Arnaques et pièges à touristes à Paris

paris

 

Comme dans toute grande destination touristique qui se respecte, Paris compte son lot d'arnaques et de pièges à touristes. Avec une fréquentation pareille, c'est inévitable ! Rassurez-vous, ce n'est pas comme si de sinistres malfaiteurs vous attendaient à chaque coin de rue, mais force est d'admettre que dans les quartiers les plus touristiques de la capitale, il est possible de se faire avoir, de quelques euros à des sommes plus importantes !

Inutile de sombrer dans la parano bien sûr, mais un touriste prévenu en vaut deux. Alors voici un petit récapitulatif des arnaques classiques et autres attrape-touristes à éviter lors d'un séjour parisien.

Le coup de la bague en or :

Un classique. Une personne ramasse à côté de vous une bague ''en or'', qu'elle vient de trouver ! Quelle chance, en plus elle finit par vous l'offrir ! Cette trouvaille n'est évidemment pas gratuite (et surtout ne vaut pas un sou !), un p'tit quelque chose vous sera invariablement demandé. Restez une demi-heure place de l'Étoile, et 2 ou 3 bagues de ce genre seront étonnamment retrouvées parterre devant vous !

  • Coût de l'arnaque : quelques euros, et non, ce n'était pas votre jour de chance.

Le quartier de Saint-Michel :

Temple du tourisme parisien, on trouve de tout à Saint-Michel. Souvenirs en toc, boutiques d'objets inutiles, estampillés ''Paris'' tout en mauvais goût, restos attrape-touristes et pubs sur-fréquentés où l'on dépense une fortune. Pour un concentré de tous ces plaisirs, rendez-vous rue de la Huchette, sanctuaire des pièges à touristes.

  • Coût de l'arnaque : une fortune en souvenirs, un sandwich pas frais, le sentiment d'être une vache à lait.

Les pickpockets dans le métro :

Bien sûr c'est valable pour tous et pas que les touristes, mais les Parisiens sont d'un naturel tellement méfiant de manière générale... En gros, ne laissez pas trainer votre téléphone/tablette/ordi et porte-feuille trop en évidence, surtout s'il y a du monde, des mains expertes sont capables de vous les dérober sans que vous ne sentiez rien ! Autre technique : vous arracher le téléphone des mains au moment de la sonnerie de fermeture des portes, le temps que vous réagissiez, les portes sont fermées !

  • Coût de l'arnaque : des démarches à n'en plus finir, acheter un nouveau téléphone, etc...

Les restos de la place du Tertre :

Vous avez résisté à une nuée de caricaturistes pour vous réfugier tant bien que mal à la table d'un resto. Un bref coup d'œil à la carte, l'addition s'annonce salée. Cela donnera d'ailleurs un peu de goût à un plat digne d'une cantine scolaire. Comble du plaisir, un musicien tout ce qu'il y a de folklorique vous bassine d'airs rabâchés durant tout le repas.

  • Coût de l'arnaque : comptez bien 20-25 euros, un repas gâché, et de sérieux doutes sur la qualité de la cuisine française !

Les commandes variables dans les cafés :

Boire un verre en terrasse dans un quartier touristique de Paris, ça coûte cher. Mais lorsque les serveurs s'amusent à appliquer des tarifs ''touristes'', cela devient carrément de l'arnaque ! Le principe, grossir la commande pour ajouter des suppléments hors de prix : du lait dans le café, une bière d'un litre au lieu d'une pinte... soyez précis dans vos commandes !

  • Coût de l'arnaque : un simple pot qui revient au même prix qu'un resto.

Le bracelet de la chance :

Des arnaques pour les badauds, il en existe un paquet à Paris. En bas des marches du Sacré Cœur, ne laissez pas trainez vos doigts : un vendeur parmi d'autres vous y arrime un bracelet, en faisant la causette. Il est temps de faire un vœu, mais ensuite, impossible d'enlever ce fichu bracelet ! En désespoir de cause, vous l'achetez.

  • Coût de l'arnaque : un dizaine d'euros, un vœu non exaucé, la preuve irréfutable de sa naïveté.

La Tour Eiffel :

Alors oui bien sûr, la Tour Eiffel, symbole de Paris, est incontournable. Mais bon, cela vaut-il vraiment la peine de faire la queue pendant une heure, serrés comme des sardines, pour s'entasser dans les ascenseurs tel du bétail ? Difficile de résister à la vue lors d'une première virée parisienne, mais attention, il y a de quoi perdre une grosse demi-journée...

  • Coût de l'arnaque : 14 euros pour atteindre le sommet, une longue, longue attente si l'on ne choisit pas ses horaires avec soin.

Le bonneteau :

Un ''jeu'' vieux comme le monde, et s'il a toujours cours, c'est bien que l'arnaque fonctionne ! La scène : sur un carton, trois gobelets et un palet à retrouver. Plusieurs complices, que l'on prend pour des joueurs chanceux, empochent des sommes conséquentes. On tente sa chance... mais dès lors, impossible de mettre la main sur ce satané palet ! Un trucage bien rôdé...

  • Coût de l'arnaque : 20 euros, davantage si vous êtes un vrai pigeon !

Le ticket de métro pas cher :

Ceci arrive notamment dans les gares parisiennes. Vous tombez bouche-bée devant une file d'attente interminable pour retirer les tickets. Or, un sauveur vient à votre rencontre et vous propose un billet, sans attente ! Vous sautez sur l'occasion, sans remarquer que le ticket en question n'est qu'un tarif réduit ! Certes, il y a peu de chance que vous croisiez les contrôleurs, mais si ça arrive...

  • Coût de l'arnaque : le prix d'un ticket de métro, et 30 euros de plus si vous êtes contrôlé !

Le Petit Train de Montmartre :

Incontournable et universel parmi les attrape-touristes, ce petit train vous trimballe vers les sites vus et revus de Montmartre. Pour les fainéants qui ont la flemme d'affronter les reliefs de la butte.

  • Coût de l'arnaque : 6 euros plein tarif, avoir l'air d'un couillon.