Top 10 des sujets de conversation pour le télésiège

Photo Top 10 des sujets de conversation pour le télésiège ©

Les joies des vacances à la montagne : tous les jours, vous devez embarquer dans le télésiège avec un parfait inconnu à qui vous n'avez rien à dire. La politesse exige cependant que vous échangiez quelques mots avec cet énergumène qui pollue votre espace vital. Quelques pistes pour meubler ces 2 minutes 30 de montée vers la poudreuse.

 

  1. « Fait pas chaud, hein ? ». Votre voisin va acquiescer vigoureusement, content que vous engagiez la conversation. 20 secondes de gagnées.
  2. « Vous avez testé la raclette locale ? ». Une discussion sur la cuisine montagnarde, rien de mieux pour combler les moments creux.  
  3. « Et la fondue ? » En plus, vous pouvez le décliner à toutes les sauces (savoyardes !).
  4. « Et le vin chaud? ». Avec tout ça, vous avez gagné une bonne minute !
  5. « C'est beau toute cette neige. » Votre compagnon de voyage va embrayer sur une réflexion philosophique à propos de la blancheur immaculée de la montagne : 20 secondes dans la poche.
  6. « Vous êtes déjà venu ici ? ». C'est un terrain plutôt risqué : si l'interlocuteur répond par la négative, bonus de 10 secondes. Si c'est sa douzième année au Chalet des Joyeux Lutins, il va vous raconter par le menu ses expériences passées. Onze heures plus tard, vous êtes encore coincé dans le télésiège à côté de lui.
  7. « C'est très haut, quand même... » : vous grappillez 5 secondes. Votre camarade d'infortune ne se donne même pas la peine de répondre à une telle banalité.
  8. « Vous croyez en Dieu ? » : mauvaise idée. Vous voilà entraîné dans 45 minutes de questionnement religieux.
  9. « Vous skiez bien? » : Votre acolyte se vante de ses prouesses sur les pistes noires tandis que vous évoquez votre nullité crasse sur les pistes vertes. Encore 30 secondes de grattées.
  10. « Bon, ce fut un plaisir d'avoir fait votre connaissance » : Vous utilisez les 5 dernières secondes pour dire adieu à votre nouveau meilleur ami. Ensuite, vous descendez avant même que la barrière de sécurité soit relevée. Vous êtes enfin libre de dévaler les pistes en solitaire !