Les places de la Citerne et de la Collégiale, San Gimignano

pratique, visite, tarifs, réserver, adresse, horaires


Visiter San Gimignano Hôtels San Gimignano Voyages San Gimignano Vols San Gimignano
Source : Wikimedia

Carte Les places de la Citerne et de la Collégiale

Avis Les places de la Citerne et de la Collégiale

Avis voyageurs
Avis rédaction 0/4


Guide Les places de la Citerne et de la Collégiale : que voir et faire Les places de la Citerne et de la Collégiale?

Passons maintenant à travers la porte saint Jean et arrêtons-nous juste derrière elle. Nous sommes à présent dans la Via San Giovanni, la rue saint Jean, qui mènent aux places de la Citerne et de la Collégiale. Commençons à y avancer jusqu’au n°37 -qui est sur la droite- en écoutant ce commentaire. Que de touristes et de magasins de souvenirs ! Le tourisme... Une véritable économie à l’origine du renouveau de San Gimignano au 20ème siècle. Tout comme celle de la fabrication de meubles en bois et de la vinification. N’hésitez d’ailleurs pas à goûter le célèbre « Vernaccia de San Gimignano », le premier vin italien à avoir reçu l’appellation « origine contrôlée » en 1966. C’est un vin blanc sec à la couleur jaune doré, jeune et doté d’une amertume caractéristique. Mais attention, en cas d’achat, sachez qu’il ne se conserve pas plus de 3 ans. Et maintenant, regardons cette rue plus attentivement. Elle est bordée de constructions qui vont du 12ème au 14ème siècle. Maisons-tours, palais, églises, couvents, et auberges se bousculent même si ceux-ci sont relativement peu visibles car cachés par les boutiques. Au bout de cette rue, la place de la cathédrale avec la cathédrale et le palais du gouvernement de San Gimignano, puis dans le prolongement, il y aura la rue saint Matthieu jusqu'à la porte du même nom. Une longue voie donc qui traverse la cité de part en part : c’est l'axe majeur de San Gimignano, qui n'est en fait que la via Francigena des origines, cette route qui allait du port de Rome aux Alpes du nord, et même jusqu'à Canterbury, en Angleterre. Mais qu'est cette « via Francigena » dont nous parlons souvent. Maintenant, remontons dans le temps. Car cette voie est développée au 6ème siècle par les Lombards sur les vestiges des voies romaines. Et ils l’ont développée car les Byzantins –eux- contrôlent alors le bord de mer et les voies maritimes donc. Après que Charlemagne ait battu les Lombards, cette voie sera de plus en plus utilisée par l'administration carolingienne : elle prend dès lors le nom de « via francigena », la voie française. C’est donc une voie commerciale un peu, administrative beaucoup mais à partir du 9ème siècle, elle deviendra aussi une voie religieuse. Pourquoi cela ?? et bien parce que sera alors instituée l'obligation, pour tous les archevêques, de venir à Rome recevoir des mains du pape le pallium, qui est un simple vêtement de laine orné d'une croix symbolisant l'investiture. Evénement qui explique le tracé de Canterbury à Rome : un itinéraire de 1600 kilomètres ! La voie devient aussi le « chemin du ciel » des pèlerins allant à Rome. Et au cours des siècles suivants, tout en maintenant sa fonction de voie de pèlerinage, elle deviendra surtout un axe commerçant, reliant des régions riches et peuplées comme la Toscane ou les Flandres. Le tracé devient alors plus stable et plus facile à parcourir. La route devient un véritable axe de circulation bien défini. Elle se ponctue de haltes et devient ainsi le moteur du développement des cités médiévales de l'intérieur du pays. Et c'est le cas de San Gimignano qui, à partir du 10 ème siècle, est reliée à cette grande voie historique par un axe secondaire. Le village devient ville puis ville prospère puis cité-Etat. Et c'est ainsi qu'au 13ème siècle, on décompte au moins 9 auberges et une dizaine d'institutions hospitalières, dont une maison des templiers, et cela, dans le seul but d'accueillir tous ces voyageurs. San Gimignano en profite pour développer le commerce de ses produits locaux : les bêtes et les peaux, l'huile et le vin, et aussi la teinture jaune au safran dont elle est détient le secret de fabrication. La ville prospèrera ainsi jusqu'à ce qu’elle soit dominée par Florence à partir du 14ème siècle et jusqu'à ce que la via Francigena décline totalement à partir du 18ème. L'apogée de San Gimignano est donc bien l'époque médiévale, époque au cours de laquelle furent construits tous les édifices que nous découvrirons au cours de cette promenade.

Les places de la Citerne et de la Collégiale se trouve dans le guide de voyage San Gimignano et vous pouvez aussi réserver un hotel à San Gimignano.

Infos pratiques visite Les Places De La Citerne Et De La Collégiale

FAQ sur Les places de la Citerne et de la Collégiale

0 avis

0 questions de voyageurs sur Les places de la Citerne et de la Collégiale, San Gimignano


Remonter en haut

Que faire et visiter dans les environs de Les places de la Citerne et de la Collégiale


  • Place de la citerne

    La Place de la Citerne tient son nom du puits situé en son centre. Elle est entourée de demeures datant toutes des 13ème et 14ème siècles. Certaines sont de belles maisons romanes ou gothiques, avec des décorations sur les façades et leurs fen...

  • La Place de la Citerne

    De là, continuons notre chemin jusqu’à la Place de la Citerne. Pour y accéder, nous passerons sous l'arc en pierre que nous pouvons déjà voir un peu plus loin dans la rue. Il est le vestige de la porte de la première enceinte de la ville, con...

  • Place de la cathédrale

    Avec ses 7 tours qui l'encadrent, la place del Duomo -autrement dit la Place de la Cathédrale- est la plus majestueuse des places de San Gimignano. Mais c’est aussi la plus importante car elle regroupe les pouvoirs religieux, politique et aristocr...

  • Palais du Podestat

    Le palais du Podestat fut édifié au début du 13ème siècle. On le remarque de loin car il est surmonté de cette grande tour de 51 m appelée la "Rogneuse". IL n'y a pratiquement pas de décoration mais une grande loggia vient adoucir cette impre...

  • La visite du palais communal

    Il est possible de visiter le Palais communal. La cour intérieure, typiquement médiévale avec ses briques et sa galerie couverte, est ornée de peintures murales représentant la justice, car le tribunal public se tenait en ce lieu. Et l'intérieu...

  • La Place du Dôme

    Poursuivons à présent notre promenade par la découverte de la place suivante, la Place du Duomo. L'accès se trouve à droite des tours jumelles que nous venons d'évoquer. Nous voici sur la "Piazza Del Duomo", autrement dit sur la Place du Dôme ...

  • Palais du gouvernement

    Le palais du gouvernement -appelé aussi Palais communal ou encore Palais du Peuple- fut édifié au 13ème siècle par Arnolfo di Cambio dans ce style quasi cubique qui fit sa réputation dans toute la Toscane. Sa tour a deux caractéristiques: elle...

  • Musée d'Art Sacré et Musée Etrusque

    Le musée Etrusque contient des objets (pièces, vases, armes,..)qui témoignent de l'origine Etrusque de San Gimignano avant que la ville ne soit conquise par Rome au 1er siècle avant Jésus Christ....

  • Le Palais du gouvernement

    Tournons-nous maintenant vers la droite afin de considérer le palais du gouvernement aussi appelé le Palais Communal. Vous y êtes? Bien! Alors, le Nouveau Palais du Podestat ou palais communal est plus vaste que le premier. Rien d'étonnant puisqu...

  • L’extérieur du Dôme

    Observons maintenant le DÔME de San Gimignano, la Collegiata di Santa Maria Assunta, la collégiale de sainte Marie l'Assomption. Quelle est l’impression qui vous vient à l’esprit ?? Certainement la sobriété, non ? Aucune décoration, de la b...

  • L’Ancien Testament

    Et maintenant commençons la visite par le bas côté gauche. Il raconte l’Ancien Testament, sur trois registres, c'est-à-dire sur 3 niveaux. La lecture se fait de l'entrée de l'église vers le chœur. Comme nous le verrons, dans le registre sup...

  • Les statues encadrant la fresque du "Martyre de saint Sébastien"

    Terminons notre visite de la cathédrale par une œuvre apaisante et fort belle. Et pour cela, regardons les deux statues en bois, peintes en rouge et bleu. Elles encadrent la fresque du "Martyre de saint Sébastien". Les voyez-vous ? Elles représen...

Télécharger les guides voyage de San Gimignano gratuits

San Gimignano

Télécharger le guide

Les meilleurs hôtels proches de Les places de la Citerne et de la Collégiale

à 5 m
Image
Occupant un bâtiment du XIe siècle, l’hôtel Leon Bianco vous accueille avec chaleur dans cette ville médiévale. Alliant éléments historiques et co ...
Dès 91,69EUR

Leon Bianco à 5 m

à 22 m
Image
La Cisterna est un établissement hôtelier trois étoiles à San Gimignano. Il propose des équipements modernes dans chacune des 49 chambres. Le peti ...
Dès 78,00EUR

La Cisterna à 22 m

à 174 m
Image
Localisé Via Delle Romite 21, sur San Gimignano, cet hébergement a un tarif adapté aux petits moyens. Vous débourserez pour y dormir un prix de pl ...
Dès 50,00EUR

Donna Nobile à 174 m

à 223 m
Image
. Vous retrouverez cet hotel au Via Delle Romite 31, à San Gimignano. Quels sites découvrir dans le coin de Le Romite? Dans la zone de l'hôtel, v ...
Dès 60,00EUR

Le Romite à 223 m

à 238 m
Image
L'hôtel Locanda La Mandragola est une vieille villa, établie dans un lieu pacifique, dans la partie nord du parc de la Rocca. Il comprend 8 chamb ...
Dès 65,00EUR
à 241 m
Image
Localisé Via San Giovanni 91, dans San Gimignano, cet hébergement touristique a un prix raisonnable. Vous paierez pour y dormir un prix de plus de ...
Dès 90,00EUR
à 263 m
Image
L'hôtel Antico Pozzo est un hôtel de catégorie 3 étoiles en plein cœur de San Gimignano dans une belle demeure du XVe siècle. Il a 18 chambres co ...
Dès 110,00EUR

L'Antico Pozzo à 263 m

à 316 m
Image
Bellavista se trouve dans une campagne bordé de vignoble et d'oliviers, il se situe à San Gimignano. Il dispose de 6 élégantes et confortables cha ...
Dès 85,78EUR
à 317 m
Image
Le B&B Palazzo Al Torrione est niché dans un ancien bâtiment rénové, situé à San Gimignano. Il abrite 5 chambres spacieuses et dotées de tous les ...
Dès 70,00EUR