Les lieux du guide Angkor
Temple d'Angkor Vat

Temple-capitale le plus grand (du monde) et le plus fameux du site archéologique d'Angkor, ses tours sont l'emblème du Cambodge, on en retrouve la silhouette sur le drapeau du pays. Depuis 1992, le temple est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Angkor Vat est un temple dédié au dieu hindou Visnu, dont la construction commencée au début du 12e siècle pendant le règne du roi Suryavarman II (1113-1150), dura 37 ans. Angkor Vat signifie "le temple de la cité royale". Sous le règne de Jayavarman VII, à partir de 1181, [...]

Banteay Srei

Le temple de Banteay Srei, contrairement aux autres temples khmers, n'est pas l'oeuvre d'un roi mais celle d'un brahmane, Yajnavaraha, précepteur de Rajendravarman et puis de Jayavarman V (968-1001). En 967, il fit consacrer un sanctuaire dédié à Siva, dans des proportions qui sont à peu près de la moitié de celles des autres temples d'Angkor. Cela s'explique par le fait que seuls les souverains avaient le droit de faire édifier des temples monumentaux. Il est protégé par des douves suivies de murs d'enceinte construits en brique et latérite. Les édifices sont construits avec du grès rose et leurs [...]

Le Bayon

Le Bayon est le chef d'oeuvre du roi Jayavarman VII construit au cours du 13e siècle. Son style est beaucoup moins linéaire et défini que celui d'Angkor Vat. C'est le temple central de l'ancienne ville d'Angkor Thom, capitale des souverains khmers au début du 13e siècle. Le temple est placé dans une enceinte de 150m de côté. L'enceinte délimitant seulement l'espace du temple est constituée d'une galerie à double portique ouvert sur l'extérieur. Les murs sont recouverts de bas-reliefs qui dépeignent la guerre contre les Chams et les grandes batailles qui marquèrent la reconquête du pays par Jayavarman [...]

Temple du Baphuon

C'est l'oeuvre monumentale du roi Udayadityavarman II (1050-1066), époque glorieuse de l'empire khmer. Ce temple est construit au milieu d'une enceinte rectangulaire de 425m sur 125m qui s'ouvre par des gopura (portes d'entrées monumentales) dont ceux de l'Est et de l'Ouest ont trois passages. Une chaussée entièrement construite en grès repose sur des pilotis d'1,20m et passe entre les bassins protégés par cette enceinte. Le sanctuaire central domine sur une pyramide rectangulaire à cinq niveaux, mesurant à la base 120m sur 100m et haute de près de 50m. Le premier degré est ceint d'une galerie [...]

Phiméanakas

Construit en 978, le Phiméanakas, le « palais aérien », se situe au centre de la capitale conçue par Jayavarman V (968-1001) sur l'emplacement que recouvrira plus tard la cité d'Angkor Thom. Le temple est ceint d'un mur d'enceinte rectangulaire de 250m sur 600m. C'est la fameuse « tour d'or » que vit le moine explorateur chinois Tchéou Ta Kouan lors de son voyage au Cambodge à la fin du 13e siècle. Ce temple montagne est édifié au sommet d'une pyramide de trois niveaux faits de latérite, dont la base mesure 35m par 28m. La terrasse supérieure de 30m sur 23m, culmine à 12m de haut. Les escaliers [...]

Prasat Kravan

Dédié au dieu hindou Visnu, le Prasat Kravan fut construit en 921 sous le règne du roi Harshavarman Ier. Le temple est ceint d'une douve que traversent des chaussées à l'Est et à l'Ouest. Il s'agit de cinq tours construites en briques alignées du nord au sud sur une plateforme dont l'accès est gardé par des lions sculptés. Les cinq tours sanctuaires s'ouvrent sur l'Est, ces entrées sont ornées de dvarapala, gardiens de porte. Ce temple est connu surtout pour sa multitude de représentations du dieu Visnu. La tour centrale est couverte de bas-reliefs représentant le dieu et ses avatars, ce sont les [...]

Terrasse des éléphants

Cette terrasse, ainsi que la terrasse dite du roi lépreux, a été construite au 12e siècle sous le règne de Jayavarman VII. Elle borde l'ancien palais royal à l'Est et domine la grande place centrale d'Angkor Thom. Elle s'étend sur 15m de large et sur 300m de long et est haute de 3 à 5m environ suivant les tronçons. Elle est bordée d'une balustrade en forme de naga (serpent). Le roi Jayavarman VII pouvait, de ce promontoir, regarder défiler son armée victorieuse de retour de la guerre contre les Chams. Ce sont les éléphants largement représentés en sculpture et bas-reliefs sur les murs de grès qui [...]

Temple de Ta Phrom

Le temple Ta Phrom est l'un des sites les plus romantiques d'Angkor. L'Ecole Française d'Extrême-Orient qui s'occupe de la préservation du site a laissé en l'état de découverte ce temple, afin que le visiteur ait une idée de leur état de découverte avant restauration. La jungle l'entoure encore ce qui lui donne une atmosphère unique, empreinte de féerie. Il a été construit dans le style du Bayon par Jayavarman VII (1181-1219) comme monastère et école bouddhistes vers 1186. il est le symbole de la gloire du roi et de sa famille. Jusqu'à 12 000 personnes pouvaient vivre dans l'enceinte du complexe. [...]

Pré Rup

Après la destruction de Koh Ker lors de la guerre entre les souverains khmers Harshavarman et Rajendravarman II (944-968), ce dernier décida de ramener sa capitale à Angkor. Et en son centre, il fit ériger le temple montagne Pre Rup en 961, protégé par deux enceintes. L'entrée principale du complexe est à l'Est et se fait par un gopura monumental (porte d'entrée) aménageant trois passages dans l'enceinte extérieure. Divers édifices, des tours et des salles longues sont érigées entre les murs d'enceinte. Un autre gopura à trois ouvertures permet le passage du second mur d'enclos donnant accès au [...]

Preah Khan

Construit entre 1184 et 1191 sous le règne de Jayavarman VII, le Preah Khan est entouré d'une douve de 40m de large et prend place dans une enceinte de latérite qui mesure 800m sur 600m et porte des représentations de Garuda (oiseau mythique) enserrant des nagas (serpents). Des chaussées pavées, au soubassement sculpté de bas-reliefs, traversent les douves et sont bordées de rangées de sculptures du même motif, des Garuda enserrant des nagas. Ce temple ville pouvait accueillir jusqu'à 10 000 personnes d'après les estimations. À l'origine, il fut construit comme un monastère bouddhiste, puis transformé [...]

Ta Som

C'est un temple bouddhiste, érigé sous le règne de Jayavarman VII vers 1186 et dédié à la mémoire du père du souverain. Deux enceintes entourent le temple, la plus extérieure est un rempart d'environ 200m sur 240m, en latérite avec seulement deux gopura (portes d'entrées) ouvrant sur l'Est et sur l'Ouest. Ces entrées monumentales sont surmontées de tours portant quatre visages, chacun faisant face à un point cardinal. Au Nord et au Sud, ce sont seulement des fausses portes décorées. L'autre enceinte est une galerie de grès et de latérite, précédée d'une douve et accessible par deux terrasses en [...]

Ta Keo

Construit entre 980 et 1013 sous le règne de Jayavarman V, ce temple montagne posé sur une pyramide de plus de 20 m de haut est le premier d'Angkor à revenir à la construction entièrement en grès, après un siècle de construction en latérite. Son édification fut interrompue par l'accession au trône de Suryavarman I, rival de Jayavarman V, en 1001. C'est pourquoi les décorations sculptées ne sont pas achevées. Ce temple est typique des temples montagnes d'Angkor, il est élevé sur une pyramide à cinq niveaux, dont la base mesure 120m sur 105m. Au sommet, la terrasse carrée mesure 40m de côté et sert [...]

Angkor Thom

Édifiée vers 1200 par Jayavarman VII, Angkor Thom, « grande ville royale », abrite de nombreux monuments d'une grande beauté comme le Bayon dont l'enceinte est aussi celle de la ville. Le plan de la cité est carré, avec une porte à chaque point cardinal et une cinquième porte, celle des Victoires au nord-est, qui sont prolongées par des chaussées. Les cinq digues traversent une large douve de 100m, faites de latérites et appelées « Chaussées des géants ». Ces voies d'accès sont bordées de chaque côté par de hautes balustrades constituées de 54 géants portant dans leurs bras des nagas (serpents). [...]

Terrasse du Roi Lépreux

Cette terrasse, ainsi que la terrasse dite des éléphants, a été construite au 12e siècle sous le règne de Jayavarman VII. Elle borde l'ancien palais royal à l'Est et domine la grande place centrale d'Angkor Thom. Elle doit son nom à une statue asexuée assise à la javanaise, les jambes repliées l'une sur l'autre, datant du 15e siècle et découverte sur le site. Elle est identifiée par certains comme la statue du roi Yasovarman qui serait mort de la lèpre. Elle semble pourtant être plutôt une représentation de Yama, le dieu hindouiste de la Mort ou l'un de ses assistants, du fait de sa main droite [...]

Voir tous les lieux du guide