Les hauts lieux du tourisme gay

Photo

Dans beaucoup de grandes villes s’est développée, avec plus ou moins d'évidence, une civilisation gay et lesbienne comprenant journaux de renseignements, cafés, restaurants, hôtels, organismes de différents styles et endroits de rencontre. En Europe, les hauts lieux gays du continent sont Londres, Amsterdam, Berlin, Paris, Madrid, Barcelone, Ibiza et Sitgès. L'existence gay s'amplifie aussi à Lisbonne ainsi qu'à Bruxelles. En Amérique du Nord, Toronto, Vancouver ainsi que Montréal ont une existence gay abondante qui sollicite énormément de touristes internationaux. Aux États-Unis, les grandes villes détiennent leurs districts gays (Castro, The Village, West Hollywood...) qui sont des endroits incontournables. L'île de Key West en Floride et la ville de Province Town dans le Massachusetts sont deux minuscules lieux d'éden homosexuel avec un grand nombre d'hôtels et un regroupement concentré de bars et boîtes de nuit.

En Amérique du Sud, Buenos Aires, Mexico DF, Rio de Janeiro et Sao Paulo représentent les destinations gay qui gagnent du terrain. La capitale brésilienne est la scène de la plus importante gay pride du monde qui se nomme "Parada" et qui réunit tous les ans près de trois millions de participants. Du côté des Mexicains, la cité balnéaire de Puerto Vallarta est très visitée par le tourisme gay provenant d'Amérique du Nord.

Pour les autres destinations, Sydney en Australie détient une vie gay scintillante. La Thaïlande est un pays relativement tolérant vis-à-vis des couples de sexe semblable. Goa en Inde, Cape Town ou Johannesbourg en Afrique du Sud et surtout Tel-Aviv en Israël sont également des lieux tolérant amplement les couples gays.

Plages La plage de Mykonos (Grèce), d'Ibiza, de Sitgès (Espagne), la Playa del Ingles (Canaries), Fire Island, Key West (États-Unis), Phuket et Pattaya (Thaïlande) sont des endroits de séjours légendaires où se rassemble un groupement homosexuel considérable.