Trouver un hôtel à Rome

Photo

Hébergement et saisons touristiques à Rome

Parmi les grandes capitales européennes, Rome demeure l'une des destinations les plus attractives et les plus riches culturellement parlant ; son côté romantique et ''dolce vita'' à l'Italienne font également tourner bien des têtes... mais pour atteindre ce degré de bien être durant son séjour, qu'il s'agisse d'un simple weekend ou d'une semaine entière, il est important de bien choisir son hôtel romain. Car si l'Italie n'est pas toujours la panacée en matière de qualité de l'hébergement, Rome ne fait pas exception à la règle. Premier constat : dans l'ensemble, les hôtels de la capitale affichent des prix élevés, ne partez pas avec trois fois rien en poche pour vous loger. D'excellentes adresses existent bien sûr, des hôtels de charme ou de grand confort, quelques B&B savamment situés et décorés, des locations d'appartements agréables, mais l'offre d'hébergement romaine inclut également une flopée d'hôtels 2-3 étoiles au rapport qualité-prix un peu douteux, où les prestations, le charme et le confort ne semblent pas toujours en adéquation avec les tarifs des chambres. Dès lors, mieux vaut ne pas choisir à la va-vite et prendre le temps de dénicher une adresse correcte. Rome se visite toute l'année, mais à certaines périodes, la fréquentation touristique est plus importante : en été par exemple, de nombreux touristes visitent Rome, tandis que les habitants désertent la capitale pour rejoindre les côtes. La saison estivale, les vacances ou les fêtes sont autant de périodes de ''pointe'' touristique, pour lesquelles vous serez bien avisé de réserver en avance, ce qui est de toute manière toujours une bonne idée pour une capitale telle que Rome !

Quel hôtel à quel prix ? Le budget hébergement à Rome

A Rome, les bonnes affaires existent, les moins bonnes tout autant. Pour cette raison, n'hésitez pas à vous y prendre à l'avance pour réserver une chambre, et prendre le temps de rechercher l'hôtel qui vous convient le mieux. L'offre générale est pléthorique : la capitale italienne, extrêmement touristique, regorge littéralement d'hôtels en tout genre. Comme nous l'avons vu, le rapport qualité-prix n'est pas toujours au beau fixe, c'est pourquoi il importe d'avoir en tête les ordres de prix des hôtels romains afin de pouvoir comparer avec les prestations proposées : -Pas cher : 25-50 euros/nuit (principalement les auberges de jeunesse et petits hôtels excentrés). -Bon marché : de 50 à 75 euros/nuit (2 étoiles). -Prix moyen : 80-120 euros/nuit (2-3 étoiles, plus ou moins bien situés). -Confortable : autour de 120-170 euros/nuit -Haut de gamme : plus de 200 euros/nuit, il est facile de dépenser une fortune avec les grandes adresses de Rome. Les hôtels italiens bénéficient d'un classement par étoiles, comme en France. Grosso modo, il convient d'abaisser le classement d'un cran pour arriver à un équivalent français : un 3 étoiles romain propose de manière générale les prestations d'un bon 2 étoiles en France. Bon à savoir pour ne pas être déçu. La situation n'est pas non plus catastrophique : pour peu que l'on ne soit pas trop à cheval sur le confort et la déco (ex : établissement un brin défraîchi...), la plupart des hôtels de Rome font l'affaire. Pour réserver un hôtel à Rome, on utilise les solutions classiques : les sites de réservation hôtelière sont pratiques pour comparer les offres et trier en fonction de son budget. Le descriptif de l'hôtel et les avis clients sont d'un grand secours pour se faire une idée plus précise ; pour peu que l'on tombe sur une bonne réduction, il n'y a alors plus à hésiter. De même, vous pouvez opter pour les offres de séjours tout compris à Rome, souvent des weekends de 3 jours incluant vol + hôtel à prix défiant toute concurrence...

Les alternatives à l'hôtel : locations d'appartements, pensions et B&B de Rome

Si les hôtels romains paraissent dans l'ensemble un peu chers et pas toujours au niveau, les alternatives ne manquent pas dans la capitale pour se loger autrement. Comme toujours avec Rome, plus tôt vous réservez et mieux c'est pour dégoter la bonne affaire, qu'il s'agisse d'un appart à louer, d'un pension ou d'un B&B : -Les locations d'appartements à Rome : une solution à ne surtout pas négliger, surtout si vous partez à plusieurs (au moins 2 personnes). Par rapport à un hôtel, on s'y retrouve vite au niveau du prix, qu'il soit équivalent ou inférieur. De nombreux sites proposent de louer des apparts à Rome sur internet : les offres sont disponibles à la journée ou à la semaine et s'appliquent donc à tout type de séjour. Bien situé, un appartement offre un confort et une autonomie sans pareil : vous disposez de votre logement comme vous l'entendez, il n'y pas d'horaires de repas, et vous pouvez même cuisiner afin d'éviter de manger systématiquement au restaurant... votre budget vous en sera reconnaissant ! -Pensions et B&B : si les pensions se font de plus en rares à Rome, ce n'est pas le cas des B&B. Contrairement à un appartement, vous aurez le droit à un minimum de services avec un B&B, le premier d'entre eux étant le petit déjeuner. L'accueil et le rapport avec les hôtes tiennent une place de choix dans la réussite du séjour ; un côté plus personnel que dans un hôtel qui séduit de plus en plus de monde. Au niveau budget, les tarifs d'un B&B romain se rapprochent de ceux des hôtels, mais de bonnes affaires existent. A vous de fouiller les offres sur internet, cela ne manque pas ! -Les couvents et hébergements religieux : il est possible de loger en couvent à Rome (avec le Saint Siège dans les parages, on pouvait s'en douter), pour des prix somme toute abordables en comparaison de l'offre générale. Les places en couvents sont très demandées, afflux de pèlerins et de touristes oblige : n'hésitez pas à réserver longtemps en avance.

Dormir pas cher à Rome : hostels, auberges de jeunesse, campings

A première vue, Rome n'est pas franchement une destination pour les petits budgets... à l'image de nombreuses capitales européennes, la coût de la vie est élevé dans la ''ville éternelle'', et ce d'autant plus lorsque l'on y séjourne en touriste ! Cependant, rien n'est perdu, même pour ceux dont les finances sont ric-rac. Ces derniers connaissent de toute manière la solution : les auberges de jeunesse ! Même si on ne peut pas parler de petits prix, un lit en dortoir coûtera toujours beaucoup moins cher qu'une chambre double dans un hôtel 2 étoiles. Dès le printemps et durant la saison estivale, les budgets limités pourront même se tourner vers les campings, qui rentrent eux-aussi dans la catégorie ''bon marché''. -Les auberges de jeunesse : il n'existe qu'une seule auberge de jeunesse affiliée au réseau Hostelling International (HI) à Rome, ou plus précisément dans ces environs. Cette dernière se situe à quelques kilomètres à l'est de la capitale, dans le quartier verdoyant de Zagoralo. Une situation excentrée qui ne fera pas l'affaire des courts séjours. Pour rejoindre Rome, direction la gare Termini en train (½ heure) ou en bus. A partir de 20 euros la nuit en dortoir. -Les hostels privés : pour le coup, les hostels sont nombreux dans Rome. Le fait qu'ils ne soient pas affiliés à HI n'est pas une gêne en soi, mais cela signifie qu'ils ne sont tenus à aucune norme... du coup, la qualité des prestations ne suit pas toujours ! Certaines adresses sont très correctes en revanche, à condition de ne pas être trop pointilleux sur le confort. Comptez en moyenne 25 euros la nuit en dortoir dans les hostels romains. Ce n'est pas franchement donné, mais ils constituent la solution d'hébergement la moins chère tout en profitant d'une bonne situation dans la capitale. Inutile de préciser que les hostels n'ont aucun mal à faire le plein, surtout en saison : évitez de débarquer à la dernière minute et réservez afin de vous assurer une place. -Les campings : une solution valable si vous disposez d'un peu de temps devant vous, car les campings romains sont excentrés en périphérie de la ville. Outre les campings équipés de bungalows affichant 4 étoiles au compteur, les tarifs les moins chers pour un emplacement 2 personnes avec tente tournent autour de 25 euros.

Dans quel quartier à Rome ?

Nous avons fait le tour des solutions d'hébergement à Rome, il reste maintenant à déterminer dans quel quartier de la capitale vous souhaitez dormir. Laissons de côté la périphérie pour nous concentrer sur les quartiers centraux : la Rome touristique n'est pas si étendue que cela, avec une bonne situation, la plupart des déplacements peuvent se faire à pied, avec si besoin est l'aide des bus et des métros. Petite typologie des quartiers où séjourner à Rome : -Le centre historique : de la Piazza Navona à la fontaine de Trévi en passant par les environs du Colisée et du Forum romain, la situation est bien sûr idéale. En séjournant dans le centre historique, vos déplacements se feront essentiellement à pied, et vous profitez du décor unique de Rome de jour comme de nuit. Sites historiques, musées et restos sont à portée de main. Revers de la médaille : hôtels et appartements affichent des tarifs plutôt élevés... -Via del Corso - Piazza di Spagna : en plein centre-ville, avec des boutiques chics, de nombreux restaurants, les principaux sites touristiques de Rome facilement accessibles... Réservé aux gros budgets. -Villa Borghese : autour du grand parc romain, les amateurs d'hôtels de luxe haut de gamme trouveront certainement leur bonheur. -Vatican : de nombreux hôtels se situent tout autour du Vatican. Le centre historique reste accessible à pied, mais le quartier n'est pas le plus vivant de Rome. Les prix sont dans la moyenne romaine (plutôt chers donc). -Trastevere : un poil excentré sur la rive droite du Tibre, le quartier de Trastevere n'en demeure pas moins l'un des plus sympathiques de toute la capitale. Quelques monuments, un marché animé, des rues agréables où se succèdent les trattoria, des bars pour prolonger les soirées. Des adresses abordables également. -Gare de Termini : une situation pratique puisque la gare de Termini est reliée à l'aéroport et sert de terminus à de nombreuses lignes de bus. Le quartier n'a rien de bien charmant, mais le centre historique reste accessible à pied ; c'est également par ici que l'on trouve les adresses les moins chères.

En savoir plus sur Rome: réserver un hotel à Rome (photos, avis, promos...), ou en savoir plus sur les incontournables.

Carte des hotels à Rome

Booking.com