Hôtels trop chers, prestations en berne... les pires capitales d'Europe pour l'offre hôtelière.

moscou

Moscou, la ville d'Europe où les hôtels sont les plus chers

Un hôtel bien situé, un accueil agréable, des prix charmants eux-aussi... voilà qui participe grandement à la réussite d'un séjour ! Seulement tout ne se passe pas toujours ainsi, loin de là... surtout dans les grandes capitales européennes, où les limitations foncières rencontrent une forte demande touristique...

Pour vous préparer au pire, le classement des capitales d'Europe où il est le plus dur d'atteindre le Graal : un rapport qualité-prix satisfaisant :

  1. Moscou : foncièrement parlant, Moscou est un enfer... et cela se ressent sur le prix des hôtels, horriblement chers ! Même sans viser le fin du fin de l'hôtellerie moscovite, prévoyez de sérieuses économies si vous exigez un minimum de confort...
  2. Venise : difficile de rester serein devant l'offre hôtelière de la Sérénissime... les hôtels de standing sont carrément hors de prix, et si vous réduisez les étoiles, une chute au niveau prestations est à craindre... sans pour autant que vos économies s'en sortent beaucoup mieux !
  3. Londres : avec Londres, mieux vaut se résigner. La capitale anglaise compte de nombreux hôtels, mais ceux-ci affichent des taux de remplissage insolents. Résultat des courses, l'hôtellerie londonienne reste fidèle à sa réputation : chère, et de médiocre qualité (pour rester sympa)...
  4. Genève : si vous n'avez pas les moyens de vous offrir un hôtel de luxe, du style 5 étoiles sur les berges du Léman, alors vous risquez de ne pas trouver votre bonheur à Genève... les adresses bon marché ne semblent pas avoir droit de séjour dans les parages.
  5. Edimbourg : les lois implacables de l'offre et de la demande font d'Edimbourg une destination étonnamment chère lorsqu'il s'agit de se loger. En gros, il n'y pas assez de lits pour tous ces touristes, du coup, on fait avec ce qu'on a... exiguïté, vétusté... ce n'est pas toujours glorieux !
  6. Copenhague : si vous optez pour city break à Copenhague, visez un établissement haut de gamme en plein cœur de la ville, quitte à y laisser toutes vos économies, ou rien du tout. Chers, sans grand charme... les hôtels de la capitale danoise n'ont pas bonne presse dans l'ensemble.
  7. Paris : la qualité de l'hôtellerie parisienne n'est pas forcément remise en cause, mais avant tout des prix tout à fait hallucinants ! Le moindre 2 étoiles tout à fait banal, tant dans la déco que dans les prestations, n'hésite pas à saler l'addition : tant qu'il y a de la demande, pourquoi se priver ?
  8. Rome : vous réservez un 3 étoiles, mais une fois sur place, les prestations en valent une ou deux de moins... un classique à Rome ! La classification serait à revoir, les prix des chambres révèlent un rapport qualité-prix souvent douteux !
  9. Amsterdam : certes, Amsterdam possède quelques hostels où dormir en dortoir reste relativement abordable. Mais dès que l'on recherche un brin de confort (et d'intimité), on passe vite dans des échelles de prix élevées... s'il reste de la place ! Réservez toujours longtemps en avance en période de pointe !
  10. Oslo : le problème est avant tout économique... dans un état où le pouvoir d'achats des habitants ferait passer la France pour un pays du tiers monde, s'offrir une chambre d'hôtel relèverait presque du luxe !