit un passage, encore visible [...]

Eglise Notre-Dame-de-la-Victoire (ou de l'enfant Jésus de Prague)

Appelée aussi l'Eglise de l'Enfant Jésus de Prague, cette église Notre Dame de la Victoire fut en 1613 le premier édifice baroque de la ville. Occupée par les luthériens de la communauté allemande jusqu'à la bataille de la Montagne Blanche (1620), elle passa ensuite sous l'autorité des Carmélites qui la renommèrent église Notre-Dame-de-la-Victoire afin de célébrer cette victoire catholique sur l'hérésie protestante. L'aspect architectural d'aujourd'hui date de 1640. L'intérieur reprend le plan traditionnel [...]

Eglise Notre-Dame-des-Neiges

L'église Notre-Dame-des-Neiges, magnifique édifice gothique, mérite une halte. Elle fut édifiée en 1347 pour célébrer le couronnement de l'empereur Charles IV. S'il s'agit de la plus haute construction de Prague, elle ne représente que le chœur de l'édifice. Son nom lui vient d'un miracle survenu au IVe siècle lorsque la Vierge fit tomber de la neige en plein mois d'août. Elle offre aujourd'hui un agréable petit jardin, loin du flot des passants.

Eglise Notre-Dame-de-Tyn

L'église de Notre-Dame-de-Tyn est, après la cathédrale Saint-Guy, l'édifice religieux le plus important de Prague. Le plus saisissant dans cette église, c’est la hauteur de son pignon et l’aspect de ses clochetons qui, depuis 1368, culminent tout de même à 80 mètres de hauteur au-dessus de la place de la vieille ville. Une extraordinaire statue en or massif de la Vierge orne sa façade. Vous pouvez visiter l’intérieur de l’église, c’est un bel exemple d’une église gothique complètement baroquisée. [...]

Eglise St-Thomas

L'église Saint-Thomas fut fondée en 1285, par Venceslas II. Remaniée de nombreuses fois, son aspect actuel date du milieu du XVIIIe siècle. L'architecte Kilian Ignac Dientenhofer respecta la structure baroque du bâtiment mais seule sa flèche garde un aspect gothique. Le couvent abritait une brasserie. Aujourd'hui encore, on boit sous ses voûtes une bière brune réputée: U Tomase. La façade de l'église est l'une des plus spectaculaires de Prague. Elle adopte un profil extrêmement puissant et sculptural. [...]

Eglise St. Thomas (Mala Strana)

L'Eglise Saint-Thomas est sans doute la plus encaissée de la ville. Elle est très différente de Saint-Nicolas, sa voisine. Autant cette dernière doit tout au 18e siècle, autant Saint-Thomas ne lui doit que son décor, plaqué en quelque sorte sur une structure qui remonte à la fin du 13e siècle, donc gothique. Les efforts déployés par le génial Dientzenhofer ne parviennent pas à nous le faire oublier. A l'intérieur, au premier coup d’œil, la pompe baroque est évidente, et les remaniements visibles. [...]

Eglise Ste-Ludmilla

L'église Sainte-Ludmilla (1888-1893) se trouve au centre de la jolie place de Namesti Miru. Flanquée de deux tours octogonales de 60 mètres de hauteur, ce sanctuaire néogothique fut dessiné par Josef Hocker. Le relief du tympan principal est l'œuvre du célèbre sculpteur Josef Mylsbek.

L'église Sainte-Ursule est un bel exemple d'architecture baroque du début du XVIIIe siècle. Sa façade a conservé ses sculptures originales et de magnifiques peintures décorent l'intérieur. Le restaurant du Couvent occupe le rez-de-chaussée du monastère.

Eglise St-Ignace

L'église Saint-Ignace, sanctuaire jésuite dédié à Ignace de Loyola, fondateur de l'Ordre, offre un exemple typique d'architecture baroque construit par la Contre-Réforme pour impressionner le peuple par le faste et la richesse du culte catholique. L'église fut élevée par Carlo Lurago puis par Bayer à la fin du XVIIIe siècle, sur le modèle du Gesu à Rome. D'aspect monumental sa façade est animée par une décoration en stuc, par des figures placées sur le portique et, tout en haut, dans une auréole [...]

Eglise St-Jacques

Située dans le quartier de la Vieille-Ville, l'église Saint-Jacques était à l'origine l'église gothique (XIVe siècle) du couvent des Frères mineurs. On la remania dans le style baroque après l'incendie de 1689 qu'auraient allumé des agents de Louis XIV. La transformation de l'intérieur, avec l'ajout de vingt autels latéraux est une superbe réussite et sa longue nef donne à l'église, dotée d'un orgue de grande facture, une excellente acoustique. Ne manquez surtout pas d'aller admirer ce qui est sans [...]

L'église Saint-Jean-sur-le-Rocher, malgré sa taille modeste mérite votre attention. C’est une œuvre audacieuse avec sa coupole centrale et ses deux flèches sur la façade occidentale. Construite en 1730 par Dientzenhofer, ne manquez pas d'admirer le bel escalier monumental extérieur réalisé par Schmidt pour une confrérie d'artisans de la Nouvelle-Ville. Les statues de la façade dues à Seeling datent de 1880. La statue en bois du maître-autel de Saint-Jean-Népomucène est le modèle sculpté par Jan Brokof [...]

Eglise St-Nicolas de la Vieille-Ville

L'Eglise Saint-Nicolas-de-la-Vieille-Ville est une église exceptionnelle qui vous replongera dans le baroque tchèque du 18e siècle. Dès le 12e siècle, il y avait ici une église dédiée à saint Nicolas -le patron des commerçants. Bien sûr, elle était romane. Celle qui est sous nos yeux est plus récente, elle est baroque et date de 1737. C’est à Kilian Ignaz Dienzenhofer, le grand architecte du baroque pragois que l’on doit sa construction. Avec Notre-Dame-de-Lorette et l’église Saint-Nicolas-de-Mala-Strana, [...]

Eglise St-Pierre-et-Paul

Edifiée à proximité du parc de Vysehrad, l'église Saint-Pierre-et-Paul a été fondée dans la seconde moitié du XIe siècle par Vratislav Ier. Souvent reconstruite, ce sanctuaire est de style néogothique depuis les années 1890. On ajouta ses deux tours en 1902. Remarquez à l'intérieur un sarcophage du début du XIIe siècle, supposé être celui de saint Longin, ainsi qu'une Madone de l'Humilité datant du XIVe siècle, qui représente la Vierge assise.

Galerie des Croisés

Cette galerie permet de découvrir les trésors du couvent de l'ordre des ""Croisés à l'Etoile Rouge"", les restes du pont Judith -le prédécesseur du pont Charles. Par ailleurs, des expositions temporaires y sont régulièrement organisées. Renseignez vous.

Galerie du Château

D'anciennes écuries furent aménagées en 1965 pour y présenter un ensemble d'œuvres d'art constitué à partir des vestiges de la collection royale commencée par Rodolphe II et malheureusement pillée par les Suédois en 1648. La galerie de peintures du château de Prague abrite notamment des toiles de Titien, Rubens, Guido Reni, Véronèse, Le Tintoret, Petr Brandl... A ne manquer sous aucun prétexte.

Gare Centrale

Elevée de 1901 à 1909 sur des plans de Josef Fanta, elle présente une réelle unité de conception. Les tours et l'arcade centrale conférant à l'ensemble une force plastique rare. Les décorations sculptées de la façade sont de Saloun. La gare centrale ne se trouve qu'à cinq minutes à pied du centre ville. Agrandie dans les années 1970, cet édifice de style Art nouveau est propre et fonctionnel: il propose en sous-sol une consigne bon marché ouverte 24h/24.

Grand Hôtel Europa et Hôtel Meran

L’Hôtel Europa -sur la place Venceslav- est l’un des édifices les plus prestigieux de la Sécession pragoise. L'hôtel le plus beau et sans doute le plus connu de Prague arbore une superbe décoration Art nouveau avec sa splendide façade aux motifs floraux couronnée de nymphes dorées. Le café-terrasse, au rez-de-chaussée du Grand hôtel Europa, est une attraction à lui tout seul où les verreries, les lambris, les miroirs et les lustres, parfaitement disposés comme sur une partition, confèrent à l'ensemble [...]

Hôtel de Ville de la Nouvelle Ville

L'hôtel de ville de la Nouvelle Ville occupe toute la partie nord de la place Karlovo. Edifié en 1377, l'édifice a été le théâtre des premières défenestrations envers les catholiques en 1419 mais par les Hussites de Prague. La défénestration de catholique est donc une longue habitude Pragoise puisqu'elle recommencera 2 siècles plus tard. Le magnifique hall d'entrée à deux nefs date de cette époque. Le bâtiment connut de nombreux ajouts jusqu'en 1784 où il devint un tribunal et une prison après la [...]

Hôtel de Ville Juif

Construit à la fin du XVIè siècle, l'hôtel de ville juif fut ensuite remanié en 1763 dans le style rococo. Il est l'un des rares monuments qui ont survécu aux travaux d'assainissement de ce quartier médiéval, entrepris au début du XXè siècle. Le rôle joué par la communauté juive dans la défense de la ville lors de l'invasion suédoise de 1648 lui gagna l'autorisation exceptionnelle d'ériger une tourelle munie d'une cloche et d'horloges sur leur hôtel de ville. Observez attentivement celle du pignon [...]

Bordant la face sud de l'église Notre-Dame-des-Neiges, le jardin franciscain est un véritable havre de paix et de recueillement au cœur d'un quartier très touristique. Ancien jardin médicinal d'un couvant franciscain, les herboristes amateurs pourront y découvrir des centaines de plantes cultivées par les moines au XVIIè siècle pour leurs préparations.

Bien protégé derrière ses hauts murs blancs, le parc Vojan est un véritable havre de paix. Planté par les sœurs du couvent des Carmes au XVIIè siècle, vous pourrez profiter de la quiétude des deux chapelles édifiées par la congrégation et qui ont miraculeusement survécue. L'une est consacrée au prophète Elie et prend les apparences d'une grotte, évocation de celle du mont Carmel, en Palestine. La seconde, dédiée à Sainte-Thérése, fut édifiée par les religieuses en remerciement d'avoir vu leur monastère [...]

Jardins Royaux

Créés en 1535 pour Ferdinand Ier, par l'architecte Spatio et l'horticulteur Francesco, les jardins royaux sont l'une des plus belles réalisations de la Renaissance d'Europe centrale. De nombreuses fois modifiés depuis leur création, certains éléments de l'architecture du XVIè siècle ont été miraculeusement préservés, notamment le Belvédère et le Jeu de Paume de 1569. On y cultivait des arbres exotiques (figuiers, pamplemoussiers) ainsi que les premières tulipes, qui feront la fortune des Pays-Bas. [...]

Jardins de Vrtba

Le jardin de Vrtba porte le nom de l'aristocrate qui en décida la création au début du 18ème siècle. La composition du jardin est basée sur l'échelonnement des terrasses. On passe d'une terrasse à l'autre au moyen de petits escaliers, des petits kiosques se cachent dans la végétation et une armée de statues veille sur cet envoûtant théâtre végétal. Alors il faut monter, gravir les terrasses, une par une, s'amuser de tant de liberté comme on le faisait sans doute déjà au 18e siècle. Monter encore, [...]

Palais et jardins Wallenstein

Le Palais Wallenstein accueille le Sénat de la République Tchèque et des expositions temporaires. Mais on peut visiter et flâner librement dans les jardins et visiter la très belle loggia qui s'y trouve. On y accède par les arcades, sous le palais. Bien qu'il s'étende devant un bâtiment baroque, le jardin garde la rigueur de la Renaissance. Avec sa fontaine de Vénus et ses parterres géométriques, il a gardé l'aspect qu'il avait quand son premier propriétaire dînait dans l'imposante grotte de la Sala [...]

Jeu de Paume

Le Jeu de Paume construit par Bonifaz Wohlmut (1569) au cœur des jardins royaux présente une étonnante façade entièrement couverte de sgraffites Renaissance, représentants les allégories des sciences, des vertus et des éléments terrestres. Ce bâtiment servit de jeu de paume, d'écuries royales puis d'entrepôt militaire. Détruit lors de la Seconde Guerre mondiale, il est reconstruit à l'identique puis utilisé comme bâtiment officiel.

La Colline de Pet?ín

Une forêt s'étendait jadis de la Montagne Blanche jusqu'à la colline de Petrin dont le sommet s'élève à 318 mètres d'altitude à l'ouest du quartier de Malastrana. Des vignobles couvraient son flanc sud au XIe siècle, mais des jardins et des vergers les avaient pour la plupart remplacés au XIXe siècle. Pour rejoindre la colline, il suffit d'emprunter le funiculaire. Arrivé en haut, vous ne pourrez manquer l'insolite copie miniature de la tour Eiffel, appelée le Belvédère, élevée pour l'Exposition [...]

La Maison des deux Soleils

La Maison ""Aux deux Soleils"" -au N°47 de la rue Nerudova- est l'une des plus connues du quartier. Elle date de la fin du 17e siècle et porte ce nom à cause des deux soleils qui ornent sa façade. Mais si la Maison ""Aux deux Soleils"" est aussi très connue des Pragois, c'est qu'elle vit naître Jan Neruda, un écrivain tchèque du 19e siècle. Une plaque a été déposée sur la façade : ""Jan Neruda (1834-1891)"". Jan Neruda était avant tout journaliste et une grande partie de son œuvre est née de cette [...]

Lapidárium

Situé au sein du parc Stromovka, le grand Lapidarium du Musée national abrite une intéressante collection de sculptures qui vont du XIe au XIXe siècle, et notamment des œuvres originales de Charles Bridge. Le bâtiment néo-Renaissance fut reconstruit en 1907 dans le style Art nouveau et décoré de sculptures en relief de grandes figures de l'histoire tchèque.

Les Jardins du Château

C'est seulement en 1920 que le réaménagement de ces jardins fut décidé, sous la direction de Josef Pleçnik. Il voulut créer deux nouveaux jardins, le jardin sur les Remparts d'abord, puis dans son prolongement le jardin du Paradis. Le Jardin sur les Remparts est très original et grâce à tout un ensemble d'aménagements le long des remparts, il offre des points de vue très originaux sur la ville. Le mieux est de s'y promener en sachant que vous y trouverez une volière, un obélisque, une pyramide, une [...]

Maison STORCH

Une surprenante peinture de Saint-Venceslas à cheval (fin XIXe siècle) par Mikulas Ales décore la maison Storch. Ce bâtiment néo renaissance de la fin du XIXe siècle construit sur l'emplacement d'une maison gothique se trouve sur le côté sud de la place de la Vieille ville et est également connu sous le nom de maison à la Vierge de pierre.

Maisons Cubistes

Au tournant du XXè siècle, la reconstruction du quartier juif donne aux pragois l'occasion de mettre en pratique les esthétiques qu'ils défendaient. Si beaucoup d'immeubles élevés à cette époque présentent d'exubérantes décorations Art nouveau, celui qui fait le coin de Bilkova et d'Elisky Krasnohorske, bâti de 1919 à 1920 pour une coopérative d'enseignants, n'est orné en façade que de quelques motifs géométriques répétés. C'est un exemple d'architecture cubiste, école qui ne rencontra pas d'écho [...]

Musée de la ville de Prague (et Maquette de Praque de Langweil)

Le Musée de la Ville de Prague, injustement déserté des visiteurs, est une excellente introduction à la découverte de la capitale tchèque. Installé dans un bâtiment néo-Renaissance (fin XIXe siècle). La façade, richement ornementée, et les murs intérieurs, décorés de peintures, évoquent des épisodes qui marquèrent la ville. Les premières salles présentent des statues d'époques romanes et gothiques, des éléments de fresques romanes et des enluminures, ainsi que des maquettes et objets divers, classés [...]

Mémorial National

Au nord de Vinohrady, sur la butte de Zizkov, se trouve le Mémorial national achevé en 1932, et imposant symbole de la lutte pour l'indépendance du peuple tchécoslovaque. A l'intérieur, des mosaïques retracent les grandes heures de l'histoire nationale. Après avoir servi de mausolée à Klément Gottwald et à d'autres dirigeants communistes, le bâtiment a été cédé au Musée national qui envisage l'ouverture en 2009 d'un musée consacré à l'histoire tchèque moderne. Devant, s'élève l'impressionnante statue [...]

Montagne Blanche

La célèbre bataille de la Montagne Blanche, livrée le 08 novembre 1620, vit s'opposer les deux principales communautés de Prague : les protestants et les catholiques. Ces derniers triomphèrent et élevèrent une chapelle sur le champ de bataille. Elle s'agrandit au début du XVIIè siècle pour devenir l'église Notre-Dame-de-la-Victoire que décorèrent de grands artistes baroques, notamment V.V. Reiner qui réalisa la fresque de la coupole au dessus de l'autel de Sainte-Rosalie. A proximité s'élève un étonnant [...]

Musée Alfons Mucha

Le Musée Alfons Mucha est un petit musée mais il donne une idée de l’art de Mucha, le fils du pays. On peut y voir des affiches, surtout de Sarah Bernhardt, dont il fut l’artiste attitré, des croquis, esquisses, quelques peintures à l’huile et en prime une peinture de Paul Gauguin en caleçon jouant de l’harmonium !

Musée des Arts Décoratifs

Le Musée des Arts Décoratifs regroupe des collections depuis la fin du 19ème et abrite certainement les plus belles d'Europe Centrale. Vous trouverez des pièces françaises, italiennes et surtout Tchèques qui vont de l'antiquité jusqu'au 20ème siècle. Tissus, tapisseries, vases, verres, bijoux et pièces d'orfèvrerie. Attardez vous sur les bijoux et objets ""art nouveau"".

Musée du cubisme Tchèque dans la Maison à la Madone Noire

Réalisée par Josef Gocar en 1911-1912, la maison avant-gardiste de la Madone Noire, à l'angle de la rue Celetna et d'Ovocn trh. est un exceptionnel témoin architectural du style cubiste. Depuis 1994, vous pouvez y découvrir une intéressante exposition sur le cubisme tchèque (peinture, arts décoratifs, architecture). Vous pourrez reprendre des forces en vous installant au 1er étage, au café Orient, ouvert en 2005.

Musée Dvo?ák - Villa Amerika

Plus connu sous le nom de villa Amerika, le pavillon d'été construit pour le comte Michna de Vacinov est une très belle réalisation de Dientzenhofer et constitue l'un des plus jolis édifices baroques profanes de Prague. La villa ocre et crème, d'une grande élégance possède un toit à deux étages et une lucarne surplombant la saillie formée par le centre de la façade. La décoration intérieure est surtout intéressante pour les fresques de Schor de 1720. La villa offre aujourd'hui un écrin superbe aux [...]

Musée National des Techniques

Les collections de machines constituent le principal intérêt du musée national des Techniques. Témoignage concret et souvent pittoresque des progrès effectués depuis la révolution industrielle, elles font partie des plus importantes d'Europe. Le hall principal, emplit de vieilles locomotives, d'anciennes bicyclettes, de voitures, d'aéroplanes et même d'une montgolfière est naturellement le plus visité. Avec des milliers d'objets exposés, le département cinématographique et photographie mérite aussi [...]

Musée Smetana

Sur la passerelle Novotny, tout près de la tête du pont, se trouve l'exceptionnel musée Smetana, logé depuis 1936 dans un bâtiment de style néo-Renaissance de 1885. Il est orné des scènes figurant le combat contre les Suédois sur le pont Charles, en 1648. La riche collection de documents, lettres, partitions et instruments évoquent la vie et l'œuvre de Bedrich Smetana, père de la musique tchèque et source d'inspiration du réveil national. Célèbre dans le monde entier pour son cycle de poèmes symphoniques, [...]

Musée Tchèque de la Musique

Les mélomanes ne manqueront pas le musée tchèque de la Musique qui rassemble depuis 2005 des centaines d'instruments de musiques anciens de grandes valeurs, sur plusieurs niveaux. Des écouteurs disposés tout le long de l'exposition permettent d'apprécier les enregistrements originaux. Ce musée a pour ambition non seulement de présenter de superbes instruments, mais aussi d'explorer les liens entre l'homme et la musique. Cette remarquable collection occupe l'ancienne église baroque Saint-Marie-Madeleine, [...]

Rue Nový Svet

Au 17e siècle, le quartier était habité par une population de serviteurs travaillant au Château. De ce passé, la rue Novy Svet a conservé une apparence modeste. D'un coté, vous trouverez un muret qui donne sur les jardins du Château et de l'autre il y a ces jolies petites maisons qui font rarement plus d'un étage. Par exemple, la maisonnette rose qui se trouve au N°6, est ""la plus petite maison de Prague"". Mais ne vous y trompez pas: c'est la rue branchée par excellence. Ecrivains et artistes vivent [...]

Palais Adria

Réalisé par Josef Zasche et Pavel Janak en 1925, le palais Adria, idéalement situé sur la place Jungmann, à proximité de la dynamique place Venceslas, témoigne de l'inventivité des architectes pragois du début du XXè siècle, s'inspirant des palais vénitiens de la Renaissance italienne. Le commanditaire en était une compagnie d'assurances italienne, la Riunione Adriatica di Sicurta.Le palais Adria abritait jadis le théâtre de la Lanterne magique où se réunissait le Forum civique de Vaclav Havel aux [...]

Palais Bretfeld

Le Palais Bretfeld fut réalisé par Jean-Joseph Wirch en 1765 et sa façade retient peu l'attention. En cela, on voit que les temps ont changé: fini les façades immenses ou clinquantes des soldats victorieux du 17ème. Le 18ème, c’est l'époque de la conversation, celle des salons littéraires, de la philosophie dans le boudoir. Du coup, puisque les conversations devaient aller dans la profondeur des choses, le clinquant d’une façade aurait été un signe de peu de finesse de son habitant. Et, à la fin [...]

Palais Bucquoy

Le palais Bucquoy, actuelle ambassade de France, est situé sur la charmante petite place du Grand Prieur. La très longue façade est animée en son centre par un avant-corps plus décoré, d'ailleurs couronné par un tympan percé d'un œil-de-bœuf, une sorte de lucarne ovale. Entre les pilastres, il y a deux rangées de fenêtres décorées avec d'élégantes guirlandes composées de lignes contournées, curvilignes. C'est le style ""rocaille"". Parmi les hommes illustres qui sont venus au Palais Buquoy, il faut [...]

Palais du Burgrave

Le palais du ""Burgrave suprême"", au milieu des terrasses de cafés, est bien modeste, et n’a pas –loin s’en faut- la pompe de ceux de la place du Château ! Mais, il ne faut pas trop se fier aux apparences. Car le titre de ""Burgrave suprême"" était très prestigieux encore au 19e siècle. Derrière ce titre pompeux se cache le personnage le plus important du pays après le roi. Le Burgrave représente officiellement le roi en son absence. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les Habsbourg ne passèrent [...]

Palais Clam-Gallas

Proche de Male Namesti, le palais Clam-Gallas est l'une des plus importantes réalisations pragoises de l'architecte viennois Fischer von Erlach, qu'il conçut vers 1700 pour l'ambassadeur de l'empereur à Prague. Ses portails grandioses, encadrés de statues d'Hercule par Matyas Braun, donnent une idée de la somptuosité de l'intérieur baroque. Ne manquez pas le magnifique escalier intérieur, considéré comme l'un des plus beaux de la ville. Beethoven interpréta plusieurs de ses œuvres dans le théâtre [...]

Palais de l'Industrie

Le palais de l'Industrie, aujourd'hui palais des Congrès, chef-d'œuvre de fer et de verre qui anticipe sur l'Art nouveau, fut le fleuron de l'Exposition de 1891, avec ses 208 m de long et ses 13000 m². Réalisé par les architectes Münzberger et Prasil, ne manquez pas d'admirer l'immense verrière en arcade qui pèse cinq cents tonnes.

Palais Goltz Kinski

Le Palais Goltz-Kinski est un palais baroque qui empiète sur la place de la Vieille-Ville. La façade est divisée en 5 parties soulignées par deux frontons portés par des pilastres monumentaux. Elle est décorée de stucs et il y a aussi des statues de Platzer pour couronner l’ensemble. C’est ici que le 25 février 1948, Klement Gottwald, le dirigeant du parti communiste tchèque annonça le « Coup de Prague », c’est-à-dire la prise du pouvoir par les communistes. Et très logiquement, c’est encore au balcon [...]

Palais Lichtenstein

L'immense palais Liechtenstein occupe tout le côté ouest de la partie haute de Malostranske namesti, en face de l'église Saint-Nicolas. A cet emplacement s'élevaient, jusqu'au début du XVIIè siècle, cinq maisons différentes, que les Liechtenstein acquirent progressivement après la victoire de la Montagne Blanche. Elles furent transformées en palais après 1638. Celui-ci fut remanié en 1791 par Mathias Hummel. On lui doit la superbe façade néo-classique. En 1918 s'y déroula la partie militaire du coup [...]

Palais Morzin

Le palais Morzin fut réalisé par Santini Aichl en 1714 et est une preuve de son génie. Santini-Aichl place la façade du palais à l'endroit même de la courbure de la rue. Par ailleurs, la façade est très originale avec sa division en trois parties : deux portails et un balcon au milieu. Au-dessus des portails vous voyez deux bustes de personnages. Ce sont des personnifications. Sur le portail de gauche, c'est la Nuit et sur celui de droite, le Jour. Mais le plus beau morceau de sculpture de cette [...]

Palais Nostiz

Le Palais Nostic est monumental car il devait refléter le rang de Johann Hartwig Nostic qui était devenu le second personnage du Royaume, après l'empereur. Le palais se compose de 4 corps de logis et de deux cours intérieures. Sa façade est étirée, massive et au fond assez épurée. Elle est rythmée par une multitude de fenêtres jumelées et par 12 pilastres monumentaux. En passant devant, jetez un œil aux chapiteaux assez curieux qui couronnent les pilastres: ce sont comme des masques grimaçant.

Palais Sternberg

On accède au palais Sternberg par un corridor qui longe le palais archiépiscopal. L'édifice tel qu'il apparaît aujourd'hui s'inscrivait à l'origine dans un projet plus ambitieux, jamais abouti. Le bâtiment est remarquable par son pavillon elliptique donnant sur le jardin. Il abrite les très riches collections d'Art ancien européen (XIVe-XVIIIè siècles) de la Galerie nationale. Les écoles italiennes et du nord de l'Europe y sont largement représentées et comptent des œuvres majeures. Parmi les grands [...]

Palais Thun-Hohenstein Kolowrat

Le Palais Thun-Hohenstein-Kolovrat achevé en 1725 est une des nombreuses réalisations de l'architecte Santini-Aichl. Ici, la difficulté pour l'architecte était de capter le regard des passants dans une rue en pente et étroite, sans recul. Car, quoi de plus inutile à Prague qu'un palais discret ! Il opta donc pour une longue façade dépouillée mais littéralement coupée en deux par la présence au centre d'un portail monumental flanqué d'un couple d'aigles monstrueux et agités réalisés par le sculpteur [...]

Palais Trója

A la fin du XVIIè siècle, l'architecte français J.B. Mathey s'inspira des villas Renaissance italiennes pour construire le palais Troja pour le comte Sternberg. C'est l'une des plus séduisantes résidences d'été de Prague. Située au pied de hauteurs dominant la Vltava, elle s'ouvre sur un jardin à la française dont les lignes de fuite aboutissent à un escalier monumental orné de plus de vingt sculptures. A l'intérieur, des fresques vantant avec extravagance la loyauté de la famille Sternberg aux Habsbourg [...]

Palais Veletržní (Musée d'Art Moderne et d'Art Contemporain)

Installé dans l'ancien palais d'Exposition, le musée d'Art moderne et contemporain présente les riches collections d'art tchèque et européen de la Galerie nationale. L'édifice, emblématique de l'architecture fonctionnaliste, a été construit d'après les dessins de Tyl et Fuchs en 1925-1929. Complètement rénové après l'incendie de 1974, il est depuis 1995, l'un des lieux d'exposition de la Galerie nationale. Les grands courants artistiques européens des XIXe et XXè siècles y sont représentés de façon [...]

Parc de Letná

Sur la rive de la Vltava opposée au quartier juif, le vaste plateau où se rassemblaient jadis les armées sur le point d'attaquer le château de Prague a été aménagé en parc public, appelé parc de Letna, au milieu du XIXe siècle. Depuis le quai, vous trouverez un escalier de granit qui vous permettra d'atteindre la terrasse où un métronome géant remplaça une statue colossale de Staline, dynamitée en 1962. Prenez le temps d'aller voir le très beau pavillon Hanavsky. Structure néobaroque en acier construite [...]

Parc Kampa

Le parc de Kampa, sur l'île du même nom, est une sorte d'oasis de calme en plein Prague. En fonction des saisons, les parterres du parc se revêtent de couleurs allant du vert à l'or, sans parler de ce manteau neigeux qui chaque année habille la ville de Prague vers le mois de décembre. Allez-y! Découvrez-le et promenez-vous le long du muret qui sépare le parc des berges de l'île de Kampa.

Parc Stromovka

Ancienne réserve de chasse royale, le parc Stromovka est l'un des plus beaux de Prague. Ouvert au public depuis 1804, il abrite le grand Lapidarium où vous pourrez admirer des sculptures qui vont du XIe au XIXe siècle. Non loin, se trouve le très intéressant palais Veletrzni (Musée d'Art moderne et contemporain) qui présente l'art tchèque et européen de la Galerie nationale, ainsi que le gigantesque palais de l'Industrie qui accueil aujourd'hui le palais des Congrès.

Pavillon Hanavsky

Situé à l'ouest du parc de Letna, le pavillon Hanavsky fut construit par Otto Hieser pour l'Exposition du Jubilé en 1898. Son style néobaroque n'est pas très éloigné du Jugendstil. Il fut offert en présent par le prince de Hanau à la ville de Prague. L'endroit abrite aujourd'hui un restaurant très connu. C'est au pied de ce pavillon que s'ouvrit la première piscine municipale.

Santa Casa

La Santa Casa (maison sainte) est au cœur du sanctuaire de Notre-Dame-de-Lorette. C'est une réplique d'un sanctuaire italien (à Loreto) qui, selon la légende, serait la maison de la Vierge transportée par des anges en 1294. Celle que vous pouvez admirer à Prague affirmait la victoire des catholiques en célébrant le culte de la Vierge, après la bataille de la Montagne Blanche en 1621. Construit grâce à l'argent de la princesse Benigna de Lobkowicz, sa superbe façade, œuvre du célèbre Dientzenhofer, [...]

Synagogue Espagnole

La première synagogue de Prague, connue sous le nom de Vieille Ecole, s'élevait à cet endroit. Elle était au XIe siècle le centre de la communauté juive de rite oriental. Il ne reste rien de la Vieille Ecole et le sanctuaire actuel date de la seconde moitié du XIXe siècle. L'extérieur mêle styles mauresque et Renaissance et possède à l'intérieur une riche décoration en stucs inspirée de celle de l'Alhambra de Grenade, d'où le nom de synagogue Espagnole. Autrefois fermée au public, elle abrite aujourd'hui [...]

Synagogue Maisel

Financée par Maisel dans les années 1570, la synagogue Haute communiquait à l'origine avec l'hôtel de ville juif. Le sanctuaire ne reçut sa propre entrée et son escalier qu'au moment de leur séparation au XIXe siècle. La salle principale, située au premier étage, d'où son nom de synagogue Haute, a conservé son plafond à voûtes et sa décoration magnifique de stucs Renaissance. Vous pourrez y admirer de splendides rideaux destinés à être suspendus dans la partie antérieure des tabernacles, au contact [...]

Synagogue Klaus

De style haut baroque, la synagogue Klaus présente une remarquable voûte en berceau richement décorée de stucs. Elle abrite aujourd'hui, outre une collection de manuscrits et d'imprimés en hébreu, une exposition retraçant l'histoire des traditions juives en Europe centrale depuis le début du Moyen Age. De nombreux personnages importants de la communauté juive de Prague y apparaissent comme Rabbi Löw qui, selon la légende, aurait donné vie au XVIè siècle au célèbre golem. Adjacente à la synagogue, [...]

Synagogue Pinkas

Fondée en 1479 par le rabbin Pinkas et agrandie en 1535, la synagogue Pinkas était initialement bâtie en style gothique tardif, mais fut remaniée en 1625. La voûte a conservé, malgré tout, son caractère de gothique flamboyant. Une galerie pour les femmes y fut ajoutée au XVIIè siècle. La synagogue abrite une mikva, ou bain rituel, datant du Moyen Age. Depuis 1959, elle est un émouvant mémorial aux juifs de Bohême et de Moravie assassinés dans les camps d'exterminations nazis. Ses murs sont couverts [...]

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 |