Un week-end à Helsinki : guide pratique - Weekend


Helsinki et son archipel sont aux portes de la majestueuse et enchanteresse Laponie. Sa domination sur le Golfe de Finlande offre un cadre idéal à la découverte de cette cité. Ces 300 îles sont autant de trésors à découvrir pour tous les amoureux de la nature. La ville, en elle-même, dispose de quelques attractions touristiques telles que des édifices religieux témoignant ainsi du passé ecclésiastique de cette capitale, ou encore de musées riches en collections historiques et culturelles. Mais le cœur véritable de ce tourisme est vraisemblablement la proximité avec la nature. Les nombreux parcs et forêts font de cette destination un atout indéniable aux antipodes de son architecture. Les passionnés de sport pourront s’offrir des virées en kayac sur la mer Baltique ; et pour les moins sportifs, de belles balades à travers cet environnement naturel exceptionnel.

Que faut-il absolument voir à Helsinki?

 

 

  • La cathédrale luthérienne d’Helsinki : Tuomiokirkko

 

Cet édifice religieux de style néoclassique, d’un blanc immaculé, est la cathédrale de l’église évangélique-luthérienne finlandaise. Elle fut construite entre 1830 et 1852 sous les ordres de l’architecte Carl Ludwig Engel, qui aménagea également la place du Sénat (la place centrale Senaatintori). Sous l’occupation de la Russie tsariste, l’église fut érigée en l’honneur de Saint-Nicolas jusqu’à l’indépendance du pays en 1917 ; et fut rebaptisée en tant que cathédrale évangélique-luthérienne Tuomiokirkko. Ce style russe se retrouve notamment dans de nombreux monuments à Helsinki ; en effet, la ville a du être reconstruite suite à un incendie qui a ravagé entièrement la cité en 1808. Aujourd’hui, la cathédrale évangélique-luthérienne, l’un des symboles de la capitale finlandaise, figure parmi les monuments les plus visités d’Helsinki avec près de 350 000 visiteurs par an.

 

  • La place du Sénat

La place du Sénat, symbole d’Helsinki, est le cœur historique de la ville. Elle fut également aménagée par l’architecte allemand et finlandais, Carl Ludwig Engel. Cette vaste place est entourée de monuments remarquables tels que la cathédrale luthérienne d’Helsinki, du Ministère des Affaires Etrangères, du Sénat ou encore de la maison Sederholm. A deux pas du port, elle constitue le point de départ pour visiter la capitale finlandaise.

 

 

  • La maison Sederholm

(Aleksanterinkatu 18)

Cette maison de riche commerçant fut érigée en 1757 par Johan Sederholm sur la magnifique place du Sénat. Construite en pierre, la maison Sederholm reste la plus ancienne maison au cœur d’Helsinki. Elle a ainsi survécu aux flammes de l’incendie du début du XIXe siècle, qui ravagea la ville. Aujourd’hui, ce charmant monument historique abrite des expositions culturelles permanentes et temporaires appartenant au Musée municipal d’Helsinki.

 

 

  • La cathédrale orthodoxe Uspenski

 

(Kanavakatu 1)

La cathédrale orthodoxe Uspenski fut érigée entre 1862 et 1868, lors l’occupation par le Tsar et Empereur Alexandre II de Russie ; afin de marquer son emprise sur la ville et de conserver les traditions pour la population russe vivant à Helsinki. La fastueuse cathédrale surplombe la capitale finlandaise sur la colline de Katajanokka. Construit de briques rouges et orné de coupoles dorées, cet imposant édifice religieux constitue la plus grande église orthodoxe de l’Europe occidentale ; et reste le témoin privilégié de l’influence russe sur l’histoire de la ville. L’intérieur vaut aussi le détour de part sa décoration richement décoré d’or et de marbre.

 

  • Cathédrale Saint-Henri

(Puistokatu 1)

La cathédrale catholique, de style néogothique, fut érigée entre 1858 et 1860 en l’honneur de saint Henri, alors évêque d’Uppsala ; malgré la prédominance de l’église évangélique-luthérienne en Finlande. Elle est le plus important édifice catholique à Helsinki. Toutefois, l’originalité de cette cathédrale réside dans ses cérémonies et ses offices exprimés en plusieurs langues en raison de ses nombreux pratiquants catholiques, qui sont pour la plupart étrangers.

 

 

  • Le vieux marché couvert

(Eteläranta)

Se situant aux abords de la place du marché et du port, le vieux marché couvert Wanha Kauppahalli, accueille les commerçants et leurs clients depuis 1889 ! Les deux passages parallèles constitués d’échoppes en bois rouge donnent un cachet authentique à ce marché.

On y croise aussi bien des locaux faisant leurs emplettes que des touristes flânant à travers les allées. Divers produits de la région (poissons locaux, café finlandais, viandes de renne et d’élans, pains artisanaux, entre autres) vous sont proposés pour le plus grand plaisir de nos papilles !

 

 

  • La place du marché

(Kauppatori)

Elle est le passage obligatoire pour toute personne arrivant à Helsinki par le bateau (au port sud), puisque la place est ouverte sur le Golfe de Finlande. Aux portes de la capitale, la place du marché dispose d’un joli cadre avec notamment le palais présidentiel, l’hôtel de ville et le vieille Halle. Les divers étalages satisferont les nombreux touristes avec des produits artisanaux et la gastronomie régionale. Le café situé sous la tente permet de se désaltérer et de profiter d’un moment « à la bonne franquette », comme on dit chez nous !

 

 

  • Le musée national de Finlande

(Mannerheimintie 34)

Le musée national retrace toute l’histoire et la culture de la Finlande, de la préhistoire au XXIe siècle. Le bâtiment abritant cette collection fut construit entre 1905 et 1910 dans le pur style romantisme national finlandais. Cette architecture si particulière lui donne une apparence d’églises et de châteaux médiévaux.

 

 

  • Le City Museum d’Helsinki

(Sofiankatu 4)

Ce musée abrite une large collection exposant plus de 500 ans d’histoire sur Helsinki. Les visiteurs auront à cœur de découvrir l’histoire de cette cité et de son développement, donnant ainsi les clés à une meilleure compréhension de la capitale finlandaise d’aujourd’hui.

 

 

  • Kiasmad’Helsinki

(Mannerheiminaukio 2)

Le musée Kiasma offre l’opportunité aux visiteurs de découvrir une collection d’art contemporain de plus de 4 000 œuvres, des années 1960 à aujourd’hui. Le bâtiment fut conçu sous les plans de l’architecte américain Steven Holl dans le pur style du musée, et fut inauguré en 1998.

 

 

  • Le parc Kaivopuisto

(Kaivopuisto Brunnsparken)

Au sud d’Helsinki, le parc le plus ancien de la ville dispose d’un environnement agréable et reposant entre terre et mer. La nature côtoie l’urbanisme, et rend ce quartier chic des plus plaisants.

  • Île de Seurasaari

A seulement 15 minutes d’Helsinki et accessible par le pont, l’île de Seurasaari offre un bol air aux citadins et aux visiteurs de passage. Comme tout pays nordique qu’il se doit être, l’île dispose d’un musée en plein air restituant ainsi les diverses habitations finlandaises selon l’époque et la région : fermes, églises, anciennes maisons en bois, entre autres. L’église de Karuna, construite en 1685 et déplacée au musée en 1910, figure parmi les édifices les plus impressionnants et visités de ce musée riche en Histoire. Privée d’habitants, l’île est devenue le paradis des nombreux écureuils qui peuplent sa forêt.

Mon expérience : Mon ressenti sur la capitale finlandaise

A la fois douce et agréable, Helsinki a tout d’une ville où il fait bon d’y vivre, et où le charme opère dès le premier regard ! Cette qualité de vie est un atout indéniable pour tous les voyageurs qui recherchent la tranquillité. En effet, les 576 000 habitants de la capitale vivent au contact de la nature : à travers les nombreux parcs (1 600ha), forêts (3 800ha) et îles.

A mon grand étonnement, lors de mon arrivée à Helsinki, les rues semblaient si paisibles. Les quelques passants s’entrecroisaient dans les rues proches du port. Sur la place du Sénat, peu de visiteurs osèrent s’aventurer par cette fraîcheur automnale. A priori toute capitale qui se respecte, devrait avoir son flot de touristes ! En cette journée de novembre, à première vue, nous étions quasiment les seuls touristes ! La capitale finlandaise apparut alors comme une bourgade de province. En se dirigeant vers la cathédrale orthodoxe Uspenski, nous constations une fois encore : peu de touristes à l’horizon ! Sont-ils tous partis en vacances au soleil ? Ou n’était-ce tout simplement pas la bonne saison pour visiter cette charmante cité ? Quoi qu’il en soit, la visite d’Helsinki se poursuivait. Arrivés au cœur économique de la ville, près de la gare, les rues étaient redevenues plus vivantes. Les artères commerçantes étaient belles et bien présentes avec sa foule adepte du shopping : retour à la réalité du XXIe siècle !

 

Toutefois, l’échappatoire n’est qu’à quelques minutes de bateau ! Les nombreuses îles de l’archipel d’Helsinki permettent aux citadins de se reposer, de se ressourcer et de profiter de la sérénité qu’offrent ces lopins de terre au bout du monde, ou plutôt au bout de l’Europe ! Helsinki offre donc tous les avantages d’une capitale proche de la nature. Elle est, sans contestation possible, l’une des destinations phares de l’Europe ; aux portes de la majestueuse Laponie…

Un bon plan : Prendre un verre dans un tram au Sparakoff pub tram

Cette rame de tramway plein d’histoires a été transformée en pub pour notre plus grand plaisir ! Diverses stations parsemées dans le centre d’Helsinki servent de portes d’entrée, dont le ticket s’élève à 8€ par personne. Ce cadre enchanteur invite au voyage, sans pour autant quitter la capitale finlandaise ! Ce joli wagon en bois, de couleur rouge, fait un tour à travers Helsinki (durée approximative : 40 minutes) ; permettant ainsi aux visiteurs de découvrir la ville sous un autre aspect. Le bar met à la disposition de ses clients tous les breuvages, à consommer bien évidemment avec modération ! Dès lors, un verre à la main, « les aventuriers » sont prêts à explorer les rues finlandaises dans ce moyen de locomotion très particulier et très jovial. Cette convivialité rend alors la visite plus attrayante et moins formelle. La seule fausse note à déplorer, réside dans la rareté des fréquences de ces voyages bucoliques ; puisque le tramway circule seulement l’été. Prévoyez alors de vous y rendre pendant la saison estivale !

Pour les moins chanceux ou pour les visiteurs avides de découvrir Helsinki lors des périodes hivernales, le Ice Bar vous consolera avec son ambiance très givrée et très surprenante.

Île de Suomenlinna et son fort.

La forteresse maritime de Suomenlinna repose sur six îles de l’archipel d’Helsinki. Très fréquentée, cette remarquable bâtisse militaire figure au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Elle fut baptisée Sveaborg (fort de Svea, en suédois) à sa construction, puis renommée Suomenlinna (fort de Finlande, en finnois) lors de l’indépendance du pays.

 

Face à la puissance et la dominance de l’empire russe sur la mer Baltique, la forteresse militaire Sveaborg fut érigée en 1748 par les suédois qui occupaient la majeure partie du territoire finlandais. Augustin Ehrensvärd réalisa cet ouvrage en s’inspirant de l’ingénieur militaire français Vauban. Malgré l’imposante bâtisse, les russes envahirent aisément Helsinki en 1808. Les russes bombardèrent la forteresse jusqu’à sa reddition avec ses 7 000 hommes ! Dès lors, les russes entreprenaient son aménagement en bastion de l’armée tsariste avec de nombreuses casernes et fortifications. La forteresse fut également le théâtre d’autres bombardements lors de la guerre de Crimée en raison de sa position stratégique : à l’entrée d’Helsinki. Restaurée et réaménagée, la forteresse constitua l’une des barrières de protection de la cité lors de la Première Guerre mondiale. L’indépendance de la Finlande en 1917 marqua la renaissance de la forteresse en la renommant Suomenlinna. Aujourd’hui, la forteresse abrite l’académie navale de la marine finlandaise.

 

A seulement 20 minutes de bateau, l’île de Suomenlinna constitue l’une des attractions touristiques les plus visitées du pays, tant par les locaux que par les touristes.

Les visiteurs ont alors l’occasion de se faufiler à travers les différents tunnels et galeries, mais aussi d’approcher les canons et trous d’obus ; héritages des nombreux bombardements. Le musée de Suomenlinna retrace l’histoire de l’île et de sa forteresse.

Une virée à Tallinn

Tallinn se situe à seulement à 80 km de la capitale finlandaise. Le « speed ferry » de la compagnie Lindaline (lien :www.lindaline.fi) traverse le Golfe de Finlande en 01h30. Il est alors possible de faire une excursion d’une journée à la jolie capitale estonienne ; en prenant le premier bateau à 08h00 et le dernier à 17h00 (Aller/retour : 35€ par personne).

 

Aux portes de la somptueuse et envoûtante Russie, Tallinn témoigne de la richesse historique de sa nation et de son peuple… A première vue, Tallinn a tout d’une cité prospère de l’ère soviétique, se situant au carrefour des routes commerciales maritimes entre l’Europe et la Russie. Dominant le golfe de Finlande, Tallinn a suscité de nombreuses convoitises durant l’Histoire par ses voisins Russes, Allemands et Suédois. En s’ouvrant au capitalisme (depuis 1991), Tallinn a ainsi pu se développer au point de dire que la capitale estonienne est devenue l’une des villes phares de l’Europe du Nord au même titre qu’Helsinki ou Stockholm.

En se baladant dans les rues du centre historique de Tallinn, on y découvre une vieille ville médiévale classée sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’Unesco depuis 1997¸ qui dispose de nombreux atouts touristiques. Aussi, au fil des années, elle a su conserver ses fortifications contrairement à sa voisine lettonne Riga ; ce qui lui vaut d’être l’une des seules villes européennes à avoir garder le plus intact ses vestiges architecturaux datant du XIIIe au XVIe siècle. La vieille ville nous plonge alors dans la vie moyenâgeuse à travers la rue Pikk. Ces demeures d’un autre temps témoignent de la prospérité ancienne de cette cité. Tous ses trésors (églises, monastères, maisons de commerçants) évoquant l’âge d’or de Tallinn se limitent à l’intérieur des fortifications et se visitent donc en une ou deux journées.

 

En définitive, Tallinn ne manque donc pas d’attractions touristiques tant sur le plan géographique, culturel que festif. Nombreux sont ceux qui viennent de Finlande ou de Russie pour profiter des douceurs de la capitale estonienne bien moins onéreuse, et tout aussi conviviale, que ces voisines Helsinki et Saint Pétersbourg.

 

 

Coup de cœur : Les îles et la nature environnante

En arrivant à Helsinki par le bateau ; on ne peut qu’admirer la beauté de ses paysages côtiers. Toutes ces petites îles parsemées dans l’archipel offrent un joli spectacle à travers la brume. Certains îlots sont habités par des conifères ; d’autres abritent des maisons en bois, de couleur rouge, typique de la région scandinave. La faune et la flore semblent être en parfaite harmonie sur ses bouts de terre, malgré un climat plus ou moins froid. Aussi, l’hiver donne l’opportunité aux visiteurs de se promener dans ses paysages féériques ou encore de s’essayer aux patinages sur les eaux gelées. L’été offre également son lot de belles balades en bateau parmi ce labyrinthe maritime. Dans ce dédale de petites îles, il est possible de s’y baigner en dépit de la fraîcheur de la mer Baltique ! Pour les moins courageux ou les plus frileux, la découverte de ces îles en kayak est tout aussi relaxante et revigorante. En définitive, chaque saison offre une multitude de loisirs adaptés au climat et aux lieux (forêts, parcs, mer).

 

Ce vaste archipel de près de 300 îles, entouré par la Baltique, est un atout majeur au développement d’un tourisme nature. Le retour aux sources et aux valeurs traditionnelles est un excellent remède par ces temps où l’on a trop négligé la santé de la planète. Cette proximité qu’ont les finlandais avec la nature, donne matière à réflexion quant à nos façons de vivre.

Cet environnement, aux premiers abords hostile, est source de vie et générateur de bien être…

Helsinki pratique

Y aller en avion : avec Air France, vous pouvez trouver des prix à 150€ aller-retour

Ou dormir :

 

  • Sokos Hotel Albert (Albertinkatu 30): Hôtel très confortable dans un quartier très calme.

  • Fabian Hotel (Fabianinkatu 7): Hôtel cher et d’excellente qualité.

Les restaurants testés pour vous :

  • Sea Horse (Kapteeninkatu 11): Bon table pour apprécier des plats traditionnels.

  • Karl Johan (Yrjönkatu 21): Restaurant sympathique et pas trop cher.

Ou faire du shopping ? Le centre ville regorge de nombreuses boutiques.

Mes bars favoris :

  • Artic Icebar (Yliopistonkatu 5): Passez un moment unique dans un bar givré !

 

  • Sparakoff pub tram (Mikonkatu terminus): Un tramway toujours en circulation transformé en pub !

Budget moyen : Un week-end de 3 jours/2 nuits revient entre 450 et 500€.

Citycard : La Helsinki Card offre de multiples avantages pour découvrir la capitale finlandaise (www.helsinkiexpert.com/helsinki_card)

Adresses utiles :

 

  • Ambassade de Finlande : 103 rue Grenelle 75007 Paris / 01.70.91.72.45

 

 

Mickaël Meloni

<

Pour aller plus loin à Helsinki

Les bons plans à Helsinki

Les bons plans hotels, sejours, activites, vols à Helsinki

Carte des hotels à Helsinki

Booking.com