Séjour et guide de Tallinn - Sejours-vacances

Photo

 

Aux portes de la somptueuse et envoûtante Russie, Tallinn est le témoin privilégié de la richesse historique de la nation estonienne et de son peuple… Aux premiers abords, Tallinn ressemble à tout point à une cité prospère de l’ère soviétique, se situant au carrefour des routes commerciales maritimes entre l’Europe et la Russie. Dominant le golfe de Finlande, Tallinn a suscité de nombreuses convoitises durant l’Histoire par ses voisins Russes, Allemands et Suédois. Aussi, ses nombreux héritages médiévaux, russes et ecclésiastiques sont des atouts indéniables à l’essor d’un tourisme culturel chargé d’Histoire. En s’ouvrant au capitalisme depuis 1991, Tallinn a alors pu se développer au point de dire que la capitale estonienne est devenue l’une des villes phares de l’Europe du Nord au même titre qu’Helsinki, Stockholm ou encore Copenhague.



Que faut-il absolument voir à Tallinn ?

 

 

  • L’HERITAGE MEDIEVAL

 

En se baladant dans les rues du centre historique de Tallinn, on y découvre une vieille ville médiévale classée sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco depuis 1997. Aussi, au fil des années, elle a su conserver ses fortifications contrairement à sa voisine lettonne Riga ; ce qui lui vaut d’être l’une des seules villes européennes à avoir garder le plus intact ses vestiges architecturaux datant du XIIIe au XVIe siècle. Cette jolie bourgade authentique dispose de nombreux attraits touristiques avec notamment d’imposants monuments médiévaux, de nombreuses bâtisses russes datant de l’époque tsariste et de charmants édifices religieux. Ce merveilleux patrimoine historique attire bons nombres de visiteurs dans les rues tortueuses de la plus nordique des capitales baltes. Cette particularité offre donc un spectacle attrayant et dépaysant qu’envient bien des musées en plein air !

La vieille ville nous plonge dans la vie moyenâgeuse à travers la rue Pikk, célèbre artère commerçante. Ces demeures d’un autre temps, parsemées le long du passage, témoignent de la prospérité ancienne de cette cité. Tous ses trésors (églises, monastères, maisons de commerçants) évoquant l’âge d’or de Tallinn se limitent à l’intérieur des fortifications, et peut donc se visiter en une ou deux journées.

 

 

  • Porte de Viru

L’entrée principale de la vieille ville se caractérise par le passage entre ces deux authentiques tours, témoignage du système des portes de la ville au XIVe siècle. Elles donnent accès à la rue Viru où de nombreux commerces et restaurants fleurissent l’artère. Elle permet ainsi aux visiteurs et aux promeneurs de se rendre directement à la place de l’hôtel de ville.

 

 

  • Place de l’hôtel de Ville

(Raekoja Plats)

Bâtie avant l’hôtel de ville, cette jolie place a une très longue et très fascinante histoire. Selon des fouilles archéologiques effectuées sur le parvis, la place aurait été un point de rassemblement des commerçants dès la préhistoire. Au fil des siècles, elle a su conserver son attrait mercantile à travers son marché. Cette place a également été le théâtre de nombreux événements joyeux : mariages, carnavals, fêtes de Noël, … ; mais aussi malheureux : procès, révoltes, exécutions publiques… Ce cadre si paisible et si enchanteur ne laisse, en aucun cas, présager des massacres opérés autrefois. Aujourd’hui, elle est devenue un lieu de culture réunissant des musées ; et un lieu de distraction avec de nombreux cafés et restaurants parsemés le long de la place pour le plus grand plaisir des touristes friands de terrasses ! L’été est propice aux brocantes et aux marchés médiévaux qui attirent les chalands. Il est aussi favorable aux spectacles de rues et aux carnavals qui captivent les badauds. Les journées de la vieille ville, une sorte de carnaval médiéval plus contemporain, revisite l’épopée des chevaliers à travers des reconstitutions : tournoi de joute de chevaliers, parades, l’élection du Comte de Mai, etc. Les fêtes de fin d’année sont également célébrées sur la place de l’hôtel de ville avec son marché traditionnel de Noël, et son arbre qui se dresse fièrement sur la place chaque hiver depuis 1441.

 

 

  • L’hôtel de Ville

(Raekoja Plats 1)

Construit au XIV e siècle, il est le seul hôtel de ville d’architecture gothique d’Europe du Nord. Son aspect actuel reflète de multiples remaniements : aussi, sa tour serait inspirée des minarets d’Orient. Autrefois, lieu de concentration des pouvoirs au Moyen-âge ; l’hôtel de ville accueille aujourd’hui des réceptions et cérémonies solennelles. L’histoire des fortifications de la ville est exposée dans la cave.

 

 

  • Kiek in de Kök

(Komandandi Tee 2)

Située sur la colline de Toompea, cette impressionnante tour médiévale fut érigée à la fin du XVe siècle, afin de repousser les assauts sur la ville. Ce nom de « Kiek in de Kök » (en français : « un coup d’œil dans la cuisine ») vient de son point de vue surprenant : sur les cuisines des maisons en contrebas ! A présent, la tour accueille une collection permanente sur Tallin et son histoire militaire. Les étages inférieurs sont consacrés à des expositions temporaires sur la photographie.

 

 

  • Le château de Toompea

Le château de Toompea est devenu un bâtiment administratif abritant le Parlement estonien. Il ne se visite donc pas. Cet édifice de style baroque fut construit au XVIIIe siècle sur des fondations de fortification. La tour Neitsitorn (ou tour de la Vierge), aujourd’hui convertie en bar, servait au Moyen-âge de prison pour les prostituées. Le buste du célèbre écrivain estonien Johanne Lauristin fait face au château.




  • Le mur d’enceinte depuis la colline de Toompea

Ce point de vue sur la citadelle fortifiée est devenu un passage obligatoire pour tous les touristes. Ce panorama est aussi très prisé des artistes peintres. Sous l’occupation germanique, la colline de Toompea abritait la noblesse du clergé ; tandis que la ville basse servait de bastion pour les commerçants et artisans.

 

 

  • La rue Pikk

Reliant l’Hôtel de ville au port, la rue Pikk, la célèbre artère des artisans et commerçants, nous plonge dans la vie moyenâgeuse de Tallinn. Les vieilles demeures témoignent de la prospérité de la ville dans ces temps si lointains. Au bout de la rue, la porte de la Grande Côte et la tour de la Grosse Marguerite sont érigées face à la mer.

 

  • Porte de la Mer et Tour de la Grosse Marguerite

Ces imposantes bâtisses furent dressées pour protéger la vieille ville ; mais aussi dans l’esprit d’impressionner tout visiteur arrivant par la mer. Aujourd’hui, la tour de la Grosse Marguerite fait office de Musée maritime de l’Estonie.

 

 

  • L’HERITAGE RUSSE

 

 

  • Cathédrale Alexandre-Nevski

(Lossi Plats 10)

Face au château de Toompea, cette vaste cathédrale orthodoxe (photo ci-dessus) fut construite en 1900, lors de l’occupation par la Russie tsariste. Elle fut inaugurée par le Tsar Nicolas II et baptisée du nom du héros russe Alexandre Nevski, qui se distingua pour ses victoires militaires. L’intérieur est richement décoré d’icônes et de mosaïques.

 

 

  • Quartier Général du KGB

(49 Rue Pikk - 1 rue Pagari)

Cette demeure dont les fenêtres du rez-de-chaussée sont condamnées, était utilisée comme quartier général par le NKVD (rebaptisé KGB). Ce bâtiment fut l’endroit le plus craint de la ville ; là où se déroulaient les interrogatoires des présumés opposants au régime avant leur condamnations (fusillés ou déportés dans les camps en Sibérie). Une plaque rappelle ces évènements.

 

  • Les ruines des raids aériens

(Rue Harju)

Les ruines des caves des immeubles ont été conservées afin d’y ériger un office de mémorial aux victimes de ces raids aériens du 9 mars 1944 : 634 personnes décédées, 695 blessées, et 20 000 demeures détruites.

 

 

  • Musée de l’occupation et la lutte pour la Liberté

(Toompea 8)

Ce musée retrace l’histoire des diverses occupations allemandes et soviétiques de l’Estonie entre 1939 et 1991.

 

Pour les passionnées de ce chapitre de l’histoire mondiale, il est aussi intéressant d’aller visiter le Mémorial militaire de Maarjamäe, le Monument au soldat et la tour de la Télévision.



  • L’HERITAGE ECCLESIASTIQUE

 

 

  • Eglise Saint-Nicolas

(Niguliste 3)

Cette ancienne église de style pré-gothique (photo ci-dessus) fut construite par la communauté allemande au XIIe siècle en l’honneur de Saint-Nicolas ; saint patron des commerçants et marins. Après sa destruction lors des bombardements, l’église fut reconstruite sous l’occupation russe. Des ruines sont disposées à l’extérieur de l’église, témoignant ainsi de la dureté des raids aériens soviétiques sur Tallinn en 1944.

A présent, l’édifice accueille une collection permanente d’art religieux datant du Moyen-âge, une collection de chandeliers baroques et une chambre d’argent.

 

 

  • Eglise du Dôme

(Toom-Kooli 6)

L’église du Dôme, au nord de la place Lossi, est l’un des plus anciens édifices de la capitale. Construite en 1229, elle a subi quelques modifications. Détruite partiellement par un incendie en 1684 qui ravagea une partie de la vieille ville, elle fut reconstruite grâce à un impôt exceptionnel établi par Charles XI, alors roi de Suède. Des tombes funéraires sont entreposées à l’intérieur de l’église ; dont celles d’Ivan Krusenstern, premier navigateur russe à avoir fait le tour du monde en 1803, et de Pontus de la Gardie, missionnaire français pour l’armée suédoise qui s’est illustré lors de batailles face aux russes. Par ailleurs, cette église dispose du plus puissant orgue d’Estonie, que vous pourrez écouter les samedis à midi.

 

 

  • Monastère Dominicain

(Vene 16/Müürivahe 33)

Le monastère dominicain, construit en 1246, est devenu au fil des années l’une des attractions touristiques les plus visitées à Tallinn. Malgré les nombreux élargissements, le monastère est toujours intact ; figurant ainsi parmi les plus vieux édifices de la ville. Il fut érigé à la suite du départ des moines dominicains de la colline de Toompea, où ils étaient en désaccord avec les chevaliers qui contrôlaient ce quartier.

Ils se sont alors réfugiés à rue Vene pour y entreprendre la construction de cette bâtisse. Aujourd’hui, il accueille un musée sur les techniques de maçonnerie de la pierre à Tallinn. Dans la salle du chapitre se trouve le mystérieux pilier de l’Energie.

 

 

  • Passage Saint-Catherine

Le passage se situe entre les rues Vene et Müürivahe. L’ambiance médiévale se fait ressentir au plus haut point à travers ses successions d’arcades. Des ateliers d’artisanat (céramique, cuir, verre, entre autres) sont disposés le long du passage.



Mon expérience dans une auberge médiévale

Quel petit garçon n’aurait pas aimé vivre au Moyen-âge avec tous ses chevaliers ?

A présent, je peux dire que c’est chose faite durant quelques heures le temps de mon séjour à Tallinn ! Malgré le contexte, les chevaliers étaient aux abonnés absents…

Planté dans son somptueux décor qu’est la vieille ville, l’auberge Olde Hansa nous replonge dans son univers historique. Ce restaurant médiéval finement décoré (décoration en bois, choppes en verre, serviteurs en costumes d’époque, musique de troubadours, carte rédigée en style gothique…) nous offre l’opportunité de déguster différents plats (et/ou diverses bières pour les amateurs) tout droit sortie de l’ancienne époque. La cuisine très copieuse est de bon goût ; pour les plus aventuriers et les plus innovateur, il est même possible de commander un plat rare à base d’ours! L’élan, tout aussi dépaysant pour nous, figure également au menu. Cette originalité fait de ce lieu unique, un endroit où l’on aime se détendre et se prendre au jeu. On se laisse imaginer en personnage moyenâgeux en dépit de notre accoutrement du XXIe siècle. Ce voyage temporel est très courtisé telle une gente demoiselle ; alors qu’attendez-vous pour vivre cette expérience unique ?



Un bon plan : Séance de sauna à 10 euros pour 2 personnes, voire plus…

Utilisé autrefois à des fins agricoles, le sauna s’est imposé au fil des années dans le quotidien des estoniens. Preuve en est ce maxime : "La première année, l'Estonien construit son sauna, la seconde année, il construit sa maison autour". Aussi, la plupart des hôtels de Tallinn dispose d’un sauna à des prix très abordables : on s’y relaxe, on s’y lave, on profite de la vie tout simplement… Malgré son origine scandinave, les estoniens lui voue des effets curatifs et bénéfiques indiscutables tant sur le plan physique : la chaleur dilate les pores, active la circulation sanguine et libère les toxines ; que psychologique. En effet, quel plaisir de s’offrir une séance de sauna par ces froides journées d’hiver. Il apporte toute sa chaleur, remplaçant ainsi le soleil absent de nombreux mois dans l’année.

La composition du sauna par ses murs en bois permet d’absorber l’humidité de l’air, et par conséquent, produire un bain de vapeur chaude et sèche. La température s’ajuste en fonction des versements réguliers d’eau sur les pierres chaudes. Mon corps de petit français a montré ses limites quant à ces températures extrêmes : pas plus de 72°C ! La coutume veut qu’après avoir énormément transpiré, on prenne une douche froide. Cette opération est à renouveler plusieurs fois, que je n’ai pu faire : une seule fois m’a amplement suffit !

 

Une virée à Helsinki

Helsinki se situe à seulement à 80 km de la capitale estonienne. Le « speed ferry » de la compagnie Lindaline (lien :www.lindaliini.ee) traverse le Golfe de Finlande en 01h30. Il est alors possible de faire une excursion d’une journée à la capitale finlandaise ; en prenant le premier bateau à 08h00 et le dernier à 17h00 (Aller/retour : 35€ par personne).

Helsinki et son archipel sont aux portes de la majestueuse et enchanteresse Laponie. Sa domination sur le Golfe de Finlande offre un cadre idéal à la découverte de cette cité. Ces 300 îles sont autant de trésors à découvrir pour tous les amoureux de la nature. La ville, en elle-même, dispose de quelques attractions touristiques telles que des édifices religieux témoignant ainsi du passé ecclésiastique de cette capitale, ou encore de musées riches en collections historiques et culturelles. Mais le cœur véritable de ce tourisme est vraisemblablement la proximité avec la nature. Les nombreux parcs et forêts font de cette destination un atout indéniable aux antipodes de son architecture. Les passionnés de sport pourront s’offrir des virées en kayac sur la mer Baltique ; et pour les moins sportifs, de belles balades à travers cet environnement naturel exceptionnel.



Coup de cœur : Dormir dans une demeure médiévale

Le nord de la rue Pikk révèle un incroyable joyau de Tallinn : l’hôtel The Three Sisters (www.threesistershotel.com). Construite en 1362, cette demeure fait partie des célèbres maisons médiévales surnommées les « Trois sœurs ». Transformée en hôtel, The Three Sisters dispose de 23 chambres somptueuses et spacieuses ; tout en conservant l’ambiance moyenâgeuse de cet endroit fabuleux. La beauté de cette demeure n’a pu échapper aux yeux de la reine d’Angleterre qui y séjourna dans l’une des chambres lors de son passage à Tallinn. L’empereur du Japon y demeura également quelques jours. La renommée de cet hôtel lui vaut d’être classé parmi les 50 plus beaux hôtels au monde par Condé Nast Traveller’s.

 

En définitive, Tallinn ne manque pas d’attractions touristiques tant sur le plan géographique, culturel que festif. Nombreux sont ceux qui viennent de Finlande ou de Russie pour profiter des douceurs de la capitale estonienne bien moins onéreuse, et tout aussi conviviale, que ces voisines Helsinki et Saint Pétersbourg.

 

Tallinn pratique

Y aller en avion : avec Czech Airlines, vous pouvez trouver des prix à 200€ aller-retour

Ou dormir :

 

  • Park Inn by Radisson (Narva Mnt. 7C): Hôtel très confortable à 10 minutes à pied de la vielle ville et du port

 

  • 16 Euro Hostel (Roseni 9): Hôtel bien et pas cher

Les restaurants testés pour vous :

 

  • Kuldse Notsu Körts (Dunkri 8): Bonne table pour déguster des plats traditionnels.

 

  • Olde Hansa (Vana turg 1): Auberge médiévale à faire réveiller nos papilles

Ou faire du shopping ? La vieille ville dispose de nombreuses boutiques de souvenirs.

 

  • Viru Keskus (Viru Väljak 4/6) : centre commercial où les bonnes affaires sont à ne pas manquer.

Mes bars favoris :

 

  • Beer House (Dunkri 5): Le paradis des amateurs de bière, au cœur de Tallinn.

 

  • Hell Hunt (Pikk 39): Taverne où l’on sert des bières maison à des prix attractifs.

Budget moyen : Un week-end de 3 jours/2 nuits revient à 300-400€ (vol compris)

Citycard : La Tallinn Card offre de multiples avantages (www.tallinn.ee/tallinncard)

Adresses utiles :

 

  • Ambassade d’Estonie : 17, rue de la Baume 75008 Paris / 01.56.62.22.00

 

 

Mickaël Meloni

<

Pour aller plus loin et réserver un billet d'avion à Tallin

Les bons plans à Tallin

Reserver une activite, une visite guidee, un transfert à Tallin