10 raisons de ne pas partir se mettre au vert

Photo 10 raisons de ne pas partir se mettre au vert ©

Mais qu'ont-ils donc, tous, à célébrer ainsi les vacances au vert  ? Comme si le nouvel eldorado pour se ressourcer et passer un séjour inoubliable se situait dans le coin le plus paumé du monde, en pleine cambrousse, avec rien que du vert, du vert, du vert partout  ! Vous en avez assez  ? Voici 10 raisons plus ou moins valables (il suffit de s'en convaincre) d'échapper à la dictature de la mise au vert.

  1. Ce mortel ennui  : le premier jour, le changement de cadre semble super. Le second, vous vous rendez compte des possibilités limitées. Vous déchantez. Au bout d'une semaine, vous n'en pouvez plus. Magasins, bars, restos, musées, etc, etc... comment occuper vos journées  ?
  2. L'isolement  : vous pensiez que c'était une bonne idée de partir seul vous mettre au vert  ? Vous voilà seul et loin de tout à vous amuser autant qu'un rat mort.
  3. L'isolement à plusieurs  : pire, vous voilà dans un huit clos pesant avec des compagnons de séjour qui tournent en rond tout autant que vous, sauf celui-ci, enthousiaste et maladivement positif, qui vous harcèle pour vous donner le sourire  ! La tension monte, le scénario pourrait déraper...
  4. Le vert, c'est salissant  : chemin boueux, herbe qui tâche, on s'en met partout...
  5. Les difficultés de réinsertion  : pour peu que vous vous plaisiez à vous mettre au vert, gare à ne pas trop vous habituer, car le retour à la civilisation, la ville et son stress forcené n'en sera que plus rude.
  6. Des balades, toujours des balades  : c'est l'activité reine de toute mise au vert. De longues, longues balades, à pied, à vélo pour les plus fous... sous le soleil, la pluie, la grisaille, vous n'échapperez à aucune balade.
  7. La nature, ça fatigue  : l'air vivifiant de la campagne s'avère surtout particulièrement crevant pour les poumons fragiles des vrais citadins... après une énième bonne balade, vous êtes à ramasser à la petite cuillère. Les vacances sont faites pour se reposer, non  ?
  8. Pas de transports  : pour vous déplacer, vous êtes condamné à une balade. Pas de transports ici, le bus passe à 7h30 le matin, repasse à 18h le soir. C'est tout. Vous n'irez pas bien loin.
  9. Les fringues  : victime de la mode patentée, partir au vert est un cauchemar car dès que vous sortez vos plus belles tenues, elles sont ici complètement déplacées et tout le monde se fiche de vous.
  10. L'exode rural, vous en avez entendu parler  ? Ce n'est quand même pas pour rien que la terre entière préfère se concentrer dans les villes. Pourquoi  ? Tout simplement parce que c'est là que ça se passe. Alors la mise au vert, à d'autres  !