Guide Copenhague: les meilleurs lieux à voir

La plus méridionale des grandes villes scandinaves, Copenhague est une capitale à la fois calme et vivante, où l'accent semble être mis sur la qualité de vie dont on profite pleinement sous le pâle soleil d'été autant que sous la lourde grisaille de la Baltique en hiver...

Séjour à Copenhague

Un grand port et une ville traversée de quelques canaux : la mer est en effet omniprésente à Copenhague, établie sur une île (la Sealand), face à la Suède dont on aperçoit déjà les côtes au loin. Un pont démesuré, prouesse architecturale, relie d'ailleurs Copenhague à Malmö par dessus la Baltique. Certains se baignent même à Copenhague lorsque le soleil darde ses rayons, dans les plages à deux pas de la ville ou directement dans les canaux !

Ceci renseigne bien sur la propreté de la ville, aux allures sobres et bien entretenues : le long de l'animée Stroget, grande artère commerçante qui traverse le centre-ville de Copenhague, sur les quai du charmant Nihavn, petit port aux façades colorées, ou sur la place du château d'Amalienborg, la résidence royale...

Copenhague est également entièrement vouée aux vélos : des pistes cyclables parcourent toute la ville, par endroit de véritables autoroutes pour deux-roues deplus on peut louer des vélos gratuitement et l'on ne manque pas de croiser des engins très originaux !

Grands musées de Conpenhague

Car Copenhague est calme mais sûrement pas ennuyeuse, la créativité fait partie intégrante de la vie de la capitale. En témoigne la richesse de ses musées, tels que le Musée National Danois d'Histoire et la Galerie Nationale d'Art, tous deux gratuits et présentant d'admirables collections. Copenhague peut également devenir surprenante lorsqu'à l'austère hôtel de ville en briques, l'un des plus vieux parcs d'attraction d'Europe, Tivoli, sert de voisin ! Même surprise en découvrant à dix minutes de marche du château de Christiansborg, siège du parlement et de l'autorité danoise, la ''commune libre'' de Christiania, sorte d'enclave hippie faite de brics et de brocs.

Budget et hébergement à Conpenhague

Séjourner à Copenhague nécessite en revanche de prévoir un petit budget : tout coûte plus cher qu'en France, sortir boire un verre, manger au restaurant...

Constat identique pour l'hébergement : les hôtels ne proposent en général qu'un rapport qualité-prix très moyen, alors quitte à payer cher, autant réserver une bonne adresse dans le centre de Copenhague. Plusieurs auberges de jeunesses, de plus ou moins bonne facture, permettent d'alléger un peu l'addition.

 

Guide : les quartiers de Copenhague

Réellement pleine de surprises, on s'éternise facilement à Copenhague, à condition d'avoir le temps... Sinon, quelques jours suffisent pour voir l'essentiel de la capitale, un bel aperçu déjà ! Découvertes, dynamisme et culture: voici Copenhague!

Une capitale danoise aussi riche par son passé que par sa vitalité actuelle : une métropole assez grande et riche en possibilités pour s'affirmer en capitale digne de ce nom, tout en conservant une dimension intime de petite ville dans plusieurs quartiers...

-Le vieux centre

Le cœur historique de Copenhague, parsemé d'églises, de bâtiments historiques, et d'excellents magasins. Il est le foyer de la plupart des attractions de Copenhague, on y trouve de également de nombreux hôtels de toute classe. Il est délimité par ses fortifications que l'on peut encore voir en de multiples endroits. Au sud de la cité médiévale se trouve le palais de Christiansborg ou siège le parlement, on trouve quelques musées autour.

-Christianshavn

Conçue à l'origine comme un quartier ouvrier, Christianshavn est un quartier branché en plein essor, remarquable pour ses nombreux canaux. Des gens de tous horizons y vivent, le long des canaux pittoresques on trouve des restaurants chics, des bars branchés et des charmantes maisons datant du 19e siècle. Christiania est situé dans la section est de Christianshavn. Christiania est une ville libre" créé en 1971, une ville dans la ville, construite sur le site d'une caserne militaire comme une alternative à la culture dominante. C''est un quartier résidentiel, et non commercial, même si l'on ne manquera pas d'essayer de vous vendre un peu de canabis, bien que la vente soit interdite au Danemark. (Attention d'ailleurs, évitez de prendre les gens en photo et surtout les 'puscher' (dealer), vous pourriez avoir des problèmes). Niveau vie alternative c'est bien là qu'il faut aller, Christiania est un incontournable dans la vie culturelle de Copenhague, il s'y passe presque toujours quelque chose.Plus au nord, Holmen est un ancien domaine naval, qui a connu un changement spectaculaire dans les dernières années, avec des productions architecturales radicalement nouvelles.

-Vesterbro

Jadis un quartier à la réputation douteuse avec ses sex-shops et ses hôtels louches, aujourd'hui l'un des plus branchés de Copenhague, avec des cafés et des bars qui jalonnent son artère principale. Vesterbro est situé juste en dehors du centre-ville de Copenhague, il comprend également les districts de Sydhavnen, Enghave, Valby et Vanløse.

-Frederiksberg

Une petite ville indépendante entourée par la ville de Copenhague, elle s'est formée à l'origine autour de son château de Frederiksberg. C'est aujourd'hui un quartier huppé et élégant, une sorte de Versailles danois. Frederiksberg possède en effet un grand jardin, un château et un zoo. Des sites qui n'ont d'intérêt que si vous avez plus de trois jours devant vous à Copenhague, autrement vous aurez largement de quoi faire dans le centre. Le métro dessert le quartier de Frederiksberg (ligne 2), ainsi que plusieurs lignes de bus.

-Nørrebro

L'un des quartiers les plus animés de Copenhague, en particulier le long de l'artère principale, Nørrebrogade, avec un mélange d'immigrants et d'étudiants. On trouve des magasins branchés, des restaurants originaux, des influences métissées, et quelques bons bars sympathiques et réputés moins chers que dans le centre-ville...

-Østerbro

Un quartier assez riche situé au nord du centre. Moins dynamique que Nørrebro et Vesterbro, et moins pittoresque que Frederiksberg, c'est la que vous pourrez voir la Petite Sirène et la citadelle de Kastellet. On croise le long de la balade qui mène à la petite sirène le château de Amalienborg, avec sur la rive opposée, côté Chrsitianshavn, l'énorme opéra de Copenhague. Une très belle promenade de bord de me

-Amager

Cette île était autrefois un bastion de la classe ouvrière, aujourd'hui c'est un quartier en plein essor avec de nombreux projets en cours.

-Dyrehavsbakken

La banlieue verte de Copenhague, l'attraction principale est le parc d'attractions Frilandsmuseet.

-Vestegnen

Les banlieues ouest et sud de la ville, il y a quelques bonnes plages et des possibilités de camping.

  • A ne pas oublier : la Copenhagen Card de 24h ou 72h permettant aux touristes d'emprunter transports urbains et de visiter à tarifs spéciaux les attractions de la capitale danois. → www.copenhagencard.com

Itinéraires et lieux touristiques du guide Copenhague

Les top choses à voir Copenhague et environs

La petite sirène de Copenhague

Réserver

Photo La petite sirène de Copenhague

La petite sirène, Den lille havfrue, est certaine l'attraction la plus renommée et la plus photographiée de la capitale danoise! Les visiteurs pourront rencontrer ce petit brin de femme (1,25 mètres seulement de hauteur!) à proximité du parc Churchill. La statue fut sculptée par Edvard Eriksen, qui utilisa sa femme comme modèle, en 1913. Néanmoins, c'est réellement en allusion au conte du danois Hans Christian Andersen, La Petite Sirène, que cette statue fut érigée, rendant hommage à son... plus d'infos

Le quartier Nyhavn - Copenhague

Photo Le quartier Nyhavn - Copenhague

Le quartier Nyhavn, signifiant le "nouveau port", s'inscrit à merveille dans l'image véhiculée par les pays scandinaves. De l'eau pénétrant dans la capitale, des charmantes maisons colorées abritant résidents de la ville mais également commerçants et artisans au rez de chaussée, des bâteaux en tout genre flottant sur le canal ainsi que des restaurants et bars dont les terrasses appellent à la dégustation d'une bière danoise... tous ces charmes rappellent aux visiteurs que le Danemark appartient bien à la culture et aux traditions scandinaves. Comme les visiteurs le ... plus d'infos

Le musée de l'érostisme - Copenhague

Photo Le musée de l'érostisme - Copenhague

Original ! Original serait le terme parfait pour qualifier ce musée à la fois surprenant et ludique. Un musée qui parcourt l'histoire de la pornographie et de la sexualité à travers les âges. Des temps anciens (grecques ou romains) à aujourd'hui (sexualité abordée dans tous les médias), l'évolution des concepts et des représentations est exposée grâce à de nombreux objets, vidéos, affiches et magazines ainsi que statues en tout genre. A bas les tabous, voici révélée une histoire hors du commun, laissant libre cours à tous les sens mais une visite pas pour le moins... plus d'infos

Le Châteaude Rosenborg - Copenhague

Photo Le Châteaude Rosenborg - Copenhague

Le chateau de Rosenborg surprend de part sa sombreté et son architecture. Construit entre 1606 et 1634, le palais fut la résidence des monarques jusqu'en 1720. Ouvert au public depuis 1833, le musée aborde l'histoire du chateau, modifié selon les goûts de ses résidents, leurs activités et leur puissance royale. Dans un premier temps, le chateau fut le projet du roi Christian IV qui souhaitait batir un monument dans le style de la Renaissance danoise. Ce dernier designait l'oeuvre de ses architectes comme "sa belle maison dans le jardin". Le dernier monarque a avoir résidé ... plus d'infos

Le parc d'attraction de Tivoli - Copenhague

Photo Le parc d'attraction de Tivoli - Copenhague

Comme toutes les bonnes capitales, Copenhague possède son parc d'attraction! Situé au coeur de la ville, le parc Tivoli doit son nom aux jardins parisiens du même nom à proximité de la gare Saint Lazare. Ouvert depuis 1843, le parc avait pour première vocation "d'amuser les gens pour qu'ils ne pensent pas à la politique", tel était le concept du roi Christian VIII. Il est certain que le pari est réussi ! Une fois les portes de ce parc d'attraction franchies, les visiteurs ne pensent plus qu'à se divertir et à profiter des nombreuses attractions. Parmi elles, nous retie... plus d'infos

Les palais d'Amalienborg - Copenhague

Photo Les palais d'Amalienborg - Copenhague

La place d'Amalienborg est un haut lieu historique. De forme carrée, elle regroupe quatre palais autrefois essentiels à l'Empire danois du 18ème siècle. Les quatre palais possèdent une architecture similaire, de style baroque. Néanmoins, intérieurement, l'arrangement des palais est tout à fait différent selon les personnalités qui y résidèrent. La construction de ces batisses s'effectua de 1750 à 1760. Les quatre palais sont respectivement ceux de: Christian VII (utilisé pour les réceptions et cérémonies), Christian VIII (aujourd'hui transformé en bibliothèque ... plus d'infos

La Tour Ronde - Copenhague

Photo La Tour Ronde - Copenhague

La Tour Ronde de Copenhague se situe au coeur du centre ville, dans le vieux quartier latin. Lors de vos balades dans les rues commerçantes, vous ne pourrez pas la louper! Elle fut érigée au 17ème siècle sous les ordres du roi Christian IV. Depuis 1861, la Tour Ronde regroupe un observatoire astronomique, une bibliothèque étudiante ainsi que l'église Trinitatis datant de 1656. Aujourd'hui s'y ajoutent les activités touristiques proposées par le site. La visite permet de dominer Copenhague, les quartiers résidenciels, commerçiaux et la vieille ville. Quelque anecdo... plus d'infos

Christiania - Copenhague

Photo Christiania - Copenhague

Le quartier de Christiania attire les curieux et pour cause: il s'agit d'une ville libre dans la ville de Copenhague! Etrange n'est ce pas' L'histoire de Christiania a débuté en 1971 lorsque des individus se sont installés sur une ancienne base militaire. Rapidement le mouvement se transforma avec la création d'une communauté hippie, résidant illégalement sur le site. Dans cet espace où les routes sont chemins, où les voitures sont interdites, où le naturel domine, la population se bat pour conserver cette indépendance acquise au cours des années. L'avenir de Christ... plus d'infos

Restaurant Noma

Photo Restaurant Noma

A Noma, le charme laiteux de l’intérieur nordique s’exprime à travers les alcôves, le bois des poutres, les tons froids et les reflets de la glace et du verre. Coup de toque à Rene Redzepi, chef de file de la cuisine norvégienne. Son avant-gardisme s’associe à une exigence de pureté et de simplicité. Il transforme les produits rares et les aliments locaux en d’éclatantes préparations. Même les soupes sont originales, à base de bière et jus de fruits ! Le salsifi, peau de lait et truffe de Gotland, la langoustine, « eau de mer », persil et seigle, la raie, chant... plus d'infos

The Paul

Photo The Paul

Le Paul tient son nom du cuisinier et propriétaire, l’Anglais Paul Cunningham, marié à une Danoise. Ce chef est cool, doué d’un solide humour, assené avec un flegme tout britannique. Les sièges du bar de son établissement lui évoquent un mélange entre une langue et un siège de WC ! Mais qu’on ne s’y trompe pas. Cette décontraction cache un amour et une défense ardentes de la cuisine moderne. À preuve, les inspecteurs du Michelin, accourant dans les jardins de Tivoli depuis l’ouverture, jusqu’au Glassalen, ancien auditorium, lui ont accordé une étoile. Les ... plus d'infos

La Bibliothèque Royale de Copenhague

Photo La Bibliothèque Royale de Copenhague

La Bibliothèque Royale de Copenhague est la plus grande bibliothèque de toute la Scandinavie. Fondée en 1648 par le roi Frédéric III, la Bibliothèque Royale a ouvert ses portes en 1793 et abrite de véritables trésors historiques dont plus de 4 600 000 livres et 6 000 manuscrits et éditions originales écrits par des écrivains célèbres tels que H.C. Anderson, K. Blixen, S. Kierkegaard et bien d’autres. Tous les travaux imprimés au Danemark, depuis le XVIIème siècle ont été déposés dans la Bibliothèque Royale de Copenhague. La Bibliothèque Royale est connue so... plus d'infos

L’Opéra de Copenhague

Photo L’Opéra de Copenhague

L’Opéra de Copenhague, inauguré en 2005, a été dédié à la Reine Marguerite II de Danemark. Les plans de l’opéra ont été réalisés par l’architecte danois Henning Larsen et financés par le propriétaire d’un grand groupe pétrolier et maritime, Mærsk Mc-Kinney Møller, pour un coût total de 336 millions d’euros ! Faisant 38 mètres de haut pour un total de 14 étages et d’un millier de salles, le célèbre opéra est d’une surface dépassant les 40 000 m² et sa surface en sous-sol est de 12 000m². Il se trouve sur une île et est relié aux quais par u... plus d'infos

La Ny Carlsberg Glyptotek

Photo La Ny Carlsberg Glyptotek

Au centre-ville de Copenhague, vous pourrez visiter la Ny Carlsberg Glyptotek, véritable joyau de l’architecture danoise. Ce musée est situé dans un bâtiment très élégant abritant un somptueux jardin d’hiver en son centre et séparé des Jardins de Tivoli par une simple rue. Les collections du musée ont été, à l’origine, constituées par Carl Jacobson, fils du fondateur de la Brasserie Carlsberg. Ces collections abritent des sculptures romantiques, des antiquités romaines, grecques et même égyptiennes, des peintures impressionnistes et postimpressionnistes... plus d'infos

Le Musée Arken d'Art Moderne

Photo Le Musée Arken d'Art Moderne

D’architecture unique en son genre, le musée Arken d‘Art Moderne pourrait faire penser à un navire émergeant des dunes avec sa forme très particulière. Son architecture nautique réalisée par l’architecte danois Søren Robert Lund, fait toute sa beauté. Consacré principalement à la peinture, le musée Arken accueille des expositions temporaires, réalisées la plupart du temps par paires, présentant des œuvres contemporaines danoises, nordiques et même internationales. La nef centrale du musée, appelée « l’axe de l’art », est son espace d’exposition p... plus d'infos

Le Planétarium Tycho Brahe

Photo Le Planétarium Tycho Brahe

Plus grand planétarium d’Europe, le célèbre Tycho Brahe situé à la pointe sud de Skt. Jørgens Sø, a ouvert ses portes en 1989. Sa construction, qui fut commencée en 1988, démarra grâce à une très généreuse donation de 50 millions de couronnes danoises que Bodil and Helge Peterson firent à la fondation Urania, chargée de la construction du Planétarium. Le bâtiment porte le nom de l’astronome danois Tycho Brahe (1546 à 1601). La visite du planétarium vous permettra de découvrir son exposition d’outils astronomiques anciens ainsi que son écran IMAX demi-s... plus d'infos

Slotsholmen

Photo Slotsholmen

La petite île de Slotsholmen, dont le nom signifie « l’île au château », est située au cœur de Copenhague, à coté du centre médiéval. Excellent point de départ pour découvrir la capitale, Slotsholmen est une ville qui ne manque cependant pas d’intérêt et porte bien son nom. En effet, le premier château de la ville y a été construit par Absalon au XIIème siècle pour protéger les pêcheurs locaux des pirates. Cette citadelle a été détruite et à la place, aujourd’hui, le Palais de Christianbord, qui accueille le Parlement. Egalement connue comme « l’... plus d'infos

L'église de Notre Sauveur

Photo L'église de Notre Sauveur

Cette église baroque située à Copenhague est un des monuments religieux les plus célèbres de la capitale danoise. Située dans le quartier de Christianshavn, l'église de Notre Sauveur (en danois Frelsers Vor Kirke) offre une superbe vue sur le centre ville de Copenhague grâce à son escalier en colimaçon externe qui fait quatre tours autours de son axe. L’église, d’architecture baroque de style néerlandais, est construite en granit et en briques jaunes et rouges, agencées aléatoirement lui conférant un timbre assez original. Elle est construite sur un plan représen... plus d'infos

Guide et avis voyageurs qui voyagent à Copenhague

  1. Voyageur 16
    Gwen6389|

    Copenhague une capitale étonnante

    publié sur Copenhague

    Copenhague est une capitale vraiment étonnante et variée dans ce qu’elle offre à découvrir aux visiteurs. Le centre-ville commerçant est animé, on admire quelques beaux parcs et châteaux anciens, mais aussi un quartier complètement décalé et alter comme Christiania, on se balade sur le petit port plein de charme de Nyhavn, mais aussi le long de quais industriels bien modernes : on n’est pas au bout de ses surprises ! En été, pensez à prendre votre maillot de bain avec vous : il existe plusieurs plages toutes proches de Copenhague !

  2. Voyageur 5
    voyageur|

    Quoi voir à Copenhague? Conseils bienvenus

    publié sur Copenhague

    A voir à Copenhague : Salut Pierre, il y a pas mal de choses à voir à Copenhague, largement de quoi remplir un séjour de trois jours ou plus... Pour faire bref, voilà ce que je te conseille de voir en priorité : Déjà, une bonne découverte à pied du centre-ville (le long de Stroget), jusqu'au petit port touristique de Nihav, la ''base'' d'une visite de Copenhague. Niveau monuments,je te conseille le château de Rosenborg, le plus ancien de la ville, et celui de Amalienborg, la résidence royale. Côté musée, je pense que les deux incontournables restent le Musée National Danois et la Galerie Nationale, un grand musée d'art. Ensuite il y a quelques sites intéressants et pleins de curiosités tels que le jardin de Tivoli, un ancien parc d'attraction, la balade sur la rade de Copenhague au delà de la statue de la Petite Sirène, ainsi qu'un tour dans le quartier libertaire et auto-géré de Christiania, en pleine ambiance hippie étonnante pour une ville telle que Copenhague !

  3. Voyageur 7
    godet001|

    Aperçu de Copenhague (Partie 2: D'Andersen à la Petite Sirène en passant par une brasserie réputée)

    publié sur Copenhague

    Dans le précédent post nous avions commencé par dire qu'hélas Copenhague était l’une des villes les plus chères du monde (pour info, New-York qui constitue le mètre étalon de l’étude est à la base 100, Beijing, plus connu sous le nom de Pékin est à 50.82, Paris à 120.5 et Copenhague à 141.58). Mais bonne nouvelle, cette fois-ci nous commencerons par communiquer un bon plan qui permet d’entrer gratuitement dans 63 musées (mais pas celui du Tivoli –ben oui faut pas rêver non plus-) et de plus, vous donne accès à tous les transports en commun gratuitement. Ajoutez à cela que louer un vélo à Copenhague est gratuit, le système utilisé étant similaire à celui des caddies de nos grandes surfaces ; une pièce dans la fente et l’engin est sorti, on gare le vélo et hop, on récupère son sou fétiche. La Copenhagen card (ou CPH card) : Grâce à cette carte vous avez donc accès gratuitement à de très nombreux musées, pratiquement tous ceux de la capitale, de plus les transports en communs deviennent gratuits, y compris ceux reliant l’aéroport à la ville. Mais aussi, sont disponibles, des réductions dans des agences de locations de voitures partenaires et aussi dans certains bars et restaurants. Le prix de la carte pour 24 heures de durée, est de 31 € pour un adulte et de 15 € pour un enfant de 10 à 15 ans. Pour une durée de 72 heures, il vous en coûtera 62 € pour les adultes et 30 € pour les enfants. Jusqu’à deux enfants de moins de 9 ans peuvent se joindre gratuitement pour chaque carte adulte achetée. Pour plus de renseignements sur la portée des réductions, avec la liste des établissements concernés et pour aussi acheter et recevoir votre carte directement par la poste, une seule adresse (en anglais) : http://abanalyticstest.com.instant.cohaesio.net/book-your-stay/copenhagen-card Le monde merveilleux de Hans Christian Andersen : La France a Charles Perrault, l’Allemagne a les frères Grimm, le Danemark a Hans Christian Andersen. Le célèbre conteur pour enfant qui a écrit, entre autres, « La Petite Sirène » (dont nous allons voir plus loin la statue dans le port), a un musée qui lui est consacré, à proximité du boulevard qui porte son nom, le musée se trouve à Rådhuspladsen 57, DK-1550, non loin du parc de Tivoli. Comme un bonheur n’arrive jamais seul, si vous êtes titulaire de la CPH Card, la visite ne vous coûtera pas un kopeck, enfin pas une couronne danoise ! Alors que vous soyez accompagné d’enfants ou que vous en soyez resté un grand profitez de ce musée atypique, profitez-en bien car le suivant est déconseillé aux enfants. Le monde merveilleux de la bière du royaume du Danemark, le musée Carlsberg : Évidemment avant de continuer plus avant ce paragraphe il est rappelé à tous et à toutes que l’abus d’alcool est dangereux pour la santé (un peu moins pour les zygomatiques mais là n’est pas le sujet). Donc ici, nous allons visiter une brasserie historique, fierté de tout un peuple, la fameuse brasserie de la marque Carlsberg. Elle est considérée par beaucoup comme la meilleure lager du monde, même si les écoles tchèque et bavaroise peuvent être vues comme des rivales de poids. Le musée se trouve au 1 Valby Langgade, à proximité des parcs Søndermarken et Frederiksberg, où se trouve le zoo de Copenhague. Adresse internet : www.visitcarlsberg.dk Après la visite de la brasserie et la délicieuse séance de dégustation il est conseillé de se restaurer, prochain arrêt, les stands. Un restaurant italien traditionnel au pays des fjords : Après voir flâné dans les parcs et pourquoi pas avoir donné à manger aux animaux du zoo (il est néanmoins rappelé que c’est formellement interdit), il commence à se faire faim. Nous allons en direction du restaurant Sale e Pepe, au 9 Nordre Fasanvej, au nord du parc Frederiksberg et à proximité du métro, station Fasanvej. Les menus oscillent entre 33 et 44 € selon le nombre de plats, c’est cher, mais à Copenhague tout est cher, en plus vous n’avez pas payé le musée grâce à votre carte spéciale. Adresse web : www.saleepepe.dk Terminer en beauté, avec la petite sirène : Une fois rassasié, vous pouvez prendre le métro à proximité du restaurant (stattion Fasanvej pour ceux qui suivent), de là, prenez la ligne 1 ou 2 aucune importance, et descendez à l’arrêt Kongens Nyrtov (le 4ème arrêt après le départ) pour vous retrouvez près du Nyhavn qui a fait l’objet du post précédent consacré à Copenhague. A la sortie du métro remonter la rue Bredgade vers le nord en direction du port Langelinie. Vous y trouverez, au bout un somptueux parc, avec une belle vue sur la rade de Copenhague, mais surtout, perchée sur son piton rocheux vous pourrez observez Ariel, La Petite Sirène (et non le crabe rouge Sébastien n’est pas avec elle, et puis ça, c’est dans la version Disney).

  4. Voyageur 14
    godet001|

    Aperçu de Copenhague (Partie 3 : De Christiana à la garde royale) :

    publié sur Copenhague

    Aujourd’hui nous terminons ce tour d’horizon de la capitale danoise, pour les retardataires, nous allons rappeler ce qui a déjà été vu. Tout d’abord, Copenhague est l’une des villes les plus chères du monde, ensuite, si vous achetez la CPH Card (disponible ici : http://abanalyticstest.com.instant.cohaesio.net/book-your-stay/copenhagen-card ), vous avez accès au transport et à plus de 65 musées gratuitement, de quoi atténuer la note. Pour résumer, nous avons déjà vu le quartier de Nyhavn avec ses maisons colorées, Strøget, la rue piétonne la plus longue d’Europe, le parc Tivoli, l’un des plus vieux parc d’attraction du monde, les musées Andersen et Carlsberg et enfin la statue de la Petite Sirène dans le port de Langelinie. Aujourd’hui nous allons nous intéresser à un quartier comme il en existe peu, le quartier libre de Christiana. Christiana, « une ville libre » au cœur de Copenhague : Christiania (Fristaden Christiania) est un quartier de Copenhague au Danemark, autoproclamé « ville libre de Christiania », fonctionnant comme une communauté intentionnelle autogérée, fondée en septembre 1971 sur le terrain de la caserne de Bådmandsstræde par un groupe de squatters, de chômeurs et de hippies. Le quartier se trouve une petite ile en face du canal de Nyhavn, et accessible en métro, station Christianhavn. L'architecture de Christiania est célèbre, depuis la création de « Pyramiden », une pyramide faite de matériaux de construction par Helge, à Bananhuset (la Maison-Banane), construite par des apprentis charpentiers allemands, en passant par des dômes géodésiques et toutes sortes de constructions aussi hétéroclites que poétiques, et des intérieurs d'une grande poésie, en particulier le bar « Månefiskeren » (Pêcheur de Lune). Une maison faite d'un bateau coupé en deux s'est retrouvée au musée d'art moderne de Louisiania. Après cette visite d’une communauté autonome au cœur du royaume danois, il est temps de s’intéresser à la couronne. Le château royal de Rosenborg : Le château de Rosenborg a été construit par le roi Christian IV du Danemark dans les années 1600 comme lieu de villégiature royal. On dit que ce fut son château favori, où il vécut et mourut. Le château a été utilisé comme résidence royale jusqu'en 1720, et chaque roi a laissé y a laissé son empreinte. En 1838, le château de Rosenborg fut transformé en un musée où diverses collections y sont conservées, comme, entre autres, les joyaux de la couronne danoise de la période comprise entre le XVIe et le XIXe siècle. Le château attire environ 200 000 touristes chaque année grâce à sa position centrale dans la capitale de Copenhague. Le jardin attire quant à lui 2,5 millions de visiteurs chaque année. La relève de la garde royale : La résidence royale danoise se trouve au Palais d'Amalienborg, situé entre Nyhavn et Langelinie. Tous les jours à 11h30, les gardes marchent du château de Rosenborg jusqu’au palais Amalienborg, à travers les rues de Copenhague, et relèvent la garde à midi. Si la reine est présente au palis, alors les gardes sont accompagnés par un régiment spécial, le chœur de l’armée qui joue la musique de l’armée royale du Danemark. C’est un spectacle absolument incroyable, surtout quand la musique bat le rythme avec le pas des soldats. Voilà, en trois articles, nous avons pu voir un mince aperçu de ce que la capitale danoise peut donner à voir aux touristes. Cependant, n'oubliez pas que les plus belles surprises et rencontres sont celles qui ne sont pas prévues d'avance alors n'hésitez jamais à vous éloignez des sentiers battus.

  5. Voyageur 10
    Come|

    Sankt Petri Kirke, l'église Saint-Pierre et sa funeste statue, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Cette petite église se tient au coin d'une rue du quartier latin, entourée par un jardin. Sankt Petri Kirke est assez typique de l'architecture religieuse danoise, sombre avec ses briques brunes et plutôt austère... sous la pluie et la grisaille, cela fait son petit effet, surtout lorsque l'on tombe face à cette statue voisine de l'église, qui représente la Faucheuse emportant avec elle un enfant et une femme à terre éplorée... à vous faire froid dans le dos !

  6. Voyageur 15
    Come|

    La gare centrale de Copenhague, København H

    publié sur Copenhague

    Grand bâtiment de brique dans un style danois imparable, la gare centrale de Copenhague jouit d'une bonne situation dans la capitale : elle se situe au sud du centre-ville, voisine immédiate du parc d'attractions de Tivoli, à cinq minutes de marche de Rådhuspladsen (place de l'hôtel de ville). La gare centrale est bien desservie par les bus si vous devez vous rendre plus loin dans Copenhague. Au contraire du métro, les lignes de S-tog passent par la gare centrale, à l'arrêt København H ; un train au départ de la gare permet de rejoindre l'aéroport de Copenhague. Tout au fond de la gare, un réseau de petits trains s'anime lorsque vous mettez une pièce : apparemment, il n'y a pas que les enfants qui en raffolent.

  7. Voyageur 3
    Fante|

    Se baigner en mer du Nord, au Danemark

    publié sur Copenhague

    L'idée peut sembler un peu saugrenue de partir dans le nord en plein été, mais ce n'est pas le cas pour les nombreux Scandinaves qui rejoignent le Danemark l'été : le pays est considéré comme la riviera de la Scandinavie ! Bien sûr,en dehors des mois d'été les plus chauds, juillet et août, il fera certainement un peu frisquet pour mettre le pied dans l'eau ! Les courants doux qui bordent le Danemark font que la mer est certes fraîche mais pas froide ; à Copenhague par exemple, on hésite pas à se baigner sur les plages à proximité de la capitale, que l'on rejoint d'un coup de vélo, et même directement dans les piscines aménagées dans les eaux du port !

  8. Voyageur 3
    Come|

    Se déplacer par la mer à Copenhague : le Harbour Bus

    publié sur Copenhague

    Les Harbour bus (Havnebussen) ne sont pas dans la catégorie attraction touristique mais bien un transport en commun pratique pour se déplacer à Copenhague, le long du grand canal qui traverse la capitale. Plusieurs lignes existent ; pratique, le ticket de base métro/bus ou les Citypass sont valables pour emprunter ces bus de mer. Plusieurs étapes sont en rapport avec de ''hauts lieux'' touristiques de Copenhague : du nord au sud, les embarcadères du Harbour bus desservent la petite sirène (Little Mermaid, arrêt Nordre Toldbod), l'Opéra, le petit quai coloré de Nyhavn, l'île de Christianshavn, le Black Diamond (Royal Library, Christiansborg), puis Brygge...

  9. Voyageur 13
    Come|

    Retraits et paiements à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Aucun problème bien sûr pour retirer de l'argent, les banques et les distributeurs sont courants dans le centre-ville de Copenhague notamment. Rappelez-vous seulement qu'une commission sera prélevée par votre banque pour les retraits à l'étranger, évitez de multiplier les petits retraits. A Copenhague, le paiement par carte est très répandu et possible dans de nombreux établissements, que ce soit les boutiques et magasins, les restaurants (même les petits), les cafés et les bars (moyennant parfois un minima, pas difficile à atteindre vu les prix !), ainsi qu'un bonne partie des taxis.

  10. Voyageur 7
    Come|

    Le Italiano Due, manger à bon marché dans Copenhague

    publié sur Copenhague

    Alors c'est certain, on a vu plus danois comme adresse pour aller dîner, mais bon... avec un budget un peu limité, on ne choisit pas toujours à Copenhague ! Le Italiano Due est une petite pizzeria qui a l'avantage de se situer en plein centre-ville de la capitale, sur Kompagnistraede. Bien pour manger sur le pouce à midi, on peut également prendre place à l'une des trois tables du Italiano Due pour déguster sa pizza. La bonne surprise, c'est que ces dernières sont plutôt bonnes, et pas chères : entre 43Kr (5,70 euros) et 60Kr, le panini autour des 33Kr... difficile de faire mieux en restant dans le centre de Copenhague. Adresse : Kompagnistraede, 27, Copenhague

  11. Voyageur 5
    Come|

    Kongens Nytorv, grande place de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Kongens Nytorv est une importante place de Copenhague, lieu de jonction vers différents quartiers majeurs de la capitale : dans un sens, Nyhavn, dans l'autre, les belles avenues menant à Amalienborg, à moins d'emprunter une grande artère vers Rosenborg, ou de continuer tranquillement à pied par Støget... bref, on finit toujours par passer par Kongens Nytorv. A remarquer sur la place, le Théâtre Royal (Det Kongelige Teater) et le château de Charlottenborg (si l'on ne sait pas que c'est un château, difficile à repérer...). Quelques grands magasins, une station de métro (liaison vers l'aéroport notamment), mais aussi des travaux (aménagement d'une nouvelle ligne de métro) et pas mal de circulation...

  12. Voyageur 7
    Come|

    Le parc Churchill à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Ce parc entoure le Kastellet, à l'extérieur des douves, au nord du centre de Copenhague. Les allées longent le plan d'eau, où s'ébattent des canards, des cygnes ou des hérons si peu farouches que l'on pourrait presque les toucher ! Entre la végétation haute, les eaux et le calme du parc, on a l'impression sur le coup d'avoir atterri en pleine campagne danoise... Le jardin contourne le kastellet pour mener sur le front de mer, le long des quais où s'observe la statue de la Petite Sirène notamment.

  13. Voyageur 14
    Come|

    Istedgade et le quartier derrière la gare de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Derrière la gare centrale débute le ''quartier rouge'' de Copenhague ; c'est également un quartier qui comprend de nombreux hôtels de gammes moyennes voire élevées, il y a donc des chances d'atterrir dans le coin. Certes, le quartier autour de l'avenue Istedgade n'a rien de familial la nuit (sexshops, prostituées), mais si vous résidez ici, il ne s'agit pas non plus d'un quartier ''dangereux'' ; de nombreux cafés sont présents la journée, et le soir, quelques petits bars qui ne payent pas de mine proposent des concerts et des verres vraiment moins cher que dans le centre de Copenhague...

  14. Voyageur 8
    Come|

    Frederiksberg, banlieue chic de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Frederiksberg s'étend dans la partie ouest de la banlieue de Copenhague ; le quartier est réputé chic, sorte de Versailles danois. Frederiksberg possède en effet un grand jardin (Frederiksberg Have) qui comprend notamment le château de Frederiksberg (Frederiksberg Slot) et le zoo de Copenhague. Des sites qui n'ont d'intérêt que si vous avez plus de trois jours devant à Copenhague cependant, autrement vous aurez largement de quoi faire dans le centre. Le métro dessert le quartier de Frederiksberg (ligne 2), ainsi que plusieurs lignes de bus.

  15. Voyageur 15
    Come|

    Faire du change à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Il sera impératif de changer ses euros en kroner (couronne danoise) en arrivant à Copenhague. Vous pouvez changer directement en arrivant à l'aéroport ou dans les bureaux de change du centre de Copenhague, les taux de change sont plus ou moins le mêmes. Dans le centre, vous trouverez des bureaux de change le long de Strøget, la grande artère principale, du côté de Radhuspladsen (place de l'hôtel de ville) ou à la gare centrale notamment.

  16. Voyageur 6
    Come|

    La Glyptotèque Carlsberg de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Non, rien à voir ici avec une dégustation de bière : la Glyptotèque est un musée d'art ancien et moderne, parmi les grandes institutions de Copenhague. Le musée se trouve en plein centre de Copenhague, juste à côté de l'hôtel de ville. Peinture danoise, mais aussi pas mal d'oeuvres de peintres français renommés (Courbet, Monet, Toulouse-Lautrec, etc...), de sculptures, ainsi qu'une importante section consacrée à l'art antique composent la belle collection de la Glyptotèque Carlsberg. L'entrée du musée est payante : 60Kr plein tarif, gratuit pour les moins de 18 ans. Entrée gratuite pour tout le monde le dimanche ! Plus d'infos sur la Glyptotèque Carlsberg : http://www.glyptoteket.dk/ (danois et anglais).

  17. Voyageur 2
    Come|

    Le château de Christiansborg (Christiansborg Slot) à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Copenhague compte plusieurs châteaux mais celui de Christiansborg est le plus imposant de tous. Le château se tient sur une petite île (Slotsholmen) entourée de canaux dans le centre de Copenhague ; sur cette île sont rassemblés les grandes institutions politiques du Danemark. Ainsi, le château de Christiansborg abrite le parlement danois. Massif, à la pierre sombre, aux formes rectilignes et sans grande fantaisie, le château de Chrsitiansborg en impose, assez typique de cette architecture danoise du XVIIIe, glaciale et majestueuse à la fois. On pourra pénétrer par le porche principal dans la cour intérieure et dépasser les annexes de Christiansborg jusqu'au quai opposé.

  18. Voyageur 9
    Come|

    Le quartier de Nyboder à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Dans ce quartier au nord du centre-ville de Copenhague, en direction du front de mer, une atmosphère particulière se crée : les rues sont parfaitement rectilignes, organisées autour de la place de l'église Saint-Paul ; les bâtiments sont tous identiques, chaque rue regroupant une longue série de maisons à un étage, aux façades uniformément jaunes. Ces bâtisses clonées sont d'anciennes maisons de marins, bénéficiant d'un entretien particulier ; certaines sont en cours de rénovation. Outre ces allures peu communes, Nyboder s'avère un quartier de plus tellement calme que l'on y croise presque personne la journée, conférant un sentiment anachronique au lieu.

  19. Voyageur 9
    Come|

    Le Café Paludan, café et librairie à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Une librairie autant qu'un café, une adresse cosy autant que bohème, le Café Paludan s'applique à mélanger les genres. Juste en face de l'Université de Copenhague, dans le centre-ville piéton, à l'entrée du quartier latin de la capitale, les étagères bien garnies de livres parfaitement ordonnés sont tout à fait à propos. L'atmosphère de ce café est proprette et design, finalement assez typique d'un café calme et branché de Copenhague. On en oublierait presque la librairie, Paludan Boger, toujours d'actualité. Adresse : Fiolstraede 10.

  20. Voyageur 8
    Come|

    L'Education Nationale, bistrot français de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Vous marchez dans une rue du plein centre de Copenhague en regardant à droite à gauche et vous êtes surpris tout à coup d'avoir déchiffré une enseigne en français, ''Direction Château de Vincennes'' ! Vous venez de croiser l'Education Nationale, un bistrot on ne peut plus français de Copenhague, et ce depuis 1992. Sur la carte, les plats sont indiqués en français : tourte de sanglier, cuisses de grenouille (évidemment), cassoulet, etc, l'Education Nationale ne fait pas dans la demi-mesure niveau spécialités ! Côté boissons, pastis (à six euros le verre !), champagne, pineau et bien sûr quelques vins. Rien de très dépaysant pour nous, mais il est toujours surprenant de tomber sur ce bistrot. Adresse : Larsbjørnsstræde, 12. Sur internet : http://www.leducation.dk/.

  21. Voyageur 14
    Come|

    Le Café Stella dans le centre-ville de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Un bar qui ne se ressemble pas du tout le matin et le soir... le Café Stella commence tranquillement la journée en servant des petits-déjeuners, des cafés et des brunchs à ses clients, à partir de 9h du matin. A midi et à l'heure de dîner, le Café Stella devient un restaurant. Puis vient le soir, et le Café Stella devient alors un bar de nuit ! Et pas qu'à moitié, le bar ferme ses portes à 5 heure les vendredis et samedis soirs... le jeudi, offre spéciale à partir de 22 heure, avec tous les cocktails du Café Stella à 40Kr (5,30 euros)... le Café Stella se trouve en plein centre-ville de Copenhague. Adresse : Kompagnistraede 18, Copenhague. Site internet : http://www.cafestella.dk/ (en danois).

  22. Voyageur 4
    Come|

    Visiter la Brasserie Carlsberg à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Au sud-est de Copenhague se trouve le complexe de la Brasserie Carlsberg, l'une des deux grandes marques de bière les plus répandues dans le pays (avec Tuborg). Les Danois aiment la bière ! La brasserie Carlsberg est équipée d'un centre des visiteurs, pour tout apprendre sur la bière danoise grâce à une savante visite guidée. L'entrée revient à 65Kr plein tarif (environ 8,50 euros), mais deux bières vous seront offertes en plus de la visite ! Quand on sait qu'une bière dans le centre de Copenhague coûte facilement 50Kr ! Des softs sont également proposés, pour les enfants notamment... Ouvert de 10h à 17h du mardi au dimanche. Plus d'infos sur la Brasserie Carlsberg : http://www.visitcarlsberg.dk/.

  23. Voyageur 13
    Come|

    Vesterbro et Nørrebro, deux banlieues en vogue à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Tout ne se passe pas dans le centre-ville à Copenhague, les banlieues en périphérie de la ville ont également un certain intérêt. Bien sûr, si vous ne restez à Copenhague que 2-3 jours, vous n'aurez pas vraiment le temps d'explorer des quartiers périphériques comme Vesterbro et Nørrebro, banlieues populaires en pleine mutation. Vesterbro se situe au sud de Copenhague, ancien quartier ouvrier, ce dernier est remodelé depuis quelques années. On y trouve aujourd'hui de plus en plus de bars à cocktails et de boutiques de design ! Nørrebro s'étend au nord-est du centre, par-delà le Assistens Cimetery. Des magasins branchés, des restaurants originaux, des influences métissées, et quelques bons bars sympathiques et réputés moins chers que dans le centre-ville...

  24. Voyageur 6
    Come|

    La Bibliothèque Royale, The Black Diamond, à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Marbre noir et verre, difficile de ne pas remarquer cet édifice peu commun, emblématique de l'inspiration architecturale des Danois. Affublée du nom de Black Diamond, cette grande bibliothèque se situe sur les berges de l'île de Christiansborg, sur le port ; on l'aperçoit très bien depuis Knippelbro, le pont qui fait la liaison avec Christianshavn. Outre une immense collection de livres, dont quelques pièces rares, le Black Diamond est également le théâtre d'évènements tels des concerts ou des expositions. Pour davantage d'infos, le site de La Bibliothèque Royale : http://www.kb.dk/.

  25. Voyageur 15
    Come|

    Des sirènes au fond de l'eau à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Au moment de traverser Højbro, le petit pont qui relie le centre-ville à Slotsholmen, l'île du château de Christiansborg, jetez un coup d'oeil au eaux du canal : sur le coup, on est vraiment surpris et intrigué de distinguer des silhouettes debout, au fond de l'eau trouble ! Heureusement on repère le panneau avant de paniquer, qui indique qu'il s'agit d'une statue de Poséidon et de ses sept fils (!) que l'on expose ici au fond du canal !

  26. Voyageur 13
    Come|

    La statue d'Absalon, le fondateur de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Sur Højbro pladsen, grande place piétonne du plein coeur du centre-ville de Copenhague que traverse Støget par le nord, se dresse une imposante statue équestre : cette dernière représente Absalon, un évêque aussi religieux que guerrier, grande figure historique et politique danoise, qui fit construire une forteresse qui donnera naissance par la suite à Copenhague, future capitale du Danemark...

  27. Voyageur 15
    Come|

    Nyhavn, le petit port de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Nyhavn est l'un des hauts lieux touristiques de Copenhague, sorte d'image d'Epinal de la ville : un canal où mouillent quelques vieux gréements, des maisons anciennes bien entretenue aux façades colorées typiques des villes de la Hanse, des guirlandes de lumières, des cabanes-boutiques, une pléthore de restaurants avec terrasses... c'est très joli, calme et agréable, plus petit que ce que rendent les photos des guides de voyage, très touristique aussi... et cela se ressent, les restos donnent envie mais sont parmi les plus chers de la ville, à base de plats à 200Kr, l'addition grimpe très vite. Sympa pour déambuler en direction du front de mer de Copenhague.

  28. Voyageur 4
    Come|

    Langeline Allé, la jetée de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Poursuivez vers le nord après la statue de la Petite Sirène pour atteindre Langeline Allé : cette longue jetée bordant la rade de Copenhague d'un côté et les bassins de grands ferries de l'autre est une promenade très agréable, agrémentée au début par toute une série de boutiques (vêtements marins, souvenirs à l'effigie de la sirène), et quelques cafés. La jetée s'anime certainement aux beaux jours, avec des départs de croisières et des vendeurs de glaces et de boissons sur la pointe. Pour être allé au mois de novembre, le lieu était désert, avec un vent froid à décorner les boeufs et une mer grise, une vraie atmosphère nordique ! Tout au bout, le panorama ouvre sur le port industriel, la rade de Copenhague et le bastion au milieu des eaux qui en protégeait l'entrée. Loin au large, on aperçoit même les côtes suédoises de l'autre côté de l'Øresund.

  29. Voyageur 9
    Come|

    Amaliehaven, le front de mer de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Une superbe promenade longe la rade de Copenhague, à partir du Skuespilhuset (Nyhavn) jusqu'à la statue de la Petite Sirène. On croise le long de la balade le château de Amalienborg, avec sur la rive opposée, côté Chrsitianshavn, l'énorme opéra de Copenhague. Lorsque la nuit tombe, Amaliehaven baigne dans une pénombre juste percée par la ligne de lampadaires qui l'accompagne : les quais de Copenhague plus loin, nettement éclairés, contrastent avec le noir qui règne au large, plus au nord. Une très belle promenade de bord de mer. Une fois arrivé au bout, poursuivez vers la jetée ou faites demi-tour, en empruntant un bus de mer par exemple.

  30. Voyageur 11
    Come|

    Fredericks Kirke près du château d'Amalienborg à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Tout d'un bloc, Fredericks Kirke se place dans la perspective de la place de Amalienborg, avec la mer comme opposée. Après avoir passé les colonnes du porche, on pénètre dans une église au plan circulaire, épousant sa haute coupole ; cette dernière est couverte de fresques et de moulures. Fredericks Kirke fut construite toute fin XVIIIe, elle demeure certainement la plus belle église de Copenhague. L'église ferme ses portes à 17h : attention à ne pas resté enfermé en vous faisant oublier dans un coin !

  31. Voyageur 11
    Come|

    Østerbro, banlieue sympathique de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Si vous passez un peu de temps à Copenhague, prenez le temps de parcourir le quartier de Østerbro, proche banlieue en périphérie nord-ouest de la capitale. Un trajet rapide à faire d'un coup de vélo. Østerbro possède notamment le plus grand parc de Copenhague, sympa pour une bonne balade au vert. Østerbro est aujourd'hui un quartier plutôt du genre ''bobo'', réputé notamment pour la qualité de ses boutiques ; il abrite en outre les familles avec enfants pour qui les loyers du centre sont désormais trop élevés.

  32. Voyageur 5
    Come|

    Le Café Bjørg's, le genre d'adresse à éviter à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Le Café Bjørg's est bien à l'image de ce qui peut se faire dans le centre de Copenhague dans le genre café à éviter. Une déco très recherchée (et dans le cas présent, pas franchement réussie), une ambiance branchée (ou du moins qui cherche à l'être), des prix exorbitants (30Kr pour un café allongé au comptoir, soit 4,60 euros !)... une adresse où j'ai mis les pieds totalement par hasard, ente l'hôtel de ville et le quartier latin, que je ne saurais trop vous conseiller d'éviter. Adresse : Vestervolgade 19, Copenhague ; internet : http://www.cafebjorgs.dk/.

  33. Voyageur 11
    Come|

    La drogue à Christiania, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Apparemment, Christiania eut longtemps mauvaise réputation pour les drogues ''dures'' qui y circulaient. Mais les habitants ont mené une campagne d'éradication de ces produits, comme le montrent de nombreux panneaux d'interdictions un peu partout dans le quartier. Tout ce qui est cannabis et haschisch en revanche est vendu et consommé ouvertement dans Christiania, autant la nuit que le jour. Gardez une chose à l'esprit cependant : ces drogues sont interdites au Danemark, et Christiania profite d'un certain niveau de tolérance à cet égard ; on ne fait pas dans Christiania ce que l'on fait sur Strøget ! Pour l'anecdote : une ancienne cabane de Christiania servant à la vente de drogue est désormais exposée au Musée National à Copenhague, section histoire du Danemark !

  34. Voyageur 5
    Come|

    Le Théâtre Royal de Copenhague : concerts classiques, ballets...

    publié sur Copenhague

    Sur la place de Kongens Nytorv, le Théâtre Royal (Det Kongelige Teater) de Copenhague occupe un beau bâtiment de la fin du XIXe ; ici se tiennent les spectacles de cette grande institution culturelle danoise, avec de l'opéra, des ballets, des concerts de musique classique. Retrouvez le programme, la vente de tickets et davantage d'infos sur le Théâtre Royal sur son site : http://www.kglteater.dk/ (en danois et en anglais).

  35. Voyageur 3
    Come|

    Davids Samling, la Collection David, musée de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Un musée d'art abordant des thèmes variés, à l'initiative de son fondateur C.L. David : une section art islamique, la plus importante au monde (!), une section art de l'Europe du XVIIIe siècle, une autre concernant l'art moderne danois. Une très belle exposition permanente, qui plus est en libre accès pour tous ! Les expos temporaires et autres événement qui se produisent à la Collection David sont payants en revanche. Le musée se situe sur Kronprinsessegade, en face de Kongens have (jardin du Roi). Fermé le lundi, ouvert de 10h à 17h les mercredis et jeudis, 13h-17h seulement les autres jours. Plus d'infos sur les expos permanentes et temporaires sur le site : http://www.davidmus.dk/ (dont une version anglaise).

  36. Voyageur 5
    Come|

    Baisikeli shop, louer un vélo à Copehague

    publié sur Copenhague

    Baisikeli est une association dont l'activité tourne autour du vélo et du développement de son utilisation, vers l'Afrique notamment. C'est l'un des arguments de vente du magasin à Copenhague notamment, lorsque vous en louez un, vous faites une bonne action en plus d'obtenir un vélo ! De façon plus prosaïque, la location d'un vélo au Baisikeli shop débute à 50Kr (6,70 euros) la demi journée, 80Kr (10,50 euros) pour une journée entière (ensuite 35Kr pour les jours suivant) : dans la norme de Copenhague. Adresse : Turesensgade, 10, au sud-ouest du centre ville. Le site de Baisikeli, pour plus d'infos : http://www.cph-bike-rental.dk/.

  37. Voyageur 4
    Come|

    Støget, l'artère principale de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Støget désigne cette artère d'un bon kilomètre qui traverse le centre-ville de long en large, depuis la place de l'hôtel de ville jusqu'à Kongens Nytorv, autre grande place de Copenhague. Støget est un nom général qui englobe en réalité trois rues : Frederiksberggade, Amagertorv et Østergade. Entièrement piéton, Støget est le coeur de la vie et de l'activité de Copenhague ; le samedi par exemple, il y a un monde fou à faire les boutiques de Støget, tandis qu'un mercredi soir, la grande rue semble étonnamment vide... Støget change d'allure à une vitesse surprenante. De nombreux musiciens de rue égayent Støget : violons, accordéons... Magasins, bureaux de change, restaurants, bars et grands cafés, on trouve de tout tout au long de Støget, grande rue commerçante et passage incontournable lors de la visite de Copenhague. N'hésitez pas également à vous engager dans les rues transversales ou les galeries couvertes à la belle architecture baroque.

  38. Voyageur 1
    Come|

    Norre Voldgade et ses jardins à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Deux grands jardins se succèdent le long de Norre Voldgade, grande artère ceinturant l'est du centre-ville de Copenhague. Le premier jardin, Ørsteds Parken, est un sympathique parc organisé autour d'un grand lac central. Les berges sont en pente, le lac est traversé par un pont, beaucoup d'arbres et quelques statues ponctuent les plates-bandes d'herbe. On s'extrait vraiment de la ville... même constat avec le jardin botanique un peu plus haut, mais à un degré supérieur grâce à sa grande superficie. Un lac également, quelques oiseaux peu farouches, une épaisse végétation et des allées qui grimpent ou qui redescendent au grès du relief... une bonne balade au vert. Le parc est marqué par les grandes serres du jardin botanique ; pour les amateurs de sciences naturel, ce jardin abrite notamment le musée botanique et le musée géologique de Copenhague.

  39. Voyageur 15
    Come|

    Sankt Pauls Kirke, l'église Saint-Paul de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Au centre de l'étrange quartier de Nyboden se dresse sur une place la petite église Saint-Paul. Briques sombres, peu d'ouvertures et porte de bois, un classique à Copenhague. A l'intérieur, le décor détonne avec l'aspect austère de l'extérieur : blancheur éclatante des murs et arcades de la nef, le choeur est lui surplombé d'un abside peint de bleu vif et moucheté d'étoiles dorées !

  40. Voyageur 9
    Come|

    Le waterbus touristique de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Un espèce de bateau péniche parcourt le port et les canaux de Copenhague (DFDS Canal Tours), un moyen qui peut s'avérer sympathique pour découvrir la ville sous un autre angle ; à condition bien sûr de ne pas être trop allergique aux attractions à touristes ! Le départ peut se faire en différents points de la ville, mais disons que l'embarcadère principal se trouve à Nyhavn, le petit port touristique de Copenhague. 1 ticket vaut 60Kr (8 euros) par adulte, 40Kr (5,30 euros) pour les enfants ; le côté pratique est que ce ticket est valable pour une journée, vous pouvez descendre et remonter à volonté à bord, à chaque stop ; vous n'êtes donc pas ''prisonnier'' d'une balade aller-retour. Plus d'infos sur les trajets, les horaires : http://www.canaltours.com/.

  41. Voyageur 3
    Come|

    Ripley's Believe it or Not, musée des horreurs sur Rådhuspladsen, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Juste l'adresse au passage car je n'ai pas testé l'endroit, qui paraît une visite amusante si vous voyagez à Copenhague avec des enfants : dans la devanture du Ripley's Believe it or Not, un homme qui se hisse or d'un puits par une corde, un visage à quatre yeux bizarres, entre l'horreur et le burlesque... La galerie se trouve juste à côté de l'hôtel de ville, sur la place.

  42. Voyageur 1
    Come|

    La Tour Ronde(Rundetarn), un beau point de vue sur Copenhague

    publié sur Copenhague

    L'un des édifices les plus étonnants du centre-ville de Copenhague, la Tour Ronde est adossée à une église (Trinitatis Kirke) et dresse ses hauteurs sur Købmagergade, grande rue piétonne qui remonte depuis Amagertorv sur Strøget. Ne serait-ce qu'en se baladant au hasard, il sera difficile de manquer cette tour à l'architecture impromptue, rompant la monotonie de la rue. La Tour Ronde abrite un observatoire et une bibliothèque. Elle s'avère également le meilleur point de vue possible sur Copenhague et ses environs depuis son sommet, ouvert à la visite. L'entrée coûte 25Kr plein tarif (3,30 euros).

  43. Voyageur 10
    Come|

    Kongens Have, le Jardin du Roi, à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Contrairement au jardin botanique voisin, la structure de Kongens Have obéit à un plan rectiligne, avec des allées perpendiculaires bordées de rangées d'arbres impeccables, ponctuées de statues et de fontaines. La nature maîtrisée, pas de place à l'improvisation ici. Ce grand parc attire un paquet de promeneur mais aussi de joggeurs ; Kongens Have entoure le château de Rosenborg, le plus ancien édifice du genre de Copenhague.

  44. Voyageur 13
    Come|

    Le château de Rosenborg à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Parmi les différents châteaux que compte Copenhague, Rosenborg est le plus ancien, ayant échappé depuis sa construction au XVIIe à toutes les destructions qu'a pu subir la ville. L'entrée du château, plutôt discrète, se fait sur Østervoldgabe, en face du jardin botanique. Murs en briques rouges comme il était de mise au Danemark à l'époque, tour surmontée de pointes, Rosenborg est un château renaissance original, concentré sur lui-même. Le château de Rosenborg est ouvert à la visite : l'entrée coûte 75Kr (10 euros) par adulte et 45Kr (6 euros) pour les étudiants ; elle est gratuite pour les moins de 18 ans. Un billet combiné existe pour la visite de Rosenborg et de Amalienborg, le château du roi (100Kr).

  45. Voyageur 14
    Come|

    Le Kastellet de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Cette forteresse en forme d'étoiles, entourée de jardin, serait soit disant une des mieux conservées en son genre... c'est du moins ce qu'affirme le panneau d'information à l'entrée du pont qui traverse les douves pour y accéder. Quelques baraquements colorés, des travaux, je n'y ai à vrai dire rien vu de bien intéressant... le seul intérêt réside dans la promenade qui fait le tour du Kastellet, où de nombreux Danois courent : le point de vu sur la rade de Copenhague est sympa, mais ne justifie pas vraiment le détour.

  46. Voyageur 9
    Come|

    Le nouvel Opéra de Copenhague, Operahus

    publié sur Copenhague

    Les Danois semblent avoir une imagination débordante lorsqu'il s'agit de construire de nouveaux bâtiments, à l'image du nouvel opéra de Copenhague ; réussite architecturale ou non, le débat ne sera jamais clos. Il est certain qu'il faut aimer le style ultra-moderne mais pas forcément très gracieux de cet énorme édifice aux dimensions imposantes, faisant face au château d'Amalienborg, sur le quai opposé (du côté des docks de Chrstianshavn). Relativement excentré si vous comptez vous y rendre à pied, empruntez un waterbus qui vous déposera directement à côté de l'opéra, si vous tenez vraiment à le voir de près... mais on le remarque déjà bien de loin !

  47. Voyageur 8
    Come|

    The Collections, exposition permanente du Statens Museum fur Kunst, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Si vous comptez faire le tour de tout le Statens Museum fur Kunst, prévoyez quelques heures de visite devant vous ; le musée est grand, il compte de nombreuses salles, un minimum de deux heures semble nécessaire juste pour faire le tour de l'expo permanente, ''The Collections'', sans trop trainer... L'entrée est gratuite pour tout le monde. Une importante section du musée se consacre à l'art étranger de 1300 à 1800 : quelques grandes salles sont littéralement couvertes de peintures ! On s'attaque ensuite à l'art danois du XVIIIe au XXe. La partie Art Moderne est certainement la plus intéressante, avec notamment quelques jolis Matisse et Derain, Picasso, Modigliani, puis quelques oeuvres danoises presque déconcertantes d'originalité... Une belle collection dans un beau musée, un régal ! Infos : http://www.smk.dk/en/.

  48. Voyageur 5
    Come|

    Christianshavn et son canal, à Copenhague

    publié sur Copenhague

    L'île de Christianshavn voisine avec le centre de Copenhague, à l'est. Christianshavn est reliée par un pont à l'île de Christiansborg ; le quartier est également desservi par le métro. Suivez la grande avenue Torvegade puis tournez pour longer le canal principal qui traverse l'île. Christianshavn Kanal est l'un des quartiers les plus sympathiques de la capitale : de vieilles maisons aux façades colorées, des bateaux tranquillement à quai, quelques petits cafés-restaurants, l'ensemble est vraiment agréable à découvrir... une sorte de Nyhavn bis mais sans les surplus touristiques, tâchez de garder un moment pour vous balader le long de Christianshavn Kanal.

  49. Voyageur 11
    Come|

    Le Quartier Latin de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Un petit quartier du centre-ville très agréable, le Quartier Latin s'étend vers l'ouest de Copenhague à partir de l'Université jusqu'à Vester Voldgade : Sankt Peders Straede, Studiestraede, ces deux rues et leurs perpendiculaires sont parsemées de bouquinistes, de petites boutiques variées, de restos et de bars, soit en sous sol soit au contraire au premier étage de vieux immeubles, dans ces rues calmes. Sympa pour sortir le soir prendre un verre ou écouter un concert, ou simplement se balader et faire quelques emplettes la journée.

  50. Voyageur 5
    Come|

    Løgismose, une épicerie fine à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Ce magasin est un peu isolé sur les quais de Amaliehaven, à son extrémité nord. Épicerie fine, on y trouve beaucoup de produits français, plus particulièrement du vin bien sûr ; le Beaujolais nouveau proposé en dégustation peut faire sourire... Beaucoup de produits italiens également, mais peu de gastronomie danoise, si ce n'est quelques gâteaux appétissants, et quelques spécialités cuisinées sur place. Le site de Løgismose : http://www.loegismose.dk/ (en danois uniquement).

  51. Voyageur 7
    Come|

    Le CityCirkel bus de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Une initiative pas inintéressante, entre le transport en commun pratique et le bus touristique, le CityCirkel. Ces petits bus électriques (donc écolos) circulent toute la journée dans le centre de Copenhague, formant une boucle dont l'itinéraire passe par les principaux lieux touristiques de la capitale, Radhuspladsen, Christiansborg, Nyhavn, Kongens Have, Nörreport... Un trajet pratique donc, un bus simple d'utilisation également puisqu'un ticket de transport basique (23Kr) suffit pour l'emprunter.

  52. Voyageur 14
    Come|

    Skuespilhuset, une dépendance du Théâtre Royal de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Une bel édifice contemporain, tout en verre et en couleurs sombres, adoptant les normes sobres du design danois actuel, dont la construction s'est achevée tout récemment ; le Skuespilhuset, à l'extrémité de Nyhavn, ne manque pas d'allure. Cette dépendance du Théâtre Royal (Det Kongelige Teater) sert à accueillir des spectacles et possède un grand bar-restaurant dans le hall ; tout en verre, ce dernier donne sur le front de mer de Copenhague, aménagé d'une plate-forme en bois, en position avancée sur la mer, pour la balade. Un superbe site lorsqu'il est animé les soirs de spectacle, tout autant la nuit lorsque plus rien ne s'y passe et que le vent du large souffle fort. Programmation du Skuespilhuset : http://www.kglteater.dk/site/OmTeateret/Scenerne/Skuespilhuset.aspx.

  53. Voyageur 1
    Come|

    La Petite Sirène (Little Mermaid) à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Il s'agit de l'une des grandes attractions touristiques de Copenhague, et pourtant, le Petite Sirène (den Lille Havfrue) est vraiment toute petite pour le coup... du moins je le suppose à la taille du caillou sur lequel elle est posée, car lors de mon passage, la Petite Sirène avait disparue, exposée à Shanghai pour l'Exposition Universelle ! Pour rappel, la Petite Sirène ne fut pas inventée par Walt Disney, il s'agit d'un conte danois écrit par Hans Christian Andersen et figure au panthéon des œuvres du pays ; la statue de la Petite Sirène est ainsi devenue une sorte de symbole de Copenhague.

  54. Voyageur 9
    Come|

    Eglise Saint-Nicolas, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Au détour d'une ruelle partant de la place Højbro, on tombe soudainement face à une impressionnante tour, celle de l'église Saint-Nicolas ; cette dernière se trouve au centre d'une petite place étonnamment calme vue sa proximité à la très animée Strøget. L'église Saint-Nicolas n'est plus ouverte au culte, elle accueille en revanche des expositions de temps en temps.

  55. Voyageur 5
    Come|

    Vor Frelsen Kirke, l'église de Christianshavn, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Beaucoup d'églises à Copenhague, formant un ensemble un peu uniforme... Vor Frelsen Kirke (église Notre Sauveur) rompt cette monotonie : en se baladant sur l'île de Christianshavn, on remarque inévitablement le clocher de cette église culminant au-dessus du reste, surmonté d'une flèche baroque et d'un escalier en colimaçon, avec ses dorures. L'ascension de cette tour est ouverte au public, payante. A l'intérieur on passe sans s'en apercevoir sous un énorme orgue qui marque l'entrée : les sculptures presque organiques de l'imposant instrument sont soutenues par deux éléphants, un décor surprenant. Le reste de Vor Frelsen Kirke est plus classique du baroque à la sauce protestante danoise. Le site internet de Vor Frelsen Kirke : http://www.vorfrelserskirke.dk/, dont une petite version en français !

  56. Voyageur 12
    Come|

    Visiter Christiania le jour, Copenhague

    publié sur Copenhague

    En plus d'être un quartier où les gens vivent au quotidien, Christiania attire également les touristes et les promeneurs ; le mélange de population amène parfois à des scènes impromptues, lorsqu'un vieux rasta les yeux mi-clos une cigarette suspecte à la main croise une famille bolondinette de promeneurs du centre-ville... tout le monde cohabite en bonne entente. Chrsitiania est très sympa pour une bonne balade : tout le quartier borde deux lacs, on monte sur de petites hauteurs boisées, on ne cesse de s'étonner devant les petites maisons, les ateliers, les reproductions de pagodes, les bicoques colorées et tout le bric à brac de débrouillardise générale qu'est Christiania. Pour faire une pause, le quartier compte plusieurs cafés très agréables et même quelques restaurants...

  57. Voyageur 8
    Come|

    Le Rosengardens Bodega, bar-taverne de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Des vitres légèrement teintées, des couleurs sombres, du bois et du cuivre, le Rosengardens Bodega propose le cadre typique de la taverne danoise. Petit bar du centre-ville de Copenhague, la salle n'est pas bien grande, ni non plus le comptoir, les murs sont chargés, les volutes de fumées réchauffent l'atmosphère, bref, le Rosengardens Bodega fait dans l'authentique. Son patron polyglotte parle étonnamment bien le français... Les Danois lèvent le coude à force de pintes (34Kr) et de petits verres de snaps variés (l'eau de vie danoise, 20Kr). Des tarifs raisonnables pour Copenhague et une ambiance conviviale, une bonne adresse. Adresse : Rosengarden, 11, tout près de Nørreport.

  58. Voyageur 9
    Come|

    Compagnie low cost au départ de Beauvais : prendre en compte tous les frais.

    publié sur Copenhague

    Vous tombez bouche-bée devant un aller-retour pour Copenhague par exemple, à seulement 24 euros, selon vos dates, sur le site de réservation de Ryanair ! Incroyable de payer un prix aussi peu cher ! Attention néanmoins, avant d'inscrire son numéro de carte bleue, à bien prendre en compte tous les paramètres. Les départs Ryanair de Paris se font exclusivement depuis l'aéroport de Beauvais : ajoutez au prix du billet un aller-retour en train Paris-Beauvais, un billet qui tourne autour des 15 euros, 30 euros de plus donc. Ajoutez les tarifs des éventuelles navettes ou taxi pour la liaison gare-aéroport... vérifiez bien la concordance des horaires, les trains ne circulent pas toute la nuit entre Beauvais et Paris, un retour tardif peut résulter en une nuit d'hôtel à Beauvais !

  59. Voyageur 15
    Come|

    Le Magasin du Nord, Kongens Nytorv, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Sur la grande place de Kongens Nytorv, on sort du métro pour se retrouver devant un bel édifice tout illuminé, avec cette grande enseigne en français : Magasin du Nord. Ce magasin est l'équivalent des galeries Lafayette en France ; sur quatre étages de grande superficie, vous trouverez au Magasin du Nord tous les prétextes pour faire chauffer votre carte bleue : deux étages de vêtements, un grand étage spécialisé dans les objets et ustensiles de maisons au design typiquement danois (et aux prix du Danemark également...), une épicerie fine au sous-sol (rien de très marquant malheureusement), mais aussi un restaurant au dernier étage, avec une vue agréable sur Copenhague.

  60. Voyageur 3
    Come|

    Le Bar Retro, café confortable du centre-ville de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Tout en bas de la rue Knabro en direction des quais, le Bar Retro est un café-bar très convivial situé en plein centre-ville de Copenhague. Dans une partie peu passante de la rue, la devanture du Retro est toute aussi discrète, une double porte en bois et l'enseigne. On dépasse le vestibule pour entrer dans une salle chaude, animée de discussion, où les clients demeurent confortablement installés dans de gros fauteuils ou des canapés ! Particulièrement sympathique et accueillant après une bonne marche dans le froid danois ! Le Bar retro est non-fumeur. Site internet : http://www.cafe-retro.dk/. Adresse : Knabostraede 26, Copenhague

  61. Voyageur 12
    Come|

    Bredgade, Store Kongensgade, avenues chics de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Ces deux avenues filent vers le nord du centre de Copenhague à partir de la place Kongens Nytorv, en direction du château d'Amalienborg et de Frederiks Kirke. Autant dire un quartier plutôt prestigieux de la capitale. Le long de Kongensgade, vous trouverez bon nombre de boutiques de déco, de design, quelques galeries d'art, des cafés et des restaurants chics et branchés... de quoi réchauffer sa carte bleue.

  62. Voyageur 5
    Come|

    Le quartier de Christiania à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Le quartier de loin le plus atypique de la capitale danoise... Christiania fut décrétée ''commune libre'' dans les années 70, et tout le quartier fonctionne depuis en complète auto-gérance ! Une sorte de paradis hippie, toléré par les autorités danoises (au titre d'une ''expérience sociale''), mais sans doute pour un temps maintenant très limité... C'est pourtant toute une vie qui s'est développée ici entre temps, avec des théâtres, des jardins d'enfants, des activités en tout genre, des restos, des bars... Le quartier de Christiania se tient sur l'île de Christianshavn : depuis Torvegade, l'axe principal, prenez Prinsessegade pour tomber sur l'entrée de Christiania. À peine deux pas plus loin et l'on se rend compte que l'on a totalement changé de ville...

  63. Voyageur 8
    Come|

    Boutiques et cafés de Chistiania, Copenhague

    publié sur Copenhague

    L'un des aspects étonnant du quartier auto-géré de Christiania sont ses nombreuses boutiques d'artisanats et autres ateliers. Le tourisme est devenu une source de revenus non négligeable pour les habitants : on trouve dans Christiania de vraies petites boutiques de déco, vendant des objets ''made in Christiania''... une origine qui n'est pas donnée ! Parmi les ateliers, on remarque notamment un spécialiste de la conception de vélos (un bon filon à Copenhague !). Certains cafés de Christiania ouverts la journée ont tout de la petite adresse coquette, confortable, presque bobo ! Pas toujours ce à quoi on s'attend dans un quartier de hippies...

  64. Voyageur 5
    Come|

    Le Floss, un rade du centre de Copenhague

    publié sur Copenhague

    Impossible de manquer ce bar lorsque l'on passe devant, avec ses airs de vieux rades surprenant dans le centre-ville plutôt ''propre'' de Copenhague ; depuis l'extérieur, impossible de voir ce qui se passe à l'intérieur, avec tous les autocollants placardés sur les vitres de l'entrée... alors on pousse la porte par curiosité. Le Floss est un repère de briscards accoudés au comptoir, où l'on déblatère dans un danois rauque... ambiance masculine presque exclusivement ! Le Floss est évidemment fumeur ; moins cher que les bars des environs, mais réservé aux amateurs de rades... Adresse : Larsbjørnsstræde 10

  65. Voyageur 3
    Come|

    Vor Frue Kirke, la cathédrale Notre-Dame reconstruite, Copenhague

    publié sur Copenhague

    En plein centre-ville de Copenhague, voici une cathédrale étonnamment ratée ! Vor Frue Kirke ferait presque penser à ces animaux mythologiques à tête de lion et corps de dragon, ou de chèvre... L'entrée se fait en franchissant un porche style néo-classique avec ses colonnes blanches, qui ne paraissent sans lien aucun avec le reste de l'édifice, dont le massif clocher, semblant érigé avec du béton armé ! Pour sa décharge, Vor Frue Kirke fut détruite puis reconstruite à plusieurs reprises ; un petit musée permet de voir les ruines. A l'intérieur, l'attention se porte sur les rangées de statues qui bordent la nef jusqu'à celles du Christ et des apôtres.

  66. Voyageur 16
    Come|

    Le château de Amalienborg, résidence royale à Copenhague

    publié sur Copenhague

    Une grande place octogonale est entourée de quatre palais, l'ensemble composant le château de Amalienborg, résidence du roi du Danemark. Chaque palais est identique au suivant. Des gardes (uniformes à l'ancienne et hauts casques poilus) font la ronde en claquant des talons, avec une relève (ah les relèves...) à midi. Le soir venu, la place de Amalienborg est juste éclairée par quelques lampadaires peu puissant, plongeant le lieu dans une semi-pénombre ; un vrai retour dans le temps, on se croirait projeté au XIXe siècle ! La place débouche d'un côté sur le front de mer, de l'autre sur l'imposante Frederiks Kirke. Le château (deux palais en tout cas) est ouvert à la visite (entrée payante).

  67. Voyageur 2
    Come|

    Børsen (la bourse), sur l'île de Christiansborg, Copenhague

    publié sur Copenhague

    Un édifice tout en longueur, construit dans la première moitié du XVIIe, Børsen correspond à l'ancienne bourse de Copenhague. L'architecture du bâtiment est intéressante ; le regard se porte plus particulièrement sur la tour de Børsen : la pointe de cette dernière est formée par l'entrelacement de quatre queues de dragons ; les bestioles sculptés sont allongés plusieurs dizaines de mètres plus bas sur le toit de la tour !

Choisissez un pseudo et donnez votre avis express ou posez une question sur cet endroit.

Télécharger votre guide voyage de Copenhague gratuit

Copenhague

Go