Guide Arles: les meilleurs lieux à voir

Une ville telle que Arles propose bien des activités et loisirs pour ses visiteurs, grâce aux curiosités qu’elle abrite mais aussi par la richesse de sa région, entre Provence et Camargue.

Séjour en Arles

Les activités à Arles débutent avec la visite de la vieille ville et de ses principaux monuments, à savoir :

  1. les Arènes d'Arles
  2. l'Amphithéâtre romain
  3. les Alyscamps
  4. la Cathédrale Saint-Trophime d'Arles
  5. a Place du Forum
  6. le Musée départemental Arles Antique

Avant de partir, n’hésitez à pas à consulter l’office du tourisme d’Arles pour trouver activités et loisirs sur place : le programme des visites guidées thématiques est toujours intéressant, ainsi que les excursions autour d’Arles comme à l'Abbaye de Montmajour.

Pensez également avant de partir à consulter le programme des expos et spectacles pour agrémenter votre visite, car le programme culturel d’Arles est bien fourni et intéressant.

Les principaux lieux à visiter : 

Arles est une petite ville mais son patrimoine historique est exceptionnel et mérite que l’on s’attarde sur place. A ne pas manquer sur place lors de votre visite :

  • Les Arènes d'Arles

  • La Cathédrale Saint-Trophime d'Arles

  • L'amphithéâtre romain

  • Musée départemental Arles Antique

 

Budget moyen pour une semaine :

Voici un exemple de budget moyen à confortable pour une semaine pour une personne à Arles, compris pour une personne :

  • Hôtel, chambre simple partagée à deux, 60 euros la nuit, 420 euros pour 7 jours.

  • Transport : 2 euros par jour, 15 euros pour 7 jours.

  • Visites et sorties : 15 euros par jours, 105 euros pour 7 jours.

  • Repas : 10 euros par déjeuners, 20 euros par dîners, 210 euros pour 7 jours.

  • Budget total : 730 euros pour 7 jours à Arles.

 

Y aller : 

  • Arles se situe sur les grandes lignes TGV reliant Paris à la Provence, en TGV ou en Ouigo, avec ou sans changement. Elle est bien reliée aux trains régionaux également.

  • Des lignes de bus desservent Arles également, un trajet plus long mais pas cher.

  • En voiture (ou covoiturage), il faudra prévoir de se garer autour du centre. La voiture peut-être pratique en cas d’excursions dans les environs.

 

Où dormir :

Arles concentre l’essentiel de ses hôtels dans le centre-ville. une excellente situation pour goûter les charmes de la ville. Pour le standing, c’est selon votre budget, entre un petit hôtel abordable ou une adresse confortable. Notons également quelques maisons d'hôtes, ainsi que les appartements type Airbnb en centre-ville. L’auberge de jeunesse s’adresse aux petits budgets. De bonnes adresses également dans les environs d’Arles, en Camargue notamment.

 

Principaux événements : 

  • Festival Les Rencontres d'Arles (photographie)

  • Les feria d'Arles : Feria de Pâques, Feria du Riz

 

A éviter : 

Arles est une ville sûre pour les visiteurs, il n’y a donc rien à éviter sur place ! Comme toujours, prêtez attention à vos effets personnels et ne tentez pas d'éventuels pickpockets.

 

Gastronomie : 

Ne manquez pas de tester les produits régionaux, la cuisine provençale et les influences camarguaises, généreuses et pleine de saveurs. On retrouve d’excellents produits du terroir de Camargue sur le marché d’Arles.

 

Transport sur place :

Le centre d’Arles est petit, les trajets se font principalement à pied. Autrement, prenez les bus. La voiture n’est pas pratique dans le centre, garez la le temps de votre visite.

 

Dans les environs :

Il y a énormément à voir et à faire autour d’Arles, avec la Camargue et la Provence à découvrir. Quelques exemples dans un petit périmètre : le parc naturel de Camargue, les plages sur la Méditerranée, Avignon et la Cité des Papes,  les Alpilles et les Baux-de-Provence, le Luberon, Aix ou Marseille, etc…

 

Quand y aller :

De par son patrimoine, Arles est une ville qui se visite toute l’année. Profitant du climat du sud, la meilleure saison pour visiter Arles s’étend sur avril-mai-juin et septembre-octobre pour ce qui est du temps. Beaucoup de monde pendant le festival de la photo, ou lors des féria.

 

Top 5 à voir et à faire à Arles

  1. Visiter les Arènes d'Arles

  2. S’attarder devant la Cathédrale Saint-Trophime d'Arles

  3. Partir en Camargue à la journée

  4. Faire le marché d’Arles

  5. Les collections du Musée départemental Arles Antique

Arles et la Camargue

Arles, c’est aussi la porte de la Camargue et du Parc naturel régional de Camargue. Cette région naturelle exceptionnelle est une mine de loisirs et activités de plein air.

La randonnée, à pied ou les grandes balades à vélo sur terrain plat, mais aussi bien sûr les sorties à cheval dans les marais. Visiter une maison de gardian et les troupeaux de vaches noires et de chevaux, la tradition camarguaise.

A déguster aussi la cuisine locale à base de produits du terroir savoureux? Rendez-vous enfin sur le littoral avec les vastes plages camarguaises comme Beauduc. Le tout dans un rayon proche d’Arles !

A voir à Arles

Situé dans le département des Bouches du Rhône, Arles fût une source d'inspiration pour Vincent Van Gogh, qui séjourna quelques temps à l'hôtel Carrel avant de s'installer à Saint-Rémy de Provence.

Arles est aussi connue pour être l'une des plus vieilles villes de France, on peut y trouver de nombreux vestiges romains, arènes, théâtre antique...ce qui vaut au centre historique et antique de Arles d'être classé au patrimoine mondial de l'humanité.

 

A faire à Arles

Le département des Bouches-du-Rhône jouit d'une grande popularité qui s'explique par la diversité de ses paysages et de son patrimoine, mais aussi par la beauté de ses côtes et son climat ensoleillé.

Baladez vous à pied, à cheval ou en vélo à travers ses paysages variés, de la Camargue à l'étang de Berre, en passant par la Côte Bleue, les Calanques et la Baie de la Ciotat.

Si vous visitez Arles en avril ou en septembre ne manquez pas les ferias d'Arles, les Féria de Pâques et les Feria du Riz sont parmi les plus célèbres de France.

Ou dormir à Arles

Pensez à réserver à l'avance pour un séjour estival à Arles et dans ses environs.

Vous trouverez une infrastructure hôtelière importante à Arles, pour un hôtel pas cher il faudra vous éloigner du centre touristique de la ville, ou vous dirigez vers une auberge de jeunesse.

Il y a quelques hôtels pas chers dans les quartiers populaires du centre.

 

Comment se rendre à Arles

Arles est relié à Nîmes et à Marseille par l'autoroute A54. Au nord, la route nationale N570 permet d'accéder à Avignon et à l'autoroute A7.

 

Infos pratiques

Au niveau de la Sécurité, les Bouches du Rhône ont assez mauvaise réputation, surtout dans les villes, pickpockets, vols à l'arrachée, cambriolages, sont assez fréquents. Soyez donc vigilant.

Itinéraires et lieux touristiques du guide Arles

Les top choses à voir Arles et environs

Parc naturel régional de Camargue

Réserver

Photo Parc naturel régional de Camargue

Comportant une grande partie de la Grande Camargue, Le parc qui a été aménagé dans le sud de la France, à l'ouest de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur porte le nom de Parc naturel régional de Camargue. C’est un parc naturel qui a été créé le 25 septembre 1970 afin de préserver une grande partie de cette biodiversité. Le parc National a été aménagé pour répondre à des priorités écologiques françaises et europé... plus d'infos

Théâtre antique

Réserver

Photo Théâtre antique

Construit entre 40 avant JC et 12 avant JC, le théâtre antique d’Arles est un des premier théâtre romain en pierre. Les vestiges se visitent rapidement mais ils permettent d’imaginer l’importance d’un tel lieu à l’époque romaine. Il était composé de trois parties. La cavea qui accueillait les spectateurs, jusqu’à 10 000 personnes, se compose de 33 rangés de gradins circulaires. La scène ou se trouvait une plate forme de bois qui cachait les machineries du théâtre. Le mur du fond décoré de colonnes corinthiennes, il n’en reste que 2 sur la centaine qui exi... plus d'infos

Arènes d'Arles

Réserver

Photo Arènes d'Arles

Construit sur le modèle du Colisée vers 80 après JC cet amphithéâtre romain pouvait accueillir jusqu’à 25 000 personnes. L’édifice s’élève à 21m sur deux niveaux composés de 60 arcades. Il s'étale sur une longueur de 136m. Les arènes ont accueilli des combats de gladiateurs, des chasses, des combats, des jeux, des exécutions… jusqu’à la fin de l’empire romain. Mais il sera encore utilisé sous domination franque avant d’être tr... plus d'infos

Cloître Saint-Trophime

Réserver

Photo Cloître Saint-Trophime

Monument majeur de l’art roman provençal le cloître Saint-Trophime est au centre des bâtiments de la cité épiscopale. La construction du cloître a débuté au XIIéme siècle mais ne prendra fin qu’à la fin du XIVéme siècle en raison du déclin de l’influence d’Arles au profit d’Aix et d’Avignon. Les chanoines l’occupent peu de temps et les salles du cloître sont transformés en grenier et réserves avant d’être en partie occupée par des habitations après la révolution. Les galeries nord et est sont de style roman, elles sont décorées par des statues d... plus d'infos

Abbaye de Montmajour

Réserver

Photo Abbaye de Montmajour

Entre le village de Fontvieille et Arles, l'abbaye de Montmajour fait des lieux à ne pas manquer dans les environs, tant pour son patrimoine architectural que pour le cadre naturel dans lequel elle prend place. Fondée au Xe siècle par des moines bénédictins, elle ne tarde pas à gagner en richesses et à rayonner sur la Provence jusqu'au XIIIe siècle. Plusieurs conflits entrainent par la suite le long déclin de l'abbaye, tandis qu'à la Révolution, l'ensemble des bâtiments qui la compose souffrent de dégradations. L'abbaye sera finalement classée monument historique e... plus d'infos

Portail de l'église Sainte Trophime

Réserver

Photo Portail de l'église Sainte Trophime

Le portail de l'Eglise Sainte-Trophime est unanimement considéré comme un chef d’œuvre de l’art roman. La frise principale -magnifiquement sculptée- raconte le Jugement Dernier. Et pourra lire aussi la scène de la Nativité. Ce portail était une grande bande dessinée sculptée, conçue pour transmettre un message moral aux fidèles, au besoin en les effrayant un peu avec les flammes de l’enfer.... plus d'infos

Les cryptoportiques

Photo Les cryptoportiques

La partie souterraine de l’ancien forum romain témoigne de la qualité de bâtisseurs des romains. Les cryptoportiques sont un ensemble de galeries en forme de U formées de piliers soutenant des voûtes qui formaient une gigantesque terrasse. Ils ont permis au Romains de construire le forum d’Arles sur un terrain plat, car la colline d’Arles est en pente. Vous pouvez aujourd’hui visiter quatre galeries : trois galeries forment un U ouvert vers l’est, une quatrième en briques est le témoin d’une restructuration du forum vers la fin de l’antiquité. La galerie Nord s... plus d'infos

Musée départemental de l'Arles antique

Photo Musée départemental de l'Arles antique

Visite inévitable pour les passionnés d’archéologie les riches collections du musée propose un panorama de l’histoire du pays d’Arles de la préhistoire jusqu’au Christianisme. La collection, une des plus riche collection archéologique de France, est mise en valeur dans une architecture contemporaine fonctionnelle. Il est difficile de tous voir mais les pièces maîtresses sont mises en valeurs, vous pouvez sinon opter pour une visite guidée thématique ou non qui vous donneront réellement un bon aperçu des collections. Le musée organise également des expositions te... plus d'infos

Muséon Arlaten

Photo Muséon Arlaten

Le musée Arlaten est consacré à la vie quotidienne dans la Provence ancienne. Les collections ethnographiques du musée vous permettront de découvrir des objets historiques provençaux : costume, mobilier, musique, agriculture, artisanat…mais également des collections relevant des beaux-arts : peinture, sculpture, art graphique, photographie et des sciences : archéologie, histoire naturelle, numismatique... . Le musée possède plus de 30 000 objets collectés de puis le XIXéme siècle dont 1/3 sont exposés. La visite vous offrira un panorama de la Provence rhodanienne du X... plus d'infos

Les Alyscamps

Photo Les Alyscamps

Les Alyscamps, traduction provençal de champs élysées, sont une nécropole de l’époque romaine. Dès le début de l’empire romain des tombes, sarcophages et mausolées sont installés sur le site en dehors de l’enceinte de la ville le long de la Via Aurelia. La nécropole païenne deviendra chrétienne. Saint Genest martyr décapité en 303 y est inhumé, dès lors la nécropole devient célèbre, de nombreuses personnalités et de nombreux particuliers s’y font enterrer. Une collégiale et plusieurs églises s’y installeront durant le Moyen-âge et la nécropole devien... plus d'infos

Espace Van Gogh, hôtel Dieu

Photo Espace Van Gogh, hôtel Dieu

Vincent Van Gogh a été fortement inspiré par Arles ou il réalise plus de 300 dessins et peintures entre février 1881 et mai 1889. L’espace Van Gogh est installé dans l’hôtel Dieu construit au XVIéme siècle et XVIIéme siècle. Le quadrilatère ouvert sur un jardin intérieur a fonctionné comme hôpital, Van Gogh y séjourne et le représente dans plusieurs de ses toiles, jusque dans les années 1980. L’espace Van Gogh est un centre culturel qui propose des expositions temporaires et des animations autour de Van Gogh et du monde de l’art. Le bâtiment accueille ég... plus d'infos

Reconstitution de la chambre de Vincent Van Gogh

Photo Reconstitution de la chambre de Vincent Van Gogh

Vincent Van Gogh a été fortement inspiré par Arles ou il réalise plus de 300 dessins et peintures entre février 1881 et mai 1889. La fameuse toile la chambre de Vincent a été peinte à Arles. Dans une maison proche des arènes, à quelques dizaines de mètres de la maison jaune qu’il habitait, la chambre a été reconstituée telle que sur la peinture. Pour les amateurs de reconstitutions n’hésitez pas à vous y rendre, pour les autres attendez vous à une visite au charme kitsch. Dans la ville, un parcours amène le promeneur à glisser ses pas dans ceux du peintre... plus d'infos

Thermes de Constantin

Photo Thermes de Constantin

Lieu public gratuit, les thermes était un centre important de la vie de la cité romaine. Tous les après-midi les femmes puis les hommes venaient aux thermes pour discuter, régler des affaires mais également pour un rituel précis : la sudation à sec, le bain chaud ou la peau est raclée au strigile, la salle tiède, la piscine froide et un massage vigoureux. Les thermes de Constantin datent du IVéme siècle après JC, ils sont parmis les mieux conservés de France. Ils constituent une partie d’un vaste ensemble architecturale construit en bordure du Rhône. A l’époque la ... plus d'infos

Musée Réattu

Photo Musée Réattu

Le musée des beaux-arts de la ville d’Arles est installé dans l’ancien Grand Prieuré de Malte, bâtiment ayant appartenu aux templiers. Le site est acheté et aménagé par le peintre arlésien Réattu qui voulait y installer son atelier et une résidence d’artiste. Le musée expose aujourd’hui une grande partie de l’œuvre de Jacques Réattu, grand prix de Rome en 1791, une collection de dessins de Picasso, une collection photographique, le musée a été précurseur dans ce média. Le musée propose également une approche architecturale durant la visite. Le musée a o... plus d'infos

Rencontres internationales de la photographie d’Arles

Photo Rencontres internationales de la photographie d’Arles

Fondé en 1970 par le photographe Lucien Clergue et l’écrivain Michel Tournier les rencontres d’Arles sont devenus un festival de photographie de référence. Le festival accueille jusqu’à 50 000 spectateurs dans plus de 50 expositions installées dans les lieux patrimoniaux de la ville. Pendant une semaine des débats et conférences sont organisées avec des photographes et des critiques de références. Les prix décernés lors du festival sont devenus des prix de références dans le monde de la photographie. Mais cette semaine est également une semaine de fêtes dans la... plus d'infos

Eglise Saint Trophime

Photo Eglise Saint Trophime

La cathédrale Saint-Trophime est construite sur une basilique du Véme siècle nommée Saint-Étienne. La translation des reliques de Saint-Trophime des Alyscamps à la cathédrale date de 1152. Ces reliques feront de l’église un passage obligé sur la route de compostelle. Le chœur gothique est ajouté XVéme siècle. Transformé en Temple de l’être suprême durant la révolution, elle sera ensuite déclassée en église paroissiale puis érigée en basilique par le pape Léon XIII en 1882. Le plan est classique des églises de Provence : la haute nef est flanquée d’étro... plus d'infos

Cirque romain

Photo Cirque romain

Le cirque romain d’Arles a été construit au IIéme siècle, à partir de 149 après JC. Il est édifié au bord du Rhône, au sud-ouest de la cité en dehors des fortifications. Le cirque était le plus grand ensemble urbain de la cité, 450m de long et 101m de large. Il accueillait les courses de chevaux ou de chars et des combats de cavalerie. Sa construction a été difficile en raison du sol marécageux, il a fallu stabiliser le sol en enfonçant plus de 30 000 pieux. Les gradins, pouvant accueillir jusqu’à 20 000 personnes, étaient séparés d’une vaste piste damée pa... plus d'infos

Tour de l'écorchoir

Photo Tour de l'écorchoir

Cette tour est un des derniers vestiges de l’enceinte médiévale de la ville. L’enceinte médiévale est construite entre le XIIéme et le XIVéme siècle, elle clôturait totalement l’actuel centre ville. La tour permit de défendre le sud-ouest de la ville et surtout les attaques par le Rhône jusqu’à la perte de sa fonction militaire au XVIIIéme siècle. Elle servit alors aux abattoirs de la ville ce qui lui a donné son nom. Haute de 16m, elle permettait grâce à son escalier intérieur de rejoindre le chemin de ronde des remparts. Elle pouvait accueillir une dizaine ... plus d'infos

Eglise saint Césaire

Photo Eglise saint Césaire

Construite en 1450 dans le style gothique méridional, l’église saint Césaire appartenait au couvent des Grands Augustins. Elle est agrandie en 1492 et 1511, un incendie au XVIIéme siècle entraîne la suppression des deux premières travées. Son nom lui est donnée en 1839 lors de son rétablissement au culte après la révolution. Les reliques de Saint Césaire, évêque d’Arles au VIéme siècle, n’y seront transférées qu’en 1980. L’église se compose d’une nef à 4 travées voûtées d’ogives et de chapelles latérales. Le chœur soutient une coupole octogonal... plus d'infos

Eglise sainte Anne

Photo Eglise sainte Anne

L’ancienne église qui sert aujourd’hui de salle d’exposition oppose sa façade sobre à la façade de Saint Trophime de l’autre coté de la place de la république. Construite au XVIIéme siècle, sur les ruines d’une ancienne église, elle témoigne du style gothique tardif austère propre au XVIIéme siècle. La façade est sobre arborant un fronton au style légèrement maniériste. L’intérieur du même style gothique tardif est rendu encore plus austère par la disparition du mobilier d’origine. L’église a accueilli de 1825 à 1995 le musée d’archéologie de... plus d'infos

Eglise des dominicains

Photo Eglise des dominicains

L’ordre des dominicains était installé à Arles hors les murs depuis le début du XIIéme siècle, après la destruction de leur couvent en 1361 ils trouvent refuge dans le quartier juif. Entre 1448 et 1484 ils édifient une grande église gothique sous le nom de Notre Dame de Confort. Cette belle église sera abandonnée et transformée en entrepôt après la révolution. Classée monument historique en 1921, elle sera rachetée par la commune en 1981. Fouillée et restaurée depuis, vous pouvez maintenant venir admirer ce bel exemple de gothique méridional de l’extérieur e... plus d'infos

Porte d'Auguste

Photo Porte d'Auguste

Entrée principale de la cité romaine la porte d’Auguste est la partie la mieux conservée de la ceinture augustéenne de Arles. Construite à la fin du Ier siècle avant JC, la large porte était encadrée de deux tours rectangulaires massives. L’aqueduc qui amenait l’eau des Alpilles arrivait dans la ville le long de la tour nord, vous pouvez encore observer des dépôts de calcaire sur les remparts. La porte a été bouchée au Moyen-âge et une forteresse y est installée. Cette forteresse nommée La redoute donne à la porte le nom de porte de la redoute. Vous pouvez ob... plus d'infos

Maison du Parc de Camargue

Tout comprendre sur le parc naturel de Camargue

Photo Maison du Parc de Camargue

Une partie de la Camargue bénéficie de la protection d'un parc naturel régional, qui s'étend sur les communes d'Arles et des Saintes-Maries de la Mer, plus au sud. La zone humide formée par le delta du Rhône, qui forme le territoire de la Camargue, est un espace particulièrement riche dans sa diversité naturelle, où prairies, étangs à l'eau saumâtre, aux degrés de salinités complexes selon les cheminement des eaux du fleuve et de la mer, se rencontrent en un même lieu. Les hommes ont appris à exploiter depuis fort longtemps ce milieu si particulier, et la culture ca... plus d'infos

Le musée de la Camargue

Photo Le musée de la Camargue

Le musée de la Camargue est aménagé dans les murs d'une ancienne bergerie : il se situe à une dizaine de kilomètres au sud d'Arles, à environ une trentaine au nord des Saintes-Maries. Les collections de ce musée ont pour objectif de retracer les activités humaines qui ont eu cour en Camargue à travers les XIXe et Xxe siècles. Une partie de l'exposition se concentre ainsi sur la vie quotidienne dans un mas (maison traditionnelle) du XIXe siècle, illustré par un certain nombre d'objets d'époque, ... plus d'infos

Plage de Piémanson

Photo Plage de Piémanson

Sur le littoral du sud de Salin-de-Giraud s'étend une longue bande de sable de plus de 25 kilomètres de longueur. Tout au sud de la Camargue, c'est ici la plage de Piémanson, bordée de petites dunes herbeuses et de l'eau bleue méditerranéenne à perte de vue. Un cadre idyllique, ce qu'ont bien compris les très nombreux estivants, qui affluent en masse sur la plage. Un site qui sera du coup pas du goût de tous : bien que cette pratique soit interdite, de nombreux habitués des lieux viennent s'installer directement sur le sable, plantant là caravanes et camping cars, pour des... plus d'infos

Plage de Beauduc

Photo Plage de Beauduc

La plage de Beauduc, une belle étendue de sable s'étalant sur la pointe sud de la Camargue, se mérite. Perdue dans un environnement encore relativement sauvage, on atteint la plage de Beauduc en empruntant une piste cahoteuse plutôt mauvaise, qui plus est parfois particulièrement encombrée par un trop plein de plagistes. Mais ce trajet d'un peu moins d'une heure (la plage se situe à 17 kilomètres à l'ouest de Salin-de-Giraud) vaut la peine, puisqu'une fois arrivé, c'est une bonne dizaine de kilomètres de sables bordé de la Méditerranée qui vous attende. Ici, pas de park... plus d'infos

Salin-de-Giraud

Photo Salin-de-Giraud

A une quinzaine de kilomètres à l'est des Saintes-Maries de la Mer, Salin-de-Giraud est une petite ville qui, comme son nom le laisse entendre, s'est spécialisée dans la production de sel : elle possède dans ses environs immédiats les plus vastes salins d'Europe, et plusieurs centaines de millier de tonnes de sel sont récoltées chaque année. Le spectacle de ses ''montagnes'' de sel blanches ne peut que surprendre : appelées camelles, elles peuvent atteindre près de dix mètres de haut. Un belvédère est même aménagé pour que le regard puisse embrasser la totalité de... plus d'infos

Place de la république

Photo Place de la république

Cette charmante place de la République présente, à travers ses monuments, un raccourci assez vertigineux de l’histoire d’Arles. L’Antiquité est au milieu, avec l’obélisque, et également en sous-sol avec les galeries souterraines du forum. On y voit aussi un chef d’œuvre de l’art roman, à savoir la cathédrale Saint-Trophime, et son cloître. Et enfin, l’hôtel de ville du 17ème siècle dont les plans furent réalisés par le célèbre Jules Hardouin-Mansart -auteur d'une partie de Versailles, des Invalides, et de la place Vendôme à Paris.... plus d'infos

Cryptoportiques (Chapelle du collège des Jésuites)

Photo Cryptoportiques (Chapelle du collège des Jésuites)

L'ancienne chapelle du collège des Jésuites date du XVIIème et sert d'entrée aux cryptoportiques du forum romain. Ces cryptoportiques du Ier siècle avant J.C. forment le soubassement, la partie invisible du forum, place publique centrale de la ville romaine. Elles se présentent sous la forme de trois galeries formant un U ouvert vers l’est. Mais pour l'instant, malheureusement, ils sont fermés pour raison de sécurité pour une durée encore indéterminée.... plus d'infos

Obélisque de la place de la république

Photo Obélisque de la place de la république

Ce grand obélisque de pierre, sans hiéroglyphes, et beaucoup plus aigu, plus effilé, que celui de la place de la Concorde de Paris, a été installé devant l’hôtel de ville d’Arles en 1676. L’idée était alors d’en faire un monument à la gloire de Louis XIV. Il s’agit en fait de l’aiguille de pierre qui se trouvait à l’origine sur le mur central du cirque romain.... plus d'infos

Hotel de ville

Photo Hotel de ville

La ville d’Arles peut s’enorgueillir d’avoir un superbe hôtel de ville Louis XIV. C’est l’architecte Peytret qui l’a terminé en 1675. Mais Peytret s’est contenté de réaliser les dessins et les plans donnés par un architecte prestigieux : à savoir Jules Hardouin Mansart, un des architectes de Versailles, architecte des Invalides et de la place Vendôme. On remarque tout de suite l'avant-corps rendu plus monumental encore par les paires de colonnes qui flanquent la fenêtre du 1er étage. Comme à Versailles. Typique d'Hardouin Mansart encore, il y a le décor sculp... plus d'infos

L’ancien Archevêché

Photo L’ancien Archevêché

La cour de l'ancien archevêché abrite un bel escalier précédé d'une sculpture XIXe du plus pur style «pompier»: l’Aveugle et le Paralytique. Le style Academique, aussi appelé Pompier, est le courant dominant sous le second empire. Il y a un goût très fort pour de grandes compositions historiques avec de beaux casques un peu partout. Peut être est ce pour cela qu’on l’a appelé Pompier, à cause des casques bien brillants. Ou bien parce que le style était pompeux. A vous d’être juge. A part cela, le bâtiment a peu d'intérêt.... plus d'infos

Alyscamps et église saint-Honorat

Photo Alyscamps et église saint-Honorat

A l'origine, les Alyscamps sont une vaste nécropole romaine. Ils prirent beaucoup d'importance à l’époque paléochrétienne lorsque le martyre saint Genest y fut inhumé et par la suite les évêques d'Arles. Vers 1040 y fut installé le prieuré de Saint-Honorat et vous pourrez toujours en voir l'église. Mais ce sont surtout bien sûr les sarcophages qui méritent votre visite. Car tous sculptés de petites fresques, ils montrent les croyances et les attachements des proches des défunts.... plus d'infos

Le Beffroi Municipal

Photo Le Beffroi Municipal

Le beffroi municipal est placé sur un côté de la mairie en complète violation des règles sacro-saintes de la symétrie. Il date de la Renaissance, et c’est le seul vestige de l’Hôtel de Ville précédent. Ses 2 derniers étages sont d’ailleurs intéressants, avec leurs colonnettes, et leur passage du plan carré au plan circulaire. Les architectes se sont inspirés du Mausolée Romain du site antique de Glanum, près de St Rémy de Provence. Si la porte est ouverte, vous pouvez jeter un coup d’œil au grand vestibule du rez-de-chaussée: sa voûte est un tour de force c... plus d'infos

Municipe

Photo Municipe

L’ancien Municipe, donc l’ancien hôtel de ville est un petit bâtiment charmant, doté au 1er étage de fenêtres à meneau, et sa dernière rénovation majeure date de 1500 environ.... plus d'infos

Hôtel du Viguier

Photo Hôtel du Viguier

Sur la place de la République, l’hôtel du Viguier –l’équivalent médiéval de la Préfecture- est un joli bâtiment roman de la fin du 12ème.... plus d'infos

Place du forum

Photo Place du forum

La place du Forum est charmante avec ses cafés multiples, et donne à voir une statue de Frédéric Mistral ainsi que 2 belles colonnes corinthiennes encastrées dans l'hôtel Nord-Pinus.... plus d'infos

Le style du portail

Photo Le style du portail

Bien ! Et le style maintenant? Il est à la fois naïf et populaire, par exemple dans les brebis, ou dans le sommeil des mages, et même dans le cortège des damnés, avec ses petites flammes. Et en même temps, il peut-être sévère et d’une grandeur figée, dans l’air farouche des saints et dans le Christ-Juge. Le mot hiératique, souvent utilisé pour l’art égyptien, conviendrait assez bien. Ces 2 caractéristiques naïves et hiératiques font que c’est un portail roman, et pas du tout gothique, malgré sa date tardive. Mais, est-ce que ce style roman a au moins une cara... plus d'infos

L’intérieur de l’église Saint-Trophime

Photo L’intérieur de l’église Saint-Trophime

Bon, nous avons consacré du temps à ce portail, qui est un chef-d’œuvre. Maintenant, si l’église est ouverte, entrons. Toute cette partie de l’église a été reconstruite dans la 1ere moitié du 12e siècle, et terminée vers 1152. On est donc encore bien sûr dans l’art roman, même si un style nouveau, le style gothique, a commencé depuis peu à apparaître à Sens et à Saint-Denis. Pourtant, regardons la voûte : ce n’est pas la voûte en forme de demi-cylindre que l’on appelle la voûte en berceau, et que l’on associe, en général à l’architecture romane.... plus d'infos

L’ancien archevêché

Photo L’ancien archevêché

Nous voici dehors sur la place, à la sortie de l’église. Maintenant, tournons nous vers la façade de Saint-Trophime, et regardons le bâtiment qui la prolonge sur la droite : c’est l’ancien archevêché : son portail est sans doute ouvert, franchissons-le. Voilà, nous sommes maintenant dans la cour : le bâtiment d’entrée date du 18e siècle. Vous avez d’ailleurs sans doute remarqué un bel escalier dans le porche, sur la droite. Et devant l’escalier une sculpture 19e du plus pur style «pompier»: l’Aveugle et le Paralytique. Le style Academique, parfois aussi app... plus d'infos

Le cloître de Saint-Trophime

Photo Le cloître de Saint-Trophime

Bon ce bâtiment est assez remanié et d’aspect un peu ingrat : nous allons le laisser sans regret, et aller voir le cloître de Saint-Trophime, l’entrée est au fond de la cour, il suffira de prendre un billet à la caisse. Le cloître de Saint-Trophime appartient à 2 époques : 2 galeries sont romanes et datent du 12e siècle, les 2 autres sont gothiques et datent du 14e. En entrant dans le cloître, nous passons d’abord dans la galerie ouest, qui est l’une des 2 galeries du 14e siècle. Allons tout de suite à gauche jusqu’au début de la galerie suivante : la galerie n... plus d'infos

Le pilier d’angle entièrement sculpté

Photo Le pilier d’angle entièrement sculpté

Mais laissons de côté cette question, détournons-nous de ce sympathique animal et regardons ce qui attire tout de suite le regard à cet angle de la galerie gothique par laquelle nous venons d’entrer et de la 1ere galerie romane (autrement dit des galeries ouest et nord) : le pilier d’angle entièrement sculpté. Il est sur votre droite quand vous avez la galerie gothique (c'est-à-dire ouest) dans le dos. Voilà : nous voyons, tournées vers les galeries du cloître, 3 grands personnages en pied, et entre eux, des bas reliefs. Qui sont ces personnages ? Eh bien, celui de droi... plus d'infos

La salle capitulaire

Photo La salle capitulaire

Parmi ces arcades, l’une correspond à une porte qui ouvre sur la salle capitulaire : dirigeons-nous vers cette porte, et entrons dans la salle. Voilà, nous sommes maintenant dans une grande salle. Levez les yeux : vous êtes maintenant un spécialiste des voûtes et voyez que celle-ci est en berceau brisé. Cette salle était la salle du chapitre des chanoines de Saint-Trophime. C’est là qu’ils se réunissaient. Ici une petite parenthèse s’impose pour expliquer ce que c’est que des chanoines, et ce qu’était leur mode de vie à l’époque médiévale. Alors voilà, s... plus d'infos

Le réfectoire des chanoines

Photo Le réfectoire des chanoines

Allons maintenant au bout de cette galerie romane et à l’angle de la galerie suivante, qui sera romane elle aussi. Et arrêtons-nous devant le pilier d’angle sculpté. Nous y sommes. Eh bien nous avons devant nous la 2e galerie romane et un pilier sculpté du même type que le 1er. De droite à gauche, ses 3 grands personnages sont : à droite Saint Paul, au milieu sur l’angle : Saint Etienne, et enfin à gauche Saint André. Quant aux bas-reliefs qui les séparent, il s’agit à droite de l’ascension du Christ (le christ bien sûr est en haut, et les apôtres en bas). Et ... plus d'infos

L’Espace Van Gogh

Photo L’Espace Van Gogh

Maintenant, à droite de cette maison aux colonnes torses et juste en face du Museon Arlaten, s’ouvre une rue, la rue du Président Wilson. Nous allons la descendre jusqu’au moment où nous verrons à droite, dans un décrochement, l’entrée de l’Espace Van Gogh et de la médiathèque Van Gogh. L’entrée est surmontée de l’inscription « Hôtel Dieu », l’ancien nom pour désigner un hôpital. Retrouvons-nous devant cette entrée : c’est à 50m à peine. Nous voyons d’ici un cloître autour d’un jardin : entrons. Et voilà, nous sommes dans un lieu paisible et ch... plus d'infos

Les thermes de Constantin

Photo Les thermes de Constantin

Bien, quittons maintenant l’Espace Van Gogh, et revenons sur nos pas. Tournons à gauche en sortant et allons jusqu’à l’angle de l’avenue du président Wilson et de la République. Nous voilà donc à nouveau devant le Museon Arlaten, prenons la rue de la République à droite, nous passerons donc devant le portail aux colonnes torses et allons jusqu’à l’angle de la rue de la République et de la place de la République. Nous voici revenus place de la République : traversons-la et allons derrière l’hôtel de ville, à l’angle du Plan de la Tour et de la rue de l... plus d'infos

La rue du Grand-Prieure

Photo La rue du Grand-Prieure

Bien, quittons maintenant les thermes de Constantin, et retournons au début de la rue du Grand Prieuré, où nous étions tout à l’heure. Ah, au passage, vous pouvez, si vous le voulez, faire un crochet et monter sur la levée, le chemin surélevé qui longe le Rhône, afin de regarder le fleuve : car nous sommes ici juste au bord. Après ce coup d’œil, nous pourrons redescendre et aller voir les 1ers bâtiments de la rue du Grand-Prieuré. Nous sommes rue du Grand-Prieuré. Alors, précisons tout de suite qu’il s’agit du Grand Prieuré de l’Ordre de Malte et que celui-c... plus d'infos

Le musée Réattu

Photo Le musée Réattu

Et aujourd’hui ? Aujourd’hui, ce bâtiment est le siège du musée Réattu, qui abrite une belle collection d’art appartenant à 2 époques. D’une part, l’époque de la Révolution Française et de l’Empire, avec des tableaux du peintre arlésien Jacques Réattu, un contemporain de David. Et d’autre part l’art moderne et contemporain, autour d’une importante donation faite par Picasso : 57 dessins réalisés en 1971 ! Il y a aussi bien sûr des expositions temporaires. C’est vraiment en visitant le musée, qui en vaut la peine, que l’on voit les parties les plus... plus d'infos

Le théâtre antique

Photo Le théâtre antique

Nous allons maintenant quitter les fiefs de l’ordre de Malte, et prendre la 1ere rue à droite dans la rue du Grand-Prieuré, ce sera la rue Réattu : nous la suivrons jusqu’à la rue des Suisses. Bien, nous sommes au croisement de la rue Réattu et de la rue des Suisses : le prolongement de la rue Réattu, de l’autre côté de la rue des Suisses est la rue Vernon : prenons la jusqu’à la rue des Arènes. Nous voilà au bout de la rue Vernon et à l’angle de la rue des Arènes. Eh bien, nous allons prendre la rue des Arènes à gauche, et en la remontant nous verrons un peu... plus d'infos

L’amphithéâtre d’Arles

Photo L’amphithéâtre d’Arles

Eh bien, nous allons maintenant sortir du théâtre, par où nous sommes entrés. Prenons maintenant à droite, en sortant, jusqu’à la place Bornier, où nous commencerons à voir les arènes. La place Bornier ouvre elle-même sur le rond-point des Arènes, qui permet de faire le tour complet des Arènes. D’ici on voit surtout la partie de la façade extérieure qui est déjà ravalée: la pierre blonde a retrouvé tout son éclat. Superbe, non ? Nous allons avancer, vers la gauche, dans le sens des aiguilles d’une montre, et nous arrêter d’abord devant la tour carrée qui ... plus d'infos

Guide et avis voyageurs qui voyagent à Arles

  1. Voyageur 6
    traveller|

    Les cryptoportiques du forum romain à Arles

    publié sur Arles

    Un cryptoportique est une galerie utilitaire dans un bâtiment ou un complexe architectural en usage durant l’antiquité romaine. Ces galeries solides et souvent souterraines sont souvent encore accessibles aujourd’hui, c’est le cas à Arles ou vous pourrez venir voir les cryptoportique du forum romain. La partie souterraine du forum antique d’Arles témoigne de la qualité de bâtisseurs des romains. Les cryptoportiques forment un ensemble de galeries en forme de U formées de piliers soutenant des voûtes qui formaient une gigantesque terrasse. Ils ont permis aux Romains de construire le forum d’Arles sur un terrain plat, car la colline d’Arles est en pente. Ces constructions datent principalement du Ier siècle avant JC. Vous pourrez aujourd’hui visiter quatre galeries : trois galeries forment un U ouvert vers l’est, une quatrième en briques est le témoin d’une restructuration du forum vers la fin de l’antiquité. La galerie Nord s’ouvrait sur une place, actuelle place du forum, la galerie sud est creusée directement dans les rochers de la colline. Votre visite vous permettra d’observer des vestiges d’Arelate, Arles durant l’antiquité romaine. La visite est impressionante dans ces vastes galeries sombres (et fraîche en été). Pour accéder au site des Cryptoportiques, rendez vous à l’hôtel de ville. L’accès est limité en nombre donc vous devrez peut être attendre un peu votre tour notamment en été.

  2. Voyageur 8
    traveller|

    Les Alyscamps d’Arles, nécropole romaine et vestiges chrétiens

    publié sur Arles

    Alyscamps est une traduction provençale de champs Elysées. C’était durant l’antiquité romaine une nécropole. Dès le début de l’empire romain des tombes, sarcophages et mausolées sont installés sur le site en dehors de l’enceinte de la ville le long de la Via Aurelia. La nécropole romaine deviendra par la suite chrétienne. Saint Genest est un martyr décapité en 303, il y est inhumé. C’est cette tombe célèbre qui fera la renommée de la nécropole. De nombreuses personnalités et de nombreux particuliers s’y font enterrer. Une collégiale et plusieurs églises s’y installeront durant le Moyen-âge et la nécropole devient une étape importante du pèlerinage de Compostelle. Le site actuel se présente sous la forme d’un alignement de tombeau et de fouilles du site paléochrétien. Le site a été réorganisé par les religieux Minimes au XVIIéme siècle et de nombreux monuments sont détruits ou volés après la Révolution. Vous pourrez aujourd’hui admirer le monument des consuls érigé en l’honneur des édiles municipaux morts lors de la peste de 1721, la chapelle funéraire de la famille des Porcelets, et la chapelle de la Genouillade toutes deux édifiés au XVIéme siècle. Vous pourrez parcourir l’allée des sarcophages et l’allée des tombeaux. Cet aménagement romantique avec des pierres antiques est également réalisé au XVIIIéme siècle par les religieux minimes. Ces champs élysées d’Arles ont attiré de nombreux peintres à la recherche d’ambiance romantique. Van Gogh et Gauguin sont notamment venu peindre ici. La visite du site est libre, les Alyscamps sont situés chemin des muraillettes juste à coté de l’IUT de Provence. Pour plus d’informations rendez vous sur le site internet du patrimoine de la ville d’Arles : http://www.patrimoine.ville-arles.fr/arles/ville.cfm?action=site&id=1.

  3. Voyageur 9
    eureka|

    Festival Européen de la photo de nu à Arles

    publié sur Arles

    Ceux qui connaissent bien Arles savent qu’elle abrite l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie (ENSP), alors qui de mieux que cette destination pour organiser le Festival Européen de la photo de nu. Comme son nom l’indique cet évènement met en valeur le corps humain dépourvu de tous les accessoires. Que l’on soit amateur ou pas de photographies de nu, cet événement vaut vraiment le détour, on y trouve de très belles œuvres d’art, des photographies très originales et surtout une image artistique du nu. Il ne s’agit pas d’une visite coquine, mais d’une découverte ludique et artistique. Pour plus d’infos, jetez un coup d’œil au site web suivant : http://www.fepn-arles.com

  4. Voyageur 15
    eureka|

    Fête du Costume à Arles

    publié sur Arles

    Chaque premier dimanche du mois de juillet Arles se met sur son trente-et-un et enfile ses plus beaux costumes. Cet événement que l’on appelle la Fête du Costume a vu le jour en 1903, depuis, la ville d’Arles n’a jamais raté cette date pour briller en toute beauté. L’évènement consiste à habiller les jeunes filles avec les plus beaux costumes traditionnels et de les faire défiler dans toute la ville. Le spectacle est tel, qu’on se croirait à l’époque de la monarchie. Les défilés se déroulent à la Place de la République, rue de la République, rue Wilson, Boulevard des Lices, Jardins d’été et Théâtre antique. En fin de journée l’événement se poursuit aux Arènes d’Arles. La manifestation est grandiose, et vaut vraiment le détour, ne la loupez pas si vous êtes dans les environs.

  5. Voyageur 4
    eureka|

    La Férie Pascal à Arles

    publié sur Arles

    Si le temps manque pour aller jusqu’en Espagne assister à une Féria il suffit de se rendre à Arles lors des vacances de Pâques. La ville se transforme en une véritable commune espagnole. Comme pour toute féria on assiste à des corridas, mais pas seulement des expositions, des concerts de musiques, des stands de dégustations parsèment les rues de la ville d’Arles tout au long de l’événement. La Feria de Pâques d’Arles est loin d’être une manifestation anodine, elle réunit pas moins de 500.000 curieux venus de tout bord. http://www.arlestourisme.com/

  6. Voyageur 16
    eureka|

    Festival de musique du monde à Arles : les Suds à Arles

    publié sur Arles

    Chaque mois de juillet Arles devient une ville internationale grâce à son festival de musique du monde. Cet évènement réunit les sons, les voix et les musiques des 5 continents. Le Festival de musique du monde a réuni les plus grands tels Salif Keïta ou encore Diego el Cigala. Pour chaque édition, on compte aux alentours de 250 artistes venus de tout bord et pas moins de 60 000 spectateurs, c’est pour vous dire l’importance de cette manifestation artistique. Pendant une semaine la ville d’Arles ne connaît pas de répit de 10h jusqu’à 4h du matin. http://www.suds-arles.com/

  7. Voyageur 16
    Viola|

    Découvrez le parc ornithologique du Pont-de-Gau

    publié sur Arles

    Passionnés de nature et d'ornithologie, cet endroit est pour vous! Situé près d'Arles, ce beau parc de 60 hectares est ouvert toute l'année de 9h00 au coucher du soleil. Venez observer tous les oiseaux de Camargue en pleine liberté et baladez-vous le long de 6 km de sentiers que le parc offre.

  8. Voyageur 13
    Viola|

    Les Rencontres Internationales de Photographie d'Arles

    publié sur Arles

    Festival d'importance internationale, les RPI d'Arles ont lieu pendant la première moitiè de juillet mais les expositions liées à cette kermesse se visitent pendant tout l'été. Tous les genres de photographie trouvent leur place ici. Pour plus de renseignements, pensez à consulter: www.rencontres-arles.com

  9. Voyageur 11
    Viola|

    L'abbaye de Montmajour près d'Arles

    publié sur Arles

    Situé tout près de Fontvieille, cette magnifique abbaye de style roman est dominée par un dojon rectangulaire. L'ensemble se compose d'une église haute, inachevée, et d'une église basse. Il faut absolument voir le cloître, la salle capitulaire, le batîment Saint Maur et la chapelle Saint Pierre. L'abbaye est ouverte tous les jours de mai à août de 10h00 à 18h30. D'octobre à avril, elle est ouverte jusqu'à 17h00, mais elle est fermée le lundi. La visite coûte 7 euro.

Choisissez un pseudo et donnez votre avis express ou posez une question sur cet endroit.

Télécharger votre guide voyage d'Arles gratuit

Arles

Go

Balades guides MP3 à Arles

Les vidéos voyage d'Arles

Espace Van Gogh

Vidéo Espace Van Gogh

Installés dans l'ancien Hôtel-Dieu, l'Espace et la médiathèque Van Gogh sont un lieu paisible et charmant, un cloître-jardin, où des parterres de fleurs sont disposés en étoile autour d'un bas

Museon Arleten

Vidéo Museon Arleten

L'hôtel de Laval-Castellane est le siège du Musée Arlésien (Museon Arlaten en provençal), un musée consacré aux arts et traditions populaires du pays d'Arles et à la culture provençale. Il a

Eglise Sainte Anne

Vidéo Eglise Sainte Anne

L'église Sainte-Anne date du XVIIe siècle, et sa façade n'a rien de remarquable. Par contre, si la porte est ouverte, à l'occasion d'une exposition, par exemple, vous pourrez jeter un coup d'œil

Obélisque

Vidéo Obélisque

Ce grand obélisque de pierre, sans hiéroglyphes, et beaucoup plus aigu, plus effilé, que celui de la place de la Concorde de Paris, a été installé devant l'hôtel de ville d'Arles en 1676. L'id

Toutes les vidéos d'Arles