Culture et tradition en Aquitaine

Photo

Bastides

Ces villes récentes du Moyen Âge sont nées en résumé, entre Bordeaux et Toulouse.

Aux XIIIe et XIVe siècles, l'Aquitaine était séparée entre le royaume d'Angleterre et le comté de Toulouse. En 1360, à la signature de la paix de Brétigny, pas loin du quart du royaume de France appartient aux Anglais ! Les seigneurs anglais et français s'affrontent et défendent leurs intérêts notamment par places fortes interpolées.

La bastide vient en partie de l'idée qu'il s'avérait indispensable d'organiser l'arrière-pays et de structurer l'occupation du terrain en campagne tout en réunissant des populations très différentes.

Ces bastides offrent aujourd'hui d'excellentes idées de balade.

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

Les différents chemins de Compostelle mènent vers la côte galicienne espagnole et la cathédrale Saint-Jacques où sont archivées les reliques d'un des plus grands apôtres de Jésus, Jacques, décédé en martyr vers l'an 35. Dès le Xe s, des pèlerins issus l'Europe entière viennent méditer sur ses reliques.

Avec les années, aux pèlerins se rallient adeptes d'art roman et amateurs de randonnées. Il faut préciser que les chemins de Compostelle, cadre d'aboutissement spirituel incroyable, affichent aussi une beauté et une force historique qui justifient ce détour : les permutations culturelles et religieuses et le besoin d'accueillir de nombreux pèlerins ont accéléré dès le Moyen Âge l'essor des villes et des sites étapes sur le chemin.

Balisés en 1970 par la Fédération de randonnée pédestre, les quatre sentiers français prennent naissance respectivement à Vézelay, au Puy-en-Velay, à Arles et à Tours (aujourd'hui à Paris). Depuis 1998, le parcours est classé au Patrimoine mondial de l'humanité.