10 raisons de ne pas partir en vacances, et rester chez soi

Photo 10 raisons de ne pas partir en vacances, et rester chez soi ©

Vous en avez par dessus la tête du diktat des vacances. Démarquez-vous du lot pour en finir avec cette pression sociale devenue insuportable. Voici 10 raisons de s'en convaincre :

1.C'est bien connu, le travail, c'est la santé. Rien à ajouter. Une raison qui en vaut 10.

2.Les vacances, ça coûte de l'argent, et faire des économies, c'est utile non  ? Utilisez vos congés payés pour rester de bonnes longues journées à la maison. Ne rien faire surtout.

3.Rien de pire que des vacances ratées. On revient de mauvaise humeur, il faut les raconter à tout le monde, bref, la pression morale de réussir ses vacances est forte. Trop forte. Alors autant ne pas prendre le risque.

4.On voyage très bien sur internet  : les forums, les guides, les photos et même Street View (en ville) ou Art Project (musées) pour se balader et visiter sans bouger de son fauteuil. Bien plus reposant que de crapahuter à tout bout de champ. Et puis, il y a aussi la télé  !

5.On est toujours un peu déprimé à l'idée de reprendre le travail. C'est dur de s'y remettre. Le coup de blues du retour de vacances, avec perte totale de motivation, est un phénomène bien connu ! Qu'à cela ne tienne, restons travailler.

6.Laissez les autres partir, tiens, vous n'en serez que plus tranquille au boulot  : personne dans les parages  !

7.Tout le monde rêve tout le temps de partir en vacances... c'est fatigant et ça devient banal à force. Démarquez-vous du lot, vous, vous restez  !

8.De toute manière, vous ne payez pas ce loyer exorbitant pour ne pas être chez vous.

9.Prendre l'avion, ça pollue beaucoup. Et les touristes pervertissent tout. Votre conscience vous interdit donc de partir.

10...100.Embouteillages au départ et à l'arrivée, enfants insupportables et engueulades de couple assurée, problèmes avec la location, arnaques au restaurant, culpabilité à ne pas surcharger son programme, envoie de cartes postales vaporeuses, raconter ses vacances des dizaines de fois au retour, les coups de soleil, parler (mal) anglais, perdre ses rassurants repères, le courrier qui s'accumule, la peur de manquer l'actu Facebook de vos ''amis'', etc, etc... des raisons de ne surtout pas partir en vacances, on en trouve à la pelle  !