Les lieux touristiques dans le Vaucluse

Top # 1/202 : LE FESTIVAL D'AVIGNON

Le Festival d'Avignon est en France, pour les amateurs de Théâtre et des arts vivants, le rendez-vous attendu du mois de juillet ! Il a été créé par Jean Vilar, acteur de théâtre et de cinéma, metteur en scène, directeur de théâtre français et notamment du Théâtre national populaire de 1951 à [...]

# 2/202 : Le Pont d'Avignon

Le Pont d'Avignon

Le pont d’Avignon de son vrai nom pont Saint-Bénézet se trouve à la sortie de la ville d’Avignon dans le département du Vaucluse au sud de la France, il est devenu légendaire car ce dernier permettait aux citadins, marchands et voyageurs de franchir Rhône. La légende raconte que c’est un petit berger nommé  Saint Bénézet [...]

# 3/202 : Ansouis

Ansouis

Entouré d'un immense paysage de vignes, au centre du Pays d' Aygues, Ansouis est enfoui sous des rutilantes richesses historiques et gastronomiques propres à la région, qu'il faut prendre le temps de visiter et de savourer. Dans le temps, sa position parfaite, en hauteur, occupait une place idéale pour surveiller la route entre Aix en Provence et Apt. Rien de bien étonnant, quand on aperçoit l'imposant [...]

# 4/202 : L'Arc de triomphe

L'Arc de triomphe

L'arc de triomphe d'Orange a été érigé entre les années 10 et 26-27 de notre ère en l'honneur d'Auguste.Mais il est probable qu'aussitôt qu'une colonie romaine se fondait on procédait à la construction d'un arc qui proclamait le nom, la qualité et l'époque de la fondation de la nouvelle ville. Il figure depuis 1981 sur la liste du patrimoine mondial en Europe.

# 5/202 : Gordes

Gordes

Dans le Vaucluse, au détour d’une route, comme sorti de la roche, apparait brusquement un village extraordinaire aux maisons hautes et aux ruelles sinueuses dominé par un château forteresse. Gordes a une situation géographique hors du commun entre vallées et montagne du Lubéron, ainsi qu’une histoire qui remonte à l’époque [...]

Palais des Papes d'avignon

Le palais des papes est situé à Avignon dans le département de la Vaucluse. Il s’agit du plus grand bâtiment de style gothique datant du Moyen Age dans toute la région. Le Palais des Papes est le symbole du rayonnement de l'église sur l'Occident Chrétien au XIVème siècle. Edifié à partir de 1335, en moins de vingt années, [...]

Théâtre antique d'Orange

Situé en Provence, le Théâtre Antique d'Orange est le théâtre romain le mieux conservé en occident, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Visitez ce monument impressionnant édifié sous l'empereur Auguste au Ier siècle de notre ère. Découvrez avec une visite audioguidée et un film, l'histoire du théâtre dans l'antiquité. Face au théâtre, le musée d'Art et d'Histoire d'Orange présente des collections [...]

Roussillon en Vaucluse

Rousillon est un village qui ne ressemble à aucun autre. Situé au coeur du plus important gisement d'ocre du monde, il dévoile à travers ses terres colorées et flamboyantes une originalité sans pareille. L'Ocre demeure partout. Dans les paysages, qui laissent en mémoire un souvenir bien ancré, sur les murs des maisons, sur le sol et les sentiers, qui vous donneront l'impression d'être dans un univers [...]

Thêatre antique d'Orange

Construit au Ier siècle sous le règne de l’empereur Auguste le théâtre antique d’Orange est admirablement bien conservé. Il est classé au patrimoine mondial de l4UNESCO. Aurasio, nom romain d’Orange était une colonie romaine qui connut une formidable expansion sous le règne d’Auguste. Le théâtre est fermé et pillé par les barbares dès la fin de l’empire romain à la fin du IVéme siècle. Il est transformé [...]

# 10/202 : Mérindol

Mérindol

Commune du Parc Naturel Régional du Luberon

Un environnement privilégié •L'observatoire ornithologique Mise en place en 1996 à l'initiative du Parc Naturel Régional du Luberon, cet équipement a pour but de faire découvrir les oiseaux de la Durance. La retenue hydraulique de Mallemort, réalisée en 1964 par EDF, constitue un plan d'eau remarquable pour l'observation de l'avifaune. C'est en hiver et au printemps que les oiseaux sédentaires ou de passage fréquentent cette étendue aquatique. La diversité des milieux naturels présents offre une multitude d'habitat pour les différentes espèces àn observer. La Durance constitue un couloir migratoire pour de nombreuses espèces ce qui permt des rencontres originales. •L'arboretum de la Font de l'Orme Un arboretum a été créé autour de la maison forestière. Les conditions écologiques sont idéales pour l'introduction d'espèces variées qui atteignent sous le climat des hauteurs remarquables. L'arboretum abrite entre autres quatre espèces de sapins méditteranéens, des pins pignons et des feuillus tels que le hêtre, le févier d'Amérique ou encore le noyer noir. Patrimoine •Le Vieux Village La fondation du village sur l'actuel "Vieux Mérindol" date de 1225. Il est bâti sur un piton rocheux d'où on domine la vallée Ormede la Durance : de la Sainte Victoire aux Alpilles. •Le Beffroi Tour de l'Horloge et ancien clocher du premier Temple. Ce beffroi représente les restes de l'ancien Temple détruit vers 1682 lors des persécutions religieuses. •Temple •Eglise catholique Sainte Anne Au dix-septième siècle, existaient deux lieux de culte catholique : dans le vieux village la "Paroisse" et en bas dans le quartier des bastides, une chapelle en bois rebâtie en pierre vers 1670. L'Eglise actuelle remplace cette dernière depuis 1756. La sacristie est surmontée d'un clocher à bulbe dit "Sarrazin" unique dans la région. •Le Lavoir Il se situe à côté de la Bastide "La Bourdille" à l'entrée du village. •Le moulin à huile du seizième siècle Le moulin à huile a été construit au milieu du seizième siècle après les persécutions contre les Vaudois. Sa voûte d'un seul tenant témoigne du savoir-faire des cobnstructeurs de cette époque. Le moulin appartenait au seigneur du village, les paysans apportaient leur récolte et laissaient une partie de leur production pour payer l'impôt. Un site historique : les Vaudois Minorité religieuse du douzième siècle, les Vaudois sont les disciples de VALDO, marchand lyonnais qui fait réaliser des copies de textes bibliques en langue courante. Les Vaudois seront déclarés hérétiques et poursuivis par l'église catholique. Fuyant l'inquisition, ils s'installent dans le Luberon fin quinzième, début seizième siècle. Les seigneurs de ce territoire vont conclure des accords avec les populations vaudoises afin de faire renaître les villages et relancer l'économie. Dans les années 1530, l'Inquisition retrouve la trace des Vaudois. En 1540, le Parlement de Provence prend l'arrêt de Mérindol condamnant les habitants des villages soupçonnés de semer le trouble et d'être hérétiques. 18 villages du Luberon seront rasés, brûlés et leurs populations massacrées en 1545. Ce n'est qu'avec le dernier Edit de Tolérance (1787) et la Révolution française que les persécutions cesseront définitevement pour des Vaudois qui avaient rejoint la réforme dans le cours du seizième siècle..

Situé face au théâtre antique, le musée municipal d’Orange expose les résultats des fouilles de sites romains de la ville et propose un parcours historique sur la ville de la préhistoire au XVIIéme siècle. Les collections de vestiges sont très riches, vous pourrez notamment observer des frises d’amazones te de centaures issus des décors du théâtre et le cadastre romain le plus complet au monde. Ce [...]

Voici une très belle ballade à faire entre amis ou en famille ! Il est à noter toutefois qu’il s’agit d’une promenade sportive et qu’il est donc conseillé de la faire entre bon marcheurs ! Vous commencerez votre découverte en traversant une oliveraie avant d’atteindre l’entrée des gorges. Un énorme rocher entre les deux parois forme un pont naturel sous lequel vous passerez. A partir de cet instant, [...]

L’ancienne cathédrale d’Orange a été consacrée le 26 octobre en 1208. Cette cathédrale romane a été très endommagée en 1561 durant les guerres de religion ce qui occasionna ensuite de nombreux réaménagements et agrandissements. A la révolution la cathédrale est saccagée et transformée en temple de la déesse Raison et de l'Etre Suprême. La cathédrale est ensuite rendue au culte mais l’évêché d’Orange [...]

# 14/202 : Site de Puymin

Le site de Puymin, du nom de la colline de Puymin est un riche site archéologique. Vous pourrez vous promener dans le quartier et visiter les points d’intérêts. La maison à l’Apollon Laurée, avec une superficie de 2000m², vous permettra de découvrir l’organisation d’une Domus, c’est à dire une maison privée. Vous passerez par la salle d’apparat, avec son sol de marbre, salle à manger, les cuisines, [...]

# 15/202 : Site de la Villasse

Le site archéologique de la Villasse était un quartier riche de la ville romaine. De grandes demeures tournées sur leur cour intérieure étaient entourées de rues commerçantes animées. En arrivant sur le site vous emprunterez la rue commerçante, sur la gauche vous verrez les thermes et sur la droite la maison du buste en argent. Derrière cette maison, vous verrez la maison aux animaux sauvages et le [...]

# 16/202 : Cathédrale Haute

Cette ancienne cathédrale a été édifiée en 1464 par l’évêque Sade de Pons. La nef est voûtée d’ogives et le chœur est couvert d’une voûte d’ogives sexpartite. Elle subit de nombreuses modifications au cour du temps. La façade de style jésuite date de 1776. Elle a servi à remplacer la cathédrale Notre Dame de Nazareth alors que la population s’enfermait dans la ville haute. Elle est délaissée en 1897 [...]

# 17/202 : Gorges du Régalon

Site naturel éloigné d'une quinzaine de kilomètres au sud-est de Cavaillon, les gorges du Régalon sont l'occasion d'une bonne randonnée dans le petit Lubéron, région encore relativement sauvage. On emprunte la D973 à partir de Cavaillon pour se rendre aux gorges : l'entrée n'est pas loin du petit village du Logis-Neuf, où l'on trouvera un parking (payant). Ce lieu demeure assez fréquenté. Un parcours [...]

# 18/202 : Ménerbes

Un village attaché à son éperon rocheux, perché sur une colline du Lubéron, un classique dans la région ; Ménerbes demeure cependant l'un des plus renommés, bénéficiant même du classement parmi les plus beaux villages de France. Du coup, il peut y avoir une forte affluence dans les ruelles, surtout en pleine saison. Il n'empêche que ce village possède un charme indéniable. Le Castellet, bâti à l'emplacement [...]

# 19/202 : Abbaye de Sénanque

Une abbaye perdue en pleine nature

L'une des trois principales abbayes cisterciennes de Provence, avec ses deux soeurs de Silvacane et du Thoronet, l'abbaye de Sénanque s'est implantée au fond d'un vallon isolé, dans un magnifique cadre aux couleurs de la région, champs de lavande et collines où alternent bois et garrigues. Le nom de Sénanque signifie ''bonne eau'', en raison du passage de la Sénancole, guère plus qu'un ruisseau dont [...]

Office de Tourisme d'Avignon

Besoin d'infos sur place sur Avignon? N'hésitez pas à franchir les portes de l'office de tourisme d'Avignonqui saura vous aiguiller sur les bons plans, les meilleurs itinéraires en fonction de vos attentes ou même trouver des hébergements sur Avignon.nDes guides conférenciers sont à votre disposition pour vous accompagner dans votre découverte d'Avignon et de ses richesses.nEn vente aussi, le Pass [...]

Avignon….son patrimoine historique et culturel a valu à la ville d’être classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Derrière les remparts superbement conservés, vous découvrirez la ville surnommée la « Cité des Papes » en raison de l’installation des papes de 1309 à 1423 qui conservèrent des États [...]

# 22/202 : Palais des Papes

Situé en plein centre de la ville d’Avignon, le Palais des Papes, fait parti de l’ensemble du patrimoine de la ville classé « Patrimoine mondial de l’humanité » par l’UNESCO est un véritable trésor de l’Histoire ! Le Palais des Papes est le symbole du rayonnement de l’église sur l’Occident Chrétien au XIVème siècle. Edifié à partir de 1335, en moins de vingt années, il est l’œuvre principalement de [...]

# 23/202 : LE PONT D'AVIGNON

« Sur le pont d’Avignon, on y danse, on danse… » ! Tous les enfants de Provence ont un jour appris cette chanson à l’école…Et elle a sans nul doute dépassé les frontières de la Provence ! Au XVe siècle, de nombreuses chansons populaires qui accompagnent les noces évoquent le Pont d'Avignon. Ce sont peut être [...]

Les Hivernales, accueillent en Avignon les jeunes chorégraphes et créateurs de la nouvelle scène française. Elles furent créées en février 1979 par Amélie Grand avec pour idée de proposer une semaine consacrée à la danse et des spectacles, des stages, des expositions, des projections, des rencontres et un Forum Libre Danse pour les jeunes compagnies. Elles connaissent depuis un succès croissant, associent [...]

Cette fausse petite place est une exception à Avignon en ce sens qu’elle est bordée d’hôtels particuliers sur 3 côtés. Il s'agit des Hôtels Fortia de Montréal, Berton de Crillon et Honorati de Jonquerettes, construits dans le style des palais romains, dont la haute façade donne directement sur la rue. Et cette hauteur est d’autant plus spectaculaire ici, pour les deux hôtels XVIIe construits en vis-à-vis, [...]

Sur la place de l’Horloge se trouvent le théâtre, l'hôtel de ville et de nombreuses terrasses de cafés. La mairie ne manque pas d’allure mais son style néo-classique un peu sévère n'en fait peut-être pas un des monuments marquants de la ville. Aussi ne manquez pas de regarder la fameuse tour de l'Horloge, dont la facture médiévale avec machicoulis et clochetons, contraste avec le reste classique du [...]

Cet immeuble médiéval est le dernier exemple de grande maison bourgeoise en pans de bois de la fin du Moyen-Age à Avignon. Les maisons à pans de bois sont des maisons où le squelette de la façade était en bois et on le remplissait, selon les régions, soit avec des briques, soit avec de la terre mêlée de paille. Les maisons en pierre les ont peu à peu remplacées. A noter que le rez-de-chaussée ici est [...]

# 28/202 : Eglise Saint-Didier

Eglise Saint-Didier

L'église Saint-Didier est un bel exemple du style gothique méridional en vogue du temps de la papauté avignonnaise. Elle fut construite entre 1356 et 1359. Son clocher massif à six pans est une petite merveille d'harmonie et de proportions dans le style gothique avignonnais. L'intérieur est sobre, inspiré de l'art cistercien alors influent à la cour pontificale. L'église Saint Didier renferme quelques [...]

# 29/202 : Eglise des Carmes

Le Cloître et l’église des Carmes (appelée aussi église Saint-Syphorien) dominent la place du même nom. Cette ancienne église du couvent des Carmes est considérée comme la plus vaste de toutes les églises d’Avignon avec son ample vaisseau à deux niveaux et ses sept travées bordées de chapelles. L’intérieur de l’église possède des tableaux et des sculptures, œuvres de Nicolas Mignard et de Pierre Parrocel [...]

Le musée Louis Vouland est un espace de charme. Dans un magnifique hôtel particulier agrémenté d'un beau parc, vous trouverez de belles collections d'arts décoratifs. Notamment un mobilier de grands ébénistes de l’époque Louis XV et une exceptionnelle collection de céramique où se distinguent des faïences représentatives des centres du Midi. Il y a aussi une collection de peintres avignonnais du 19ème [...]

# 31/202 : Maison Jean Vilars

La Maison Jean Vilars, fondée en 1979, est dépositaire de l’oeuvre du créateur du Festival, et témoigne de son apport au théâtre contemporain. Ce lieu d'expositions et de collections inscrit son action dans le contexte plus large des arts du spectacle en mettant à la disposition du public les services d’une vidéothèque et d’une bibliothèque - centre de documentation.

# 32/202 : remparts

Avignon avait jusqu'à 4,5 Km de remparts qui furent peu à peu demantelés. La Muraille fut restaurée par Viollet-le-Duc à partir de 1860 et nous ne pouvons que vous conseiller de vous y promener.

Aujourd'hui occupé par un hôtel, le cloître Saint-Louis est un hâvre de paix. Il s'agit de l’ancien Noviciat des Jésuites, construit à partir des années 1620. Au centre, autour d’un bassin, se dressent 4 extraordinaires platanes, sans doute, les plus vieux d’Avignon, avec leurs branches gigantesques taillées en éventail. L’architecture est d’une grande simplicité. Il n’y a presque aucun décor sculpté [...]

La façade de la Chapelle Saint-Louis affiche une belle sobriété légèrement réhaussée par les volutes baroques encadrant la fenêtre centrale. Tout à coté de la chapelle, vous verrez une architecture de métal et de verre, emballée dans un filet à large mailles. C’est l’annexe moderne de l’hôtel [...]

Collection Lambert (Hôtel de Caumont)

La collection Lambert, une collection d’art contemporain privée, mais ouverte au public, est logée dans l’hôtel de Caumont, un bel hôtel particulier construit au 18ème. Sa façade est typique de cette époque avec notamment cette avancée centrale et sa parfaite symétrie. La collection comprend 1200 oeuvres permanentes et couvre très bien"L’art Minimal""l’art Conceptuel", et"le Land art"ainsi que -depuis [...]

Dans le square Anatole Perdiguier, vous verrez de jolies arcades de pierre de style gothique. C'est tout ce qui reste de l'ancien cloître de Saint Martial, un riche couvent-collège fondé au XIVe siècle et rattaché à l’abbaye de Cluny. De ce couvent disparu, il reste aussi l’église, que vous verrez sur le côté gauche du square. Elle est devenue le temple Saint Martial, depuis qu’elle a été affectée [...]

Le Temple Saint Martial

L'église Saint-Martial est devenue un temple, depuis qu’elle a été affectée au culte protestant en 1883. Et d’ailleurs, notons que c’est à l’emplacement de cette église que se trouvait la maison de la reine Jeanne de Naples où a été conclue la vente d’Avignon à la papauté, en 1348.

Le Musée Lapidaire, autrement dit un musée archéologique composé d’objets de pierre, de sculptures, et de stèles funéraires, -entre autres- est hébergé dans l'ancienne église des Jésuites. Avant d'entrer, jeter un œil à la belle façade baroque, montée au 17ème par le père Martellange, l'architecte de la compagnie de Jésus. A l'intérieur, il y a une belle collection d’antiquités égyptiennes, grecques [...]

Médiathèque Ceccano

La médiathèque, autrement dit la bibliothèque municipale Ceccano, occupe un remarquable palais du XIVe siècle, construit pour les cardinaux Jacopo Stefaneschi et Annibal Ceccano. Ceux- ci ont apporté les habitudes architecturales italiennes à Avignon et la façade -malgré les grandes fenêtres à meneaux- est sévère comme [...]

Au 64 de la rue Joseph Vernet, vous verrez une statue encastrée dans un immeuble. Elle nous accueille en portant un bébé dans les bras. Et oui, ce n’est pas une vierge ou une sainte, mais une allégorie 1900, d’ailleurs assez déhanchée, et court vêtue, des vins des côtes du Rhône!

Le Musée des Beaux Arts et d'Archéologie d'Avignon ou musée Calvet est installé dans un des plus beaux hôtels particuliers de la ville, l’hôtel de Villeneuve-Martignan. La cour est entourée de bâtiments aussi bas que le bâtiment d’entrée et a une allure de décor de théâtre. Le musée porte le nom d’un grand amateur d’art du 18e siècle, Esprit Calvet, qui est à l’origine de la collection. Les collections [...]

# 42/202 : Plan de Lunel

Plan de Lunel

Le Plan de Lunel est une petite place charmante qui s’est formée à partir d’un espace vide entre 2 livrées cardinalices. L’hôtel du n°1, l’hôtel de Laurens, est en fait une construction du 15e siècle «modernisée» au 17e. Sur sa façade de gauche, on peut d’ailleurs encore voir des traces des fenêtres médiévales murées. A voir en passant.

Ces 2 hôtels 18ème placés en vis-à-vis sont l’hôtel Forbin de Sainte Croix, occupé par la Préfecture, et l’hôtel Desmarest de Montdevergues, occupé lui par le Conseil Général. Le premier est assez simple et ses plus beaux éléments sont la ferronnerie des balcons, les portes sculptées et les mascarons grimaçants du 1er étage. Leur style est un peu naïf et c’est justement ce qui fait leur charme. Avec [...]

L'Hôtel de Baroncelli-Javon plus souvent appelé palais du Roure est un bel hôtel particulier construit au XVème. Si vous voulez, vous pouvez jeter un coup d’œil dans la cour : elle a été pas mal transformée au XVIIIe siècle, et n’a plus grand-chose de gothique, sauf la tourelle d’escalier au fond à droite. Le palais accueille un musée consacré à la civilisation provençale, et une bibliothèque. Parmi [...]

Le Théâtre est contemporain de la reconstruction de l’Hôtel de Ville –il date donc de 1846- et a été construit par l’un de ses deux architectes, Feuchères. Comme il s’agit d’un monument voué au loisir, et au plaisir, on n’est pas surpris de lui trouver l’air moins austère que l’hôtel de Ville. Et cela vient de la présence de la ligne courbe, mais aussi d’une combinaison assez variée de pleins et de [...]

L'église Saint-Pierre est un chef-d’œuvre du style gothique flamboyant. C'est la phase finale de l’art gothique: avec lui il se termine par un feu d’artifice d’apparence et d’ornement. Les arcs de pierre y sont plus décoratifs que porteurs, des sculptures en forme de chou frisé sont présentes un peu partout..bref, la décoration est omniprésente. Allez-y sans oublier de jeter un oeil aux très belles [...]

# 47/202 : La Vice-Gérance

La Vice Gérance est une grande bâtisse rectangulaire, avec quelques traces de fenêtres romanes, et des fenêtres à meneaux très restaurées. Ce n’est pas le plus beau, mais c’est sans doute l’un des plus anciens monuments d’Avignon: c'est en fait le 1er Hôtel de Ville, avant l’installation de la municipalité, au 15e siècle, sur la place de l’Horloge. Vous pourrez y voir quelques vestiges romains.

# 48/202 : Hôtel de Vervins

L’hôtel de Vervins, construit en 1700, est l'oeuvre de Pierre Mignard. Il est occupé aujourd’hui par un hôtel de voyageurs. Il est certes écrasé par son imposant voisin, le Palais des Papes, mais prenez quand même le temps de remarquer le soin apporté à son décor sculpté: voyez les mascarons des fenêtres du rez-de-chaussée, et puis les médaillons entourés de feuillages du 1er étage, et bien sûr la [...]

# 49/202 : Hôtel des Monnaies

Cet hôtel des Monnaies date de 1620 et accueille aujourd'hui un conservatoire de musique. Son architecture est baroque et détonne avec le reste de la ville. Les dragons et les aigles sont les armes de la famille Borghèse.

Musée du Petit-Palais

Avec ses créneaux et ses fenêtres à meneaux, le Petit Palais était une ancienne livrée du XIVème siècle, gothique donc. Aujourd’hui, il s’agit du musée du Petit-Palais: il abrite une importante collection composée, d’une part d’art avignonnais, avec un bel ensemble de peintures et de remarquables sculptures. Et d’autre part, il y a un ensemble de primitifs italiens de la collection Campana, avec une [...]

La Cathédrale Notre-Dame des Doms a une jolie façade romane avec des éléments romains récupérés. Regardez bien les décorations du portail. Pour une fois, il ne s'agit pas d'un décor sculpté mais d'un décor peint. Bien sûr, il ne s’agit pas vraiment de peintures, mais plutôt de dessins préparatoires à l’ocre rouge qui se sont révélés lorsque les fresques se sont détachées. Et ici, c’est le Siennois [...]

Le jardin du rocher des Doms permet d'avoir une belle vue panoramique sur la ville, sur le fameux pont Saint Bénezet d’Avignon, sur le Rhône, et le fort Saint-André.

# 53/202 : Pont Saint-Bénezet

Ce pont mythique de saint-Bénezet fut construit en 1187/1195 pour traverser le Rhône et il faisait alors 900 m de long. Mais de nombreuses crues violentes au 17ème abatirent 18 des 22 arches. Les quatre arches restantes accueillent la chapelle Saint-Nicolas dédiée au patron des bateliers et au pâtre Saint-Bézenet dont la vision fut à l'origine du pont. De là, vous aurez une belle vue sur les remparts [...]

# 54/202 : Musée Requien

Musée Requien

Le musée Requien d'histoire naturelle est riche en collections paléontologiques, minéralogiques et botaniques.

Avignon : introduction

Avignon est célèbre, dans la France entière, et au-delà, bien sûr, pour le festival de théâtre qui s’y déroule chaque été ou presque depuis 1947. Mais Avignon est connue aussi pour une autre raison : elle a été au Moyen-Age, et pendant un siècle, le séjour des papes, et donc la capitale de la chrétienté, la 2e Rome en quelque sorte. Toute la physionomie de la ville est marquée par cette période de [...]

L’histoire d’Avignon

Nous sommes devant l’entrée du cloître ? Entrons, et allons jusqu’au milieu. Nous voilà dans un beau cloître de pierre blonde, restauré dans les années 198O. Au centre, autour d’un bassin, se dressent 4 extraordinaires platanes, sans doute, les plus vieux d’Avignon, avec leurs branches gigantesques taillées en éventail. Ce havre de paix et de tranquillité est occupé aujourd’hui par un hôtel. Eh bien [...]

Le cloître de Saint-Louis

Mais revenons maintenant à notre cloître Saint-Louis. Où sommes-nous donc ? Eh bien dans l’ancien Noviciat des Jésuites, construit à partir des années 1620. On l’attribue à un très bon architecte d’origine piémontais, par ailleurs aristocrate, et avignonnais d’adoption, Royers de la Valfenière. Nous verrons une ou deux autres choses de lui au cours de notre promenade, à commencer par l’imposante église [...]

L’ancienne chapelle

Et à ce propos, si vous êtes maintenant tourné vers l’aile d’entrée, regardez à gauche : derrière l’aile gauche se trouve l’ancienne chapelle, surmontée d’une coupole de pierre. Nous allons maintenant sortir du cloître, tourner à gauche et nous arrêter presque aussitôt devant la façade de cette chapelle. La façade est belle mais elle ne correspond pas vraiment à l’idée d’exubérance que l’on associe [...]

L’hôtel de Caumont

En nous éloignant du cloître Saint-Louis, (c’est-à-dire sans retourner sur nos pas) allons maintenant jusqu’à l’angle de la rue Portail Boquier et du boulevard Raspail. Prenons à gauche le boulevard Raspail jusqu’au n°9, depuis lequel nous pourrons regarder l’autre côté du boulevard. Depuis, l’autre côté du boulevard nous avons le meilleur point de vue sur les façades arrière de 2 hôtels particuliers [...]

Et sinon, continuons notre périple. En sortant de la cour, prenons la rue Violette à droite jusqu’à la rue Portail Boquier, et reprenons celle-ci à droite jusqu’au boulevard Raspail. Prenons maintenant à gauche le boulevard Raspail jusqu’au cours Jean Jaurès. Traversons le cours Jean-Jaurès et entrons dans le square Anatole Perdiguier, situé à droite de l’Office de Tourisme. Nous sommes dans le square [...]

# 61/202 : Le musée lapidaire

Le musée lapidaire

En sortant de l’église, reprenons la rue de la République à gauche jusqu’au cours Jean Jaurès. Maintenant, prenons le cours Jean-Jaurès à droite, sur le trottoir de droite (attention, il change de nom et devient la rue de la République) aux abords de la grande église baroque dont nous voyons la façade, un peu en biais sur le côté droit, traversons afin de nous placer, sur le trottoir de gauche, en [...]

L’intérieur de l’église et l’intérieur du musée

Maintenant si la porte est ouverte, traversons et allons jeter un coup d’œil à l’intérieur, depuis l’entrée. Plus tellement baroque n’est-ce pas, cet intérieur ? Pas de fresques en trompe-l’œil, pas de marbres de couleur, pas de dorures, pas de petits anges. À vrai dire, il y en a bien quelques-uns, sculptés, mais ils sont à peine visibles. Ici, nous voyons la beauté sobre de la pierre de taille. C’était [...]

Quand nous avons le dos à l’église, à gauche, se trouve la rue Frédéric Mistral. La rue est franchie vers l’arrière de l’église par « le pont des soupirs avignonnais », un petit pont couvert relié du côté droit à l’ancien collège des Jésuites, du côté gauche à la livrée Ceccano: c’est par lui que les jésuites accédaient directement aux tribunes. Nous allons passer dessous, et aller au bout de la rue [...]

Les 3 hôtels particuliers de la rue du Roi René

Continuons maintenant d’avancer dans la rue Laboureur, toujours en nous éloignant de la rue Fréderic Mistral, jusqu’à la place Saint-Didier. Cette place entoure le chevet (c’est-à-dire, pour une église, l’arrière) de l’église Saint-Didier. Prenons la 2e rue à droite sur la place, la rue du Roi René, et allons jusqu’au n°7. Nous serons alors sur une petite place qui n’a pas de nom, car c’est une fausse [...]

# 65/202 : La rue Vernet

La rue Vernet

Revenons maintenant en arrière, jusqu’à la place Saint-Didier. De là, nous allons contourner l’église sur la gauche, et nous prendrons, toujours à gauche, la rue du Prévost. Nous sommes rue du Prévost ? Avançons donc jusqu’au moment où nous verrons sur notre gauche la façade arrière de la livrée Ceccano : nous nous arrêterons alors pour la regarder. Juste une pause pour regarder à notre gauche, et [...]

# 66/202 : Plan de Lunel

Sinon, sortons maintenant de la cour et jetons un coup d’œil à l’hôtel qui est juste en face du musée Calvet. En face, au n°58, cette façade un peu noire, qui donne directement sur la rue, est celle de l’hôtel des Taillades. C’est un beau bâtiment du tout début du 18e, avec un grand balcon au dessus du portail central et des trophées en bas relief au 1er étage (pas vu les trophées). Reprenons maintenant [...]

# 67/202 : Le palais du Roure

Le palais du Roure

Maintenant, nous allons voir le palais du Roure. Bon, il y a bien un raccourci pour y aller, à droite de la préfecture, mais nous ne vous le conseillons pas, parce que trop fréquenté par la charmante race canine. Nous ferons un crochet par la rue de la République. Allons donc jusqu’à la rue de la République, au bout de la rue Viala. Prenons la rue de la République à gauche, puis nous tournerons dans [...]

# 68/202 : L’Hôtel de Ville

Retournons maintenant rue de la République. Tournons tout de suite à gauche et retrouvons-nous, après avoir traversé la rue Saint-Agricol, sur la place de l’Horloge. Nous sommes maintenant place de l’Horloge (ou place Clémenceau), essayons malgré les terrasses de café, de regarder l’Hôtel de Ville, avec assez de recul pour le voir en entier. C’est-à-dire pour voir la tour de l’Horloge qui dépasse de [...]

Histoire du Théâtre

Regardons maintenant le Théâtre, à droite de l’Hôtel de Ville, et, pour le voir mieux, déplaçons-nous vers lui. Le Théâtre est exactement contemporain de la reconstruction de l’Hôtel de Ville, il date donc de 1846 et a été construit par l’un de ses 2 architectes, Feuchères, associé à l’architecte lyonnais Charpentier. Comme il s’agit d’un monument voué au loisir et au plaisir, on n’est pas surpris [...]

La rue des Marchands

Maintenant, résistons à l’appel des tours du palais des papes que nous voyons déjà vers le fond de la place, et retournons un peu en arrière, en direction de la rue de la République : nous dépasserons sur la gauche la rue de Mons, nous traverserons la rue Favart, et nous nous arrêterons, toujours à gauche au début de la rue des Marchands. Nous allons remonter cette rue des Marchands jusqu’au bout, [...]

De l’autre côté de la place, à gauche, nous apercevons déjà l’arrière, et le clocher de l’église Saint Pierre. Avant d’aller la voir, regardons sur notre droite: à environ 1OOm, nous voyons un monument surmonté d’un étage en forme de rotonde : c’est la synagogue. Elle a été reconstruite dans les années 1840, après qu’un incendie a détruit la synagogue médiévale. Et à l’intérieur, elle a un plan circulaire [...]

Les portes de l’église Saint-Pierre

Et pour finir, à propos de Renaissance, approchons-nous des splendides portes sculptées. Ces portes datent du milieu du 16e siècle et ont été réalisées par un sculpteur sur bois originaire du Dauphiné. Sur celle de gauche sont représentés Saint-Jérôme et Saint-Michel, et sur celle de droite l’Annonciation. Mais ce qui est le plus étonnant ce sont les créatures fantastiques placées de part et d’autre [...]

# 73/202 : La rue Peyrollerie

La rue Peyrollerie

Tournons le dos à l’église et sortons de la place au fond à droite via la rue des Ciseaux d’Or. Là nous irons jusqu’à la prochaine rue à gauche, la rue Peyrollerie. Prenons la rue Peyrollerie jusqu’au pied du palais des papes. Nous voici enfin au pied du colosse et de l’une de ses tours, la tour Saint-Laurent. Eh bien, ne parlons pas de lui tout de suite, mais parlons d’abord du bâtiment qui lui fait [...]

# 74/202 : La place du palais

La place du palais

Arrivés au bout de la rue Peyrollerie, en tournant à droite, nous nous trouverons sur la place du Palais, devant la façade principale. Retrouvons-nous là bas. Nous y voilà enfin : trouvons un bon point de vue sur le palais, avec assez de recul, et de préférence en face de la porte principale, la Porte des Champeaux, qui est la porte surmontée de 2 fines tourelles en surplomb à toit pointu. Nous avons [...]

Le palais de Benoît 12

La grande tour crénelée que nous voyons à droite du clocher de la cathédrale est la tour de la Campane. Elle fait partie de cette reconstruction, comme l’aile qui la prolonge à droite, avant le décrochement, et qui est l’aile dite « des familiers». Regardons donc le palais de Benoît 12 et décrivons-le. Il a été construit à partir de 1335 par l’architecte Pierre Poisson: et quel aspect lui a-t-il donné [...]

L’aménagement fait par le pape Clément 6

Et où est la cour d’honneur par rapport à la façade que nous avons sous les yeux ? Eh bien elle est derrière la partie droite de la façade, celle que nous voyons en très forte avancée par rapport au Palais-Vieux de Benoît 12. Celle sur laquelle s’ouvre le portail principal, avec ses 2 tourelles. Maintenant, justement, allons voir un peu mieux cette partie droite de la façade, et faisons à nouveau quelques [...]

L’ancien hôtel des monnaies

Maintenant, avant de faire un crochet par la cathédrale, et d’aller voir l’arrière du palais, nous allons dire un mot des 2 autres bâtiments importants de la place. Tournons d’abord le dos au palais des Papes. Et commençons par celui qui fait face au palais et qui a une façade presque aveugle, mais couverte de sculptures, avec un blason, des guirlandes, des aigles. Tournons-nous vers lui, et si besoin [...]

# 78/202 : Le petit palais

Le petit palais

Maintenant, faisons un quart de tour à droite. Ayons sur notre gauche l’hôtel des Monnaies, et sur notre droite le palais des Papes et regardons, devant nous, le palais, pas très grand, qui ferme la place. Quel est son style ? Là, cela saute aux yeux : voyez comme il est crénelé et voyez les fenêtres à meneaux de ses deux étages : c’est typique du gothique. Il s’agit du Petit-Palais. Eh bien, le Petit-Palais [...]

La cathédrale Notre Dame des Doms.

Et maintenant, rendons-nous devant l’entrée de la cathédrale Notre Dame des Doms. Comment s’y rendre ? On voit d’ici, devant son clocher, le mur de soutènement de la terrasse qui supporte un calvaire : on y monte par un escalier, sur le côté droit de la terrasse. Alors, rendez-vous là haut. Nous sommes devant la cathédrale. Regardez son clocher tout d’abord : de près comme de loin, il surprend. Les [...]

L’intérieur de la cathédrale Notre Dame des Doms

Entrons dans la cathédrale, si elle est ouverte, pour un bref aperçu. La cathédrale a été reconstruite au milieu du 12e siècle. Elle est donc romane mais regardez la voûte : on voit des arcs brisés. Alors, ce n’est pas encore une voûte gothique, bien sûr, mais on peut dire que c’est une architecture qui annonce déjà le gothique. Quant à son obscurité, due à la rareté des ouvertures, elle est 100% typique [...]

1 | 2 | 3 |