Une rencontre avec les ours à Yosemite Park, Californie.

Le décor est planté : montagne, forêt où après quelques pas, impossible de ne pas être désorienté, petite rivière d'eau fraîche, je serai devenu trappeur le cadre serait le même !

Premier réflexe, un petit dèj bien solide au foyer du campement, à base de bacon, d'omelette, de pancakes et de café jus de chaussette, un peu d'eau sur la figure et me voilà fin prêt pour une première vraie excursion sur les sentiers de Yosemite.

Un chemin de randonnée débute non loin des tentes : d'après les panneaux, cela mène quelque part, alors en route. Tout de suite, la nature se fait profonde, avec la forêt silencieuse, le sentier qui grimpe, redescend, croise un grand lac... et pas un chat dans les environs.

Il y a de quoi se croire en petite balade champêtre, plein d'insouciance. Mais il faut savoir rester alerte ! Car tout à coup, une forme brune apparaît dans les  bosquets, dodelinant de la tête, c'est un ours ! Un vrai ours ! Pas si gros que ça, mais, derrière, un autre encore plus petit, un ourson !

Et croyez-moi, même habitué aux docus animaliers, voir ça en vrai, c'est tout autre chose ! Le truc : garder son appareil photo à portée de main, et se maintenir prêt à mitrailler. Prudence de mise : une femelle ours avec son bébé, ce serait pas le genre d'ours porté sur l'agressivité ? Celle-ci a l'air bien pacifique, mais si elle change d'avis, en quelques enjambées, elle serait sur moi...

Très vite, je fais le compte de ce que j'ai retenu sur ce qu'il y a à faire en cas de problème avec un ours, autrement dit, pas grand chose, à part qu'il faut se faire le plus gros possible et faire face... sincèrement, voilà bien la dernière chose que j'ai envie de tester ! L'envie de déguerpir et de prendre ses jambes à son cou est forte, mais la curiosité plus encore. Les deux ours sont paisibles, bien réels, et même s'ils ne font rien de particulier, le spectacle semble extraordinaire.

Et puis tous deux disparaissent dans les fourrés. Voilà, c'est déjà fini ! Avec un brin de soulagement, à se demander combien de chance il y a de croiser des ours dans les parages. Après vérification auprès d'autres campeurs, cela arrive régulièrement dans les parages. Il faut savoir aller les chercher, alors quitte à se priver du confort des lodges de Yosemite Valley, je vous conseille de vous aventurer dans les parties sauvages de Yosemite, là où vous aurez le plus de chances de voir de vrais ours !

+ Les plus

  • Voir des ours en chair et en os.
  • La nature intacte de Yosemite.
  • Camper à la dure.
  • Le calme sauvage.
  • Le petit déjeuner copieux.

- Les moins

  • Pas de douches.
  • Le froid glacial la nuit.
  • Difficultés de ravitaillement.
  • Le tourisme infernal de Yosemite Valley.
  • Le café... à l'américaine.

Conseils et bons plans :

-Prévoyez de quoi bien vous couvrir pour la nuit, il fait chaud la journée mais en altitude, les températures chutent durant la nuit !
-Emmenez des provisions avec vous.
-Anti-moustique obligatoire, sinon, au crépuscule, c'est le festin.

Infos pratiques :

  • Yosemite National Park, Californie
  • Comment y aller ?

-Yosemite Park : en voiture, à 3 heures de route de San Francisco, qui elle-même se situe à 8 heures de vol de Paris.
-White Wolf Campground : Tioga Road, Highway 120, à 1 heure de route de Yosemite Valley (point d'accueil du parc).

  • Contacts

Site internet, infos, réservations : www.nps.gov

  • Durée

Une journée et une nuit minimum, 2-3 jours dans l'idéal, jusqu'à une semaine pour se donner un maximum de chances.

  • Budget

-Entrée du parc : 20$, valable 1 semaine.
-Camping 14$ la nuit.
-Petit déjeuner : 10$.
-Location voiture : 30$ par jour + essence.

  • A voir dans les environs :

La Californie !

 

Auteur : Côme