Les pièges à touriste à Venise

venise

Pour certains, Venise en soi est comme un immense piège à touristes... il faut dire que la concentration de visiteurs est forte, et comme toujours, plus on met de touristes quelque part, plus les arnaques pour les attraper sont nombreuses  ! Une sorte de loi de l'offre et de la demande en quelque sorte...
Inutile de trop s'alarmer cependant, car on se laisse souvent attraper soi-même à Venise. Alors pour découvrir de la ''Sérénissime'' sans vous faire pigeonner (ou en limitant les dégâts), voici les grands attrapes-touristes vénitiens qu'il est toujours bon de connaître.

Les gondoles  :

Ok, la balade en gondole, c'est ce dont on rêve toujours en partant à Venise... surtout en amoureux, c'est tellement romantique  ! Dans le genre attrape-touriste, on fait difficilement mieux. Car les prix pratiqués par les gondoliers, eux, n'ont rien d'une romance  : 80 euros l'heure en journée, pour dépasser les 100 euros de l'heure pour une balade au clair de lune  !

Les restos et cafés usines à touristes  :

Ou la grosse majorité des restos et cafés situés sur ou à proximité des grandes artères touristiques de Venise (autour du Rialto, de la Piazza San Marco, etc...). Les prix s'envolent de façon déraisonnable, et la qualité n'est pas forcément au niveau  : il faut dire que la barre tarifaire est fixée très haut  !

Le prix des hôtels  :

Là encore, la demande est tellement forte que les hôteliers ne se privent pas pour gonfler les prix un maximum... jusqu'à atteindre des sommets hallucinants  ! En gros, une petite chambre défraîchie dans un 2-3 étoiles revient facilement à 100-120 euros la nuit... vous voilà prévenu, vous pouvez toujours tenter de négocier, ou décaler votre séjour en (très) basse saison.

La foule  :

On y peut rien d'une part, et l'on y participe en supplément  ! Mais il faut bien dire que la foule de touristes dans les coins les plus touristiques de Venise use les nerfs  : on piétine, on bouchonne, impossible de prendre une photo sans K-ways rouges et bleus pétants, etc... ce n'est pas à proprement parlé une arnaque, mais il y a de quoi être déçu. Partez plutôt en basse saison. Autrement, baladez-vous aussi la nuit, et sortez des grands axes  !

Le prix du vaporetto  :

Encore un poste de votre budget à prévoir en conséquence... à 6,50 euros le trajet de vaporetto, mieux vaut investir dans une bonne paire de chaussure et vous déplacer à pied  !

Les files d'attente  :

Armez-vous de patience car la moindre démarche (acheter un ticket, prendre le vaporetto, entrer dans une église ou un musée) peut prendre des heures à Venise. Toujours cette fichue foule...

Les souvenirs de mauvais goût  :

Indissociables de toute destination touristique... vous allez voir qu'à Venise, il y a de quoi remplir ses valises de bibelots et objets en toc tout à fait inutiles.

Interdiction de nourrir les pigeons  :

A savoir, il est interdit de nourrir les pigeons qui prolifèrent partout dans la cité... apparemment, les attrape-touristes sont sans effet. 

Toilettes et consignes de la gare Santa Lucia  :

Les consignes, car elles sont chères, bondées, mais indispensables. Les toilettes, pareil.