Guide voyage Buenos Aires: les lieux à voir

Dernière mise à jour: 14 juin 2022

Les choses à voir et faire à Buenos Aires et alentours!

Les principaux lieux à visiter : 

En grande capitale internationale, Buenos Aires possède une foule de choses à voir et à faire. A ne pas manquer sur place lors de votre visite :

  • Le quartier de Palermo

  • Le quartier de La Recoleta

  • L’Avenue Mayo

  • L'Avenue Corrientes

  • Le Palacio Barolo

  • La place Dorrego à San Telmo

  • Le quartier Puerto Madero

  • Le quartier de La Boca

  • Le cimetière de Recoleta

  • Le Teatro Colon

 

Budget moyen pour une semaine :

Les prix à Buenos Aires sont un peu plus élevés qu’ailleurs en Argentine car c’est la capitale. Voici un exemple de budget moyen à confortable pour une semaine pour une personne à Buenos Aires, compris pour une personne :

  • Hôtel, chambre simple partagée à deux, 30 euros la nuit, 210 euros pour 7 jours.

  • Transport : 4 euros par jour, 30 euros pour 7 jours.

  • Visites et sorties : 10 euros par jours, 70 euros pour 7 jours.

  • Repas : 5 euros par déjeuners, 15 euros par dîners, 140 euros pour 7 jours.

  • Budget total : 450 euros pour 7 jours à Buenos Aires.

 

Y aller : 

  • Vols quotidiens et sans escale entre Paris et Buenos Aires opérés par la compagnie Air France.

  • Nombreuses possibilités de vols avec escale depuis Paris.

 

Où dormir :

Dans une grande ville comme Buenos Aires, on trouve un peu de tout pour se loger quelques jours :

  • Des hôtels confortables à prix abordables

  • Des adresses haut de gamme

  • Des petits hôtels et des chambres à louer 

  • Des locations chez des particuliers type Airbnb

  • Des auberges de jeunesse pour les petits budgets.

 

Principaux événements : 

Avant de partir, ne manquez pas de consulter le programme à Buenos Aires car il s’agit d’une ville particulièrement vivante et animée culturellement : grandes expos, concerts et festivals, événements sportifs… 

  • A voir : le Festival et mondial du tango à Buenos Aires en août

 

A éviter : 

Buenos Aires est une ville sûre dans l’ensemble pour les visiteurs. Comme toujours, prêtez attention à vos effets personnels et ne tentez pas d'éventuels pickpockets. Evitez également les quartiers mal fréquentés hors du centre.

 

Gastronomie : 

Grande capitale, on goûte un peu toutes les cuisines du monde à Buenos Aires, et les restaurants, cantines de quartiers, et tables réputées sont légion dans la capitale. On en profite pour tester les viandes argentines parmi les plus réputées.

 

Transport sur place :

Dans Buenos Aires la voiture n’est pas recommandée, mieux vaut utiliser les transports en commun : 

  • Les lignes de metro (subte), pratiques et faciles d’usage

  • Les autobús, et les autobús turístico

  • Les taxis

  • Pas mal de marche à pied !

 

Dans les environs :

Il serait dommage de prendre un vol pour Buenos Aires et se cantonner à la visite de la capitale ! Profitez-en pour découvrir les abords et la région, mais aussi pour un trip étendu en Argentine.

 

Quand y aller : 

Dans l’hémisphère sud les saisons sont à l’inverse de chez nous, en hiver, c’est l’été à Buenos Aires. Grande capitale animée, elle se visite tout au long de l’année avec pour périodes de prédilection octobre-février.

 

Top 5 à voir et à faire à Buenos Aires

  1. Assister à un spectacle de tango

  2. Sortir le soir dans les bars animés de la ville

  3. L’ambiance de Palermo et de La Recoleta

  4. L’avenue Corrientes, Broadway de Buenos Aires

  5. Un soir de représentation au Teatro Colon

A voir à Buenos Aires

Lors d'une visite de la plus européenne des capitales d'Amérique latine ne manquez pas de visiter le quartier branché de Palermo et sa Plaza Serano ou vous pourrez observer la vie de Buenos Aires depuis l'une des nombreuses terrasses de café. Les autres quartiers populaires pour sortir et profiter de la ville sont les quartiers de La Boca, de San Telmo, et puis peut être le plus branché et arty d'entre tous, le quartier de La Recoleta et son célèbre cimetière.

 

 

A faire à Buenos Aires

Profitez de votre présence à Buenos Aires pour vous offrir une belle soirée au Teatro Colon, un superbe théâtre situé non loin de l'Obelisque 9 de Julio. Ou bien allez vous balader dans l'étonnant cimetière de la Recoleta. Pourquoi pas également apprendre le Tango dans l'un des nombreux clubs de la ville ou bien encore assister à un match de foot dans le mythique stade de La Bombonera, le stade de l'équipe de Boca Juniors.

 

Ou dormir à Buenos Aires

Pour des hôtels pas chers et des hostels préférez le quartier de San Telmo, pour quelque chose d'un peu plus haut de gamme vous trouverez une grande variété d'hôtels chics et de boutiques hôtels dans les quartiers de la Recoleta et de Puerto Madero, le quartier des affaires de Buenos Aires.

 

 

Comment aller à Buenos Aires

Depuis Paris-Charles de Gaule on compte environ 5 vols directs par jour, les compagnies les moins chères qui desservent cette destination sont Swiss et Alitalia. Air France propose 3 vols par jour.

L'aéroport d'Ezeiza se trouve à 40 km du centre-ville. Il n'y a pas besoin de visa pour un séjour touristique de moins de 3 mois.

 

A savoir avant le départ

Buenos Aires est une ville assez sûre comparée aux autres capitales d'Amérique latine, attention néanmoins aux pickpockets notamment dans le quartier de la Boca.

Aucun vaccin obligatoire pour se rendre en Argentine, il est recommandé de se faire vacciner néanmoins contre l'hépatite A et la fièvre jaune si vous vous rendez dans des zones rurales. Attention également à la tourista, assez fréquente parmi les voyageurs.

 

Itinéraires et lieux touristiques à Buenos Aires: que voir à Buenos Aires et autour?

Les top choses à voir Buenos Aires et environs

L'Argentine

Photo L'Argentine

Pays qui apporte énormément au voyageur sur tous points de vue. L'Argentine vous parle, parce que vous pensez très souvent à sa fantastique nature et à son « exotisme ». De ce côté là vous n'avez év... plus d'infos

Cariló

Photo Cariló

La belle ville de Cariló est l'une des stations balnéaires les plus exclusives de la côte atlantique argentine. Un mot d'origine un Araucane, "cariló" signifie la "dune verte" et représente fidèlement l'e... plus d'infos

Tigre

Photo Tigre

À seulement 45minutes en train de Buenos Aires, et 30 km en voiture, depuis le centre, le Tigre est en périphérie de la capitale, situé sur l'estuaire du Rio de la Plata. Le processus colonisateur de ces t... plus d'infos

Pinamar

Photo Pinamar

La ville de Pinamar, peut-être la plus sophistiquée de la côte argentine, se situe dans la province de Buenos Aires à seulement 340 kilomètres de la capitale. Entourée des pinèdes, c'est de la que vient ... plus d'infos

Buenos Aires Capital Autònoma

Office du tourisme de Buenos Aires Capital

Photo Buenos Aires Capital Autònoma

Connaître la Ville Autonome du Buenos Aires impressionne les visiteurs du monde, parce que, en plus d'être la ville la plus cosmopolite de l'Amérique du Sud, elle est sans doute le plus beau et plus coquet d... plus d'infos

MNBA-Museo de Bellas Artes de Buenos Aires

Photo MNBA-Museo de Bellas Artes de Buenos Aires

Le Musée National de Beaux Arts (MNBA) de l'Argentine est situé sur l'avenue de Libertador 1473 de la Ville du Buenos Aires. Elle occupe actuellement l'ancienne maison des Pompiers: l'édifice appartient aux... plus d'infos

Cementerio de la Recoleta

Photo Cementerio de la Recoleta

Ce fut le premier cimetière publique de Buenos Aires; aujourd'hui c'est le plus élégant et aristocratique. Y sont enterrés de grands personnages qui ont marqué l'histoire argentine, dans l'enceinte faisan... plus d'infos

Musée MALBA

Musée d'art contemporain

Photo Musée MALBA

C'est le musée le plus moderne de Buenos Aires puisqu'il concerne des grandes collections d'art contemporain. En 1995, on lança un concours au MNBA pour que la collection de Constantini soit réunie en un seu... plus d'infos

Manzana de las Luces Jesuíticas

Photo Manzana de las Luces Jesuíticas

Le bloc appelé « manzana jesuítica » est une des constructions les plus anciennes qu'il a encore à Buenos Aires, comme Saint Ignace, l'église la plus vieille de la ville. Son tracé fut pensé dès les ... plus d'infos

L'Obélisque

Photo L'Obélisque

L'obélisque rappelle sur chacun de ses côtés un fait historique porteño: la première fondation, en 1536; la seconde et définitive, en 1580. La première fois que se fit le drapeau national dans la ville, ... plus d'infos

Théâtre Colón

Photo Théâtre Colón

Le théâtre est un des principaux théâtres lyriques du monde. Pendant le XXème siècle, les directeurs, les chanteurs et les danseurs les plus renommés de l'époque. En 1857 on inaugura le premier thé... plus d'infos

Le pont de la femme

Photo Le pont de la femme

Ce pont pour les piétons est la première œuvre de l'architecte et l'ingénieur valencien Santiago Calatrava en Amérique Latine. Il fait 160 mètres de long et six mètres de large. Son mât métallique s'... plus d'infos

Le Cabildo et son Musée

Photo Le Cabildo et son Musée

 La mairie située entre Rivadavia et l’avenue de Mayo abrite le siège du gouvernement de la ville. Son architecture est très inspirée du style français à la mode au 19ème siècle.Le musée lui fait fa... plus d'infos

Le Museo Quinquela Martin

Photo Le Museo Quinquela Martin

 Le petit musée de Quinquela Martin est une galerie en plein air qui rend hommage aux œuvres du peintre du même nom. Ancien docker, ce dernier est devenu une figure emblématique du quartier car il est à l... plus d'infos

La rue Olavarria

Photo La rue Olavarria

Dans la rue Olavarria, vous pourrez visiter des maisons typiques de La Boca, en bois et en tôle ondulée, peintes de toutes les couleurs. Vous serez séduit par cette architecture atypique et colorée.... plus d'infos

Fondation Proa

Photo Fondation Proa

La Fondation Proa, située dans le quartier de La Boca se consacre à la promotion d’artistes argentins et étrangers qui exposent des oeuvres ayant trait aussi bien à la photographie qu’à la vidéo ou le... plus d'infos

Museo de la Pasión Boquense

Photo Museo de la Pasión Boquense

 Le musée de la Pasion Boquense est directement associé au stade de football. On y trouve tous les gadgets et les T-shirts aux couleurs de l’équipe. Ici tout se décline sur la base du jaune et du bleu, l... plus d'infos

Musée Historique de Cera

Photo Musée Historique de Cera

Situé sur la rue Caminito, le Musée Historique de Cera nous parle de la vie dans la Pampa depuis l’arrivée des premiers  espagnols à l’époque actuelle.... plus d'infos

Stade de Boca

Photo Stade de Boca

Le stade Alberto J. Armando de la Boca est plus communément appelé la Bombonera. C’est le domicile de l’équipe argentine du CA Boca Junior où le célèbre Diego Maradona a d’ailleurs fait ses débuts.... plus d'infos

La Reserva Ecológica Costanera Sur

Photo La Reserva Ecológica Costanera Sur

Face aux bâtiments de Puerto madero, de l’autre côté du bassin se trouve la réserve écologique Costanera Sur. On peut s’y promener, faire du vélo et profitez des jolis points de vue sur l’ensemble d... plus d'infos

Le Musée Evita

Photo Le Musée Evita

Le Musée Evita est un lieu particulier destiné à aider les visiteurs à comprendre et connaître celle que des millions d’argentins continuent de vénérer. L’espace moderne utilise la technologie et une... plus d'infos

Le Patio Andalou

Photo Le Patio Andalou

Le patio Andalou est un cadeau de la ville de Séville à la ville de Buenos Aires. Il possède une jolie fontaine décorée d’azulejos et des panneaux qui illustrent les aventures du célèbre Don Quichotte.... plus d'infos

Le Museo de Arte Latiinoamericano de Buenos Aires (MALBA)

Photo Le Museo de Arte Latiinoamericano de Buenos Aires (MALBA)

 Le Musée d’Art latino-américain est situé dans le quartier de Palermo. Le musée compile des œuvres latino-américaines allant du début du XXème siècle à nos jours. Outre la collection permanente on... plus d'infos

Jard?n Botánico Carlos Thays

Photo Jard?n Botánico Carlos Thays

 Le jardin botanique Carlos Thays porte le nom du paysagiste français qui fut à l’origine de la création du parc de Palermo  Sur presque 8 hectares de terrain on découvre une multitude d’espèces de p... plus d'infos

Le Centro Islámico Rey Fahd

Photo Le Centro Islámico Rey Fahd

Inauguré en septembre 2000, la mosquée du centre islamique Rey Fahd a une capacité de 1500 personnes. L’entrée du lieu est marquée par deux grandes fontaines et à l’intérieur il y a une bibliothèque... plus d'infos

ONCE

Photo ONCE

Once correspond à une zone de Buenos Aires qu’on pourrait qualifier de quartier mais qui n’en est pas un, …du moins, d’un point de vue administratif. Il est situé dans le quartier de Balvanera et abri... plus d'infos

Museo Casa Carlos Gardel

Photo Museo Casa Carlos Gardel

L’immeuble qui reçoit le musée Casa Carlos Gardel est à l’origine une modeste demeure qui hébergea pour un temps la mère de Carlos Gardel et quelques uns de ses proches. Ce n’est qu’en 2000 que la ... plus d'infos

CABALLITO

Photo CABALLITO

 Caballito correspond à un quartier de Buenos Aires. Son nom provient de la forme d’un petit cheval prise par une girouette plantée sur le toit d’un bar local. C’est dans ce quartier que se trouve le d... plus d'infos

Musée argentin de Sciences naturelles

Photo Musée argentin de Sciences naturelles

 Le musée Argentin de sciences Naturelles retrace l’histoire de l’Argentine, de la découverte du pays aux guerres d’indépendance et l’époque moderne. Plusieurs salles mettent à l’honneur des obj... plus d'infos

EL CENTRO

Photo EL CENTRO

El centro, encore appelé Microcentro rassemble la majorité des édifices publics de la ville. C’est un lieu très animé où se côtoient hommes d’affaires pressés et touristes de passage. Le cœur des ... plus d'infos

Le Teatro General San Martin

Photo Le Teatro General San Martin

 Le Théâtre Municipal San Martin appartient à un ensemble architectural remontant aux années 60 qui d’ailleurs inclut le centre culturel du même nom. Il est situé sur l’avenue Corrientes, l’avenue ... plus d'infos

La Calle Florida

Photo La Calle Florida

La rue Florida est l’une des avenues commerçantes incontournables de la ville. Son attrait principal réside dans le fait qu’elle soit entièrement piétonnière. Elle s’étend sur dix pâtés de maisons... plus d'infos

La Plaza San Martin

Photo La Plaza San Martin

 La Place San Martin est sans aucun doute l’une des place les plus agréables de la capitale. Elle est très fleurie et se présente comme un havre de paix dans le brouillement de la ville. C’est ici que f... plus d'infos

Correo Central

Photo Correo Central

Conçue en 1888 par l’architecte français Norbert Maillard, cet édifice est un bel exemple d’architecture française. L’édifice cessa de fonctionner en tant que Poste Centrale en 2003 mais a été clas... plus d'infos

Basílica de Santo Domingo

Photo Basílica de Santo Domingo

La Basilique de Santo Domingo est une église catholique du 18ème siècle qui a entièrement conservée sa façade d’origine. Elle abritait le musée d’histoire naturelle et l’observatoire astronomique s... plus d'infos

L'avenida Alvear et l'avenida Presidente Quintana

Photo L'avenida Alvear et l'avenida Presidente Quintana

 L’Avenue Alvear et l’Avenue Presidente Quintana sont toutes les deux les artères principales du quartier de Recoleta. Bordées de magasins de luxe et de cafés chics. Vous serez surpris de voir que ces d... plus d'infos

Le Cimetière de la Recoleta et la tombe d'Evita

Photo Le Cimetière de la Recoleta et la tombe d'Evita

 Le cimetière de la Recoleta est l’équivalent de notre Père Lachaise de Paris. Ici sont enterrés dans de somptueux mausolées les grands noms de l’histoire argentine. La tombe qui attire le plus les vi... plus d'infos

L'église Nuestra Señora del Pilar

Photo L'église Nuestra Señora del Pilar

 L’Eglise Nuestra Senor del Pilar date de 1732 et fut construite alors que ce quartier situé à l’extérieur du centre ville était peu fréquenté. Elle a conservée sa façade d’origine et illustre pa... plus d'infos

Paseo del Pilar

Photo Paseo del Pilar

Non loin de la place Francia et du musée des Beaux Arts, vous trouverez le passage del Pilar. Dans ce lieu vous trouverez une impressionnante concentration de restaurants et de bars qui ne pourront que satisfa... plus d'infos

Plaza Francia

Photo Plaza Francia

La place de Francia doit son nom à un cadeau qui fit la France à l’Argentine lors de la commémoration du centenaire de l’indépendance. L’œuvre qui y figure retrace les grands moments de l’histoire ... plus d'infos

Camp Argentin de Polo

Photo Camp Argentin de Polo

Situé dans le parc de Palermo le Campo Argentin de Polo est un grand stade dans lequel se déroulent les matchs de polo et de hockey sur gazon… Le Polo reste une activité sportive quelque peu élitiste, mai... plus d'infos

Le Cimetiere de Chacarita - le mausolée de Carlos Gardel

Photo Le Cimetiere de Chacarita - le mausolée de Carlos Gardel

 Le cimetière de la Chacarita est l’autre grand cimetière de Buenos Aires. Juan Domingo Péron y est enterré ainsi que la figure légendaire du tango argentin : Carlos Gardel. Né à Toulouse en 1890, so... plus d'infos

Planetario Galileo Galilei

Photo Planetario Galileo Galilei

 La haute coupole du Planétarium Galileo Galilei, domine une partie des jardins de Palermo. Vous découvrirez l’anneau qui entoure l’énorme sphère qui évoque la planète saturne.... plus d'infos

Plaza Italia

Photo Plaza Italia

La Place Italia est une petite place sur la rue Sarmiento. Elle présente une véritable colonne romaine sur laquelle on a placée une statue de Garibaldi. Ce dernier a vécu à Buenos Aires et combattu la dict... plus d'infos

Las Cañitas

Photo Las Cañitas

Situé derrière le Campo Argentino de Polo, la zone de Canitas est très fréquentée par les jeunes Portenos pour ses bars et boites de nuit. Ce secteur s’est beaucoup développé entre 1990 et 1995 où les... plus d'infos

Escuela Presidente Roca

Photo Escuela Presidente Roca

L’école Présidente Roca se situe a proximité de la place Lavalle. Vous serez étonnamment surpris par la décoration extérieure du bâtiment qui évoque la Grèce Antique, avec ses nombreuses colonnes ant... plus d'infos

Palacio del Congreso

Photo Palacio del Congreso

 Le palais du congrès est un édifice massif qui abrite le sénat et la chambre des députés. On peut y pénétrer pour admirer le salon des pas perdus et le Salon Azul sous la coupole centrale.... plus d'infos

Monumento a los Dos Congresos

Photo Monumento a los Dos Congresos

 Situé au bout de l’avenue de Mayo le Monument a los Dos Congresos a été inauguré en 1914. Sur cette place figurent plusieurs monuments mais le plus important est un groupe de sculpture représentant d... plus d'infos

Palacio de las Aguas Corrientes

Photo Palacio de las Aguas Corrientes

 Le Palais de las Aguas Corrientes qui date de 1887 a des murs de 1,80m d’épaisseur et n’est en réalité qu’un immense château d’eau qui a une contenance totale de 75 millions de litre d’eau potab... plus d'infos

RETIRO

Photo RETIRO

 Le terme Retiro correspond à l’ancien nom donné à la place San Martin. Au 17ème le gouverneur Augustin de Roble décide de construire ici une demeure à l’écart de la ville et de ses puanteurs. Le no... plus d'infos

Guide et avis voyageurs qui voyagent à Buenos Aires

  1. Voyageur 2
    SUPPO| Mon vécu publié sur Buenos Aires : les lieux incontournables à visiter pour vos vacances

    Ayant vécu plus de 15 ans en Argentine en Bs As et autres lieux. Je peux affirmer que tout y est merveilleux et aussi les êtres très hospitaliers....etc

  2. Voyageur 8
    Ontheroad| La Boca, un quartier très touristique mais immanquable ! (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    Il y a deux raisons pour se rendre au quartier de la Boca : la Fondation Proa et le Caminito. Le premier est la fondation d’art contemporain de référence de la ville, le plus grand espace privé d’exposition ouvert au public. La programmation y est toujours d’une rare qualité (voir mon post à ce sujet). Le second désigne une petite allée typique du barrio, berceau de l’immigration italienne de la ville, juste à côté du vieux port. Les maisons bariolées ont été peintes avec la même peinture que les bateaux, et c’est dans cet environnement insolite qu’est né le tango. C’est aussi d’ici que vient le célèbre joueur de foot Maradona, dont vous verrez sûrement des peintures murales. Je ne peux pas vraiment vous conseiller de quitter longtemps le Caminito (même s’il ressemble désormais à un vrai attrape-toursite truffé d’artistes de seconde zone) : ce quartier pauvre a toujours le plus fort taux de criminalité de la ville ! Pour y aller, vous pouvez prendre notamment les bus 29 ou 64, ou bien alors le taxi.

  3. Voyageur 16
    Ontheroad| Le quartier de San Telmo, le lieu immanquable pour les amoureux de la bohème (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    Le quartier de San Telmo est connu pour son esprit bohémien. Construits au 19e, les bâtiments du quartier respirent la grandeur passée – car c’était bel et bien le cœur de l’aristocratie espagnole qui vous regardait du haut de ces balcons ! Aujourd’hui l’atmosphère est bien différente, le quartier aux rues pavées regorge de bâtiments en ruine (la bourgeoisie espagnole ayant fuit le quartier lors de l’épidémie de peste de 1871). Mais, le quartier reste tout de même typique de l’architecture coloniale de la ville à cette époque et connaît un renouveau certain grâce à l’afflux relativement récent de touristes. Marchez le long de la rue Defensa pour arriver sur la place Dorrego (où vous verrez sûrement des danseurs de tango), puis faites un tour au marché des antiquités de San Telmo (regardez le post sur le marché en question pour plus d’informations). Mon conseil : évitez la Plaza Dorrego le week-end, c’est un peu l’équivalent de Montmartre, bondé d’artistes de rue de piètre qualité et surtout le lieu de vols fréquents par des pickpockets ! Nichez-vous plutôt dans l’un des nombreux patios du quartier où vous pourrez prendre un café et dénicher des antiquités en toute tranquillité. Le quartier est accessible par de nombreux bus, dont en voici une liste non exhaustive : 10, 22, 24, 29, 45, 86.

  4. Voyageur 10
    Ontheroad| Puerto Madero, un quartier très moderne d’ambition internationale (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    C’est sous l’impulsion de promoteurs immobiliers ambitieux que les anciens docks de la ville ont été entièrement rénovés à partir des années quatre-vingt dix. C’est désormais un quartier entièrement refait à neuf, qui mêle une réhabilitation conséquente de ses entrepôts transformés en espaces de bureaux et loft luxueux, avec l’émergence d’immenses tours d’habitations de standing qui semblent vouloir atteindre le ciel. Il est agréable de se promener le long de l’eau, mais je ne trouve pas beaucoup de charme aux commerces des environs, au style international impersonnel. C’est donc surtout une promenade pour les amateurs d’architecture contemporaine : ainsi le grand hôtel Faena Hotel + Universe est un ancien sillo transformé par le designer français Philippe Starck, ou bien le pont « Puente de la Mujer » réalisé par l’architecte espagnol Santiago Calatreva symbolise un couple dansant le tango. Les points forts du quartier à mes yeux sont ailleurs : les canaux hébergent quelques vaisseaux datant des débuts de la colonisation espagnole, et surtout une immense réserve écologique s’étend dans la partie Est et va jusqu’au fleuve. La « Reserva écologica costanera Sur » est idéale pour faire du vélo ou vous relaxer au pied d’un arbre. Allez-y avec les bus 2, 130 ou 152 – ou bien rejoignez le quartier en lui même en marchant depuis la station de métro Leandro N. Alem (ligne B) ou même depuis la Plaza de Mayo, station Plaza de Mayo (ligne A), Catedral (D) ou Bolivar (ligne E).

  5. Voyageur 2
    Ontheroad| Idées pour une ballade dans le quartier de Recoleta (Buenos Aires, Argentine) publié sur Buenos Aires

    La société bourgeoise de Buenos Aires, après avoir fui San Telmo lors de la fièvre de 1871, s’est installée dans le quartier de Recoleta. Lieu touristique incontournable, visitez en premier le cimetière (1790 Junin), un dédale de sépultures bourgeoises toutes plus impressionnantes les unes que les autres, et cherchez la tombe d’Eva Peron ! Puis, je vous conseille ensuite de faire un tour au Centre culturel de Recoleta (1930 Junin) : cet ancien couvent franciscain héberge des œuvres contemporaines d’artistes argentins qui travaillent la photographie, la vidéo et la sculpture. Si vous n’êtes pas rassasiés, vous pouvez toujours étancher votre soif culturelle en enchainant avec le musée des Beaux Arts, juste en face (1473 Avenida del Libertador). C’est le plus grand Musée des Beaux Arts du pays, et il a une collection impressionnante d’œuvres des 19e et 20e siècle d’artistes argentins et internationaux. Après tout ça, vous pouvez marcher quelques minutes parmi les maisons les plus cossues de la ville (vous passerez sûrement devant la statue d’Eva Peron sur Libertador). Si ce n’est déjà fait, accordez vous une pause farniente bine méritée en vous prélassant sur la terrasse du restaurant de la Bibliothèque Nationale (2502 Agüero). Le quartier de Recoleta est accessible par de nombreux bus, dont le 10, 17, 60, 92, 110.

  6. Voyageur 6
    Ontheroad| Un des plus gros club gay de la ville, c’est mainstream mais fun : Glam gay club (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    Le Glam, c’est un peu le Queen de Buenos Aires, pour ceux qui connaissent la référence parisienne. Sur trois étages, vous aurez l’embarras du choix pour les dance floors et une musique pop digne de ce nom, puis aussi bien sûr différents bars pour abreuver votre soif et développer votre sens du contact. Je vous donne rendez-vous dans cette Mecque homosexuelle du jeudi au samedi, à partir de 1 heure. Ne venez pas avant, vous n’aurez personne, et le mieux serait de vous pointer plutôt vers 3 heures ! Et oui, ce n’est pas le même rythme de vie qu’en France ! Je tiens à vous prévenir que les samedis soirs d’été peuvent se révéler être une expérience un peu exténuante, vu la foule… Mais bien sûr cela vaut toujours le coup de se frotter à la beauté des mecs de là-bas : apprenez à dire guapo chico (joli garçon), cela vous sera on ne peut plus indispensable. Bonne chasse ! Le Glam, c’est au 3046 José Antonio Cabrera, et c’est accessible par les bus 29, 92, 109 et 111 (entre autres). Mais la nuit, préférez le taxi ! Ah tiens, il y a un site internet pour plus d’informations : www.glambsas.com

  7. Voyageur 7
    Ontheroad| Niceto Club, une boîte à l’ambiance déjantée à Buenos Aires (Argentine) publié sur Buenos Aires

    Le Niceto Club est situé dans le quartier des boîtes, tout à l’ouest de Palermo Viejo. Il y a une salle réservée exclusivement au clubbing, avec souvent des bons djs et aussi des supers bons vidjs (dj vidéo, je ne sais pas trop comment ça s’écrit). La deuxième salle est phénoménale, grande, très haute de plafond avec une scène pour des concerts qui ont lieu tout au long de l’année. La programmation est très éclectique, que ce soit en terme de soirées ou de concerts. Vous pourrez écouter du rock, du reggae,… Les boissons ne sont pas chères du tout et le prix d’entrée est dérisoire ! Les meilleures soirées sont à mes yeux le Club 69 (un mélange intéressant de gays et d’hétéros) et aussi les nuits électroniques Zizek (une foule tellement branchée). Je vous donne rendez-vous au Niceto Club, au 5510 Avenida Niceto Vega. S’il vous plaît ne venez pas avant 2 heures, les porteños ne seraient pas encore au rendez-vous. Vous pourrez retrouver l’ensemble de leur programmation sur leur site internet : www.nicetoclub.com. Vous pouvez vous y rendre avec les bus 21, 93, 111, 140, 151, 166 et 168. Découvrez le clubbing relax !

  8. Voyageur 6
    Ontheroad| Une belle escapade depuis Buenos Aires : aller en Uruguay (Colonia del Sacremento) publié sur Buenos Aires

    Colonia del Sacremento est une petite colonie instaurée par les Portugais sur la côte Uruguayenne. Son architecture est conservée quasiment intacte depuis sa création, avec ses immeubles décrépis et son centre chargé d’histoire. C’est un véritable dépaysement que de se retrouver dans cette petite ville à l’architecture coloniale typique. Le rythme est lent, et on se laisse aller à la flânerie le long des fortifications ou des petites rues. Pour les amateurs de plages, ej vous les conseille : elle sont magnifiques. Et même si elles sont un peu excentrées, elles restent accessibles à pied. Personnellement, j’ai préféré profiter des petits restaurants de la ville, de ses glaciers hors pair, de promenades près du phare et d’une petite visite au musée local (vous aurez le choix entre le musée portugais et le musée municipal). Un moment magique : le coucher de soleil le long de l’eau… Installez-vous en terrasse pour admirer le spectacle ! Laissez-vous tenter par un voyage dans le temps à Colonia ! Vous avez des ferries qui partent tous les jours de Buenos Aires : celui qui dure 3 heures (180 peso) ou l’express d’1 heure (260). Retrouver les horaires et les informations au Buquebus Terminal (croisement d’Avenida Antarida Argentina et de Cordoba, à Puerto Madero) ou sur internet : www.buquebus.com. En fonction de vos dates, je vous conseille de réserver votre hôtel (certains week-ends les porteños prennent d’assaut la petite ville).

  9. Voyageur 1
    Ontheroad| Le Mercado de Abasto et son quartier : vous y trouverez de tous à des prix porteños (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    Ce centre commercial est très impressionnant architecturalement parlant : ce sont d’immenses arches arrondies qui abritaient le marché central aux fruits et légumes jusque dans les années quatre-vingt. Cet immense bâtiment de style Art déco a été réhabilité en centre commercial de manière spectaculaire ! Pour retrouver toutes les informations sur ce centre commercial, je vous donne rendez-vous sur leur site internet (j’ai personnellement plus regardé le bâtiment, mais je peux vous dire qu’il y a des centaines de boutiques ouvertes jusqu’à 22 heures) : www.abasto-shopping.com.ar. C’est le plus grand de la ville ! Sinon le quartier est aussi très intéressant à visiter, épargné par la vague de tourisme. Les prix sont corrects, et la population multi culturelle en fait un endroit idéal pour faire des achats ! C’est dans ce quartier qu’a vécu le plus clair de son temps le fameux danseur de Tango Carlos Gardel. C’est d’ailleurs le nom de la station de métro sur la ligne B qui permet de rejoindre le quartier. Non loin de la station de train « Once », il y a pléthores de bus qui rejoignent le quartier également. Je vous déconseille de vous promener autour de la gare et tard la nuit ! A bon entendeur…

  10. Voyageur 9
    Ontheroad| Le quartier de Canitas, un quartier où il fait bon vivre (Buenos Aires, Argentine) publié sur Buenos Aires

    Le quartier de Canitas est situé à proximité de l’hippodrome, entre les avenues Luis Maria Campos et Libertador, avec les avenues Frederico Lacroze en limite nord et Dorrego en limite sud. C’est officiellement une partie du quartier de Palermo, et il ne compte qu’une vingtaine de patés de maison. Mias le quartier a bel et bien son atmosphère propre ! C’est un univers calme et bordé d’arbres que Colegiales. Le quartier est à mi chemin entre les condomoniums de Palermo Hollywood et le charme de Palermo Viejo : c’est un quartier qui a un charme historique, mais qui a su aussi se moderniser. Je pense notamment au nouveau centre commercial, également doté d’un cinéma : le centre Grimoldi dont vous pourrez retrouver toutes les informations sur www.grimoldi.com.ar. C’est aussi le lieu idéal pour boire un verre en terrasse en toute tranquillité, contrairement à Palermo. Ou pour faire des courses bio, notamment dans une très bonne boulangerie dont le nom m’échappe, en face du supermarché Cotto de la rue Maure. Promenez-vous dans Canitas, c’est une petite enclave très agréable ! Les bus qui desservent le quartier sont, entre autres, les bus 42, 59 et 152.

  11. Voyageur 8
    Ontheroad| Les « puertas cerradas » ou portes fermées : des restaurants en toute intimité (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    Le concept est plutôt gonflé : le chef vous reçoit en petit comité, et cuisine chaque soir un menu quasiment unique (quelques petites variations possibles). Je m’explique : ce ne sont pas vraiment des restaurants, et il faut réserver à l’avance… Mais surtout connaître l’endroit avant d’y aller puisque que comme son nom l’indique la porte du lieu est fermée et le restaurant n’a pas pignon sur rue : l’adresse est donnée au moment de la réservation (en général) et il faut savoir où sonner. Il faut donc chercher dans des guides spécialisés, « Time Out » vient notamment d’en sortir un, que vous pourrez acheter dans n’importe quel kiosko. Ou alors renseignez-vous auprès des porteños, ils vous indiqueront sûrement leur endroit préféré. Votre expérience gastronomique sera – je vous l’assure – sans précédent ! Vous découvrirez une nouvelle cuisine osée dans un cadre beaucoup plus tranquille que les terrasses bondées ! Jetez un œil sur ces deux sites internet de puertas cerradas : www.diegofelix.com (Casa Felix, tenue par un couple américano-argentin) ainsi que www.almacensecretoclub.blogspot.com (Almacen secreto, le lieu pourrait faire croire que l’on dîne à la maison d’un ami). Peut être réussirez-vous à découvrir l’un de ces endroits par vos propres moyens ? Donnez m’en des nouvelles !

  12. Voyageur 11
    Ontheroad| Bar Uriarte, un restaurant classique du quartier de Palermo Viejo (Buenos Aires, Argentine) publié sur Buenos Aires

    Le quartier de Palermo est un bon quartier où dîner en ville, et le Bar Uriarte en est un bon exemple. Il reflète l’atmosphère spécifique de ce quartier à la perfection : le fronton original du bâtiment a été conservé intact, et la cuisine sert des mets variés et délicieux. Ici, l’ambiance est italienne, avec notamment des pâtes et des pizzas pour tous les goûts. Si vous êtes installé au bar, vous avez une bonne vue sur l’ensemble de l’établissement. La foule est, comme il se doit, branchée et bien apprêtée. Le bon plan : la formule pour le lunch est beaucoup plus abordables que le dîner, qui lui risque de vous coûter une coquette somme. Rassurez-vous, nous sommes en Argentine donc cela ne vous coûtera jamais plus qu’un restaurant bas de gamme en France ! Profitez de la terrasse pendant les beaux jours, elle permet de s’immerger encore plus dans l’atmosphère du quartier. Plus d’informations sur leur site internet : www.baruiarte.com.ar. Le restaurant est accessible depuis les arrêts des bus 34, 36, 55 ou 93 (entre autres). Je vous donne rendez-vous au 1880 de la rue Armenia, à Palermo.

  13. Voyageur 7
    Ontheroad| Cocoliche, un club pas comme les autres dans le centre de Buenos Aires (Argentine) publié sur Buenos Aires

    Pour les amateurs de l’alternative branchée et underground de Buenos Aires, c’était le spot : Cocoliche ! Ici la foule est toujours très arty et vous ferez sûrement des rencontres intéressantes, sexuelles ou professionnelles. Mais le club est vraiment à mes yeux devenu mainstream, il se gausse d’une renommé internationale et pratique des prix vraiment très élevé pour la ville… Il est vrai que le club a reçu des DJs prestigieux comme Matthew Dear, mais quand même ! Sinon, comme d’habitude, ne venez pas avant 2 heures, les porteños ne seraient pas encore au rendez-vous… C’est une bonne adresse parce que c’est LE club connu de Buenos Aires, mais allez plutôt du côté du Niceto Club, là vous aurez une atmosphère authentique. Un peu surfait le Cocoliche donc, mais pourquoi pas des fois ? Toutes les informations sur l’endroit sur leur site internet : www.cocoliche.net. La boîte est accessible depuis le métro Piedras sur la ligne A – ou les bus 10, 64 et 100 (pour ne citer qu’eux). Je vous conseille de venir en taxi bien sûr, si vous débarquez à 4 h du matin comme il se doit… A bon entendeur !

  14. Voyageur 4
    Ontheroad| La Brigada, le meilleur endroit pour manger dans un parilla à San Telmo (Buenos Aires, Argentine) publié sur Buenos Aires

    Vous avez voulu voir le quartier bohème de San Telmo et vous y voici ? Il y a effectivement beaucoup de monde, et c’est normal : c’est un quartier qui attire les foules ! Alors je vous propose de commencer votre périple par un bon petit resto. Le marché aux puces et les antiquaires, après tout, ne vont pas s’envoler… C’est la meilleure parilla du quartier, par sa nourriture, et par l’acceuil que l’on y reçoit. C’est bien sûr au cœur de l’éco système touristique, mais le propriétaire, Hugo, a du goût. C’est aussi une bonne façon de se faire une idée de l’ambiance d’une parilla traditionnelle – ce paradis argentin de la viande. La viande est délicieuse (juteuse à souhait) et coupée sous vos yeux ! Pour choisir votre morceau je vous conseille de lire mon article sur la façon de couper la viande argentine. Tout est bon, alors faites vous plaisir, vraiment ! Abandonnez toute idée de rendez-vous romantique et lâchez-vous sur les « patatas fritas » à la provençale qui sentent si bon l’ail. Miam miam, un vrai délice ! Je vous dis à très vite à La Brigada (ou chez Hugo, comme vous préférez) au 465 de la rue Estados Unidos. Comme tout San Telmo, c’est plutôt accessible en bus qu’en métro : je conseille le 10, 22, 24 ou 29 (entre autres).

  15. Voyageur 14
    Ontheroad| Dengue Dancing, la fête branchée et alternative de Buenos Aires (Argentine) publié sur Buenos Aires

    S’il vous plaît, faites-moi le plaisir d’aller danser avec l’équipe de Dengue ! C’est l’une des meilleures fêtes au monde à ce que je sache ! L’endroit est dans le centre, pas très loin de la rue Florida. Il y a des consos pas chères du tout, des DJ qui mixent des chansons tout droit sorties des flammes de l’enfer, et des jolis garçons à gogo. Ah oui, je n’ai pas mentionné la couleur LGBT de la soirée, ou gay-friendly en français. Mais n’oublions pas nos amies les lesbiennes, bi et trans ! Bref, cette foule est très mélangée, même hétéro-friendly si je ne m’abuse (histoire de montrer à quel point c’est pas fermé). La salle est très aérospatiale, recouverte de miroirs et avec un bar métallisé réfléchissant si mes souvenirs sont bons. Les gens fument des joints et des cigarettes comme à la maison, et ça fait du bien. On croirait la France quand elle savait s’amuser ! Surtout ne venez pas avant 1 heure, les beaux porteños ne seraient pas encore au rendez-vous ! C’est peut être pour ça que c’est gratuit avant minuit et demie (20 pesos après)… Je vous donner rendez-vous à Gong, au numéro 634 de l’avenue Cordoba. C’est tous les jeudis, et il y a un groupe Faceboook qu’il faut absolument suivre : facebook.com/pages/Dengue-Dancing. J’espère vous trouver en beauté pour faire la fête jusqu’au bout de la nuit dans une ambiance déjantée et décontractée ! Le métro le plus proche c’est San Martin sur la ligne C, mais vu l’heure il faut prendre le taxi.

  16. Voyageur 1
    Ontheroad| Sifones y dragones, un petit restaurant intimiste à Collegiales (Buenos Aires, Argentine) publié sur Buenos Aires

    Si vous souhaitez délaisser Palermo Hollywood et ses restaurants branchés, c’est par ici. A quelques blocs plus au nord, Siphones et Dragones est un petit restaurant qui vous fera vous sentir comme à la maison. La cuisine est simple, mais elle a toujours un petit soupson d’innovation qui fait plaisir. En fait tout est génial dans ce lieu : les petits menus faits main, la cuisine ouverte où vous pouvez vous assurez de la fraicheur des produits, l’accueil de la propriétaire (souriante et affectueuse). Le décor fait de bric et de broc (mais avec un goût certain). Vraiment, il n’y a pas de raison de ne pas aimer Sifones y dragones ! Ca ne paie pas de mine de l’extérieur, mais l’expérience vaut vraiment le détour. Je vous donne rendez-vous dans ce restaurant riquiqui au cœur grand comme ça… C’est à quelques blocs de l’arrêt de métro Ministro Caranza sur la ligne D, au 174 de la Cuidad de la Paz (quasiment au croisement de Santos Dumont). Comme le disent les critques locaux : « Cocina como en casa, pero muy buena ».

  17. Voyageur 16
    Ontheroad| La Fundación Proa, un lieu d’art contemporain incontournable à Buenos Aires (La Boca) publié sur Buenos Aires

    C’est tout simplement LA fondation de référence en art contemporain de la ville, le plus grand espace privé d’exposition ouvert au public. Le bâtiment a rouvert ses portes il y a peu, après d’importants travaux de rénovation : il bénéficie d’une vue imprenable sur la rivière et sur tout le quartier de la Boca. Après avoir visité l’exposition temporaire, qui sera forcément de qualité (la fondation a par exemple exposé Duchamp dès sa réouverture), je vous conseille le restaurant/café tout en haut. C’est une carte un peu onéreuse, mais cela vaut vraiment le coup d’être en terrasse dans ce lieu unique. Jetez également un œil à la librairie de la fondation, surprenante par la diversité de ces ouvrages (vous trouverez des livres en espagnol, mais aussi en anglais). La Fondation est accessible en bus par le 29, le 53, le 64 et le 152. Elle se trouve au 1929 Av Don Pedro Mendoza. Retrouvez plus d’informations sur leur site internet : www.proa.org

  18. Voyageur 4
    Ontheroad| Le cimetière de Recoleta, une belle balade parmi les défunts (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    Pour les adeptes du Père Lachaise à Paris, voilà son équivalent porteño ! Le cementerio est au cœur du quartier de Recoleta est c’est le premier cimetière de la ville (il regroupe presque 5000 tombes). Parmi les défunts les plus connus, citons bien sûr Eva Perón – surnommée par le peuple « Evita ». N’attendez pas de grandiose monument à sa gloire, sa sépulture est simple et à son nom de jeune fille : Duarte. Baladez-vous dans ce concentré de l’histoire du pays, et n’hésitez pas à vous perdre dans ce dédale de sépultures toutes plus impressionnantes les unes que les autres. Visitez leur site internet pour plus d’informations : www.cementariorecoleta.com. Le cimetière se trouve au 1790 Junin, à proximité de nombreux arrêts de bus : dans le quartier vous trouverez notamment le 10, 17, 60, 92 ou le 110.

  19. Voyageur 15
    Ontheroad| La rue Florida, une artère piétonne en plein cœur de la ville (Buenos Aires, Argentine) publié sur Buenos Aires

    C’est quasiment miraculeux comme fait, alors il mérite d’être signalé… Buenos Aires dispose d’une rue piétonne ! Vous serez, en plein centre ville, protégé de la circulation hallucinante et bruyante. Toute la rue Florida, qui démarre près de la station de train Retiro et de la Plaza San Martin (une des plus grandes places de la ville), est en fait une bonne idée de ballade. Si vous descendez tout du long vers San Telmo, vous passerez juste devant les Galerias Pacifico, une bonne halte pour faire du shopping (c’est l’équivalent des Galeries Lafayette). Tout ça, ça fait déjà une bonne partie de la ville couverte à pied, et vous aurez sans doute besoin de vous reposer en terrasse une fois arrivé au quartier bohème et touristique de San Telmo... Sur la fameuse Plaza Dorrego par exemple !

  20. Voyageur 2
    Ontheroad| Le glacier Lado Bueno à Buenos Aires, un régal pour les papilles (Argentine) publié sur Buenos Aires

    Déjà, je vous adresse un grand bravo pour avoir donné une chance au quartier populaire de Colegiales. C’est un quartier authentique, loin du tourisme de Palermo, Recoleta ou San Telmo. Bienvenue, donc ! Pour vous récompenser je vous donne rendez-vous au 407 de la Cuidad de la Paz, au croisement avec la rue Jorge Newbery. Là, vous verrez le meilleur glacier de la ville – à mes yeux bien sûr. Tous le sparfums sont au rendez-vous, dont un délicieux dulche de leche. Ils servent des quantités monstrueuses à même le pot pour une bouchée de bain. Et il y a même une petite terrasse devant, si la marche dans le quartier vous a fatigué. Un vrai bon plan, que les gens du quartier gardent secret… Laissez-vous tenter par l’affolante sélection de parfums ! Le nom, un jeu de mot approprié entre « helado » (glace) et « lado » (côté). Vous serrez certainement du bon côté de la ville en dégustant ces délicieuses glaces. C’est à quelques blocs du métro Ministro Caranza sur la ligne D.

  21. Voyageur 11
    Ontheroad| Le Centre culturel Recoleta, un ancien couvent à la pointe d’art contemporain (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    A deux pas du cimetière et de la basilique Nuestra Señora del Pilar, cet ancien couvent franciscain abrite désormais des œuvres contemporaines. Très ancrés dans la communauté locale, les artistes présentés sont principalement porteños, ou argentins. L’entrée est, bonne surprise, sur la base du don : c’est à vous de choisir votre prix d’entrée ! Le centre se concentre sur la présentation de photographies, de vidéos ou de sculptures. Vous ferez l’expérience d’une agréable ballade dans ce beau bâtiment entièrement rénové, et vous découvrirez certainement deux ou trois artistes à votre goût ! Je vous donne rendez-vous au Centre culturel de Recoleta, au 1930 Junin. Le centre est accessible par les bus 10, 17, 60, 92, 110. Consultez leur site internet pour plus d’informations : www.centroculturalrecoleta.org

  22. Voyageur 9
    Ontheroad| Palacio Barolo, un hommage architectural à « La Divine Comédie » de Dante (Buenos Aires) publié sur Buenos Aires

    Construit par l’architecte Mario Palanti, cet immeuble de bureaux de 22 étages et de style néo-gothique est un joyau de l’architecture de la ville, à ne pas louper ! Des calculs pas possibles relient le bâtiment dans sa structure même à celle du chef d’œuvre de Dante. Pour ma part, j’y ai vu l’Enfer dans les motifs représentant des flammes dans les premiers étages, et le Paradis lorsque l’on atteint la tour tout en haut et que le ville improbable et chaotique se déroule sous vos yeux. Rendez-vous au 1370 de Mayo, à deux pas de la station de métro Sáenz Peña sur la ligne A. Plus d’informations sur leur site internet : www.pbarolo.com.ar

  23. Voyageur 1
    maraki| Ferry entre Montevideo et Buenos Aires. publié sur Buenos Aires

    Pour relier les deux villes vous pouvez prendre un ferry à grande vitesse exploité par la compagnie Buquebus. Un billet aller simple en classe touriste, coûte environ 940 UYU (environ 40 euros) et prend environ 3 heures. Il y a plusieurs bateaux par jour. Le ferry arrive dans le quartier de Ciudad Vieja de Montevideo.

  24. Voyageur 5
    Ontheroad| Le métro à Buenos Aires, le moyen le plus simple de se déplacer pour certains trajets. publié sur Buenos Aires

    Le "Subte" est très rapide, et vraiment pas cher. Il est même possible d’acheter des cartes de 5 ou 10 trajets pour plus de commodité. Les wagons sont évidemment bondés et insoutenables pendant les heures de pointe, donc choisissez votre créneau horaire intelligemment. Le défaut du métro, c’est que le réseau est limité à 6 lignes qui ne desservent que certains grands axes de la ville. Même certains quartiers en plein centre ville échappent ainsi au réseau – il est donc préférable de prendre le bus ou le taxi pour rejoindre les quartiers concernés (Recoleta, La Boca, et Puerto Madero entre autres). Attention, le métro ferme ses portes bizarrement tôt : la fin du service est à 10 heures du soir. A bon entendeur…

  25. Voyageur 8
    Ontheroad| La Marcha del Orgullo Gay, la marche des fiertés LGBT (Gay Pride) de Buenos Aires ! publié sur Buenos Aires

    C’est un cortège impressionnant de créatures en tous genres – du transgenre au gay bodybuildé, en passant par la dinde fière de l’être – qui se bousculent depuis la Casa Rosada (la maison présidentielle) pour rejoindre le Congresso (le parlement du pays). C’est chaque année le premier samedi du mois de novembre, et la foule croit chaque année. La joyeuse et fière parade évolue au sein de la musique des chars et au grès des vendeurs ambulants de boissons et de nourriture. Pas de problèmes pour vous faire des contacts, vous êtes de toute façon collé à votre voisin qui crie dans vos oreilles sont désir d’émancipation. Retrouvez toutes les informations sur la marche des fiertés sur leur site internet : www.marchadelorgullo.org.ar. Commencez la marche à la Plaza de Mayo, station Plaza de Mayo (ligne A), Catedral (D) ou Bolivar (ligne E).

Télécharger votre guide voyage de Buenos Aires gratuit

Buenos Aires

Le guide des principaux lieux de Buenos Aires

Go