Carte Athenes

Grâce à une carte d'Athènes, il sera possible de retrouver plusieurs sites touristiques très intéressants à visiter, dont le monument de Philopappos situé sur la colline des Muses, laquelle est localisée à 2,5 km au sud-ouest du centre-ville, ce dernier a été construit pour rendre hommage au Prince de Syrie, bienfaiteur d'Athènes. Il y a également l'Acropole, une forteresse naturelle, qui sert aussi de lieu de culte. Ce plateau rocheux est situé un peu plus au nord du monument de Philopappos. Il abrite quelques chefs-d'oeuvre grecs, dont le Parthénon, les Propylées, l'Erechthéion et le temple d'Athéna Nikê.

L'Odéon d'Hérode Atticus, qui a la même architecture que les théâtres romains et qui peut accueillir 5 000 personnes, est aussi ouvert aux touristes. C'est également le cas du théâtre de Dionysos, qui se trouve au pied de l'Acropole et dont la capacité d'accueil est de 15 000 spectateurs.

Pour ne pas se perdre une fois sur les lieux, il est conseillé de prendre un guide. Pour se rendre en ville, le mieux serait de prendre un taxi, lequel présente l'avantage d'être un excellent moyen de transport et de ne pas coûter cher. Le prix du trajet est de 30 à 35 EUR et il faudra 30 à 40 minutes pour rejoindre le centre. Pour visiter les monuments historiques, on peut prendre l'autoroute Attiki Odos et passer par quelques avenues, dont Vassilissis Sofias, Messogion et Marathonos.


Les lieux du guide Athènes
Acropole d'Athènes

Plateau rocheux de 55 mètres de haut, l'Acropole d'Athènes est à l'origine la forteresse d'un seigneur local. Sa position sur les hauteurs et son seul chemin d'accès, une pente escarpée, en faisaient un site imprenable qui permit au seigneur d'étendre son influence sur toute la région. Mais l'Acropole désigne également l'ensemble des monuments formés par le Parthénon, le Temple d'Athéna Niké, le théâtre de Dyonisos,etc. Au XIIIe siècle av J.C, la forteresse et le sanctuaire étaient [...]

Le Parthénon

Edifice situé sur la partie la plus élevée de l'Acropole d'Athènes, le Parthénon, ou « temple de la Vierge » , est un édifice consacré à la déesse Athéna, protectrice de la cité athénienne. Monument grec classique, il a fallu onze années pour achever sa construction qui commenca en 447 av J.C. Phidias, le plus grand sculpteur grec en conçut les plans et la décoration. Des centaines d'artisans-artistes se relayèrent tout le temps de la construction pour lui donner le plus [...]

Temple d'Athéna Niké

Situé sur l'Acropole, le temple d'Athéna Niké, construit dans la seconde moitié du Ve siècle av J.C, formait un bastion protégeant l'ensemble du site. Construit sur le bord du rocher, il est, à l'époque antique, le seul endroit d'où la mer est visible depuis l'Acropole. Selon la légende, c'est ici qu'Egée vint attendre de voir revenir le navire de son fils Thésée. Celui-ci, contrairement à la promesse faite à son père de hisser une voile blanche, signe qu'il revenait sain et sauf, se trompa et en hissa une noire. Croyant son fils mort en luttant contre le Minotaure, Egée, de désespoir se jeta dans [...]

Situé derrière le Parthénon, sur le site de l'Acropole, le musée de l'Acropole d'Athènes, construit entre 1865 et 1874, est un musée archéologique grec. Il ne contient que des oeuvres provenant de l'Acropole et des fouilles menées depuis le XIXe siècle sur le site. On peut dire qu'il n'abrite que les restes laissés par Lord Elgin qui pilla le site pour ramener la grande majorité des belles pièces au British Museum de Londres. Il reste toutefois quelques oeuvres intéressantes exposées ici. Composé [...]

Temple d'Héphaïstos ou Théséion

Situé sur le site de l'Agora Grecque, le temple d'Héphaïstos, aussi appelé Théséion à cause des fresques représentant les exploits de Thésée, est sans doute le monument de cette époque le mieux conservé d'Athènes, voire de Grèce. Le fait qu'il n'ait jamais contenu aucune richesse y est sans doute pour quelque chose. Les pilleurs l'ont épargné. Construit à la même époque que le Parthénon, au Ve siècle av J.C, il abritait une statue de bronze d'Héphaïstos, patron des artisans, dont les échoppes étaient situées dans les quartiers proches de l'Agora, ainsi qu'une autre statue à l'effigie d'Athéna, [...]

L'Erechthéion

Situé sur le site de l'Acropole, l'Erechthéion est le temple se trouvant sur la gauche, en direction du Parthénon. Construit entre 420 et 406 av J.C par l'architecte Philoclès, ce temple tombeau, fruit de l'assemblage de plusieurs sanctuaires est à l'origine appelé temple d'Athéna Polias. Renommé ensuite par le nom du plus beau bâtiment qui le compose : l'Erechthéion, venant d'Erechthée, l'un des rois fondateurs légendaires d'Athènes, il est, pour les grecs, l'endroit le plus sacré de l'Acropole. Destiné à Athéna Polias, protectrice d'Athènes et à Poséidon, dieu de la mer, ses caryatides, colonnes [...]

Musée archéologique national d'Athènes

Le Musée archéologique national, construit à partir de 1860 par Ludwig Lange et achevé en 1889 par Ernst Ziller, renferme la plus belle collection d'antiquités grecques au monde, même si, de nombreuses oeuvres, pillées par les européens, se trouvent aujourd'hui dans des musées étrangers. On y retrouve une magnifique collection de céramiques, sculptures et poterie de la Grèce antique. Bien que parfois mal mises en valeur, les oeuvres demeurent uniques. Entre masques, bronzes, statues de marbre, le visiteur est appelé à voyager dans le temps pour revivre l'âge d'or de la civilation grecque. A [...]

Théâtre de Dionysos

Situé sur le flan sud de l'Acropole, le théâtre de Dionysos, construit à l'intérieur d'un sanctuaire dédié à Dionysos, est le plus illustre de tous les théâtres grecs. Tout au long des IVe et Ve siècles av J.C, les gradins étaient uniquement constitués de bois. Des grands noms du théâtre antique y immortalisèrent leurs pièces tels que : Sophocle, Euripide et Aristophane pour ne citer qu'eux. A la suite de l'effondrement des gradins, en bois, on en édifia de nouveaux, entre 500 et 497 av J.C.Ils furent cette fois construits en pierre. Pouvant contenir jusqu'à 13 000 spectateurs, la toute nouvelle [...]

Les Propylées

Situées sur le site de l'Acropole, les Propylées, un ensemble de colonnes de marbre, forment une entrée monumentale qui, dans l'Antiquité, impressionne fortement les visiteurs de la cité. Constituées de trois parties : un corps central et deux ailes, les Propylées sont l'oeuvre de l'architecte Mnésiclès. La construction de ce gigantesque portail débute après la fin des travaux du Parthénon, en 437 av J.C. Le chantier à plusieurs fois été interrompu par les guerres, celle du Péloponnèse [...]

L'Agora

Située au pied de l'Acropole, l'Agora est, à l'Antiquité, le centre de la vie publique de la cité. Place principale de la ville, elle sert de lieu de rassemblement de l'Ecclésia, des commerces, et d'activités sociales. On y trouvait de tout : échoppes, services publics, sièges des administrations de la cité antique, sanctuaires publics...A l'origine, l'Agora est située au Nord-Est de l'Acropole, mais, trop petite, elle est déplacée à son endroit actuel. Pour se faire, des tombes ainsi que des habitations sont détruites ou déplacées. Véritable carrefour des axes de communication de la cité d'Athènes, [...]

Ici, les traditions sont restées, moyennant quelques petits aménagements. Comme il y a des centaines d'années, les grecs s'adonnent à leur commerce et aux négociations, disons, très passionnées. Pour les touristes, seul le grec y est parlé, l'anglais est jugé mal venu. Malgré cela, vous pouvez tout de même admirer la curiosité principale du lieu: l'arrivée des marchands à bord de leurs métaforas, triporteur à moteur, ou de leurs side-car des années 30, pleins à craquer de tout ce qu'ils ont pu trouver à revendre. Entre marchandage de bidons d'huile d'olive, frippes et mille autres objets plus insolites, [...]

Le quartier Psiri

Nouvellement devenu branché, le quartier de Psiri est à l'origine un quartier populaire. Avec ses échoppes, ses artisans et brocanteurs, il respire l'authenticité grecque. Psiri s'articule autour des rues Miaouli et Evripidou. Si la journée, les touristes aiment y flâner et sentir les multiples odeurs émanant des magasins de gros proposant huile d'olive, fruits secs et épices, une fois les devantures baissées, les restaurants et bars s'animent jusque tard dans la nuit.

Comme son nom l'indique, il s'agit d'un cimetière, abritant les pierres tombales des riches citoyens athéniens et de soldats que la ville voulait honorer. Dans un très beau cadre, les stèles et pierres tombales se joignent à la végétation luxuriante.

Situé dans un très beau bâtiment de verre et de marbre, le musée des Cyclades et de l'Art grec ancien, aussi appelé musée d'art cycladique, donne un aperçu de la naissance de la civilisation grecque. Consacré à l'art des IVe et IIIe millénaires av J.C, il vient en complément du musée Bénaki. On y trouve notamment de magnifiques statuettes provenant des Cyclades. Les pièces, dont certaines remontent jusqu'au IIIe millénaire av J.C, offrent aux visiteurs un voyages à travers l'histoire. A voir : Les rares collections de terres cuites, poteries, figures, bronzes, armes et casques, les bas-reliefs, [...]

Les Halles d'Athènes

De couleur blanc cassé, les Halles d'Athènes peuvent faire penser aux gares du début du Xxe siècle. Sous ce gigantesque bâtiment recemment rénové, étals de poisson, viande et autres mêts se côtoient, illuminés par des centaines d'ampoules présentes partout. Juste à côté, le marché aux fruits offre plus de fraicheur aux visiteurs. Aux Halles, la vie à la grecque s'exprime à travers hurlements de vendeurs et négociations animées.

Située aux abords du Parlement et accolée aux jardins nationaux, la place Syndagma est la plus grande d'Athènes. Place névralgique d'Athènes, elle regroupe tous les transports en commun. Une animation permanente y règne, en partie dûe à une circulation incroyable. Restaurants, terrasses et cafés se côtoient pour le plus grand plaisir des visiteurs qui peuvent y attendre l'heure de la relève de la garde du Parlement, ancien palais royal. A voir : La relève de la garde du parlement, à 2.00 ou 3.00 du matin, ou à 15.00

La porte d'Hadrien

Elle séparait la ville d'athènes grecque de la ville d'athènes romaine. Elevé par Hadrien, ce monument évoque les arcs de triomphe romains. Datant du Ier siècle, elle ouvre sur l'olympieion.

Monument de Philopappos

La colline des Muses est couronnée par le monument de Philopappos, tombeau érigé en 114 ap. J.C, en l'honneur d'un prince romano-syrien, citoyen d'Athènes. De cette colline, on bénéficie d'un point de vue splendide sur l'Acropole. On peut aussi trouver la prison de Socrate. Celle-ci est le lieu où il but la fameuse ciguë, poison qui serait à l'origine de sa mort.

L'Olympieion

Le temple de Zeus Olympien, aussi appelé Olympieion, est l'un des plus anciens sanctuaires d'Athènes. Selon la légende, il serait bâti là où coulèrent les dernières eaux du déluge. Ce temple monumental, avec ses colonnes de plus de 2 mètres de diamètre, est dédié à Zeus. S'il n'en subsiste que les colonnes, celles-ci restent cependant impressionnantes avec leurs 17 mètres de haut. Sur la centaine que comptait l'édifice à sa construction, il n'en reste aujourd'hui qu'une quinzaine. Malgré cela, on ne peut être qu'admiratif devant leur alignement parfait. Si les travaux de construction commencent [...]

Située dans le quartier de Plaka, la tour octogonale d'Andronicus de Cyrrhus, la tour des vents, haute de 12,80 mètres est entièrement constituée de marbre blanc.Elle doit son nom aux symboles présents sur ses huit faces. En effet, sur chacune d'elles, un personnage ailé représentant l'un des huit vents dominant d'Athènes y est représenté. Au total, les huits vents dominant sont donc visibles. Le Triton, qui, au centre de la coupole, pointe avec son bâton vers la direction où le vent souffle, est une des premières girouettes au monde. Bâtie au Ier siècle av J.C, à l'époque de Jules César, elle [...]

Le portique d'Attale

Aussi appelé « la stoa d'Attale », le portique d'Attale se situe sur l'agora d'Athènes. Attale II Philadelphe, roi de Pergame vers 150 av J.C, en finança la construction, en remerciement de l'éducation reçue dans la cité. L'école américaine d'archéologie l'a reconstruit, entre 1953 et 1956 à l'identique de ce qu'il était à l'origine. Il abrite désormais le musée de l'Agoa antique d'Athènes. Avec ses 116,50 mètres de long et ses 20 mètres de large, la stoa est un bâtiment de grande envergure. Constitué de deux niveaux, le bâtiment est divisé entre le rez-de-chaussée, consacré à l'ordre dorique, [...]

Voir tous les lieux du guide



Les bonnes affaires à Athènes dénichées pour vous
Les bons plans Athènes