Interview d'Anne et Nicolas, auteurs du blog Anola le Mag

Photo Interview d'Anne et Nicolas, auteurs du blog Anola le Mag ©

Anne et Nicolas, deux voyageurs engagés, arpentent le Canada depuis plus d'un an. Entre road trips et volontariats eco-responsables, ils partagent leurs aventures et leurs coups de coeur au travers d'un blog à l'univers poétique... Rencontre avec ces deux passionés.

 

Qu'est ce qui vous a poussé à choisir le Canada ?

A la base nous voulions surtout partir dans le cadre d'un programme vacances-travail. L'idée de passer un an dans un pays étranger nous emballait. On avait entendu parler de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande. Après avoir fait des recherches, on s'est aperçu que le Canada était aussi une destination membre de ce programme, dès lors notre choix était fait! Ce qui nous a séduit c'est la dimension "hiver" du pays, on rêvait de lacs gelés, de forêts enneigées...

Où aviez-vous voyagé avant ?

Le Canada est le premier long voyage que nous faisons ensemble. Auparavant, nous étions partis plusieurs semaines en Tunisie, en Ecosse, au Pays de Galles, en Italie et à Malte. Quelle que soit la destination, dans nos voyages, nous aimons prendre notre temps, échanger et faire des rencontres, faire de la randonnée et bien sûr visiter les incontournables!

3 mots pour définir votre aventure canadienne ?

BBB : Boreal, beaver and beer ! Ou plus sérieusement : liberté, amitié et curiosité

Quelle est votre expérience la plus dépaysante au Canada ?

Au niveau des paysages,Tofino, un village sur l'île de Vancouver et l'ensemble de la west coast avec la rainforest (forêt humide tempérée). Pour ce qui est des expériences, le retour de chasse à Falcon Lake, dans le Manitoba où nous avons passé cinq mois en volontariat nous a marqué. Voir des peaux de chevreuils en train de tremper pendant plusieurs jours dans la menuiserie était pour nous une grande première!

Quel est l’endroit que vous avez le moins aimé ?

Sans hésitations Great Sand Hill dans la province de Saskatchewan. C'est un endroit au Sud-ouest de la province où règne un micro climat. On nous avait décrit de magnifiques dunes de sables, à voir absolument. Après être arrivés dans ce fameux village, nous avons erré à la  recherche des dunes, pour finalement tomber sur le parking destiné aux visiteurs sans aucune dune en vue! Un peu désarçonnés, on a décidé d'emprunter un petit sentier parmi les broussailles mais tout ce que nous avons pu "admirer" c'est un petit talus de sable! C'était une expérience assez décevante...

Quelle a été l' expérience la plus difficile à vivre ?

Rien ne nous a paru difficile au Canada, nous avons toujours pris les choses comme elles venaient. Le plus dur, en réalité, a été de se faire à l'éloignement de nos familles et amis. Par moment nous avons eu de gros coups de blues, surtout au moment des fêtes de Noël.

Votre top 5 au Canada

Les lieux:

•Falcon Lake (et l'ensemble de la forêt boréale du Manitoba)

•Le Parc National des Prairies en Saskatchewan

•Tofino en Colombie Britannique

•Tombstone Territorial Park auYukon

•L'Ile aux Coudres au Québec

yukon
Dempster Highway au Yukon

Les moments:

•Observer une maman ours et ses petits dans le Parc National du Mont Riding au Manitoba

•Nos soirées en camping sauvage dans notre voiture Fondue chinoise d'orignal au Québec

•La descente en ferry du Passage Intérieur sur la Côte Pacifique

•Les cinq jours du Winnipeg Folk Festival au Manitoba

Quelle est l’image la plus marquante de votre voyage ?

Notre arrivée à Vancouver en août dernier après cinq mois de road trip depuis Montréal. Nous étions en voiture sur la route #99 Sea to Sky et juste après un virage nous avions un panorama sur la ville, le port, les buildings et les montagnes environnantes, un cliché bien ancré dans nos mémoires...

Quelles sont vos plus belles rencontres ?

Elles sont toutes différentes. Il y a les rencontres d'amis et puis il y a les rencontres sur la route, plus éphémères. Nous sommes restés cinq mois au Manitoba donc il est évident que nous y avons créés des liens forts, mais il est arrivé aussi qu'une rencontre d'un soir se transforme en amitié. Nous n'oublions pas non plus ceux qui nous ont pris en stop, accueilli en couch surfing, aidé pour une vidange et surtout tous ceux qui nous ont ouvert leurs portes en volontariat.

En dehors de vos proches, qu'est ce qui vous a le plus manqué de la France ?

Une bouteille de vin d'un bon rapport qualité/prix! Au Canada on trouve du très bon vin mais cher, impossible de trouver un bon vin à 15 dollars.

Quels sont vos projets pour la suite ?

On en a pas mal, reste à savoir lesquels aboutiront. Partir en voyage, travailler à l'étranger, ouvrir un business, nous verrons bien. On se laisse déjà le temps de continuer celui- ci!

Emilia Capitaine