Les 10 événements historiques qui ont fait Lyon. L'histoire de Lyon

Photo Les 10 événements historiques qui ont fait Lyon. L'histoire de Lyon ©

De l'histoire de Lyon, on retient souvent qu’elle fut longtemps, et bien avant Paris, capitale des Gaules. C’est donc une histoire remontant à l’Antiquité qui a mené Lyon à ce qu’elle est aujourd’hui. Petit tour d’horizon des grands événements historiques qui ont fait Lyon : 

VIe siècle avant JC - Un simple relais de commerce

Dès cette époque reculée de l’Antiquité, la position stratégique de l’actuelle Lyon, marquée par la colline de Fourvière, semble avoir eu un rôle à jouer dans les échanges entre le nord de l’Europe et la Méditerranée, via le Rhône. En effet, des milliers d’amphores ont été mises à jour par des fouilles archéologiques, laissant à penser que Lyon était alors un relais dans le commerce du vin.

-43 - Fondation de Lugdunum

Les choses sérieuses commencent avec la venue des Romains. En 43 avant JC, un certain Lucius Munatius Plancus fonde avec l’aval de Rome une colonie à l’emplacement de l’actuelle Lyon, qui prendra le nom de Lugdunum. Grâce à sa position sur le fleuve au coeur d’intenses échanges commerciaux, Lugdunum gagne vite en importance et sera longtemps la capitale des Gaules.

10 avril 1312 - Lyon est rattachée au royaume de France

De capitale des Gaules, Lyon fut ensuite éclipsée par Paris comme capitale du royaume de France. Administrativement parlant, la ville est même restée longtemps hors des frontières du royaume, faisant partie du vaste Saint Empire Germanique. Le traité de Vienne de 1312 confie à Philippe le Bel, roi de France, la suzeraineté sur Lyon, qui restera française jusqu’à nos jours. 

XIVe-XVe siècles - La transformation urbaine de Lyon

Il n’y a pas de date précise, mais davantage une évolution progressive durant cette longue période qui a vu naître en grande partie le Lyon historique tel qu’on le connaît. Si le Moyen-Âge fut une période plutôt sans histoire pour Lyon, la ville connaît un nouvel âge d’or au XVe siècle, et voit la construction de nombreux monuments du Vieux Lyon, ainsi que le tracé des désormais célèbres traboules. 

1831-1848 - Les révoltes des canuts

Il y eut plusieurs révoltes des canuts à Lyon, en 1831, en 1834 et en 1848. Dans cette ère de progrès technique effréné correspondant à la Révolution industrielle, les ouvriers et basses classes de la société se sont soulevés contre l’extrême dureté de leurs conditions de vie. A Lyon, spécialisée notamment dans l’industrie de la soie, les canuts de la Croix-Rousse ont marqué à plusieurs reprises l’histoire insurrectionnelle lyonnaise. 

8 décembre 1852 - L’origine de la Fête des Lumières

C’est le jour de l'Immaculée Conception, le 8 décembre, qui fut choisi en 1852 pour l’inauguration d’une nouvelle statue destinée à la colline de Fourvière qui domine Lyon. A cette occasion, le mot est passé parmi les Lyonnais d’orner leurs fenêtres de petites bougies et de lampions : l’illumination de la ville ce jour-là a tellement plu qu'elle est devenue une des grandes traditions lyonnaises, encore largement suivie aujourd’hui. 

1857 - La gare de Perrache

Cet événement, la construction de la gare de Perrache, sera majeur pour le développement futur de Lyon et l’aménagement des transports sur le territoire français. Saint-Etienne-Lyon fut déjà, en 1832, la première ligne destinée aux voyageurs de tout le pays. La gare de Perrache permit de créer la liaison Paris-Lyon-Méditerranée, l’une des plus empruntées aujourd’hui encore à chaque vacances !

1989 - La Fête des Lumières

Si la Fête des Lumières prend ses origines dès 1852 comme nous l’avons vu plus haut, la Fête fut officiellement établie en 1989 par la municipalité lyonnaise, qui lui donne une autre envergure. L’événement se tient chaque année sur quatre jours à partir du 8 décembre, fidèle à la tradition, avec une mise en lumière totale de la ville, des festivités, des spectacles… au point de devenir la grande fête annuelle de Lyon, attirant toujours une foule de visiteurs. 

1944 - Lyon capitale de la Résistance

De par sa position hors de la France occupée par les Nazis au début de la Seconde Guerre Mondiale, Lyon est vite devenue une place forte de la Résistance en zone libre. Le Général de Gaulle la désignera même en 1944 comme étant la capitale de la Résistance. Jean Moulin, chef de la Résistance, sera d’ailleurs pris à Caluire, en banlieue de Lyon. Lyon n’en sera pas moins bombardée par les Alliés en 44.

1998 - Classement au Patrimoine mondial par l’Unesco

Lyon a connu un très fort essor touristique à la fin du XXe siècle. L’attractivité de la ville fut notamment grandement renforcée sur le plan international par le classement au Patrimoine mondial de quatre de ses quartiers : Fourvière, la Presqu’île, la Croix-Rousse et le Vieux Lyon.

 

En savoir plus sur Lyon: si vous souhaitez réserver un hotel à Lyon (photos, avis, promos...), un séjour à Lyon, une activité à Lyon (loisirs, visites, transferts,...), ou en savoir plus sur les incontournables de la destination et denicher un vol pas cher, visitez nos differentes rubriques et toutes les offres de voyage Lyon .