Florence Insolite et Secrète : le Duomo - Tourisme


Une balade culturelle à Florence en compagnie des guides Jonglez, à la découverte de sites méconnus, et pourtant, situés en plein cœur de la cité florentine. Attardons-nous par exemple autour du célèbre Duomo :

L’observation du passage du soleil dans la cathédrale

“Un phénomène astronomique exceptionnel”

soleil cathedraleEn temps normal, l’activité astronomique de la cathédrale n’est pas visible : la chapelle della Croce est habituellement réservée aux fonctions liturgiques et les inscriptions sur le sol sont couvertes. Quatre fois par an environ, néanmoins, autour du solstice d’été le 21 juin, a lieu dans la cathédrale de Florence un spectacle hors du commun auquel aucun amateur de curiosités scientifiques ne peut rester indifférent. Ayant remis au goût du jour depuis 1996 l’observation de la course du soleil dans la cathédrale, les autorités religieuses avec le soutien scientifique du Comité pour la Vulgarisation de l’Astronomie permettent à 150 personnes à la fois (mais nous étions 250 le jour où nous avons assisté à cette expérience exceptionnelle…) de voir soudain apparaître un cercle de lumière se déplaçant à vue d’oeil, pour venir se confondre avec un cercle de marbre au sol, dont l’emplacement avait été calculé par Paolo dal Pozzo Toscanelli (1397-1482) en 1475. En dehors de ces journées, ces traces de l’activité astronomique de la cathédrale sont rarement visibles, la chapelle de la Croix étant réservée aux fonctions liturgiques et les marques au sol recouvertes par une protection en cuivre. Profitant de la configuration interne de la cathédrale et de la hauteur exceptionnelle de la coupole, des astronomes de la Renaissance furent autorisés à utiliser les lieux pour y faire des mesures jusqu’alors impossibles à réaliser. Toscanelli, qui avait aidé Brunelleschi pour les calculs de la coupole de la cathédrale, obtint ainsi en 1475 qu’une plaque de bronze (bronzina) percée d’un trou de près de 5 cm soit scellée sous les fenêtres de la lanterne. Le rayon du soleil capté par ce trou se projetait sur le sol de la chapelle de la Croix. Un disque de marbre, encore visible aujourd’hui, indique l’endroit où le rayon atteint le sol au moment précis du solstice d’été. En 1510, un cercle plus large fut ajouté autour de celui de Toscanelli (conservé par respect pour son œuvre) afin de mieux correspondre au diamètre du rayon solaire. L’installation permettait également de travailler sur plusieurs thèmes astronomiques dont bien sûr le calendrier et sa réforme. Il étudia aussi les taches solaires, la progression des éclipses et le passage de Vénus devant le soleil.

  • Infos pratiques :
  • Cathédrale Santa Maria del Fiore-Piazza del Duomo
  • Horaires de la cathédrale : du lundi au mercredi de 10 h à 17 h. Jeudi : de 10h à 15 h 30. Samedi : 10h à 16 h 45 . Dimanche et jours fériés : 13 h 30 à 16 h 45
  • Entrée gratuite
  • Observations du soleil avec les explications d’astronomes : environ 4 fois par an, au mois de juin
  • Dates exactes sur le site Internet : www.operaduomo.firenze.it 
  • Entrée par la porte des Canonici (flanc sud de la Cathédrale)
  • Préciser absolument aux gardiens que l’on vient pour la meridiana

Comment fonctionne une méridienne ?

meridienneLes méridiennes sont composées d’un petit trou en hauteur, par lequel passe le soleil, et d’ une ligne exactement orientée selon l’axe nord-sud. Le trou est appelé trou gnomique (gnomon=indicateur en grec) et la lumière du soleil sur la ligne en question remplit exactement le rôle de l’ombre sur les cadrans solaires traditionnels.  Pour être efficace, le trou devait être situé le plus haut possible et devait mesurer un millième de la hauteur à laquelle il était installé. Ce trou devait évidemment être installé côté sud, afin de faire rentrer le rayon du soleil, situé au sud dans l’hémisphère Nord. Puis, la ligne méridienne part du point exactement à la verticale du trou, ce qui n était pas toujours aisé à calculer il y a quelques siècles. La longueur de la méridienne dépendait de la hauteur du trou et dans certains cas, on ajoutait un obélisque en bout de course de la méridienne, quand le bâtiment qui l'hébergeait n'était pas assez long pour pouvoir tracer totalement la ligne méridienne au sol (voir par exemple l’obélisque de Saint-Sulpice à Paris). Évidemment, en été, quand le soleil est plus haut dans le ciel, le rayon du soleil marque la ligne méridienne plus près de la paroi du sud, donc au début de la ligne méridienne, alors qu’en hivers, à l’inverse, les rayons du soleil, plus bas sur l’horizon, viennent toucher l’extrémité de la ligne.  Le grand principe de la méridienne est qu’à midi, heure solaire, le soleil est au sommet de sa course : ses rayons tombent verticalement à la perpendiculaire d’un axe nord-sud. Une fois considéré cela, la ligne méridienne étant elle-même sur cet axe, on comprend mieux pourquoi, quand le rayons du soleil la touche, on sait qu’il est exactement midi, heure solaire. Par extension, en fonction de l’emplacement du rayon sur la ligne, il est également possible de déterminer le jour de l’année : le point au tout début de la ligne sera atteint uniquement le jour du solstice d’été et le point en bout de la ligne sera le jour du solstice d’hiver. Par l’expérience, on détermina et inscrivit ensuite sur certaines méridiennes les jours de l’année correspondant à l’observation.  Le tour était joué et, par l’observation du soleil sur la ligne méridienne, on pouvait ainsi déterminer les différents jours de l'année, dont le jour de Pâques, grand enjeu historique, scientifiques et religieux de ces méridiennes. A fortiori, on pouvait également déterminer les différentes périodes correspondant aux signes du zodiaque, ce qui explique pourquoi l’on trouve fréquemment des dessins de ces signes du zodiaque le long des méridiennes.

L’ange blasphématoire du Duomo

L’ange des sodomites vous salue

ange sodomiteObservez bien le premier ange à droite du premier portail à droite du Duomo. Tous les portails recèlent un message, comme le requièrent les entrées d’une cathédrale. Parmi les anges du Duomo de Florence – pacifiques ou influents –, il en est un dont la bénédiction déconcerte, c’est le moins qu’on en puisse dire, puisqu’il fait manifestement un bras d’honneur. Certains voient là (David Leavitt, notamment, dans Florence, a Delicate Case – en anglais seulement) un message chiffré, quoiqu’il soit limpide : c’est bel et bien l’ange des sodomites qui vous salue. À Florence, la sodomie est depuis longtemps répertoriée, comme en témoigne le péché de Brunetto Latini, le maître de Dante, que le poète rencontre, non sans émotion, dans le cercle infernal des sodomites. La littérature fournit bien d’autres preuves de la diffusion de cette pratique immémoriale sur les rives de l’Arno. Mais l’architecture offre ici un signe encore plus effronté par l’entremise de cet ange qui, en guise d’injure, simule une érection sur un portail du Duomo – geste qui passe inaperçu parmi les nombreuses images de la façade, mais qui n’en est pas moins un blasphème d’une rare impudence. 

Le projet avorté de Baccio d’Agnolo « On dirait vraiment une cage à grillons » s’ exclama Michel-Ange en considérant de bas en haut la coursive de marbre qui entoure un seul des huit côtés du tambour de la coupole. Baccio d’Agnolo, l’architecte de la coursive en question, en fut si découragé qu’il renonça à achever son œuvre. A moins qu’il ne fût guère convaincu, lui non plus, par cette espèce « de ceinture » qui était censée contenir la base de la coupole à l’instar d’ une bague. Le chemin de ronde qu’elle aurait constitué se serait avéré spectaculaire, mais l’ensemble risquait d’«étrangler» l’aspect élancé de la coupole. Sans compter que Brunelleschi n’avait pas tenu compte du poids d’un tel passage aérien qui pouvait par conséquent compromettre la stabilité de la structure. Toujours est-il que cette œuvre complexe, entreprise dix ans auparavant, fut interrompue en 1516, à la grande satisfaction de Michel-Ange et sans que la ville le regrettât le moins du monde. C’est ainsi que le morceau de coursive de Baccio d’Agnolo est resté comme une espèce d’ extravagance aérienne et solitaire, étrange à voir mais qui témoigne du chantier continu que constituait la cathédrale, et aussi des doutes, des possibilités et des discussions qui se sont prolongés pendant des siècles autour du symbole de Florence. 

  • Infos pratiques :
  • Cathédrale de Santa Marie del Fiore Piazza del Duomo
  • Premier ange à droite du premier protail à droite du Duomo

>> Introduction et sommaire>> Autour de Santa Maria Novella

Crédits photos : Waris GrifiMéridienne : Carlo Caselli

Top sites touristiques & incontournables à Florence


  • Galerie des Offices

    La construction des Offices remonte à 1560. Ils devaient servir de bureaux administratifs et judiciaires de Toscane. En 1565, les bureaux sont reliés au palais des Médicis par un...

    Musée généraliste - Culture - Florence

  • Giardino di Boboli

    Ce magnifique jardin, l'un des plus beau du genre italien, s'étale derrière le Palais Pitti et vers la Porta Romana. Initié au temps de Cosimo I de Médicis, il fut enrichit jusqu'au XVIIIeme sièc...

    Jardin & Eaux - Florence

  • Galleria della Accademia

    Cette académie doit sa création au Grand-Duc Pietro Leopoldo de Lorena, qui en 1784, fit rassembler dans l'ancien hôpital de San Matteo toutes les écoles de dessin. Le siège de cette institution ...

    Musée généraliste - Culture - Florence

  • Musée et cloitre de Santa Maria Novella

    Le complexe de Santa Maria Novella date du XIIeme siècle. Il se compose de l'église, de trois cloîtres monumentaux et des dépendances du couvent dominicain. Le Chiostrino dei Morti, ou Petit Cloî...

    Eglise - Edifice religieux - Monument & Patrimoine Florence

  • Basilique Santa Croce

    Quand Stendhal sortit du temple de Santa Croce durant son voyage à Florence en 1817, il fut pris d'un malaise qui lui provoqua des vertiges, une tachycardie et des angoisses. Le médecin auquel il re...

    Basilique - Monument & Patrimoine Florence

  • Sagrestia Vecchia

    Ainsi surnommée après la construction de la Sagrestia Nuova di Michelangelo, l'ancienne Sacristie de l'église de San Lorenzo fut, comme l'intérieur du temple, rénovée selon le projet de Brunelle...

    Eglise - Edifice religieux - Monument & Patrimoine Florence

  • Chiesa del Santo Spirito de Florence

    Objet d'éloges de Michelangelo et Leonardo da Vinci et décrite par Bernini comme "la plus belle église au monde", l'église du Santo Sprito se trouve dans le quartier di Oltrarno, sur la rive gauch...

    Eglise - Edifice religieux - Monument & Patrimoine Florence

  • Musée dell'Opera di Santa Croce

    L'Opera di Santa Croce est une institution laïque instaurée à la fin du XIVeme siècle qui se chargea de la gestion et de l'administration du complexe de Santa Croce. Le complexe du couvent s'agran...

    Opéra - Musée - Culture - Florence

  • Chiesa de Santa Trinita de Florence

    Fondée par les moines Vallombrosani au XIeme siècle, l'église était à l'époque en dehors des remparts romains de la ville. À partir de 1175, elle fut englobée dans l'enceinte de la ville. Avec...

    Eglise - Edifice religieux - Monument & Patrimoine Florence

  • Galleria Palatina

    La Galleria Palatina se trouve dans l'aile gauche du Palais Pitti, résidence des Médicis et des Lorena et plus tard de la Maison de Savoie. Créé à la fin du XVIIIeme siècle, ce palais occupe les...

    Palais - Monument & Patrimoine Florence

  • Campanile de Florence

    Haut de plus de 80 mètres, édifié par Giotto, il vous offre une vue imprenable sur la ville. N'hésitez pas à gravir les 400 marches pour accéder au sommet. ...

    Tour - Monument & Patrimoine Florence

  • Ponte Vecchio

    Visite obligée des touristes et passage habituel des Florentins, le Ponte Vecchio est l'un des monuments les plus emblématiques de la ville. Situé entre le Lungarno Acciacioli et la via Guicciardin...

    Pont - Monument & Patrimoine Florence - Incontournable

  • Musée National del Bargello

    Dédié à la sculpture et aux arts décoratifs, le Musée del Bargello accueille de nombreux chefs d'oeuvre de la Renaissance italienne. Avec sa tour et son attique à créneaux, le Palazzo del Barge...

    Arts Deco - Musée - Culture - Florence

  • Orsanmichele

    Ce monument remarquable situé en plein coeur du centre historique de Florence, voit ses origines remonter au VIIeme siècle. Au XIIIeme siècle, suite à la démolition de l'église de San Michele in...

    Eglise - Edifice religieux - Monument & Patrimoine Florence

  • Palais Strozzi

    Le Palais Strozzi est sans aucun doute l'une des plus grandes réalisations civiles de la Florence de la Renaissance. C'est un superbe édifice et un magnifique exemple de la puissance des familles ...

    Palais - Monument & Patrimoine Florence

  • Basilique San Lorenzo de Florence

    Derrière la très austère façade pré-romane de la Basilique de San Lorenzo se cache l'une des oeuvres les plus significatives de la Première Renaissance. Le projet de rénovation de San Lorenzo d...

    Eglise - Edifice religieux - Monument & Patrimoine Florence

  • Place della Signora

    Lieu emblématique de Florence, la Place de la Signoria est le centre politique et névralgique de la ville par excellence depuis le Moyen Age. Elle a vu défiler de nombreuses révolutions, fêtes, m...

    Place & Rues - Florence

  • Palazzo Pitti

    Le colosse des palais florentins fut construit sur commande de Luca Pitti qui voulait que la cour de sa résidence puisse abriter le palazzo Medici. Malgré son statut d'emblème des demeures des gran...

    Palais - Monument & Patrimoine Florence

  • Chiesa di Santa Maria Novella

    Église dominicaine achevée en 1360, sa façade est l'oeuvre de Leon Battista Alberti, le grand théoricien de l'architecture de la Renaissance. Alberti dut compter avec les réalisations gothiques d...

    Eglise - Edifice religieux - Monument & Patrimoine Florence

  • Palais Medici-Riccardi

    Ce palais est sans doute le plus important travail de Michelozzo di Bartolomeo, l'architecte favori des Médicis. Le projet que Michelozzo réalisa vers 1445 sur commande de Cosimo il Vecchio fut tell...

    Palais - Monument & Patrimoine Florence

  • Cattedrale Santa Maria del Fiore

    La cathédrale de Florence est l'une des plus grandes d'Europe. Sa construction, en face du plus ancien Baptistère et sur l'emplacement de la vieille cathédrale, commence en 1296, au moment où la v...

  • Del Fagioli

    Del Fagioli cultive des airs d’auberge chaleureuse et rustique. L’affaire est familiale et les plats à la carte sont cuisinés depuis des générations. Le menu est en langue italienne, mais, au ...

  • Alle Murate

    Alle Murate, temple de la gastronomie florentine, se niche dans un palais médiéval. Les voûtes ornées de fresques et les lignes contemporaines s’harmonisent et composent un cadre délicieux. L...

  • Osteria Caffe Italiano

    Ce café, au cadre raffiné et rustique, se loge dans le Palais Salviati, construit au Moyen-Âge. L’ambiance est sans chichis, le service informel et la carte en l’honneur de la cuisine toscane. ...

  • Buca Mario

    Dans Florence, ville-musée par excellence, Buca Mario est un petit trésor. La salle se montre pimpante, un peu âgée certes, mais toujours séduisante, accueillant les visiteurs depuis 1886. Mais a...

  • Borgo San Jacopo Restaurant

    Pas mal, le décor griffé « années 50 » par le designer Michele Bönan. Encore mieux, la vue étourdissante, à travers les fenêtres et un jeu de miroirs, sur le fleuve. Les couleurs douces et le...

  • Marché de San Lorenzo

    Piazza San Lorenzo, à Florence, est une place célèbre pour son marché qui a lieu tous les jours sauf le lundi. Le marché de San Lorenzo s'étend autour de la basilique du même nom et du Mercato ...

    Marché San Lorenzo

  • Il Duomo - Florence

    Il Duomo, appelé aussi l’église Santa Maria del Fiore, est la quatrième plus grande église en Europe. Aujourd’hui, elle est la cathédrale de l'archidiocèse de Florence. Sa Coupole a été ...

  • Galerie de l’Académie de Florence - Galleria dell'Accademia

    Amoureux de culture, de sculptures et de chefs-d’œuvre en tout genre, à la Galerie de l’Académie de Florence, vous serez servis. Considérée comme une des adresses incontournables de Florenc...

  • Ponte Vecchio à Florence

    Le Ponte Vecchio est un pont célèbre de Florence qui enjambe l’Arno. Il a défié des siècles et des guerres et abrite aujourd’hui des boutiques de joailliers et d’orfèvres. Il est à voir a...

Voir les 349 sites touristiques à Florence

Les bons plans à Florence

Reserver un hotel à Florence

Comparer les hôtels à Florence

Réservez en 1 minute, payez plus tard jusqu'à -40%. Meilleur tarif!

Booking.com Réservez maintenant

Payez plus tard !

Checker les hotels pour groupes (>8 pers)

Reserver une activite, une visite guidee, un transfert à Florence


 <-- google adsense -->