Les lieux touristiques en Syrie



Ancienne ville de Damas

Capitale de la Syrie fondée au IIIe millénaire av. J.-C., Damas est l'une des plus anciennes villes du Moyen-Orient. Au fil des siècles, elle connut l'influence de nombreuses civilisations telles les assyriens, les perses, grecs, séleucides, romains et arabes. Elle fut surtout l'un des berceaux du christianisme et vit notamment Saint Paul, ancien persécuteur des Chrétiens, prononcer ses premières prédications. [...]

Krak des Chevaliers

L'un des plus incroyables vestiges de château fortifié médiéval, le Krak des Chevaliers est posé au sommet d'une colline de 750 mètres de haut, dominant totalement la vallée autour. Le site fut exploité militairement depuis des siècles quand les premiers croisés arrivent sur le site en 1099, et les Kurdes qui occupaient la forteresse furent expulsés. C'est Tancrède de Hauteville, régent d'Antioche, [...]

# 3/78 : Les norias

Les norias - ou nours - sont d'immenses roues pouvant aller jusqu'à vingt mètres de diamètre et qui permirent de détourner les eaux du fleuve Oronte pour les amener à irriguer l'intérieur des terres. Les plus anciennes datent des XIVème et XVème siècles. Des petites caisses en bois, placées à equidistance les unes des autres, se remplissaient au fur et a mesure que la roue tournait et après cela, une [...]

Si vous aimez les avions militaires et les tanks rouillés, pourquoi pas ? On accède au musée de l'armée de Damas par la cour de la mosquée Tekkiyeh-Soulaymaniyé, c'est pourquoi les jardins de celle-ci présentent des engins de guerre.

Ananie était l'un des premiers disciples du Christ et il est notamment connu pour avoir rendu la vue à Paul qui l'avait perdu lors de son illumination sur la route de Damas. Ne vous étonnez du fait que cette chapelle du sud-est de la vieille ville soit en sous-sol puisqu'il s'agit en fait de l'ancien niveau de Damas ! Dans cette crypte voutée, vous pourrez admirer une bande-dessinée côté transept droit. [...]

# 6/78 : Shahba

Shahba est une ville romaine, la seule véritable ville romaine de Syrie d'ailleurs, située à 90 kilomètres au sud-est de Damas, pour la situer. Elle fut entièrement édifiée par un dénommé Philippe l'Arabe, lequel vit le jour dans la région et fut surtout l'un des rares empereurs romains d'origine syrienne. Il régna entre 244 et 249 après Jésus-Christ. Et ce qu'il faut savoir, c'est que le nom originel [...]

Ce musée, qui a été construit sur le site d'une ancienne villa, est particulièrement intéressant de par ses mosaïques puisqu'il en contient six des plus belles de toute la Syrie et qui ont été admirablement conservées avec ça. Le travail est si fin et si coloré que ça en est presque émouvant ! Parmi les scènes représentées, on trouve la légende de Thétis, déesse de la mer, le mariage de Dionysos et [...]

Les thermes de Shahba se situent juste en face du musée et sont assez impressionnants si on les compare à la taille de la ville. Le caldarium notamment, autrement dit la salle chaude, possède des dimensions remarquables. L'aqueduc qui alimentait ces thermes est situé à 15 kilomètres de là et il est d'ailleurs encore en partie visible. En examinant bien les murs, les sols, les trous, les longues encoches [...]

# 9/78 : Seraya

Le mot Seraya vient en fait du turc et signifie 'palais' mais dans la ville de Qanawat, située à une quinzaine de kilomètres de Shahba au sud de Damas, il désigne des temples du IIIème siècle transformés en églises à l'époque byzantine, c'est-à-dire à partir des IVème et Vème siècles. Les Chrétiens ont su admirablement réutiliser ce qui était déjà présent afin de le détourner à leur avantage : ainsi, [...]

Suweida, c'est la capitale des Druzes de Syrie et c'est à l'entrée de la ville que se trouve le musée dont nous voulons vous parler. A l'intérieur, vous pourrez admirer différents arts de la région, découvrir comment se fait la production viticole ou encore quelles sont les traditions populaires. Par exemple, on y trouve des sculptures de basalte, ce qui assez remarquable car le basalte est un matériau [...]

Rien que pour son théâtre, Bosra vaut le détour. Car celui-ci a des proportions énormes - il pouvait contenir 12 000 spectateurs assis et quelques milliers d'autres debout, ce qui montre l'importance de cette ville à l'époque - et est particulièrement bien conservé. Il faut dire qu'une petite toilette lui a été nécessaire pour se montrer tel qu'il est aujourd'hui car au fil des centaines d'années, [...]

La cathédrale de Bosra, qui fut édifiée en 512 par l'évêque de la ville, relève de l'expérience architecturale puisqu'elle fait partie d'une série de constructions ayant servi à mettre au point la tradition architecturale byzantine qui se résume comme suit : un cercle dans un carré, autrement dit, le choeur enveloppé par les murs extérieurs, et un cercle sur un carré soit un dôme sur ses quatre piliers. [...]

Tout comme sa voisine la cathédrale, la basilique de Bosra n'a pas de quoi fouetter un chat. Mais si vous êtes là alors pourquoi passer à côté sans la remarquer ? Sachez qu'à l'origine, c'est-à-dire au IIIème siècle, le bâtiment était un édifice civil romain avant que les Byzantins ne le transforment en église en le soulevant. Si vous observez la basilique attenivement, vous découvrirez une croix, [...]

# 14/78 : Le hammam Manjak

Le hammam de la ville de Bosra, nommé Manjak, marque en quelque sorte l'apogée de la cité puisqu'il a été construit en 1372 alors que les pélerins en route pour la Mecque étaient encore incroyablement nombreux. Mais peu de temps après, l'activité de Bosra chuta en même temps que son déclin se stoppèrent les remarquables constructions. On distingue encore les deux halls d'entrée et on imagine parfaitement [...]

# 15/78 : La mosquée d'Omar

Saviez-vous que la mosquée Omar, qui se trouve a Bosra en Syrie, est une des plus anciennes de tout l'Orient ? Elle a en effet été édifiée au début du VIIIème siècle sur les vestiges d'un ancien temple romain. A l'origine, elle n'était pas aussi grande que ce que l'on peut voir aujourd'hui puisque c'est au XIIIème siècle, sous le règne des Ayyoubides, qu'elle fut agrandie et adopta la forme qu'on lui [...]

# 16/78 : Homs

Homs est une ville d'un million d'habitants ce qui en fait la troisième ville de Syrie. C'est une grande cité industrielle qui à dire vrai n'a pas grand intérêt touristique mais cette ville est parfois une étape sur le chemin qui sépare Damas de Alep. Et il faut savoir que si nous sommes les spécialistes des blagues belges, eh bien les Syriens sont spécialisés eux en histoires drôles concernant les [...]

Le krak des chevaliers, qui se dresse sur une colline à l'extrémité du djebelAn-Sariyeh est une vraie merveille de l'architecture à vocation militaire et il est d'ailleurs classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Son état de conservation est remarquable et s'il est aussi célèbre au Proche-Orient, c'est qu'il fut l'une des dernières places fortes des Croisés. Pour visiter le krak dans les meilleures [...]

# 18/78 : Hama

Hama

Hama est la quatrième ville du pays mais elle est très réputée à cause des immenses roues (norias) qui se dressent là et qui servaient autrefois à apporter l'eau de l'Oronte aux terres des environs. Certaines peuvent toujours être tournées mais cela se fait dans un grincement sonore quelque peu crispant ! Il se dit que la ville serait un peu plus conservatrice aussi que le reste du pays et les femmes [...]

# 19/78 : Le palais Al-azem

Au bord de l'Oronte, dans la partie historique de la ville, se situe le palais al-Azem, qui fut construit au XVIIIème siècle par Assad Pacha al-Azem, le gouverneur d'Hama jusqu'en 1742. Le palais est divisé en deux parties distinctes, le selamlek, côté réservé aux hommes et le haremlek, lui réservé à la gent féminine. C'est d'ailleurs par là que débute la visite et plus particulièrement par la cour [...]

# 20/78 : Le musée d'Hama

Le musée d'Hama vous permet de comprendre la région puisqu'ici, c'est l'histoire de Hama depuis le néolithique qui vous ai compté et ce jusqu'à la période arabo-islamique. Et pour illustrer la théorie, quoi de mieux que des vestiges, des objets de la vie courante... Une première salle est consacrée à l'âge de pierre, une deuxième à celui du fer, une suivante retrace la période classique avec des bijoux, [...]

# 21/78 : Le qsar ibn-Wardan

A environ soixante kilomètres au nord-est de Hama se situe le qsar ibn-Wardan, en pleine steppe. C'est l'empereur byzantin Justinien qui le fit bâtir en 564 avec pour idée en tête de restituer sa grandeur à l'empire. D'où l'élégance de l'édifice. Le palais a pas mal été restauré comme vous pourrez le constater en arpentant ses nombreuses pièces voutées et son église.

# 22/78 : Tartous

Tartous est située sur les bords de la Méditerranée et sa longue jetée rocheuse pourrait presque nous faire croire à Cannes à ceci près qu'ici, pas de plage ! Hotels, bar, boites, restos... Tartous ne manque de rien et peut se targuer d'être un vrai lieu de villégiature. Sa vieille ville, qui fut autrefois une forteresse bien robuste, est aussi agréable pour une promenade au milieu de vieilles pierres. [...]

# 23/78 : L'île d'Arouad

Rien que parce que l'île d'Arouad est la seule île appartenant à la Syrie, elle mérite d'être notifiée. Mais ce petit bout de terre de 800 mètres sur 500 vaut le détour pour son charmant village où déambuler dans les étroites ruelles, son chateau et sa muraille byzantine. Pêcheurs, chantiers navals, bateaux qui vont et qui viennent... L'île d'Arouad offre décidément un bien beau coin pour se perdre.. [...]

Le château d'Al-Marqab aurait été construit au Xième siècle par des musulmans avant de tomber aux mains d'une famille franque qui le transforma en forteresse. Pourtant, trop gourmande en projets, elle doit le céder aux chevaliers de l'Hospital en 1186 car les moyens viennent à lui manquer. Et c'est finalement le sultan Qalaoun qui délogea les Croisés en 1285. Cette batisse médiévale, rénovée petit [...]

# 25/78 : Ugarit

Ugarit ou Ras Shamra est un sit archéologique pour lequel il vous faudra prendre un guide qui fera parler les vieilles pierres pour vous, sans quoi, la visite pourrait manquer d'intérêt. Et pourtant, ce grand palais datant de l'âge du bronze, qui a la particularité d'avoir été construit tout en pierres, recèle une histoire passionnante vieille de plusieurs millénaires. Les origines de cette sorte de [...]

Le château de Saladin est le plus grand château médiéval du Proche-Orient et c'est grâce à ses cinq hectares qu'il peut prétendre détenir ce titre. Le château, que l'on appelle également château de Saône est classé au patrimoine mondial de l'Unesco et si ses vestiges sont d'une valeur historique certaine, c'est surtout le site naturel dans lequel il est implanté qui marque les esprits. Ce n'est pas [...]

Le musée archéologique est la véritable valeur ajoutée de la ville de Maarat-Al-Noman notamment pour les amateurs de mosaïques puisqu'il renferme une très riche collection datant du IIIème au VIème siècle. Dans quatre salles, sont repartis des poteries, des sculptures, des pièces de monnaie, des lampes à huile, de la verrerie. A force d'observer l'art de la mosaïque en ces murs, on constate une certaine [...]

# 28/78 : Sergilla

Sergilla fait partie de ce que l'on appelle les villes mortes de Syrie, lesquelles se situent dans un rayon de quatre vingt kilomètres autour d'Alep et sont donc d'anciennes cités romaines, byzantines ou arabes. Autrefois, ces villes étaient riches pour la plupart mais elles n'auront pas survécu aux caprices du temps qui se sont traduit par des tremblements de terre, des épidémies, des invasions ou [...]

# 29/78 : Ebla

Ebla est une visite à ne pas négliger en Syrie pour les férus d'histoire car elle est considérée comme la troisième merveille préclassique du pays, Mari et Ugarit lui ayant volé les deux premières marches du podium. Les archéologues considèrent que c'est ici, à Ebla, que se trouvent les preuves du prestige de la civilisation syrienne. Pour autant, étant donné que peu de vestiges ont été mis au jour [...]

# 30/78 : Al-Bara

Non loin de Sergilla se situe Al-Bara, une autre de ces villes mortes de Syrie mais celle-ci est disséminée en pleine nature. C'est au IVème siècle que Al-Bara se développa avant de connaître un véritable apogée au Vème et VIème siècles. Et le commerce devait être sacrément fructueux car celle considérée comme la plus vaste cité morte de ce plateau calcaire possède des constructions luxueuses et notamment [...]

A soixante kilomètres à l'ouest d'Alep se situe Qalb-Loze, un village druze très mignon, dommage qu'il soit si mal indiqué ! Mais il est bien de s'enquiquiner un peu pour le trouver car c'est ici que se dresse celle que l'on appelle à juste titre 'La plus ancienne basilique de Syrie', datant du Vème siècle mais dans un état de conservation stupéfiant. C'est sa taille et son ampleur qui ont valu ce [...]

# 32/78 : Le musée d'Idlib

Le musée d'Idlib, situé à quelques kilomètres d'Alep, regroupe l'essentiel des objets déterrés lors des fouilles d'Ebla. Le rez-de-chaussée n'est pas terrible avec son enchaînement de collection d'art islamique suivi de grandes mosaïques en provenance directe des villes mortes. Mais rassurez-vous, l'étage est bien plus intéressant ! En effet, les objets retrouvés à Ebla sont plutôt bien mis en valeur [...]

Le monastère de Saint-Siméon se dresse sur une colline à une quarantain de kilomètres environ d'Alep. Savez-vous avant toute chose qui était Siméon ? C'était un berger né en 390 qui fut très tôt attiré par la vie monastique. Mais l'homme préfère pratiquer au grand air plutôt qu'enfermé et il se fait construire une colonne de dix huit mètres de haut sur lequel il ne peut être que debout ou sur les genoux. [...]

# 34/78 : Doura-Europos

Doura-Europos est la ville héllénistique la plus importante du pays bien qu'elle ne soit plus aujourd'hui qu'un vaste champ de ruines enserré par une ceinture de remparts qui peut atteindre jusqu'à neuf mètres de haut. Elle fut édifiée au IVème siècle avant Jésus-Christ par un lieutenant d'Alexandre. Le site à visiter est immense mais son intérêt lui est limité. La grande arche encore debout et percée [...]

# 35/78 : Région de Palmyre

Palmyre, que l'on appelle aussi parfois de son ancien nom Tadmor, est en quelque sorte une oasis en plein désert. Imaginez que le paysage tout à coup s'élève un peu, que se dresse là un château arabe datant du XIIème siècle et qu'à ses pieds, s'étalent les vestiges de la cité de Zénobie, reine de Palmyre. La ville regorge d'édifices contant l'histoire complexe qui s'est déroulée ici à tel point qu'elle [...]

Seydnaya est une ville située non loin de Damas, à environ 25 kilomètres de la capitale pour être exact. La curiosité du coin, c'est son monastère, Notre-Dame de Seydnaya, construit en 530 après Jésus-Christ par l'empereur Justinien à qui la Vierge était apparue. D'ailleurs, si vous levez la tête et déposez votre regard sur le haut de la porte, vous y verrez une fresque relatant toute l'histoire de [...]

C'est à Ma'Aloula que se situent l'église et le monastère Saint-Serge, dans cette ville connue pour être le dernier lieu au monde où l'araméen, la langue du Christ, est encore parlé. Saint Serge était un officier de l'armée romaine qui fut exécuté en 297 pour ses croyances et il mourut en martyr. Les bâtiments qui se dressent ici ont donc été élevés en son honneur au IVème siècle à la place d'un petit [...]

Le monastère Sainte-Thècle est en fait un couvent grec orthodoxe. Et l'architecture n'est pas vraiment l'intérêt du lieu, il faut plutôt s'y rendre pour aller voir les sœurs qui occupent les lieux et portent des robes et voiles noirs traditionnels, serrés autour du visage. Elles sont un peu plus d'une dizaine et s'occupent d'orphelines.

Le monastère de Saint-Moïse date du VIème siècle et est sans doute un des plus beaux sites historiques de la région. Il surplombe les steppes alentours puisqu'il a été construit à flanc de falaise mais c'est surtout grâce au père jésuite Paolo que l'on peut en apprécier toute la grandeur puisque c'est lui qui a entreprit sa rénovation à partir de 1984. En plus de la vue à tomber, les fresques de l'église, [...]

# 40/78 : La ville de Bosra

La ville de Bosra, classée Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est une ville au sud de la Syrie, capitale de la région du Hauran. A 140km de la capitale, Damas, Bosra est située dans une région très fertile aux abords des caravanes venant d’Arabie. La ville de Bosra est très ancienne, elle fut citée dans les inscriptions de Thoutmès III et d’Akhènaton au XIVème siècle av. JC. Elle fut, autrefois, [...]

# 41/78 : Maaloula

Maaloula (qui signifie « entrée » en arabe ») est un petit village chrétien situé à une cinquantaine de kilomètres au Nord-Est de Damas, dans les montagnes de Qalamoun. Le village est célèbre pour abriter les derniers locuteurs de l'araméen, la langue parlée par Jesus. Situées dans une gorge qui descend jusqu'à la vallée, les habitations troglodytiques sont également de l'époque du Christ. Parmi ces [...]

# 42/78 : Ville d'Alep

Alep est la deuxième plus grosse ville de Syrie. Elle se situe à 350 kilomètres de la capitale et se dispute d'ailleurs avec Damas le titre de plus ancienne cité ayant toujours été habitée. Il faut dire que Alep possède une vieille ville magnifique, des zouks envoutants et vériablement authentiques, une forteresse bourrée d'histoire et un quartier arménien intéressant à arpenter. N'oubliez pas également [...]

Vous vous demandez ce qu'est ce bimaristan Argun, n'est-ce pas ? Eh bien il s'agit d'un ancien hôpital psychiatrique reconverti en musée de la médecine et de la science. Un musée intéressant puisqu'on y découvre les anciennes cellules et dans les premières, des mannequins nous présentent les acteurs principaux de la science arba entre le VIIIème et le XVème siècle, en d'autres termes, les médecins, [...]

Ancêtre du savon de Marseille, le savon d'Alep fait la renommée de la ville. Composé d'huile d'olive et d'essence de laurier, ses vertus sont nombreuses ! La savonnerie Al-Joubaili est la plus imprtante d'Alep mais attention, elle n'est ouverte qu'entre décembre et avril. Rien de mieux que cette petite visite pour comprendre comment se fabrique un savon, du rez-de-chaussé, où l'on fabrique la pâte, [...]

La grande mosquée d'Alep est une petite merveille architecturale, notamment son minaret, haut de 45 mètres et considéré comme le plus bel exemple de l'architecture médiévale du pays. Car ce minaret date de 1090 alors ne lui en voulez pas qu'il penche légèrement ! Le monument a été bâtit une première fois sous le règne des Omeyyades, au début du VIIIème siècle mais il n'en reste rien aujourd'hui. Celle [...]

# 46/78 : Le khan Al-Wazir

Un khan, rappelons-le, est un caravansérail, c'est-à-dire un bâtiment qui accueille marchands et pélerins le long des routes. Et le khan Al-Wazir est vraiment très beau. Construit en 1682, on comprend qu'il accueillait aussi bien musulmans que chrétiens à l'époque car une des fenêtres représente l'islam tandis que l'autre, avec sa croix stylisée évoque la religion de ceux qui croient en Jésus-Chri [...]

# 47/78 : Le khan Al-Sabun

Un khan, rappelons-le, est un caravansérail, c'est-à-dire un bâtiment qui accueille marchands et pélerins le long des routes. Le khan Al-Sabun lui, a la particularité d'avoir une architecture mamelouke très significative. L'entrée, tout comme la plupart des fenêtres à l'intérieur, sont très finement décorées. Depuis la cour, vous pourrez voir les entrepôts au rez-de-chaussée et les bureaux, au premier [...]

La madrasa est un lieu d'enseignement. Celle de Halawiye, construite au XIIIème siècle, coexista longtemps avec la grande mosquée d'Alep. La cour intérieure est entourée des traditionnelles cellules des étudiants. Le mihrab quant à lui, cette niche indiquant la direction de la Mecque, est particulièrement remarquable, tout en bois sculpté. Vous penserez également à lever la tête pour admirer les chapiteaux [...]

Si vous souhaitez profiter du site avec une belle lumière et le moins de monde possible, c'est dès l'ouverture qu'il faut venir. La colline sur laquelle est bâtie la citadelle d'Alep est haute de cinquante mètres et c'est dès le Iième siècle avant Jésus-Christ que des hommes décidèrent de s'y installer. D'abord pour y célébrer un culte grec. Puis la colline fut utilisée à des fins militaires et fortifiée [...]

Le musée archéologique d'Alep est très intéressant, c'est d'ailleurs le deuxième plus important du pays après celui de Damas. L'entrée donne tout de suite le ton avec trois énormes statues de dieux et déesses datant du Xème siècle avant Jésus-Christ. Puis on commence par la préhistoire avec des outils de pierre, une fresque murale, peut-être la première iconographique connue d'ailleurs. On passe à [...]

Le musée des arts et traditions populaires d'Alep est situé dans le quartier arménien. Le palais dans lequel a été établi le musée a été construit en 1757 par une riche famille chrétienne et son architecture extérieur mérite qu'on la détaille. Au moins tout autant que la collection du musée en elle-même... et peut-être même plus ! La salle de la mariée est tout de même originale : on y découvre toute [...]

Voilà une des mosquées les plus vénérées du monde musulman, la mosquée des Omeyyades, située dans la vieille ville de Damas. Avant de pénétrer dans cet antre de l'islam ou la salle de prière est tout aussi remarquable que les minarets, n'oubliez surtout pas de vous déchausser et de couvrir épaules et cheveux surtout vous mesdames. Vous pourrez louer à l'entrée ce qu'il vous faut pour cela. Si aujourd'hui [...]

La citadelle de Damas ne se visite pas vraiment puisque seule la cour centrale est accessible et pourtant, c'est un monument important de la vieille ville de Damas car, généralement, c'est de ce côté que l'on pénètre à l'intérieur des ruelles historiques délimitées par une ancienne muraille romaine qui encercle le centre historique. Située au nord-ouest de cette vieille ville, la citadelle fut tour [...]

Vous l'aurez compris, c'est donc à Damas qu'est enterré le célèbre Saladin, celui qui parvint à repousser les Croisés et qui disparu en l'an 1193. A l'intérieur de ce mausolée, on peut donc admirer le tout premier sarcophage qui renferma le corps de Saladin, celui datant du XIIème siècle et fait tout de bois sculpté. Celui-là même qui contient encore d'ailleurs les restes du corps de l'intéressé. Mais [...]

Baïbars. Ce nom là vous parle-t-il ? Si non, c'est le moment où jamais de découvrir cet illustre personnage de l'histoire du Moyent-Orient. Baïbars n'est autre que le tombeur des Croisées en personne et il se devait donc d'avoir un mausolée à la hauteur de ses actions. Il git en fait dans la demeure du père de Saladin, Ayyoub, laquelle date de 1277. Le tombeau est situé dans la cour, que l'on franchit [...]

# 56/78 : Le palais azem

Voilà une autre splendeur de la vieille ville de Damas avec la Grande Mosquée : le palais Azem, qui se divise en deux parties bien distinctes, le haremlek, réservé aux femmes et donc relativement privé, et le selamlek, elle réservée aux hommes et donc plutôt publique. Ce palais fut construit en 1749 par le gouverneur de Damas du moment, Assad Pacha Al-Azem, et il est un exemple phare de l'architecture [...]

Après la visite culturelle du superbe palais Azem, pourquoi ne pas se perdre dans les allées du zouk Al-Bzouriyeh, sans doute l'un des plus vivants, des plus colorés et des plus attractifs de toute la capitale de par ses produits ? A peine sorti du palais, vous tomberez forcément dessus et là, tout n'est que couleurs et senteurs : épices en tous genres, miel succulent, friandises acidulées aux formes [...]

Là, les femmes vont enrager car cette beauté architecturale, qui est aussi un paradis du bien-être pour le corps, n'est réservé qu'aux hommes et ce, de façon exclusive ! Alors messieurs, profitez-en bien ! Cette petite merveille a été bâtie en 1154 par Nour ed-Din donc, dans le but d'amasser de l'argent pour sa madrasa funéraire. Et devinez comment a été financée la construction de ce hamman ? Avec [...]

Le musée de la médecine a été installé ici car ce lieu n'est autre qu'un ancien hopital et faculté de médecine. C'est Nour ed-Din, qui en ordonna la construction en 1154. A l'intérieur, on peut admirer une très belle bibliothèque et une salle à pharmacie, on peut s'enrichir de quelques souvenirs de Ibn Sina, un précursseur en matière de médecine moderne, on peut s'interroger devant les alambics et [...]

# 60/78 : La Beit Nizam

La beit Nizam, c'est un superbe exemple de demeure damascène typique, édifiée au XVIIème siècle. Elle fut un temps la résidence de l'ambassadeur britannique.

# 61/78 : La Bab al-Faraj

Bab al-Faraj se trouve au nord-ouest de la vieille ville, non loin de la citadelle et voilà une autre porte d'entrée - ou de sortie, c'est comme on l'entend - pour y pénétrer justement, celle de la citadelle restant la plus classique. Quant à la signification du terme 'Bab al-Faraj', comprenez porte de la délivrance, le mot 'bab' signifiant justement 'porte'. Aujourd'ui, cette porte d'entrée vers la [...]

Construite en 1590, la mosquée Sinan-Pacha a la particularié d'avoir été édifiée contre l'ancienne muraille de la vieille ville. C'est Sinan, ancien gouverneur de Damas entre 1589 et 1593 qui en commanda la construction et le style de cette mosquée est donc ottoman. Le minaret est particulièrement remarquable puisqu'il est entièrement recouvert de céramique verte.

Le souk Midhat-Pacha commence au niveau de la mosquée Sinan-Pacha, court tout le long de la rue du même nom, Midhat-Pacha et se prolonge avec le souk Al-Tawil. Ici, c'est en quelque sorte le royaume du bédouin. Vous pourrez donc y faire des emplettes d'objets traditionnels en plus de toutes sortes de fatras. Mais pour ça, pas besoin de nos conseils ! Là où vous avez davantage besoin d'être éclairé, [...]

Si le palais Maktab-Anbar héberge aujourd'hui des services culturels et administratifs, il n'en a pas toujours été ainsi. A l'origine, ce ravissant palais était celui d'un commerçant juif et au début du XXème siècle, il a été transformé en école. Pour ce qui est à voir, la deuxième cour est notre lieu préféré avec son bassin central traditionnel entouré de jasmins, d'orangers et ses nombreuses sculptures [...]

La première chose à savoir est la signification du mot madrasa en arabe : le mot désigne donc une école, un lieu où l'on enseigne. La madrasa Adiliyey a été bâtie en 1172 et aujourd'hui encore, on peut donc visiter les anciennes chambres des étudiants, dispersées tout autour de la cour. Une cour fort bien arbolée puisqu'on y trouve de beaux néfliers, des palmiers, des orangers... Jusqu'en 1939, cette [...]

L'intérêt de la madrasa Jaqmaqiye, datant de 1418 et construite sur le souhait du gouverneur mamelouk de Damas, Jaqimaq Al-Argunsawi, réside dans le musée de la calligraphie qu'elle abrite. En effet, on peut y découvrir l'évolution de l'écriture depuis le nabatéen ou encore de superbes manuscrits enluminés remontant aux époques perse et ottomane. Le bâiment vaut aussi le coup d'oeil intérieur pour [...]

La chapelle Saint-Paul, bâtie par Paul VI - pape entre 1963 et 1978 - lors de son pélerinage en terre sainte, n'a en soit rien de bien extraordinaire, il faut l'avouer, mais elle possède surtout un intérêt symbolique puisque c'est ici que Saint Paul aurait été aidé par ses disciples à fuir les Juifs qui lui en voulaient quelque peu. En effet, l'apôtre aurait été passé par dessus les remparts de la [...]

La mosquée Tekkiyeh-Soulaymaniyé est vraiment une des plus belles de Damas après celle des Omeyyades. Elle comprend une mosquée donc mais aussi une madrasa, c'est-à-dire au sens premier du terme, une école, ainsi qu'un très beau jardin. Construite au XVIème siècle sous le règne de Soliman le Maginfique, et à partir de 1553 plus précisément, cette mosquée est le premier ouvrage de l'architecture ottomane [...]

Dans l'enceinte de la mosquée Tekkiyeh-Soulaymaniyé, en plus de trouver le musée de l'armée, on trouve également un centre artisanal. C'est l'ancienne madrasa, l'école autrement dit, construite en 1566, qui abrite aujourd'hui les différentes boutiques d'artisanat qui seront une véritable aubaine pour vos cadeaux souvenirs. Et si vous ne souhaitez pas dépenser, l'endroit vaut tout de même le coup d'oeil [...]

Le musée historique est une sorte de petit palais, assez bien conservé et offrant aux visiteurs, qui sont assez peu nombreux disons-le, un bel exemple de ce qu'étaient les demeures damascènes typiques d'autrefois. Le patio est tout ce qu'il y a de plus classique avec son bassin central, ses orangers mais il ne lui faut rien de plus pour être d'une grande beauté, d'autant plus que l'on y trouve une [...]

# 71/78 : Gare Al-Hijaz

Cette gare fut construite à l'époque où le chemin de fer était en vogue, en 1913 plus précisément et, à ce moment-là, une ligne reliait Damas à Médine. Et si on la mentionne, c'est notamment parce que son hall d'entrée a été bien conservé et qu'on peut y admirer de remarquables vitraux qui diffusent une douce lumière et une architecture résolumment ottomane. Profitez, ça ne durera peut-être plus longtemps [...]

Le cimetière Bab es-Saghir est un lieu de pélerinage important puisqu'on y trouve des tombeaux et mausolées chiites. De nombreuses personnalités sont enterrées ici comme le cheikh Hassan, Suqaina, fille d'Hussein et arrière-petite-fille de Mahomet, un philosophe du nom de Al-Farabi, l'historien Ibn Asakir ou encore Bilal, premier muezzin de l'islam, entre autres savants et califes.

# 73/78 : Le Mont Kassioun

Rome à son capitole, Paris sa butte Montmartre et Damas son mont Kassioun, pourrait-on écrire pour faire transparaître l'importance de cette colline. Alors pourquoi ne pas vous lancer dans une petite ascension du mont afin d'admirer la ville depuis ses hauteurs ? A pied, le trajet est long, trop long alors autant y aller en taxi et si c'est au coucher du soleil, la vue n'en sera que plus somptueuse [...]

Le musée archéologique national de Damas recèle une des plus riches collections que l'on connaisse à ce jour et pour en faire le tour correctement, il vous faudra au moins deux bonnes heures. Une fois passé le jardin, vous vous retrouverez face à la façade du qsar Al-Heir Al-Gharbi, édifié en 728 près de Palmyre, et qui sert d'entrée au musée. Une fois à l'intérieur du musée, vous verrez que la partie [...]

Savez-vous tout d'abord ce qu'est un khan ? Il s'agit d'un en fait d'un caravansérail, c'est-à-dire d'une station pour les caravanes dans les villes ou sur les routes. Celui-ci fut construit en 1752 par le même gouverneur qui édifia le palais Azem et il est sans conteste le plus impressionant de toute la ville. Les pierres avec lesquelles le bâtiment a été édifié sont tour à tour noir puis blanche [...]

La dynastie des Omeyyades - qui tient son nom de son ancêtre Omeyya, grand-oncle de Mahommet - gouverna le monde musulman aux Ve et VI et siècles en prenant Damas comme capitale. Sixième calife de la dynastie, Al-Walid Ier fit construire la grande mosquée des Omeyyades entre 706 et 715 sur les restes d'une église du IVe siècle et d'un temple romain dédié à Jupiter. La porte Nord est située à l'emplacement [...]

Le musée national de Damas est un des musées archéologiques les plus importants en Syrie. Ses collections vont de l'Antiquité orientale à la période byzantine, et rassemblent un échantillon des trésors découverts dans les nombreux sites archéologiques de Syie. Les pièces les plus riches sont sans doute celles dédiées à Ugarit – où l'on a découvert, gravé sur une tablette d'argile, le plus vieil alphabet [...]

# 78/78 : Les souks de Damas

Le Souk al Hamidiyé est un marché couvert situé à l'entrée de la vieille ville de Damas, du côté de la porte Bab al Faraj. Très représentatif de la Damas métropolitaine, il mélange les traditions orientales et l'industrie moderne, notamment grâce à son toit métallique en forme d'arche. Séparés par des colonnes doriques issues de la Damas antique, les échoppes vendent des vêtements pour femmes, de la [...]

1 |