Le voyageur qui s'en fout : un guide pour voyager pas responsable

Le voyageur qui s'en fout : un guide pour voyager pas responsable

Le tourisme responsable, ça commence à vous taper sur les nerfs : que des contraintes ! Qu'à cela ne tienne, pour vos prochaines vacances en voyageur pas responsable, mais alors pas responsable du tout, voici la marche à suivre en 12 points :

  • Ne pas respecter la nature : sortez des sentiers, piétinez les plantes, ramassez tout ce qui vous passe sous la main, déplacez les pierres, remuez les dunes, bref, faites en sorte que votre présence impacte la nature à la manière d'un bulldozer.
  • Abandonner ses déchets partout derrière soi : les poubelles, c'est dégoutant, vous n'allez pas vous les trimballer avec vous ! Abandonnez vos déchets sur place, en ville, à la campagne, à la plage. Mention spéciale pour les matières polluantes et non bio-dégradables.
  • Consommer les ressources jusqu'à épuisement : il en reste encore un peu, autant en profiter. Eau, électricité, ce n'est pas vous qui payez la facture ! Cela peut également se faire indirectement : jouer au golf en plein désert, sur un green verdoyant malgré la canicule, voilà qui a de la classe.
  • Ne pas acheter local : privilégiez tous les produits-souvenirs en toc et standardisés, mais ne touchez pas à l'artisanat local. Contrefaçons et ''made in ailleurs'', voilà ce qu'il vous faut.
  • Ne pas manger local : comme vu précédemment, évitez de consommer les produits du terroir local. Au moins au McDo, vous savez déjà ce que vous allez manger.
  • Choisir son opérateur : certains opérateurs touristiques n'entretiennent absolument aucun lien avec les populations locales et ne profitent en rien à la bonne marche du pays hôte... et on s'en fiche pas mal, il s'agit de VOS vacances !
  • Éviter les labels verts et écolos : tout est dit.
  • Prendre systématiquement l'avion : pour un impact écologique maximal, réservez un vol pour vos moindres déplacements. Vous vous assurerez un bilan carbone bien solide.
  • Mettre la clim à fond : c'est désagréable d'avoir la chemise qui colle au siège, et fenêtres ouvertes, on finit toujours décoiffé. Augmentez la clim, à fond. Et pour consommer un max, prenez toujours la voiture seul : à bas le covoiturage.
  • Proscrire le vélo et les transports en commun : impact écologique minimal oblige...
  • Toujours partir en complète ignorance de la culture locale, des coutumes du pays, etc... vous ne ferez même pas exprès d'adopter des comportements déplacés !
  • La devise : restez arrogant, le client est roi.