Petit pense bête de la location de bateau : préparer son départ

Photo Petit pense bête de la location de bateau : préparer son départ ©

Préparez vos bagages!

Vous avez signé votre contrat de location, vous avez vos billets d’avion, il ne vous reste plus qu’à faire vos bagages !

Il est inutile de vous rappeler que les espaces à bord sont limités, même si vous embarquez à bord d’un yacht de grande taille. Pour commencer, n’emmenez pas de valises rigides mais seulement des bagages facilement pliables et qui occupent peu de place.

Linge, serviettes, torchons sont généralement compris dans la location. Il faut donc se concentrer sur vos affaires personnelles.

L'équipement indispensable pour naviguer sereinement

Tout marin doit prévoir un équipement de base : gants, couteaux, serviettes, lunettes de soleil, couteau multifonction, tire-bouchon, lampe frontale, montre étanche et briquet tout temps. Il peut éventuellement penser au matériel de pêche et votre petite trousse à outil si vous en possédez une.

N’oubliez surtout pas, quelque soit la destination de votre location de bateau, de prendre votre appareil photo ! Indispensable également à bord, un bouquin de votre auteur favoris que vous pourrez dévorer tranquillement installé au soleil sur le pont ou le soir dans votre cabine. Votre croisière sera ponctuée de nombreux moments de détente et de calme alors pensez également aux jeux de cartes, magazines, livres d’aventures maritimes…

Pour ceux d’entre vous qui ont privilégié les destinations chaudes ou la location de catamaran est plus répandu, n’oubliez pas : la crème solaire (indice de protection supérieur à 30 et écran total pour les enfants), le maillot de bain, la casquette, les lunettes de soleil, la Biafine (pour les coups de soleil ou les brûlures de cordage, voire des méduses !), les chaussures tout terrain (qui sèchent vite !) et des chaussures anti-glisse. Il faudra emmener également un top de surfeur (obligatoire pour les longues randonnées nautiques), un coupe-vent pour la navigation et de quoi vous couvrir le soir au port ou au mouillage, il peut faire frais sitôt le soleil couché !

Pour ceux d’entre vous qui privilégient au contraire les destinations tempérées, il faudra emmener une veste de quart, une polaire, un bonnet, une salopette et des chaussures de pont. Mais heureusement, naviguer en Europe peut comporter aussi des séances de baignade, même en Suède !

Un inventaire détaillé du bateau :

Pensez aussi à faire l’inventaire au sein du bateau avec le loueur de bateau ! Vérifiez :

  • le matériel de sécurité (gilets de sauvetage en nombre suffisant, harnais, jumelles, lampe torche en état de marche, date des fusées et des extincteurs, présence du radeau de survie),

  • le matériel d’orientation (cartes, compas de relèvement, livres de bord, guides de navigation…)

  • le matériel d’accastillage (ridoirs, winchs, chariots, poulies, guindeau, état des voiles…).

Vérifiez enfin la charge des batteries du tableau électrique et le niveau des réservoirs d’eau et de carburant.

Avant de partir vérifiez la présence de l’annexe et gonflez-la si ce n’est déjà fait et soupesez la bouteille de gaz pour évaluer la réserve et allumez la gazinière.

Petit Mémo côté avitaillement du bateau !

Côté avitaillement il faut avant tout prévoir le temps passé en mer sans faire de courses. Même si maintenant tous les bateaux sont équipés d’un réfrigérateur, il vaut mieux s’organiser pour éviter d’acheter trop de produit frais. Le meilleur vin à garder à bord est le vin vieilli, les vins légers et récents, que l’on apprécie le plus en été, se détériorent rapidement. Pensez par ailleurs à acheter du lait longue conservation.

Privilégiez le café soluble et le thé en sachets. Sachez que les biscuits secs se conservent le mieux et se digèrent plus rapidement, vous pourrez ainsi vous baigner dès le matin ! Nous vous recommandons l’utilisation de la cocotte minute qui permet de cuisiner rapidement et en toute sécurité. Le poisson, même s’il est très frais, ne se conserve que dans le réfrigérateur et pendant deux jours, au grand maximum. Alors aussitôt pêché, aussitôt mangé ! Mais qui s’en plaindrait ?

Les viandes précuites et les œufs sont la solution idéale, leur durée de conservation varie entre 10 jours et deux semaines ! Les féculents tels que pâtes et riz demeurent tout de même l’aliment de base de tout marin. Le taboulé, le couscous ou la choucroute en boîte sont aussi des alternatives appréciées des plaisanciers.

Pensez à acheter beaucoup d’eau, sous les tropiques vous aurez besoin d’environ trois litres d’eau par jour et par personne. Prenez également beaucoup de fruits et de légumes et pour mieux les conserver entreposez-les dans du papier journal dans les filets suspendus. Pensez à vous approvisionner de conserves, surtout si la croisière est longue, et n’oubliez pas qu’entre le goûter et l’apéritif, le grignotage est une activité quasi continue à bord d’un bateau, alors pensez casse-croûte (chips, fromage, saucisson, biscuits…)

 

Un dossier conçu par Globesailor