Vidéo : aqueduc creusé +Khazneh

Peu avant de sortir du Siq apparaît ce qui est, pour bon nombre de visiteurs, le monument le plus exceptionnel de la cité antique de Pétra, le Khazneh (Firaoun) ou trésor du Pharaon. Encaissé dans ce petit espace protégé de la vallée, cet édifice est extraordinairement bien conservé. Il doit son nom à une légende locale qui raconte qu'un pharaon aurait caché son trésor dans l'urne (tholos en grec) coiffant le sommet du petit temple qui surmonte le fronton de l'édifice. Au siècle dernier, des chercheurs ont tenté de prouver ces faits mais ont vite été déçus d'apprendre qu'en fait cette urne n'était pas creuse et ne pouvait en aucun cas contenir quoi que ce soit. Il semble pourtant que les Bédouins aient cru dur comme fer à cette légende puisque, durant des années, ils n'ont cessé de tirer sur l'urne au fusil, comme l'attestent les impacts de balle, afin d'en extraire quelque menu butin. Le bâtiment est d'ailleurs appelé Al-Jerrah (l'urne) dans la région. Haut de 43 m et large de 33 m, le Khazneh a été taillé dans le grès rose de la montagne. On peut encore apercevoir les encoches qui ont servi à accrocher les échafaudages. Il comprend plusieurs éléments d'architecture hellénistique, par exemple le tholos, ou encore certaines sculptures. Le meilleur moment pour admirer Al-Khazneh se situe entre 9h et 11h le matin (selon la saison) lorsque les rayons du soleil illuminent sa façade.