10 trucs pour démasquer un parisien en Province

Photo

Si les provinciaux se font remarquer dans la capitale, les Parisiens en province se repèrent encore plus vite. Quelques symptômes du parisianisme aigu.

  1. Il râle parce qu'il n'y a pas de métro : le parisien ne conçoit pas la ville sans métro. Il ne comprend même pas qu'on puisse se déplacer en bus ou en voiture, ou voire pire, à pied.
  2. Il s'énerve parce que les bars ferment trop tôt : le parisien tient à sa vie de noctambule, mais il est le premier à se plaindre lorsque le club à côté de chez lui est trop bruyant.
  3. Il se met en colère parce que les cinémas ne proposent pas de films en VO : le parisien tient aussi à sa vie culturelle. Les films en VF, ça le fait fuir à toutes jambes.
  4. Il s'étonne de la propreté des rues : le parisien a oublié la signification de « propreté urbaine. Depuis près de quinze ans (date de sa dernière excursion en province), il n'a pas marché dans une rue sans crotte de chien ni chewing-gum.
  5. Il s'extasie devant les arbres et les espaces verts : à part sa sortie annuelle au Bois de Vincennes et les platanes rabougris qui ornent les avenues de la capitale, le parisien peut passer des mois sans voir une once de verdure. Il profite donc de la nature dès qu'il peut en province.
  6. Il travers en dehors des clous : le piéton parisien est toujours pressé, il traverse vite et n'importe comment pour gagner du temps... et manque de se faire écraser par le conducteur provincial, peu habitué aux transgressions du code de la route par les locaux.
  7. Il ne dit pas « bonjour » : la politesse légendaire du parisien...
  8. Il a l'air maussade : la bonne humeur légendaire du parisien...
  9. Il ne laisse pas de pourboire : la générosité légendaire du parisien...
  10. Il ne se mêle pas à la population locale : le parisien est snob, c'est bien connu. Il ne parle déjà pas aux banlieusards, alors aux provinciaux...