Tanger quand tu nous tiens. Guide d'un séjour à Tanger - Sejours-vacances


 

« Tanger la blanche », « Tanger la haute », « étoile du Maroc », « ville des étrangers », « porte de l’Europe », autant d’appellations qui décrivent si bien cette ville du nord du Maroc.

On a beau connaître les autres villes du pays, Tanger est unique de part son emplacement au croissement de la Méditerranée et de l’Atlantique, de son histoire, de son climat, de son architecture et de son ambiance.

 

Tanger la plus espagnole des villes marocaines, charme, séduit, fascine, intrigue et repousse par moment.

 

On dit qu’il suffit de la visiter une fois pour être séduit à jamais et ne plus pouvoir s’en passer, j’en ai fait l’expérience et c’est bien vrai.

 

Suivez-moi je vous emmène aux portes de l’Atlantique !

 

Tout connaître sur Tanger :

Tanger se trouve au nord du Maroc à seulement 14 kilomètres de l’Europe. Elle est l’unique ville au monde qui donne à la fois sur la Mer Méditerranée et l’Océan Atlantique. Cet emplacement stratégique lui a valu de nombreuses convoitises. Carthaginois, Phéniciens, Romains, Arabes, Berbères, Vandales, Portugais, Français, Anglais et Espagnols se sont succédé sur ses terres.

En 1923, un texte de loi a été signé et Tanger a été déclarée zone internationale. Elle avait ses propres lois et son propre système administratif. Elle a perdu ce statut international en 1956, date de l’indépendance du Maroc.

 

La ville de Tanger est le second pôle économique du Maroc juste après Casablanca. Son économie repose principalement sur l’industrie : textile, navale, mécanique et métallurgique. Elle dispose également du plus grand port de l’Afrique : Tanger Med. Ce port qui a vu le jour en 2007 a contribué à relancer l’économie de la ville qui vivait au ralenti.

 

Tanger jouit d’un climat méditerranéen avec des hivers doux et des étés pas très chauds et secs. Si vous avez le choix évitez de vous rendre à Tanger en hiver, l’air est très humide et les averses sont très abondantes. On enregistre d’ailleurs des inondations fréquentes. Je vous conseille vivement de vous y rendre en été. Rares sont les grosses journées de chaleur, les températures sont plutôt agréables surtout le soir.

 

Que faut-il absolument voir à Tanger ?

Il y a tellement de choses à voir à Tanger qu’il est impossible de tout découvrir en un seul séjour, d’ailleurs on vient et on revient et à chaque fois la ville nous délivre de nouvelles découvertes.

Pour bien profiter de votre séjour, il faudra compter au moins deux bonnes semaines à Tanger, ça vous permettra de voir les incontournables de la ville qui sont :

 

⦁La médina :

La médina de Tanger débute par une grande place que l’on appelle le Grand Socco. Une immense place qui bouillonne de monde de jour comme de nuit. On y trouve de tout : des cafés, des restaurants, des marchands ambulants, des boutiques d’artisanat, un marché de fruits et légumes, des bijoutiers, des boutiques de vêtements, des bureaux de change, etc. Cette place est tellement grande qu’on risque de perdre la boussole et de rater le plus important si on ne s’organise pas d’emblée.  

 

Au Grand Socco, vous ne pouvez pas rater la Cinémathèque de Tanger, il s’agit d’un cinéma et café-culturel. On y organise de nombreuses manifestations : concerts de musique, projection de film, pièces de théâtre et rencontres culturelles. Allez y jeter un œil sa décoration atypique et son ambiance jeune et décontractée valent vraiment le détour. Même si vous n’avez pas une envie pressante, je vous conseille d’aller faire un tour aux toilettes, il y a une surprise qui vous attend. Un petit indice regardez-vous dans le miroir, je ne vous en dis pas plus.

Avant d’entrer dans l’effervescence et l’agitation de la médina, je vous conseille de vous rendre à l’église  Saint Andrew, située non loin de la mosquée du Grand Socco. Il s’agit d’un édifice britannique datant de 1880. L’entrée de l’église est toute banale, une petite porte en fer forgé qui passe vraiment inaperçu. Mais dès qu’on franchit cette porte les découvertes commencent ! On y trouve de très jolies pierres tombales. L’intérieur de l’église n’est pas très grand, mais il est magnifique et en très bon état.

 

Quand j’ai visité l’église Saint Andrew, le monsieur qui s’occupe des lieux avait pris la peine de me raconter toute l’histoire de l’édifice depuis sa construction jusqu’à nos jours. Il ne le fait pas pour l’argent, mais par amour pour cette église. Vous pouvez lui donner quelques pièces, mais rien ne vous y oblige. Un dernier conseil : n’oubliez pas de signer le livre d’or avant de sortir.

 

Eglise Saint Andrew

En sortant de l’église, ne ratez pas le marché des babouches que l’on appelle « Bureau ». On y trouve de très jolis modèles à très bon prix, à condition de bien marchander. Comptez entre 30 et 100 dirhams les babouches selon le modèle (soit de 3 à 10 €). Dans la rue parallèle on trouve des boutiques d’électronique et des vendeurs à la sauvette. Le lieu n’est pas très sûr, je vous conseille de ne pas trop vous y attarder.

Revenez maintenant sur vos pas et rendez-vous à nouveau au Grand Socco. Et que la découverte commence !

 

Pour accéder à la médina vous avez le choix entre deux portes, la première (le grand arc blanc) vous emmène à une ruelle où on trouve des vendeurs de fruits, des boutiques de plomberies, des merceries, des barbiers, des tailleurs et des herboristes. La seconde se trouve juste à côté, elle est parsemée de boutiques d’artisanat, de bazars, de boutiques de maroquinerie, des boutiques de chaussures, des magasins de Caftan (habit traditionnel marocain que les femmes portent pendant les mariages et les événements importants). Je vous conseille d’emprunter la seconde porte.

 

Boutique de Caftans à la médina

Une fois à l’intérieur de la médina, il n’y a pas d’itinéraire type, à chacun de s’y perdre à sa manière. Pour bien la découvrir il faudra consacrer à cette balade au moins une bonne matinée.

S’il y a bien une chose à ne surtout pas manquer à la médina ce sont les vendeurs d’eau (géréb en dialecte marocain). On les trouve à l’entrée de la médina, en face de la porte du marché. Ils sont faciles à repérer, il suffit de chercher des hommes vêtus en rouge avec pleins de verres en métal sur le torse. Laissez-vous tenter par un verre d’eau à la fleur d’oranger, mmm !

Engoufrez-vous dans les petites ruelles de la médina, direction la Kasbah. Si on ne connaît pas les lieux on risque facilement de s’y perdre. Arrêtez-vous donc à une boutique et demandez votre chemin. Ne demandez jamais un renseignement au premier venu dans la rue et méfiez-vous des faux guides, ils sont très nombreux au Grand Socco et à l’entrée de la médina.  

 

⦁La Kasbah :

On accède à la Kasbah par une montée que l’on appelle « la montée d’Amrah ». Si vous avez regardé le film Inception de Christopher Nolan avec Leonardo DiCaprio vous sentirez sûrement un air familier en passant par cette ruelle. En effet, une partie du film a été tournée ici.

 

La Montée d’Amrah

Continuez à monter jusqu’à rejoindre une grande porte en arc qui se trouve au bout du chemin. La montée est un peu dure pour les non sportifs, mais ce qui vous attend en haut vaut tous les efforts.

Dès que vous franchirez l’arc le dépaysement commence. On est accueilli par le son des flûtes des charmeurs de serpents qui font leur numéro sur la grande place. Je vous conseille vivement d’assister  au spectacle, si vous n’avez pas la phobie des serpents vous pouvez les mettre sur vos épaules et prendre une photo.

 

Si vous êtes passionné d’archéologie, faites un petit tour au musée de la Kasbah qui retrace la vie tangéroise de la période préislamique jusqu’à l’époque romaine.  Le musée est composé de plusieurs grandes pièces avec des collections diverses : bijoux en or, poteries, bibelots en bois, céramiques, ustensiles d’époque, etc. Tout est très bien indiqué vous n’avez même pas besoin de faire appel à un guide.

 

A côté du musée se trouve un tout petit café, à la décoration très authentique. Sinon vous avez un autre café à la décoration typiquement méditerranéenne, il s’agit du Salon Bleu. Le café est sur 3 étages, le 1er est la partie cuisine, le second est réservé au restaurant et le 3ème est le café. L’intérieur est magnifique, mais tout le charme de ce café est dans la vue depuis la terrasse, on voit tout Tanger. Pendant les grosses journées de chaleur, on met avec votre disposition des chapeaux en pailles.

 

Vue depuis la terrasse du Salon Bleu

Et comme on dit le meilleur est pour la fin. Et le meilleur de la Kasbah c’est la vue imprenable sur la baie. C’est la plus belle vue de Tanger et ce n’est pas de l’exagération. On y accède par une toute petite porte, que l’on appelle Bab Bhar (porte de la plage). Quand le temps est dégagé on arrive  à voir l’Espagne. Le soir on voit même les phares des voitures et les lumières des maisons. C’est sans aucun doute ce que viennent voir ces jeunes qu’on voit assis ici les yeux fixés sur le large, rêvant sûrement de l’eldorado de l’autre côté de la rive.

 

De là vous pouvez faire un petit tour dans le quartier « Bouknadel », un quartier populaire certes, mais très authentique. Vous pouvez voir des femmes devant le robinet du quartier qui remplissent des seaux tout en papotant. Personnellement mon coup de cœur c’était cette maison située sur la descente, on a l’impression qu’elle va tomber, mais elle est là depuis 1949.

 

Quartier Bouknadel

 

⦁Café el Hafa :

La première question que vous posera un Tangérois : êtes-vous allé au Café El Hafa ? C’est pour vous dire l’importance de ce café pour les Tangérois.

Ne vous attendez pas à un café à la décoration soignée, à un lieu luxueux, à un menu riche et varié, loin de là. Il s’agit d’un café très simple avec des chaises bleues en plastique et des tables vertes en bois ou en fer. C’est sans aucun doute la simplicité du lieu qui a fait tout sa renommée.

De nombreuses célébrités sont passées par là tels que : les Beatles, Paul Bowles, Jean Genet, Mohamed Choukri (écrivain marocain célèbre), Renaud, pour ne citer que quelques-uns.

Le Café El Hafa a été construit en 1921 par un certain Ba’M’Hamed. Depuis tout est resté à l’identique. Il parait qu’on lui a fait de nombreuses offres très alléchantes pour acheter le café, pour contribuer à sa rénovation, pour s’associer, mais rien n’y fait, toutes les propositions ont été déclinées. Et tant mieux !  

 

Je vous conseille vivement d’aller siroter un verre de thé à la menthe, de manger un bol de baysara (soupe de fève), d’harrira (soupe marocaine) et de rghayéf (pain traditionnel) tout en contemplant une vue à couper le souffle.

 

En sortant d’el Hafa ne manquez pas de vous rendre aux tombeaux Phéniciens situés juste à côté. Il n’y a pas grand-chose à voir excepté une vue imprenable sur la baie. En vous penchant légèrement, vous pouvez voir une maison très atypique. Elle est située sur un petit rocher, difficile de comprendre comment on y accède. Le jardin est magnifique avec un grand dauphin dessiné dans l’herbe et de petits drapeaux marocains tout en fleur éparpillés ici et là.

⦁Le Boulevard :

Revenons maintenant au côté moderne de Tanger et allons du côté du Boulevard (boulibard comme disent les Tangérois). Il s’agit d’une très longue avenue qui s’étale à des kilomètres. Elle est parsemée de boutiques de mode, de cafés, de restaurants, de bars, de glaciers, de pâtisseries, d’immeubles, de banques, etc.

C’est le lieu de balade idéal pour les Tangérois. Matin et soir le Boulevard bourdonne de monde, de voitures, les piétons font des va-et-vient jusqu’à très tard, 4 heures voir 5 heures du matin.

Au tout débout du Boulevard se trouve un petit mur qu’on appelle Sour Al Maâgazine (mur des fainéants). On l’appelle ainsi parce qu’on y croise des passants assis pour se reposer.

Sur la place de Sour Al Maâgazine il y a des anciens canons qui ont été ramenés du Palais de la Mandoubia. On y trouve également des télescopes que l’on peut utiliser moyennant une petite pièce de monnaie. Quand il fait beau on peut voir les côtes espagnoles.

Après cette petite pause panoramique, continuez votre chemin le long du Boulevard jusqu’à rejoindre une grande place, la place des Nations (Sahat al Ommam). C’est le lieu de toutes les manifestations : protestations, concerts de musique en live, spectacle de breakdance, espace de jeu pour les enfants, espace pour pratiquer du skateboard et du roller, etc.

 

⦁La Playa :

La playa c’est le lieu de divertissement idéal à Tanger. On y vient pour se baigner, pour manger, pour boire un verre, pour faire une balade le long de la plage et pour assister à des concerts de musique live.

Elle s’étend sur des kilomètres allant du port jusqu’à Malabata un quartier résidentiel de Tanger. Tout au long de cette balade on trouve des cafés, des restaurants, des cabarets, des clubs et des boites de nuit.

Pour bien apprécier l’ambiance de La Playa il faut y être en été et spécialement le soir. C’est impressionnant tout le beau monde qu’il y a sur la plage, sur les terrasses des bars-restaurants et tout au long de l’avenue.

S’il fallait choisir une seule adresse à la Playa ça sera sans aucune hésitation Chellah Club, un bar restaurant où on organise des concerts de musique plusieurs soirs par semaine blues, jazz, rock, musique marocaine, etc. L’ambiance est très décontractée et le service est impeccable.

Si vous êtes plus ambiance boite de nuit, je vous conseille la discothèque-Beach Club 555. Elle est très Select soignez donc votre apparence pour pouvoir entrer.

 

⦁Le port de Tanger :

Même si vous ne comptez pas vous rendre à Tanger en bateau, le port de Tanger est à découvrir. Il s’agit d’un port de commerce, de pêche et de transit de passagers.

Si je vous conseille de vous rendre au port de Tanger ce n’est pas pour vous amuser à contempler les passagers encore moins les marchandises, mais c’est pour manger ou acheter du poisson frais. On trouve en effet, quelques restaurants spécialisés dans le poisson et les fruits de mer. On y mange très bien pour deux fois rien. Le seul inconvénient ce sont tous les mendiants qui y sont, des visages tristes qui dévoilent une autre facette de Tanger...

Une fois que vous avez bien mangé, rendez-vous sur la balade de bord de mer. Une agréable balade qui longe la côte sur plusieurs kilomètres. C’est impressionnant ce que la main de l’homme a pu faire, il y a seulement quelques années c’était la plage du quartier Sidi Bouknadel.

Je vous recommande de longer la baie jusqu’à rejoindre la plage Rmélkala située à quelques kilomètres de là. Comptez une bonne heure de marche.

Un pêcheur comme il y en a plusieurs à Tanger

 

⦁Cap Spartel :

Cap Spartel se trouve à 14 kilomètres de Tanger. Si vous n’êtes pas en voiture, vous pouvez vous y rendre en taxi. Exigez du chauffeur de mettre le compteur en marche.

Pour décrire le Cap Spartel en quelques mots, vous avez un phare datant de 1864, d’un côté la méditerranée et de l’autre l’Atlantique, une nature à couper le souffle qui descend jusqu’à la mer. Je vous laisse donc imaginer la beauté du lieu.

On n’y croise pas beaucoup de monde juste quelques amoureux en quête de tranquillité, des photographes guettant un ongle de prise parfait, des familles et quelques touristes.

Vous pouvez vous attabler à l’un des cafés pour siroter un verre de thé à la menthe tout en ayant une vue imprenable qui donne au loin sur les îles Maldives.

Grotte d’Hercule

Il parait qu’Hercule habitait dans une grotte située non loin de Tanger. Mythe ou réalité ceci est une autre histoire.

Cette grotte se trouve non loin de Cap Spartel à une quinzaine de kilomètres de Tanger. La grotte est hostile à première vue, sombre et humide, mais une fois à l’intérieur le cadre est magnifique. On peut observer l’océan via une petite fente. Il parait que cette ouverture a la forme d’un dauphin. A vous de voir !

Vue sur l’océan depuis la grotte d’Hercule

 

A l’intérieur de la grotte on peut voir les empreintes d’Hercules, sa gamelle et plusieurs autres détails du quotidien. On trouve également des singes avec qui on peut prendre des photos. Attention celui de l’entrée n’est pas très hostile.

A la sortie de la grotte se trouvent des cafés, des restaurants et des boutiques d’artisanat.  Si vous comptez manger quelques choses je vous conseille le restaurant qui donne directement sur la plage. On mange pratiquement les pieds dans l’eau.

 

Tanger pratique :

⦁Y aller en avion :

Tanger est desservie par de nombreuses compagnies aériennes au départ de Paris. Leurs tarifs vont de 250 € à plus de 300 €. Les compagnies low cost Raynair et EasyJet sont celles qui proposent les tarifs les plus attractifs.

L’aéroport Ibn Batouta de Tanger se trouve à 10 km au sud de la ville. Des taxis se trouvent à la sortie de l’aéroport. Il faudra compter aux environs de 100 Dirhams (10 €) pendant la journée et 150 Dirhams le soir (15 €) pour rejoindre le centre-ville. Il n’y a pas de bus qui relie l’aéroport au centre de Tanger.

⦁Y aller en voiture :

Si vous aimez parcourir de longs trajets, vous pouvez opter pour le voyage en voiture. Depuis Paris il faudra parcourir 1950 kilomètres (soit 19 heures de route) pour rejoindre Algeciras et prendre ensuite le bateau jusqu’au port de Tanger. Les tarifs des traversées augmentent en été, il faudra donc s’y prendre longtemps à l’avance.

⦁Où dormir :

La ville de Tanger dispose d’une grande panoplie d’hôtels de catégories différentes et par conséquent de tarifs différents. Si vous avez un petit budget vous n’aurez aucun mal à trouver un bon hôtel en plein cœur du centre-ville. Pour ce qui est du tarif il faut compter aux environs de 30-40 € la nuitée dans un hôtel 3 étoiles. Voici quelques adresses :

⦁Hôtel Chellah : Rue Allal Ben Abdellah – Tel : +212 (0)39 32 10 02.

⦁Hôtel Flandria : Boulevard Pasteur  - Tel : +212 (0)39 93 32 79.

⦁Hôtel Rambrunt : Angle bd Pasteur et bd Mohamed V Tanger Maroc Tel +212 (0)539937870.

Si vous visez les hôtels luxueux, ce n’est pas le choix qui manque à Tanger. Leurs tarifs vont de 80 à plus de 100 €. Parmi les adresses les plus prestigieuses vous avez :  

Hôtel ⦁Minzah⦁ : rue de la Liberté – Tel : +212 (0)39 93 58 85.

⦁Hôtel Solazur : Avenue Mohamed VI Avenue des Forces Armées Royales – Tel : +212 39320760.

⦁Hôtel Rif and Spa: 152 Avenue Mohammed VI – Tel: +212 39941731.

Villa Joséphine : un hôtel So British. On se croirait presque dans une villa aristocratique britannique. Même si vous ne comptez pas y séjourner je vous conseille d’aller au moins boire un verre à Villa Joséphine, ça vaut vraiment le détour. Pour vous y rendre il faudra prendre un taxi, la villa est située à la sortie de Tanger.

     

⦁Où faire du shopping à Tanger :

 

Si vous aimez faire du shopping vous allez vous régaler à Tanger. On trouve toutes les dernières tendances à des prix très attractifs.

 

Pratiquement dans chaque coin de rue vous trouverez des boutiques de mode, mais c’est surtout à l’Avenue Mexique qu’on trouve le plus de concentration de magasins : de vêtements, de chaussures, de tissus, de bijoux, de parfumeries, etc. Ces magasins se trouvent dans des sortes de centres commerciaux que l’on appelle « Kaysaria » à Tanger.

 

Sur le Boulevard vous avez également de nombreuses boutiques et un grand centre commercial flambant neuf où se trouvent des boutiques de grandes marques telles que Lacoste.

 

Pour vos achats de parfums je vous conseille El Madini, un parfumeur qui reproduit à l’identique toutes les senteurs des parfums de grandes marques. Vous aurez donc une copie parfaite d’un parfum de marque à pas plus de 50 dirhams (5 €). La famille Madini se transmet ce savoir-faire depuis 14 générations. Il y a deux magasins Madini à Tanger : une sur le Boulevard et l’autre à la médina.  

 

⦁Où manger :

 

La cuisine marocaine n’a plus besoin d’être présentée. Qui ne connait pas le fameux couscous marocains, la pastilla, la Harrira (soupe marocaine) et le tajine ? Même si je les connaissais, être à Tanger c’était l’occasion de les redécouvrir d’une manière plus traditionnelle et plus authentique.

 

A Tanger vous n’avez pas besoin d’avoir des adresses sous la main, partout où que vous allez vous trouvez des restaurants traditionnels, des pizzerias, des fast-foods  et des pâtisseries.

 

S’il y a bien une adresse que je vous recommande vivement à Tanger c’est le restaurant El Hamra, en plein centre de Tanger pas loin du Boulevard. C’est un restaurant très populaire, toujours plein à craquer et on y mange très bien. Les tarifs des plats ne dépassent pas les 50 dirhams soit 5 €.

 

Pour un cadre plus luxueux et une ambiance à la mille et une nuits vous avez le restaurant Mamounia Palace situé au cœur de la Médina de Tanger juste en face de l’entrée du marché. La décoration est typiquement marocaine avec de la faïence sur les murs, des portes en bois sculpté et un grand salon marocain. A midi une troupe de musique et une danseuse animent le déjeuner. Les prix des plats sont un peu élevés, cadre touristique oblige, mais vous pouvez opter pour le menu marocain spécial à 100 dirhams (10 €), il contient un bol d’harrira (soupe marocaine), une portion de pastilla, un couscous marocain et un désert.

 

Sinon vous avez tous les restaurants de la Playa. On y trouve un restaurant italien, des fast-foods, des pizzerias et des restaurants à la carte. Leurs prix sont plus élevés que les restaurants de la médina.

 

Tanger je te dis à bientôt !

<

Pour aller plus loin et reserver un billet d'avion à Tanger

Les bons plans à Tanger

Reserver une activite, une visite guidee, un transfert à Tanger