Le tourisme insolite, un secteur en plein essor

Photo Le tourisme insolite, un secteur en plein essor ©

Le Salon Mondial du Tourisme a mis à l'honneur les dernières innovations du tourisme,  parmi lesquelles : le tourisme insolite. Retour sur une pratique qui fait de plus en plus d'adeptes.

 

« Insolite » ?

Pour la quatrième année consécutive, le mondial du tourisme surfe sur la vague du boom du voyage insolite et lui consacre un espace entier.  Mais que signifie réellement « insolite » ? À l’heure où les offres de séjours labellisés « insolite » abondent, ce terme peut avoir des airs de vaste fourre-tout. Car parfois, il s’agit surtout d’étoffer une offre déjà existante pour la qualifier d’inédite. C’est la stratégie utilisée par Aerocom Montgolfière qui fonde son originalité sur l’association vol en montgolfière + séjour en chambre d’hôtes. Une parenthèse enchantée, une expérience forte  certes, mais rien de novateur ni d’inhabituel.

Sortir des habitudes à bas prix

Se prétendre « insolite » serait alors un moyen d’accroître sa visibilité auprès d’un public de plus en plus demandeur. Aux dires des exposants, la demande accrue d’insolite de ces dernières années est liée au contexte de crise économique. Dans un climat morose, les gens sont à la recherche d’évasions courtes et accessibles financièrement. Selon Nadine Deffains, reponsable du repaire d’Asgeïr,  il s'agit de « vivre une expérience unique pour échapper à la grisaille du quotidien ». Ce domaine médiéval, situé à Doudeauville en Normandie, propose des séjours en immersion totale à l’époque des vikings. Au programme : lits en hauteur sur des paillasses de paille, cuisine à la marmite, chauffage au feu de bois, jeux de rôles, activités d’époque…toilettes sèches et en plus les portables sont interdits ! À cela s’ajoute une dimension historique basée sur une mise en valeur du patrimoine de la région. Le séjour de deux nuits pour 2 à 4 personnes coûte 233€. Un week-end dépaysant et pas cher, dans la lignée des aspirations des voyageurs.

Rompre avec le quotidien à petits prix, c’est aussi le pari du Détective Hôtel à Étretat, hôtel 2 étoiles (de 39 à 75€ la nuit) de 16 chambres thématiques autour d’une grande figure du roman policier. Cet établissement cherche à se distinguer des hôtels traditionnels par un esprit familial et participatif: meubles chinés, implication des clients au travers de jeux collectifs (chasse au trésor, jeux de rôles) et d’indices et cachettes disséminés dans les chambres. L’idée est séduisante, mais ne semble pas convaincre tous les voyageurs. En effet, le site Trip Advisor recense quelques critiques vis-à-vis de la qualité du service et des commodités: installations vétustes et défraîchies, manque d’hygiène et de rigueur sont les observations les plus récurrentes. Sortir du lot constitue un plus indéniable à condition que l’original n’occulte pas la qualité.