L'histoire de Marrakech... dans ses grandes lignes

Photo L'histoire de Marrakech... dans ses grandes lignes ©

Pas facile de résumer la riche histoire de Marrakech en quelques lignes... cependant, il est toujours intéressant d'être au fait des événements majeurs qui ont marqué l'histoire de la ville que l'on visite. A nous ensuite, de nous plonger plus avant dans les périodes qui nous passionnent.

Du XIe au XIIIe siècle :

  • Fondée en 1062 par le souverain Abu Bakr Ibn Omar, Marrakech devient rapidement un centre religieux et commercial pour le Maghreb et l'Afrique subsaharienne. Elle devient la capitale de l'émirat almoravide et se couvre de palais, mosquées, médersas, souks... . Des remparts, encore visibles aujourd'hui, sont construites en 1122-1123 par Ali Ben Youssef. Les Almohades s'emparent de la ville en 1147 et exterminent les almoravides. Ils construisent également de nombreux palais, mosquées... En 1269, la ville est conquise par les nomades zénètes et sombre dans une certaine léthargie. Marrakech perd son statut de capitale au profit de Fès.

Du XVIe au XIXe siècle :

  • Au début du XVIéme siècle, les émirs Hintata refont de Marrakech la capitale du royaume. La ville redevient prospère notamment sous le règne des sultans saadiens. La ville est restaurée, embellie et agrandie. Fin XVIIéme siècle, la dynastie alaouite succède aux saadiens, ils transfèrent la capitale à Fès puis à Meknès. En 1792, Marrakech devient la capitale de Hicham qui se fait reconnaître sultan dans une partie du pays mais le ville est reconquise en 1797.

XXe siècle :

  • Au début du XXéme siècle, Marrakech tout comme le Maroc connaît de nombreux troubles politiques qui voient se succéder les sultans. Les français s'emparent de la ville en 1912 et Thami El Glaoui, un chef de tribu Imzwarn, se fait nommer pacha de Marrakech jusqu'à la fin du protectorat. Il règne de manière despotique à Marrakech et complote pour remplacer Mohammed V à la tête du Maroc par le sultan Ben Arafa. La fin du protectorat et le retour d'exil de Mohamed V marque la fin du règne du Glaoui.