10 raisons de ne pas faire de camping

Photo 10 raisons de ne pas faire de camping ©

Encore le camping  ! Bon ok c'est moins cher, mais quand même, niveau confort et standing on a vu  mieux  ! Cette fois non, c'est fini  : 10 raisons d'abandonner définitivement le camping.

1. Les voisins énervants  : de ces derniers dépend la réussite de votre camping. S'ils sont bruyants, de jour comme de nuit, antipathiques ou au contraire collants, au camping, il est dur d'échapper aux effets collatéraux de son voisinage.

2. Les moustiques dans la tente  : prêt à vous abandonner dans les bras de Morphée, un léger bourdonnement vous indique qu'un moustique est, lui, prêt à passer à table. Fonctionne avec toutes sortes de bestioles intempestives qui se retrouvent prisonnières de votre tente.

3. La pluie  : le campeur est à la merci des intempéries. Une semaine de pluie pour tremper son duvet, un coup de vent pour décrocher la tente, plus le terrain de camping devenu une vaste marre humide...

4. La chaleur  : essayez de dormir sous 1m² de toile plastique lorsque le soleil estival tape en plein dessus. Pas de grasse-mat'. Et les tentes, ça garde bien la chaleur. Et si vous laissez ouvert, retour au point n°2.

5. Se balader avec son PQ  : il faut quand même s'y faire, à traverser tout le camping avec son rouleau de papier toilette sous le bras pour faire la grosse commission du matin. En toute discrétion.

6. La propreté des sanitaires  : déjà, le mot ''sanitaires'' est l'un des plus moches de la langue française. Ensuite, dans un camping, nous sommes nombreux à les utiliser (i.e.  : souiller). Les surprises sont monnaie courante dans les douches et toilettes de camping...

7. Installer sa tente  : le voisin énervant la déplie en deux temps, trois mouvements. Mais comment  ? Il y a bien le mode d'emploi, mais sans avoir fait polytechnique, comment le déchiffrer  ?

8. Ranger sa tente  : mais le pire reste à venir, car à moins de changer de tente à chaque camping, il va bien falloir la replier... une tente ne reprend jamais son aspect initial du magasin  : elle se fourre tant bien que mal dans son étui, prend deux fois plus de place, reste sale, et manque toujours de sardines la fois d'après.

9. Le camping bondé  : c'est ce qui arrive trop souvent, un camping totalement envahi, des emplacements anarchiques, une promiscuité poussée à son maximum. Les effets négatifs du camping sont alors démultipliés.

10. Les apéros à répétition  : on se laisse vite prendre au jeu de l'apéro au camping. Vous en repartez toujours imbibé de pastis. Et il n'y a rien à faire contre cela...